Après Nice, sur les plateaux, que du bla-bla, que de la logorrhée merdiatique…


Illustration : Cela n’est pas un délire, ça nous pend au nez si on ne fait rien !!!

Une fois n’est pas coutume, j’ai écouté tous ceux qui ont péroré sur les plateaux tv, à la suite de l’attentat meurtrier de Nice. Et là, ce que j’ai entendu, dans sa grande majorité, c’est du blabla, de la logorrhée merdiatique, pour ne pas changer bien sûr.

Ils auraient pu avoir, pour une fois, gravité des faits oblige, un peu de couilles, un peu de présence d’esprit, pour nommer les choses sans détour. Franchement, tous ces pseudo journalistes donnent à voir une approche vraiment minable, usante, des faits. A leur place, je me cacherais tant souvent leur langage est complètement à côté de la plaque.

Mais la médaille d’or revient sans conteste à Jean-Louis Burgat. Celui-là, on connaît tout de suite son bord politique, pas besoin de l’écouter longtemps. Ses arguments sont d’une bêtise innommable. Monsieur est adepte de la vaseline islamique. Quoi qu’il se passe, il trouve toujours des excuses invraisemblables au dogme mahométan.

Et allez, avec les, islam radical, islamisme, islam politique, les radicaux, les radicalisés, les islamistes, les salafistes, et je ne sais quoi encore, rabâchés à l’infini comme pour se convaincre eux-mêmes, et par la même occasion convaincre les autres. Lorsque certains ont essayé tout de même de se poser des questions quant au message délivré par les textes islamiques, leur parole a été coupée, ils ont eu du mal à en placer une pour aller au bout de leur questionnement, coïncidence ou pas, à se demander.

En réalité, peu, je dirais toujours les mêmes, résistent à ce musellement et dénoncent, quoi qu’il arrive, la doctrine de l’islam comme responsable de tous ces massacres. Peu osent dire, c’est simple comme bonjour, quand depuis l’enfance, les musulmans entendent toujours le même discours, celui de la vilénie des non musulmans, celui de la perversion du monde par les mœurs occidentales, forcément beaucoup passeront à l’acte. C’est fatal, il ne s’agit ni de fous, ni de radicalisés, ni d’extrémistes mais juste d’une suite logique d’un matraquage permanent quant à la culpabilité des infidèles vis à vis de l’islam. A force d’entendre toujours les mêmes choses, » les non musulmans nous détestent, nous veulent du mal, ne respectent pas notre religion », il y aura à un moment ou un autre, des individus qui iront en découdre avec les impies. A force d’entendre « les non musulmans sont des porcs, des singes, des dépravés, des gens qui refusent le message de mahomet, des gens qui pratiquent des religions ennemies à celle d’allah », alors oui, tôt ou tard il y aura des zèbres qui iront remettre de l’ordre à ce qu’ils considèrent comme désordre. C’est le temps qui joue son œuvre simplement, inexorablement…

Cela s’appelle chauffer à blanc des esprits fragiles, des enfants en formation identitaire. Les dégâts sont considérables avec de telles pratiques d’éducation. L’enfant vit dans un monde binaire, où d’un côté il y a les bons, et de l’autre les méchants. Son esprit n’est jamais laissé au repos, jamais libre de se lâcher, d’apprécier les moments présents, d’écouter ses penchants naturels, vouloir être tout simplement ami avec tel ou tel, et bien d’autres choses encore. Rien ne lui est accordé, sa vie est régentée de A à Z, comme un bon musulman qu’il doit être. Non lui, il doit toujours se préoccuper d’être le défenseur de l’islam, il doit toujours être le bon petit toutou des préceptes islamiques. Aucune prise de recul n’est dès lors possible pour l’enfant, l’adulte en devenir, ce qui l’amènera, à terme, à ne regarder les faits que par le prisme déformant de la doctrine mahométane. C’est clair que cela est propice à une violence inéluctable envers le monde non musulman, à des degrés divers. Il faut avoir une force hors du commun pour y échapper.


