Lutte contre le cyber-islamisme : et Mila alors ?

Publié le 25 octobre 2020 - par - 12 commentaires

Dissoudre le CCIF, Barakha City et d’autres officines islamistes, fermer les mosquées « intégristes », expulser des migrants fichés S, un président prêt à « engager un combat à mort » contre l’islam radical… Le gouvernement se réveillerait-il d’une longue léthargie ?

Avec Emmanuel Macron, le roi de la com’ et de la posture théâtrale, on peut fortement en douter.

On a vu, par exemple, Laetitia Avia revenir à la charge en vantant les mérites de sa loi « contre les contenus haineux sur internet » (retoquée par le Conseil constitutionnel) qui aurait pu, selon elle, neutraliser le cyber-harcèlement contre Samuel Paty. Sauf que sa loi, initialement, censurait, d’abord et avant tout l’islamophobie (terme retiré du texte pour « anti-musulmans »).

Le gouvernement n’a d’ailleurs pas enterré son projet en tentant de le faire valider via Bruxelles…

https://resistancerepublicaine.com/2020/09/25/macron-contourne-la-censure-de-la-loi-avia-en-demandant-a-bruxelles-de-la-faire-adopter-au-niveau-europeen/

De son côté, sans abandonner son combat « contre la haine en ligne » (= contre les propos « d’extrême-droite »), Marlène Schiappa part désormais en guerre contre le « cyber-islamisme » en annonçant la création d’une «unité de contre-discours républicain» (?) sur les réseaux sociaux (Le Figaro)

Le réveil du gouvernement tient évidemment à l’horrible décapitation de Samuel Paty et au fait que cet assassinat par un islamo-barbare tchétchène ait touché la communauté enseignante, LE vivier de voix de la gauche et d’Emmanuel Macron.

Il y avait pourtant un précédent qui aurait dû les faire bouger : l’affaire Mila.

 

Mila s’exprimant à Quotidien (TMC) le 3 février 2020. Une étonnante maturité.

 

Insultée par un musulman « lesbophobe » et lui ayant répondu vertement, la lycéenne s’était retrouvée, à 16 ans, harcelée de toutes parts et menacée de mort. Avec, en plus, un Parquet aux ordres de Belloubet ouvrant une enquête contre elle pour « incitation à la haine religieuse » !

« Le Coran il n’y a que de la haine là-dedans, l’islam c’est de la merde […] Votre religion, c’est de la merde, votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul. Merci, au revoir. » – Mila 18 janvier 2020

Wikipédia

Déscolarisée, cachée, exilée dans son propre pays, Mila fut progressivement oubliée par les médias hormis, peut-être, RTL et Le Point. En revanche, silence assourdissant du Monde, de Libé ou de L’Humanité, des titres pourtant régulièrement en pointe contre le retour de la bête immonde

Dernièrement, sans un mot pour le professeur décapité, la bimbo écervelée Nabilla a déclaré « vomir les propos de Mila » qui auraient « blessé les musulmans du monde entier » car on ne doit pas « critiquer la religion des autres » (VA)

Comme Samuel Paty auparavant, Mila doit faire face au cyber-islamisme, affrontant les insultes et les menaces sur les réseaux sociaux… Quelles sont les mesures prises contre ces cyber-agresseurs musulmans ? Mystère.

En juillet 2020, l’avocat Richard Malka indiquait qu’elle avait déjà reçu « 30 000 menaces de mort, indépendamment d’autres messages d’injures, de menaces simples ou d’autres messages » (LCP)

.

Même à l’étranger : le 15 août, Mila est menacée de mort à Malte :  « On va te violer dans une cave« , « Je vais violer ta mère« , des insultes proférées « au nom d’Allah » ou « Que je ne te revoie pas, sinon je vais t’étrangler » (Marianne). L’auteur n’a été condamné qu’à un an avec sursis…

Après la décapitation de Samuel Paty, le gouvernement cible désormais les réseaux sociaux. Mais on ne résout rien en cassant le thermomètre qui annonce la montée des températures…

Car l’ennemi est parmi nous depuis longtemps et, par démographie ou l’invasion migratoire, le cancer islamiste ne cessera de métastaser.

