Un film à suspense pour « Dimanche cinéma « : la plus grande fraude électorale de toute l’histoire, aux USA

Publié le 8 novembre 2020 - par - 15 commentaires
Une fois n’est pas coutume, nous ne sommes pas allés dans notre cinémathèque pêcher l’un des chefs-d’oeuvre qui ont fait battre nos coeurs, qui nous ont aidé à grandir, à apprendre à réfléchir, à ressentir, à analyser, à nous sentir terriblement humains et à aimer le juste et le beau. 
Non, car nul n’aurait imaginé un film ressemblant à ce qui se passe aux Etats-Unis sans passer pour un taré, un fou, et être accusé d’invraisemblance.
Le film que nul n’aurait pu imaginer se passe, en ce moment, sur tous les écrans du monde… Je n’ai pas mieux à vous proposer aujourd’hui. Il y a tout, le bon et le méchant, les complots, les chausse-trappes, les rebondissements… L’aventure c’est l’aventure… 
Qui disait donc cela ?  Lelouch, dans un vrai et grand film, qui date de 1972, avec un plateau à damner tout cinéphile, Ventura, Brel, Denner, Gérard, Halliday… Film que je vous recommande d’ailleurs, en sus du film qui se déroule outre-Atlantique…
J’emprunte donc à Maxime cet article qui n’était certainement pas destiné à illustrer une rubrique cinéma !  Mais Trump est un tel personnage… Je suis sûre que, tôt ou tard on aura des films dont il va être le héros, et on n’a pas encore tout vu !
Quand Johnny Halliday chante Allumer le feu, je ne peux que penser à Trump… 
Les paroles de la chanson : 
Tourner le temps à l’orage,Revenir à l’état sauvage,Forcer les portes, les barrages,Sortir le loup de sa cage,Sentir le vent qui se déchaîne,Battre le sang dans nos veines,Monter le son des guitares,Et le bruit des motos qui démarrent,Il suffira d’une étincelle,D’un rien, d’un geste,Il suffira d’une étincelle,
D’un mot d’amour, Pour…Allumer le feu, Allumer le feu, Et faire danser les diables et les dieux, Allumer le feu,Allumer le feu, Et voir grandir la flamme dans vos yeux,Allumer le feu, Laisser derrière toutes nos peines,  Nos haches de guerre, nos problèmes, Se libérer de nos chaînes, Lâcher le lion dans l’arène,  Je veux la foudre et l’éclair, L’odeur de poudre, le tonnerre, Je veux la fête et les rires,  Je veux la foule en délire, Il suffira d’une étincelle, D’un rien, d’un…
Oui, il suffira d’un rien, d’une étincelle, pour que l’on ait, aux Etats-Unis et dans le monde entier, la foudre et l’éclaire, l’odeur de poudre et le tonnerre. Il suffira d’un rien pour que Trump nos libère de nos chaînes…
Oui, il faut, loin des médias français et des traîtres Macron, Merkel, Der Leyen, Conte, Johnson… qui ont unilatéralement déclaré Biden président comprendre que rien n’est fait, rien n’est joué et que les votes seront recomptés à partir de lundi dans de nombreux Etats… 
Christine Tasin
.
Etats-Unis : la plus énorme fraude électorale de toute l’Histoire ! 
Le samedi 7 novembre, les médias ont déclaré, avec leur mépris habituel pour la vérité, que le sénile Biden a été élu président des Etats-Unis… alors qu’il n’a encore été officiellement déclaré gagnant d’aucun des 50 Etats ! (de même, Trump n’a encore été déclaré gagnant d’aucun des 50 Etats). En, effet, un candidat n’est officiellement gagnant d’un Etat qu’après certification des résultats par les autorités, et aucun Etat ne l’a encore fait.
Après cette annonce mensongère des médias, le Président Trump a diffusé le communiqué suivant :

Traduction :
Nous savons tous pourquoi Joe Biden se précipite pour se poser faussement comme le gagnant, et pourquoi ses alliés dans les médias tentent si fort de l’aider : ils ne veulent pas que la vérité soit révélée. Le simple fait est que cette élection n’est pas finie. Joe Biden n’a été certifié gagnant dans aucun Etat, et surtout pas dans les Etat très contestés où des recomptes vont avoir lieu, ni dans les Etats où notre campagne a des procédures judiciaires valables et légitimes qui pourraient déterminer le vainqueur ultime. En Pennsylvanie, par exemple, nos observateurs électoraux n’ont pas eu un accès significatif pour regarder le processus de comptage des votes. Ce sont les votes légaux qui décident qui est président, pas les médias.
 