(La chaîne YouTube s’appelle les petits musulmans, et non pas les petits islamistes, salafistes…)

L’esprit musulman, je l’ai constaté tant de fois, est plutôt pauvre, peu capable de s’élever en dehors du moule étriqué de l’islam. On parle à des murs de béton armé, c’est quasi impossible d’avoir une discussion faisant intervenir seulement l’opinion de la personne. Non, vous avez toujours à faire, à un gros pourcentage de perroquets islamiques. Toujours et encore, les faits sont présentés, expliqués à la lumière de la daube musulmane, pas moyen de les en faire sortir. C’est pourquoi je ne crois plus en la neutralité possible d’une majorité de musulmans, notamment les plus jeunes, ce qui est corroboré par le dernier sondage disant que 75% des jeunes musulmans mettent la charia avant la loi. Sa tête, son cerveau, sont trop souvent formatés, captés, par l’essence du message de sieur momo 1er, sa sainte majesté. Pas touche à celui-là, tous ses crimes lui sont absous dans l’abîme de l’endoctrinement pratiqué depuis la toute petite enfance. Le sens critique, il n’y en a pas, au contraire, le sentiment majoritaire de bien des musulmans, c’est notre prophète, il n’est pas compris, il est génial, alors il faut le défendre contre vents et marées.

C’est pourquoi toutes ces hordes de musulmans grandissantes en France sont inquiétantes. On le voit déjà avec les tristement célèbres territoires perdus de la République. Seules les lois de la charia s’y appliquent et ce n’est pas joli joli. Les filles souhaitant un minimum de liberté sont harcelées, violentées, les homosexuels idem, les non musulmans kif kif bourricot. Sans parler de l’impossibilité des services de l’Etat, quel qu’ils soient, de pénétrer dans ces enclaves islamiques. Une aberration totale qui montre le fond de l’affaire, mais que l’on commente à l’infini sans prendre la mesure des choses, et donc les actions nécessaires pour stopper net cette ineptie. On blablate dans toutes sortes d’émission, pendant des plombes, sans jamais aucune analyse digne de ce nom, et surtout de suivi d’effet concret sur le terrain. Spécialité française en 2020, les discussions de salon filmées en direct pour se gargariser, s’auto proclamer experts en tout genre, se donner de l’importance quand franchement le spectacle est risible. Ça suffit tous les pipeaux, action, on veut de l’action, la vraie, pas des je condamne, les hommages, les minutes de silence, les ça ne se passera pas comme ça, les médailles de pacotilles etc. Stop ! Basta !

Encore une fois, j’ai entendu, on va faire ci, on va faire ça. On va développer le renseignement, on va créer des cellules anti terroristes, on va mieux s’occuper des fichés S, on va, on va sans jamais attaquer le nœud du problème. Limiter drastiquement le nombre des mosquées en France, fermeture immédiate dès le moindre discours tendancieux, interdire les écoles coraniques, des lieux d’endoctrinement terribles, je sais de quoi je parle. Interdire toute la littérature islamique appelant à la haine, au meurtre, pareil sur les réseaux sociaux, ne pas laisser de répit au moindre débordement. Dans les rues, les écoles, partout, ne rien laisser passer, ne pas tolérer la moindre attaque envers les fondements de la France.  Stopper l’importation d’une faune insoluble avec les valeurs françaises. La culture islamique est l’huile de l’eau française, il faut le savoir, en être convaincu. L’huile et l’eau ne se mélangent jamais, pire la première prend toujours le dessus sur la deuxième. Un fait troublant, illustrant mon propos, ce sont tous ces couples mixtes, musulmans-non musulmans, finissant trop souvent par donner invariablement le même résultat, la même issue, régime islamique pour tous, femmes, enfants, maris. Peu en réchappent, c’est à la marge, ou plutôt dois-je préciser, quand c’est le cas, c’est que le conjoint ne reconnaît pas l’islam, soit parce qu’il a quitté cette religion prison, soit parce qu’il n’y a jamais adhéré. C’est dire que ce système est tout sauf libre, tolérant, compatible avec autre chose que lui-même. Il est bien au contraire enfermant, totalitaire et clairement intolérant. Pas besoin d’avoir fait Saint Cyr pour comprendre qu’un tel climat crée des barrières entre ceux qui se disent musulmans et les autres, tout autre. Pas de besoin d’être devin, pour imaginer les conséquences de telles injonctions permanentes, ne pas accepter l’autre comme il est, mais lui imposer à tout prix l’ordre islamique, comme incontournable, comme obligatoire. Plein d’autres choses de cet ordre-là s’observent dans la vie de tous les jours, le halal imposé à l’insu d’un nombre grandissant de Français, les refus de la mixité, la prégnance des tenues islamiques dans tous les espaces publics etc etc.