En tous cas, personnellement, je suis de tout cœur avec Mila qui lance un nouveau projet : une association contre le cyber-harcèlement.

 

Aujourd’hui, dans son ancien lycée comme ailleurs, nombreux sont ceux qui estiment qu’elle « a eu ce qu’elle méritait ».

La France n’a pas fini de se confronter à des futurs Anzorov qui s’en prendront, après Samuel, à Mila, Eric, Christine, moi, ou vous… Mais sans intérêt électoral ou corporatiste, jugés islamophobes, « d’extrême-droite » ou comme « des gens qui ne sont rien », l’élite dirigeante continuera à ignorer, mépriser ou condamner nos avertissements.

Il faudra peut-être que des journalistes, des juges ou des hommes politiques de gauche islamophile soient touchés pour que les choses bougent enfin.

 

.

(Extraits)

« Mila, elle a eu ce qu’elle méritait »

« On a un peu reparlé de Mila cet été quand elle a été agressée à Malte, mais, franchement, on s’en fout. Elle a eu ce qu’elle méritait, c’est tout », assène un ancien camarade de classe. « Elle continue à faire de la provoc, croit savoir une élève. Il n’y a pas longtemps, elle a liké les photos d’une copine à moi sur Instagram. » On peut imaginer pire, comme provocation. Mais l’arrêt a été prononcé : Mila est priée de disparaître pour de bon. « C’est fini pour elle », tranche un élève.

Sur la passerelle, des terminales jouent les méchants garçons pour peu qu’on les lance sur le sujet : ils sont « concernés », disent-ils, parce que musulmans.

« Moi, je la balance d’ici, dans les buissons. Pas par terre, il faut pas salir notre belle route. »« Mila, c’est une pute, c’est tout. » « Les gens qui ont souhaité sa mort, c’est des inconscients et des énervés, tempère le plus grand de la bande. Dans notre religion, c’est pas possible de tuer quelqu’un. La prison, ç’aurait suffi… La vérité, c’est qu’on voulait la prendre, la mettre dans un coin et qu’elle fasse une vidéo d’excuses. C’est un peu oppressant, je vous mens pas, mais on l’aurait pas frappée. À la limite, elle se serait battue avec une fille…

« C’est comme ça, maintenant, sur les réseaux. On ne peut pas dire ce qu’on veut, surtout sur l’islam, commente une ancienne camarade. C’est sûr que c’est horrible, mais on ne peut pas changer les choses, c’est la société qui est comme ça, Mila ne pouvait pas ne pas savoir ce qui se passerait. »

https://www.lepoint.fr/societe/mila-elle-a-eu-ce-qu-elle-meritait-16-10-2020-2396734_23.php

 

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Lutte contre le cyber-islamisme : et Mila alors ?”

  1. Avatar Gisèle dit :

    Le gouvernement aurait dû se réveiller depuis longtemps pour Mila, pour Zineb. Il n’est pas normal de devoir se barricader, se cacher dans son pays par peur d’être Violée, lynchée, décapitée. L’Islam n’a pas à faire la loi en France, nous sommes un pays laïc, pas un pays islamiste ./

  2. Avatar hollender dit :

    Chère Mila,
    Agé de 73 ans , je me contrefous que vous ayez choisi d’aimer les femmes, c’est votre choix.
    Sachez que je vous admire ainsi que les quelques jeunes françaises et français de souche et d’autres patriotes , certains nés à l’étranger qui ont encore le courage d’exprimer leurs opinions envers la SECTE islam.
    Le combat contre les barbus empêtrés dans leurs idéologies des ténèbres ne fait que commencer.
    2700 mosquées à convertir en HLM………
    5 millions de décérébrés à raccompagner aux frontières ou à convertir à l’athéisme…….. les trois générations qui viennent vont devoir se battre à tous les coins de rue. MAIS ne comptez surtout pas pour Mohamerde macron et sa bande de guignols pour vous aider.
    Je vous embrasse et vous souhaite longue vie et beaucoup de courage.