A partir de lundi, notre campagne va commencer à lancer des actions en justice devant les tribunaux, pour tribunaux pour s’assurer que les lois électorales sont pleinement respectées et que le gagnant légitime est élu. Le peuple américain a droit à une élection honnête: cela signifie compter tous les bulletins légaux et ne compter aucun bulletin illégal. C’est la seule façon de garantir que le public ait pleinement confiance en nos élections. Il est choquant que la campagne Biden refuse d’accepter ce principe de base et souhaite que les bulletins de vote soient comptés même s’ils sont frauduleux, fabriqués, ou déposés par des électeurs non éligibles ou décédés. Seule un parti engagé dans des actes répréhensibles garderait illégalement les observateurs hors de la salle de dépouillement – puis se battrait devant le tribunal pour leur interdire tout accès.
 
Alors, que cache Biden? Je ne me reposerai pas tant que le peuple américain n’aura pas obtenu le décompte honnête qu’il mérite et que la démocratie exige.
 
Président Donald J. Trump

Rappelons que, actuellement, en ce dimanche 8 novembre, de nombreux Etats n’ont pas encore achevé de compter les votes (Nevada, Arizona, Pennsylvania, North Carolina…), et que des recomptes sont en cours ou vont commencer en Georgia et Wisconsin.

Samedi 7 novembre, Rudy Giuliani a tenu une conférence de presse à Philadelphie, annonçant l’ouverture de nombreuses procédures judiciaires en Pennsylvania, Georgia (Atlanta), Nevada, Wisconsin et Michigan, dès le début de la semaine prochaine, au sujet des fraudes massives qui ont eu lieu.
Son équipe d’avocats et de spécialistes en droit électoral et constitutionnel va demander l’annulation de plus de 600.000 votes en Pennsylvanie, car aucun observateur Républicain n’a été autorisé à examiner ces bulletins de vote. Giuliani et son équipe ont récolté les témoignages de plus de 60 observateurs Républicains, sous serment (affidavit), à ce sujet. Ils vont aussi exiger l’annulation des nombreux bulletins de vote déposés au nom de personnes mortes.
Voici la vidéo de cette conférence de presse (elle commence à 21’55 ») :
LIVE: Trump Campaign Holds Press Conference in Philadelphia, Pennsylvania (Right Side Broadcasting) 07-11-20
Il est incroyable que les médias prétendent qu’il n’y a eu aucune fraude, alors qu’aucun observateur Républicain n’a été autorisé à inspecter les bulletins de vote à Philadelphie, Pittsburgh, Detroit, Milwaukee et dans d’autres grandes villes gérées par les Démocrates. Ainsi, les observateurs Républicains ont été maintenus à plus de 10 mètres des tables de dépouillement à Philadelphie et Pittsburgh, — et même expulsés hors de la salle de dépouillement à Detroit, par les employés municipaux, qui ont ensuite collé des boîtes de pizza vides sur les vitres pour les empêcher de voir ce qu’il se passait à l’intérieur (on peut voir de nombreuses vidéos de ces incidents sur YouTube).
Nous assistons à la plus énorme fraude électorale de toute l’Histoire, avec le soutien des médias (à 92% anti-Trump, selon une étude) (Note 1). Avec leurs annonces tonitruantes, les médias tentent d’intimider toute personne qui ne se coucherait pas devant leurs mensonges, et d’imposer un narratif qui n’a aucun rapport avec la vérité. Ces procédés sont dignes de l’Union Soviétique et même de la dictature décrite par George Orwell dans « 1984 ».
Cette fraude massive a été rendue possible par l’envoi, par courrier, de millions de bulletins de vote dans de nombreux Etats, sous prétexte de coronavirus. Dès avril, les Républicains avaient dénoncé le risque massif que faisait courir aux élections et à la démocratie ce procédé, qui permet le vol de bulletins de vote, le « ballot harvesting » (collecte de bulletins de vote par des tiers) (Note 2), l’apparition « magique » de sacs entiers de bulletins de vote par correspondance plusieurs jours après le 3 novembre, le vote de personne mortes, les votes multiples de personnes ayant déménagé d’un Etat à un autre, etc. (sans parler des milliers de bulletins de vote antidatés illégalement par des employés de la Poste en Pennsylvanie, Michigan, etc. sur ordre de leurs supérieurs).
Les Républicains avaient lancé plus de 300 procédures judiciaire pour s’opposer à ce vote par correspondance généralisé : la moitié ont abouti dans les Etats Républicains, mais pas dans les Etats Démocrates (les juges de la cour suprême de chaque Etat sont choisis par le gouverneur, donc sont majoritairement Démocrates dans les Etats Démocrates).
On voit les résultats aujourd’hui, avec la plus grande fraude électorale de toute l’Histoire.
Maxime Lépante
Notes :
1) Evening newscasts are negative about Trump 92 percent of the time: study
2) Ballot collection – Ballot harvesting
Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “Un film à suspense pour « Dimanche cinéma « : la plus grande fraude électorale de toute l’histoire, aux USA”