Dès lors, si l’on n’attaque pas, on ne limite pas la suprématie de cette idéologie, toutes les mesures, les actions seront telles des cautères sur des jambes de bois, ni plus ni moins. Il ne faut pas rêver, c’est pas avec des circonvolutions sémantiques que l’on va obtenir de réels résultats. De même, se limiter à traiter les symptômes et non pas les causes, c’est comme donner des coups d’épée dans l’eau, voire même se condamner aux éternels recommencements du mal…

Maintenant, il est temps que nous allions au charbon, que l’on arrête les parlottes sans fin improductives, les pleurnicheries, les cris d’orfraies, les politiques de l’autruche, les réactions molles, suicidaires. Il est temps de regarder les vérités en face sans sourciller. On ne peut indéfiniment cacher le soleil avec un tamis.
 
Ps : Cette vidéo vaut tous les discours sur le côté impérialiste de la religion de paix, d’amour et de tolérance. Regardez, vous verrez l’amour, la bonté, l’humanité qui en découlent. Et cela en plein Paris, capitale de la France. Le ver est dans le fruit ! Mais faisons comme si  tout allait bien !
https://www.facebook.com/108641804286628/videos/369871300829308

Petite précision, tout de même, ayant toute son importance, ces gens ont réagi, ainsi, suite à la prise de parole d’Algériens athées souhaitant défendre la liberté de conscience, leur liberté à croire ou non en allah, à pratiquer ou pas la religion musulmane. Eh bien, ils ont eu leur réponse à ce vœu pieux, de la part de jeunes ayant quitté leur chère Algérie, pour venir s’installer au royaume des kouffars. Alléluia !

 

 107 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Fomalo dit :
    1 novembre 2020 à 20 h 59 min
    Merci pour l’information, effectivement pouvoir s’informer auprès de personnes ne maniant pas la langue de bois, ça ne peut faire que du bien.

  2. Rien d’étonnant avec tous ces FRANCAIS lâches, poltrons, couards, traîtres prêts à lécher les babouches des sauvages et se prosterner le cul en l’air

  3. Qui a pu croire que les gouvernementeurs avaient — ENFIN– Compris???????????????
    Toutes les déclarations faites dans le sens d’un retour sur terre n’étaient faites que dans le but d’endormir .
    l’ELU a déjà commencé à baisser son string devant l’enturbanné? logique car il est en train de nous couver une « jaunisse » vu la trouille qui lui interdit de s’insérer une olive, et donc, il fait SEMBLANT de hurler avec les loups.

  4. Tout ce blabla me rappel ce que me disaient mes parents sur la période d’avant 1940 concernant Hitler vu par nos politiques de l’époque et leurs baissage de froc face a la montée du nazisme en acceptant tout. Ensuite embobinant les français par des beaux discours ! oui notre situation actuelle de grand danger face a la religion d’amour présente beaucoup d’analogies comparées a ces moments douloureux de notre histoire . Je me pose la question est ce que nos Daladiers et Paul Reynaud actuels après chaque crime vont continuer a nous bourrer le mou encore longtemps ? je pense que moi et une majorité de français en général nous voudrions bien connaitre les réponses et les actes qui devraient normalement suivre ! mais a chaque fois et malheureusement le soufflé retombe dans les semaines qui suivent sans aucune modification de notre politique ne soit visible .