  3. Avatar Christian Lesuffleur dit :

    Il n y a pas de bonne islam Il suffit d ecouter leurs propos Ils ont un doubles discourt .le gouvernement va ce coucher Il ne fera tien C est a nous francais de reprendre NOTRE pays en main

  4. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Beaucoup de gens en France oublient que la provocation et l’irrespect font parties intégrantes de la liberté d’expression et la liberté d’expression existe ou n’existe pas, c’est aussi simple que ça, son but n’est pas de faire plaisir mais de permettre le débat et donc l’évolution de notre société. La critique même vulgaire est tout à fait légale dans notre société même si elle n’est pas systématique.

  5. Avatar corleone dit :

    Islam assassin , Macron complice !

  6. Le plus dramatiquement triste, ce ne sont pas les barbares qui nous entourent et s’imposent par les menaces jusqu’à décapiter, c’est ces gens qui semblent se résigner au fléau, et un pouvoir qui n’a pas le courage de prendre les mesures nécessaires pour l’enrayer. Comme toujours, la résistance appartient à une minorité. Aucune loi de France ou de Bruxelles ne saurait interdire le droit à la liberté et à la dignité dont seuls, les plus lucides valeureux peuvent faire respecter. Quand la patrie est en danger, il n’y a que les patriotes, unis, qui peuvent la sauver.

  7. Avatar Hellen dit :

    Petite Mila, j’ai 74 ans, et je vous admire au plus haut point…
    Ceux qui vous traite de put, ne sont que des jaloux qui n’ont rien dans le slip… Bravo, je vous soutiens au plus haut point… Si tout le monde dans ce pays qui est désormais un pays perdu… oui, un pays perdu, parce que les français n’ont plus de (k)ouilles, ce ne sont plus les vrais Français, ceux qui se sont battus pour survivre tout au long des guerres pour leur pays… Ceux d’aujourd’hui ne sont uniquement que des profiteurs et rien d’autres… Si rien n’est fait de la part des politiques pour défendre « LEUR PAYS » eh oui, parce qu’il s’agit de leur pays… dans quelques années, ils seront traités comme ceux qui ont vendu la France en temps de guerre, aux Allemands… et je me revendique de la Liberté d’Expression, que ça plaise ou pas…!!!! jusqu’où ce pays devra-t’il descendre dans les bas-fonds avant que des personnes courageuses ou des hommes politiques à qui ils restent quelques (k)ouilles si toutefois, il y en a encore… fassent ce qu’il faut pour que finisse cette mascarade de fous!!!

  8. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Exactement, seuls les patriotes peuvent sauver la situation et seulement eux.

  9. Avatar Dorylée dit :

    Aujourd’hui comme pendant la 2ème guerre mondiale, les Résistants ont plus à craindre des collabos mêlés à la populace que de l’occupant clairement identifié. Mila a une idée de la solitude de celle qui a le courage de lutter pour sa liberté face à une horde de rats agressifs et de leurs complices dégonflés et soumis. Courage Mila, nous sommes de ton côté.

  10. Avatar bouillot marie ange dit :

    est qu’il y aura des actes et non des paroles….. j’en doute

  11. Conan Conan dit :

    Tous ces messages sont retraçable, même s’ils sont au nombre de 30.000 ! Il doit y avoir moyen de saisir toutes les coordonnées de ces abrutis et de les convoquer ne serait-ce que pour les prendre en photo + empreintes etc… et enfermement dans un goulag sibérien à louer à Poutine …
    Si nous balancions la moindre menace, nous serions aussitôt faits aux pattes et présentés au jt comme des militants d’extrême droâte …
    C’est drôle, je ne l’étais pas, mais depuis quelques jours me sens devenir islamophobe primaire !

  12. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Les musulmans sont constamment dans le mensonge et c’est normal vu que le coran les incite à le faire (taqiya). Bien sûr que nos gouvernements successifs sont responsables mais nous le peuple avons aussi une responsabilité dans ce qui est arrivé, je désigne principalement l’E.N et l’enseignement supérieur qui ont été incroyablement laxistes pendant de nombreuses années en fermant les yeux sur l’islam politique.

Lire Aussi