  1. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Avec ces fraudes massives, il est temps que les peuples se réveillent et reprennent le pouvoir. De toute manière le système QFS ou blockchain va révéler la vérité de ce monde contrôlé de manière sous jacente par le N.O.M.

  2. Jack Jack dit :

    Merci pour cet excellent article Maxime Lépante. Contrairement à ce que j’ai lu dans certains commentaires hier, les républicains ne sont encore majoritaires au sénat que temporairement. Depuis les élections du 3 novembre, le nouveau sénat compte pour le moment autant de sénateurs républicains que démocrates, certains sièges restant à pourvoir début janvier : les « run off » c’est à dire pour les candidats n’ayant pas obtenu plus de 50 % des voix. Si en janvier les candidats républicains au sénat sont battus, le sénat sera à majorité démocrate. Les républicains ont gagné de nombreux sièges à la chambre des représentants, en majorité par des femmes, mais la chambre reste encore à majorité démocrate. Si la républicains perdent le sénat et que les poursuites en cours contre les fraudes n’aboutissent pas, car la partie est loin d’être gagnée, les démocrates auront pleins pouvoirs. Les fraudes dépassent l’imagination et les démocrates agissent pour barrer la route aux républicains. A titre d’exemple au Michigan, le gouverneur démocrate Gretchen Whitmer, qui n’en est pas à son premier coup, vient de supprimer deux sites qui permettaient de comparer les noms des électeurs avec les noms de personnes décédées. Cet exemple ainsi que d’autres sont relatés dans cet article : https://www.uspoliticsandnews.com/all-the-clear-cut-biden-vote-fraud-from-the-first-week-post-election/