  5. @ Mauricette : fermer toutes les mosquées, hélas personne ne le fera. Par contre, nous sommes en France et le gouvernement devrait rendre obligatoire l’usage du français pour les prêches et si refus =>alors là, oui, fermeture !
    @Samia : merci pour ce nouvel article toujours empreint d’une bonne dose de sagacité qui nous apporte une belle lueur d’espoir.
    Par contre, quand on voit ces jeunes abrutis d’allah venir chahuter et interdire de parole les athées algériens qui ont eu le courage d’essayer de s’exprimer sur place publique, je me dis que c’est désespérant, surtout pour eux, car j’espère bien qu’un autre gouvernement viendra remettre de l’ordre dans tout ce bordel (!) et de façon très radicale.
    Prenez bien soin de vous et de votre famille .

  6. Juste une petite remarque à Samia. Xavier RAUFER est intervenu hier sur TV Libertés, et il a parlé clair, sans fioritures. C’est vrai qu’il n’est pas journaliste mais criminologue ,consultant et enseignant. Cela faisait plaisir de voir qu’Elise Blaise -une vraie journaliste,elle- le laissait parler. Ecoutez-le, ça vous mettra un peu de baume sur le coeur..

  7. Et bien Paco, vous m’avez appris quelque chose aujourd’hui.
    Je savais pour la prononciation du Kh en r roulé guttural. Ex: Khomeini en Rrrrromeini pour le distinguer ainsi.

  8. @ Henry.
    Bravo, bien trouvé, la réponse est totale. Mais ce que l’écrit ne peut montrer, et Samia sur ce registre particulier de la prononciation, elle vous procure un vrai délice phonique en prononçant ce mot avec cette manière de rrrrrouler le kh d’une façon particulière. Un régal !
    Halala ! Hé Samia, tu veux bien dire « Khoroto ? » 🤣🤣🤣🤣🤣😂😂😂

  9. Doucet dit :
    1 novembre 2020 à 14h40 min
    Il y a des exceptions, oui on est d’accord, et justement, elles confirment la règle. C’est à la marge, c’est très rare lorsque je rencontre un couple musulman-non musulman qui ne vire pas islamique. C’est 9 fois sur 10, pour ne pas dire plus, que les familles ainsi formées sont au final musulmanes, prénom musulman de rigueur pour les enfants, nourriture exempte de toute trace de viande non halal, porc, alcool, ramadan, fêtes musulmanes au détriment de celles des chrétiens… Je me suis fait une raison quant aux félicités du couple mixte.

  10. Paco, vous m’avez intrigué avec ce mot de khorotisme; mot que je ne connais pas pour ne l’avoir jamais entendu.
    Toutefois, j’en ai tenté quelques recherches qui ne m’ont rien apporté de concluant; tombant principalement sur des vidéos ou autres échanges facebook insignifiants.
    Puis, j’en ai retiré le suffixe  » isme » pour obtenir le mot « khoroto » lequel m’apporte une explication d’origine arabe pour désigner une personne vivant en Occident affichant, de retour au bled, une suffisance de bêtise par son comportement.
    Un prétentieux « m’as-tu-vu » en somme !
    En serait-ce cela ?

  11. Bonjour,
    Mariée à un tunisien, j ai passé plus de 24 ans en Tunisie. J’ai su garder mon identité et mon athéisme, lui n’a jamais essayer de m’imposer la sienne ni sa religion. Nos 2 enfants ont été élevés dans le respect de chacun……ce sont des adultes ouverts d’esprit où le religieux n’a pas sa place.
    Il y a des exceptions quant aux couples mixtes !

  12. Mauricette dit :
    1 novembre 2020 à 11 h 45 min
    Personnellement, je ne suis pas une adepte des mosquées, bien au contraire, ce sont des lieux que j’abhorre par dessus tout. Ces hordes de mecs refusant toute mixité, s’abrutissant jusqu’à plus soif des conneries islamiques, très peu pour moi. Les gens qui en sortent ne me disent rien qui vaille.
    J’ai toujours eu un sentiment de rejet total de ces lieux où bien des hommes fomentent leur supériorité par rapport aux femmes, aux non croyants. Beurk !

