Etats-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !

Presque personne ne sait, en Europe, que, depuis des décennies, les fraudes électorales sont massives dans les grandes villes gérées par les Démocrates. Et les journalistes français, qui sont à 95% des activistes d’extrême-gauche, censurent toute information sur cette fraude.
Par exemple, en 2012, 2014, 2016 et 2018, à Philadelphie, on avait été témoins de l’ajout, au décompte électoral, de lots de 15.000 ou 20.000 votes à 100% pour le candidat démocrate, comme cela vient d’avoir lieu dans l’élection de 2020. Evidemment, il est impossible que, sur 15.000 votes, il n’y en aie aucun pour le candidat républicain. Ces lots sont constitués de bulletins de vote préparés par les Démocrates pour bourrer les urnes, au milieu de la nuit.
Ainsi, en mai dernier, un « juge des élections » (judge of elections) de Philadelphie a été condamné pour avoir bourré les urnes (en faveur des Démocrates, bien entendu) aux élections de 2014 (mi-mandat) et 2016 (Trump vs Clinton), contre de l’argent. Voir le résumé de cette condamnation sur le site du ministère de la Justice américain :
Former Philadelphia Judge of Elections Convicted of Conspiring to Violate Civil Rights and Bribery
En août dernier, dans le New Jersey, un juge a ordonné une nouvelle élection, après qu’il ait été prouvé que, lors d’une élection municipale dans la ville de Paterson, organisée intégralement par courrier (sous prétexte de coronavirus), des milliers de bulletins de votes étaient illégaux (près de 20% de l’ensemble des suffrages exprimés) :
New Local Election Ordered in N.J. After Mail-In Voter Fraud Charges
Les Démocrates ont des équipes spécialisées dans la fraude électorale, qui opèrent dans de nombreux Etats. En août dernier, un lanceur d’alerte démocrate (pro-Sanders, mécontent de la défaite de Sanders contre Biden) avait révélé qu’il avait dirigé une telle équipe pendant une dizaine d’années dans le New Jersey, et exposé les 5 moyens qu’ils avaient utilisés pour frauder :
Confessions of a voter fraud: I was a master at fixing mail-in ballots
En Pennsylvanie, la fraude électorale est tellement importante à Philadelphie et Pittsburgh (les deux plus grandes villes de l’Etat), que le directeur de l’institut de sondage Trafalgar (l’un des seuls à avoir donné Trump gagnant en Floride et à avoir prédit qu’il n’y aurait aucun « raz-de-marée » démocrate) a déclaré à la télévision que lui et son équipe estiment qu’il faut que Trump batte Biden d’au moins 5% dans les votes légaux, pour pouvoir gagner l’Etat :
Trafalgar: Trump Must Win Pennsylvania by 5 Points to Overtake Voter Fraud
Toujours en Pennsylvanie, l’équipe d’enquêteurs dépêchée par Trump a découvert, en un seul jour, que des milliers de morts ont voté. De tels cas étaient courants dans les élections passées, bien qu’à une échelle moindre, et, comme par hasard, quand de telles affaires ont été découvertes, les morts avaient toujours voté à 100% pour les Démocrates.
Voici une capture d’écran des registres électoraux du Département d’Etat de Pennsylvanie, consultable en ligne. Les 4 colonnes de dates sont : 1) date de naissance ; 2) date de demande de bulletin de vote par correspondance ; 3) date d’envoi du bulletin de vote par les services de l’Etat ; 4) date de retour du bulletin de vote rempli. Comme vous pouvez le voir, tous ces gens qui ont voté sont… nés au 19e siècle, et certains même en 1850 et 1854 !
Voici une autre capture, montrant un extrait des gens nés en 1915 qui ont voté alors qu’ils sont morts (cette liste a été croisée avec les registres d’Etat civil de Pennsylvanie). La liste des morts qui ont voté en 2020 en Pennsylvanie compte des dizaines de pages de ce genre :
Cette année, la fraude électorale pratiquée par les Démocrates a atteint une échelle industrielle, jamais vue dans toute l’Histoire.
Et les médias couvrent cette fraude massive, afin de voler la présidence des Etats-Unis au Président Trump.
Toute personne qui aime la vérité et la justice devrait se sentir personnellement insultée, et refuser de reconnaître une prétendue « victoire » du gâteux et corrompu Joe Biden.

 6 total views,  2 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 Commentaires

  1. Les Français se laisseront-ils encore berner en 2022 au regard de cette expérience électorale américaine ?
    Jusqu’à présent, en la matière, les français ont tout accepté sans broncher. Il est fort à parier que ce sera la même chose pour 2022. Encore que peut-être les magouilles politiques et la censure à l’extrême ne permettront, à la foule d’électeurs mougeons, que de dormir.
    Mais pour nous il y aura une variante de poids.
    L’immigration massive, les naturalisations même de sans papiers et ne sachant pas parler français. La France, par ailleurs continue de faire son plein de nouveaux électeurs froncés avec ses arrivées massives de ses nouveaux froncés historiques dont le profil correspond à celui que la politique mondialiste et les libéraux ont besoin pour refaçonner la France, l’UE et l’occident, le monde.
    De plus en plus de Français sont hostiles pourtant à ces changements, à ceux qui les concernent déjà directement et ont un impact qui les écrasent.
    Et pourtant, la machine machine politique inique antidémocratique continue de tourner plein régime et avec grand violence. Jusqu’à quel point le Français acceptera-t-il d’être enchaîné de la sorte ? Le temps court, l’inadmissible est atteint ; c’est dans le sommeil du vaincu, du mort, que le français plonge. Français pince-toi ! Réveille-toi éveillé ! Prends ton destin en main, parce que tes ennemis politiques, des envahisseurs y ont la leur dessus pour faire de toi un esclave ; un être soumis, comme un chien. Comme un chien maltraité, la queue entre les pattes, maigre, oreilles tombantes, tremblant, marchant sur la pointe des pieds, le regard bas et en biais mais qui encore, malgré tout et malgré la crainte lèche la main de son bourreau. Un peu de chair sur un squelette vivant, qui traîne sa misère, ses souffrances et ses malheurs jusqu’au jour de sa délivrance, encore surviendrait-elle par la violence.

  2. C’est une très bonne occasion pour Trump de retourner la situation à son avantage en dénonçant cette fraude massive qui devient presque une habitude chez les démocrates et autres islamo-gauchos.