  3. Avatar Anne-Marie G dit :

    Je viens de visionner l’émission « la semaine politique » de Tvlibertés sur le sujet de la fraude électorale, avec pour invité Gerard Olivier, un spécialiste de la politique américaine. Selon ce spécialiste, il serait possible que la Cour suprême des USA refuse de donner satisfaction à Trump même si la fraude massive est constatée, et ceci par crainte des réactions violentes de l’extrême-gauche et préserver l’unité de la nation !
    Autant reconnaître que l’extrême-gauche quoique paraît-il très minoritaire, pour ne pas dire infime, suffit à terroriser un Etat aussi puissant et « la plus grande démocratie du monde ».
    J’en suis restée atterrée. Est-cela la démocratie ? Cet expert que l’on ne peut soupçonner d’être pro-Biden, est seulement animé par la crainte d’éviter la guerre civile.
    Pourquoi ne pas avouer carrément qu’il redoute à tel point la guerre civile qu’il est favorable à ce que Trump ne fasse pas de recours ?
    Mais à quoi sert donc l’armée américaine ? Les généraux ont refusé lors des émeutes BLM et antifas de participer au maintien de l’ordre.
    Si donc Biden obtient le pouvoir , quelle que soient la gravité de la fraude pour « préserver l’unité de la nation » et éviter la guerre civile, le parti démocrate saura quoi faire pour continuer à avoir le pouvoir. Pas besoin de l’armée, suffit de compter sur les milices d’extrême-gauche !
    Ce sera un beau précédent pour nos mondialistes qui vont en tirer les conséquences !
    Les marines et autres vaillants G.I. ne se sentiront pas réduits à l’état de guignols par le fait ?
    La Cour suprême pour préserver l’unité de la nation n’ entérinerait-elle pas ainsi l’illégalité et donc les manoeuvres de sape contre la démocratie au lieu d’en être le garant suprême ?
    En fait, elle va se trouver à choisir entre Charybde et Sylla, selon ce spécialiste. Les deux seront mortifères pour la démocratie et le climat général aux USA.
    Le suspense va bien être digne des grands films américains !
    Et n’en déplaise à tous les minables roquets, la grandeur de Trump deviendra légendaire.

    ;

  4. Avatar vatinel_bernard dit :

    pourtant même une guerre de représailles serait moins grave que quand l’ennemi sera encore en plus grand nombre !!vu ce qu’ils sont capable d’engendrer !!

  5. Avatar ALEXIS dit :

    Démocrates où républicains, les 2 camps assoiffés de pouvoir sont responsables de la division de leur pays
    En 2016 les démocrates en choisissant la vieillissante Hilary qui s’imaginait devenir la première femme présidente, ont lamentablement échoués, ils ont permis avec la bénédiction d’un parti républicain ayant perdu les pédales, l’élection de cet abruti de TRUMP au lourd passé de magouilleur dont il était couru d’avance qu’il ne serait pas réélu, nombreux sont ceux dans ce parti qui l’ont amèrement regretté et sont soulagés de voir le gros débile a casquette blonde dégagé par le vote populaire. Les démocrates sont assez pauvres en leader pour avoir choisi un Biden certes expérimenté mais à l’aube du troisième âge, en réalité il est un tremplin pour sa vice présidente. Reste aux républicains de porter dans 4 ans un candidat plus jeune et digne de la fonction pour battre K.HARRIS.

  6. Avatar Karl der Hammer dit :

    A force d’accueillir le monde entier chez soi, on finit par perdre non seulement son identité, mais aussi son existence propre.
    C’est pourtant le sort que réservent les mondialistes aux Etats-Unis.
    Ils s’y sentent déjà si forts (grâce à l’immigration) qu’ils osent présenter un pantin sénile à la Maison Blanche qu’ils comptent y installer grâce à des fraudes massives que tout le monde peut constater.
    Ils veulent museler le peuple américain grâce au virus de Wuhan et en le terrorisant grâce aux « antifas » et autres « BLM » et, cerise sur le gâteau, grâce au matraquage de la propagande anti-Trump et pro-Biden des medias mainstream.
    Si Donald Trump parvient à sauver les USA de ce piège mortel, il sera aussi grand que Lincoln qui avait réussi à préserver l’Union après que son élection eut précipité les Etats-Unis dans la guerre civile…

  7. Avatar Olivier dit :

    Il s’agit bien d’une guerre gagnée par les médias et ceux qui les tiennent comme chez nous en 2017. C’est le nouveau pouvoir.
    Ils ont préparé cela pendant 4 ans, discrédit, campagnes incessantes de motif d’empêchement à l’égard de Trump. Jusqu’à saturer les médias européens et autres de ces mêmes informations, incessantes sur orange, France info par exemple (payés aussi pour cela).
    Puis l’organisation d’une fraude massive, sûrement préparée à grand renfort d’investissement humain sur le terrain, corruption…Comment mieux faire avaler une fraude que contre quelqu’un qui a été trainé dans la boue pendant 4 ans. Tout est permis

  8. Avatar ALEXIS dit :

    Je conseille à tous de visionner le documentaire diffusé sur France 5 ce dimanche à 23h35 et intitulé TRUMP face au FBI. Je crois en effet qu’on a pas fini d’entendre parler de lui.