  13. Le khorotisme, notre Samia en connait un bout. Et elle ne regarde pas l’histoire par le petit bout de la lorgnette. Ainsi, ses textes, ses interventions, permettent d’en savoir à chaque fois un peu plus sur la globalité de l’approche sarrasine. Sarrasine qui rime avec farine, d’où l’expression rouler dans la farine ! Sal vo plé !
    La tour Eiffel, la pôôôvre, mais fallait bien ça pour illustrer le risque encouru.

  14. Donc, les muzzs sont éduqués depuis leur plus tendre enfance à haïr les non-musulmans, les mécréants et les infidèles, c’est à dire nous. C’est pour ça que jamais ils ne s’intégreront, leur coran, leur religion leur interdit. L’islam est une fabrique de dégénérés. Et nos collabos veulent faire venir ces dégénérés par million, qui sont éduqués que pour nous tuer. C’est bien une secte satanique et criminogène et tous ceux qui les aident pour n’importe quelle raison, sont aussi des criminels. Tous les musulmans dehors, incompatible sur tout les points avec nous, dehors.

  15. Bien d’accord avec vous. Mais pour s’organiser il faut en premier établir une charte dans laquelle on s’engage à mettre de coté toutes nos divisions absurdes. Ensuite on pourra créer la vague de résistance. Et pour ma part je fermerai toutes les mosquées. Elles n’étaient pas sur notre sol il y a 30 ans : Elle n’ont pas lieu d’être aujourd’hui.
    On peut prier chez soi.

  16. Boujour Samia.
    Comme d’habitude, vous tirez une analyse pragmatique de ce que représente l’islam et je n’aurais pas su faire mieux même si je connais l’esprit du musulman effectivement, endoctriné dans cette cage religieuse depuis son enfance; ce qui a pour effet, de lui interdire toute analyse de sa personne, de sa famille, de sa communauté et ce, quand bien même, il aurait l’opportunité de vivre dans un autre pays que musulman.
    Les musulmans, sont prisonniers à vie, de leur dogme.
    Je me suis penché sur ce que nos merdias et politiques nomment ghettos ou zones de non-droits pour laisser entendre que l’on les y a abandonnés à ce sort. Non ! C’est eux mêmes qui ont édifié ces forteresses pour faire ce qu’ils savent bien faire, des trafics en tous genres. Ces forteresses que comptent nos villes, sont en réalité, autant de « casbhas d’Alger » où l’autorité de l’état n’a pas à y pénétrer.
    J’ai entendu sur un plateau de mollusques, un intervenant ( je ne me souviens plus s’il s’agit d’un politique ) soulever la question du renseignement insuffisamment à la hauteur pour débusquer les préparateurs d’attentats et en particulier, ceux pouvant agir de leur propre initiative car l’on manquerait d’informateurs,( j’ironise), de proximité.
    Evidemment, qu’une partie du problème peut se résoudre à cette source; cependant, tant nos politiques que personnels des forces de l’ordre, générations passant, ne tiennent pas compte de l’enseignement de l’Histoire, car ils pourraient s’inspirer et mettre en pratique pour traquer à la source, sur notre territoire et de la même façon, ce qui se nommait ailleurs: la bleuite.
    Je vous laisse chercher ce que signifie ce mot.
    Si vous ne trouvez pas, je vous indiquerai une orientation.
    Merci pour vos fines analyses.
    Et faites attention à vous !

  17. Diviser pour s’en sortir ! Le blabla général des médias pour tenter d’encrer dans la tête des gens, qu’il n’y a rien à voir entre islamiste et islam. Alors qu’il y a tout à voir !
    Le coran est souvent laissé sur les lieux des attentats, pas l’évangile, pas la bible. Et après chaque attaque, il faut essayer à tout prix de dédouaner l’attentat islamiste. Il faut être prudent, très prudent, archi prudent, extrêmement prudent… C’est un acte isolé. Et trois jours après on apprends qu’il y en a six en garde à vue.

  18. Fourbe jusqu’à l os. Les yeux dans les yeux ils vous dirons, ce n est pas ça l islam. Mais si vous poussez un peu plus en avant la discussion vous verrez qu ils vous mentent… Nous perdons du temps a discuter avec cette religion. La france doit renvoyer tous ceux qui sortent des clous. Il en va de notre avenir

Les commentaires sont fermés.