  9. Avatar caiusbonus dit :

    En 2016 les démocrates n’ont pas triché, ou si peu. Ils étaient en effet tellement persuadés de gagner avec Hillary et des sondages de rois africains qu’ils n’ont pas vu venir la bombe Trump. En 2020 ils ont appris à se méfier des sondages publiés et ont sûrement fait des sondages réels en douce. Le résultat les a inquiétés au point de mettre en place un système de magouille inédit et à grande échelle.
    Il suffira ensuite de favoriser l’immigration massive et de donner la nationalité pour écarter à demeure tout risque d’avoir un président républicain. Le hold up parfait.

  10. Avatar bm77 dit :

    Alexis vous semblez faire du jeunisme votre cheval de bataille . Moi je pense qu’il y a des jeunes et des vieux cons.
    Jeunes abrutis qui se sont fait manipulé par les démocrates et vieux cons qui ont voté majoritairement pour macron aux élections françaises !!!

  11. Avatar ALEXIS dit :

    Pour répondre a bm 77, je pense que quelque soit notre âge nous sommes capables d’accomplir physiquement certaines choses, il me semble que l’esprit qui vieilli moins vite que le corps peut combler un certain temps la fraîcheur physique qui est d’une variété infinie selon les individus, nous ne sommes pas tous égaux de ce point de vue. Ca n’engage que moi, mais la fonction de président est extrêmement exigeante, il n’y a aucun répit on ne se lève pas le matin de la même manière à 40, 60 où 80 ans. Je voulais simplement dire dans mon commentaire que les deux principaux partis politique des états unis n’en sont plus à vouloir la grandeur de leur nation, mais à la victoire à tout prix. Après BUSCH père et fils, voila que se profilait CLINTON mari et femme. TRUMP dont je ne comprends toujours pas pourquoi il a réussi à être investi candidat républicain, représente l’exemple typhique du « Peut importe qui c’est, du moment qu’on gagne »

  12. Avatar bm77 dit :

    Alexis je ne suis pas d’accord pour ce qui concerne Trump. C’est un vrai choix. C’est pour Biden que votre conclusion est valable, il a été élu par défaut , il fallait absolument se débarrasser de Trump quelque fut le candidat parce que justement lui propose t un vrai choix de société alternatif à celui du mondialiste et de plus un choix réaliste.
    Après, le personnage ne peut pas plaire à tout le monde, je vous l’accorde.

  13. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Je suis d’accord avec vous, on me considère comme quelqu’un de plutôt ouvert et je pense que Trump est un vrai choix de société qui se propose à nous pour l’avenir. Il ne faut pas voir chez Trump ses défauts qui ma foi sont superficiels mais plutôt un fort potentiel à réinventer la société de demain. Cet homme est animé d’une énergie productrice d’imagination et d’une rationalité instinctive et bienveillante.

  14. Avatar Tom dit :

    UN guerrier reste un guerrier: jusqu’au bout… son « nerver surrender »………. son AMERICA FIRST !!!!! oui C’est un grand président!
    preuve la Chine, la Russie n’ont pas encore présenté leurs voeux !!! c’est aussi à cela qu’on reconnait un GRAND

  15. Avatar ALEXIS dit :

    Je suis d’accord avec ce qu’il peut représenter comme choix de société, mais là où je coince c’est sur le personnage lui même, admettons qu’il y ait eu fraude massive, il représente environ la moitié des électeurs qui se sont exprimés, les USA ont un potentiel de 200 millions de votants, ça fait quand même plus de 50 millions dans la nature, je ne crois pas que ses méthodes de dictateur passeront durablement, attendons le résultat du vote des grands électeurs il y aura peut-être des surprises, tant qu’il est président il peut encore fanfaronner, mais s’il perd ils sont nombreux qui l’attendent au coin de la rue et pas forcément dans le camp adverse.

Lire Aussi