Cheikh Ali Al-Yousuf : « Le meurtre de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie était conforme à la décision de la Sharia »

Publié le 25 octobre 2020 - par - 15 commentaires

La France est en guerre, oui en guerre, mais beaucoup ne le savent pas, ou plutôt devrais-je dire, ne veulent pas le savoir. On tergiverse, on palabre sans fin, on invente des termes plus farfelus les uns que les autres pour qualifier, expliquer l’assassinat abject du courageux professeur. Encore une fois, nous avons reçu un coup terrible, un coup prompt à monter notre colère, notre rage à son summum, mais non il y a mieux à faire. Pleurnicher, pour ne pas changer, sur le sort des pauvres musulmans qui vont être, malheur des malheurs, stig-ma-ti-sés. Misère pour eux, misère à ces malheureux bougres !!!

De partout, dans les lieux de travail, les rues, les plateaux de télévision, les réseaux sociaux, dans tous les médias, on parle de la mort de Samuel Paty, pour ma part, que l’on devrait obligatoirement qualifier d’horrible exécution. Oui une exécution froide, sans sommation, sans aucune pitié parce que pour l’islam, cet homme a commis le plus grave des crimes, celui du blasphème de leur chamelier pourri. Et ce n’est pas la liberté d’expression qui a été assassinée comme beaucoup n’arrêtent pas de le rabâcher, mais bien un homme, un mari, un père de famille, un fils, un frère, un ami, un cousin, un professeur. Soit dit en passant, où est passée l’époque où cette catégorie professionnelle était infiniment respectée, encensée ? Dans les affres de la connerie islamogauchiste !!! Celle qui a transformé, par l’opération du saint esprit, une population en pauvres victimes, alors que celle-ci obéit à des préceptes barbares, totalitaires, poussant à la haine de l’autre finissant de plus en plus par le meurtre. Oui voilà la froide réalité !

La France a accueilli, choyé en son sein son ennemi, cet autre assujetti à une idéologie infecte, sauvage, définitivement incompatible avec elle. BRAVO !

Je trouve déplorable tous ces énergumènes qui font comme s’ils venaient de découvrir l’horreur qui s’est emparée de notre France. Les cris d’orfraie, de vierges effarouchées, c’est juste risible, pitoyable. Tous ces zigs qui disent, on n’aurait jamais cru de tels actes possibles en France, ce n’est pas le fait de l’islam, mais de la barbarie des islamistes qui monte en puissance. Encore et toujours, on met le compte de cette décapitation sur la folie qui serait causée par l’islam radical, de l’islamisme, des frères musulmans, des salafistes et bla bla bla.

 

Mais non, NON !!! La décapitation est une pratique aussi vieille que l’apparition de l’islam sur notre terre. C’est par cette pratique infame qu’il s’est répandu à travers les différents territoires qu’il a violés, soumis, corrompus. On disait aux peuplades envahies, islam ou épée, c’est-à-dire allégeance ou couic plus de tête. Voilà c’est ça et rien d’autre. C’est soumission à islam ou tête tranchée.

Alors pas d’étonnement, pour ma part, quant à cette horreur, cet acte horrible commis par le musulman tchétchène. C’est un homme de cette origine qui a lavé le pseudo honneur (que veut dire ce mot, rien, nada) de cette sinistre religion, mais cela aurait pu être un autre. Il a été juste le plus rapide à mettre à exécution la vengeance réclamée par la vindicte populaire mahométane. Donc les dires de sieur Mélenchon sont, comme à l’accoutumée, à mettre au niveau de la vase ayant atteint le stade ultime de la putréfaction. Doit-on perdre notre temps, notre énergie, à remettre en place tous ces ahuris, tel Monsieur Jean-Luc, l’élu de la République Française ? Doit-on boucler le caquet de tous ceux qui écoutent les sornettes émanant des imams condamnant le meurtre de Samuel Paty ? Une seule chose à leur dire, peut-être, devraient-ils écouter Cheikh Ali Al-Yousuf de l’Union Internationale des Érudits Musulmans : « Le meurtre de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie était conforme à la décision de la Sharia, mais cela aurait dû être fait par l’État islamique, pas par n’importe quel individu… »

https://www.facebook.com/jugurtha.akvayli.9/posts/350212882898489

Lien de secours :
https://www.facebook.com/1973258022954733/photos/a.1973825416231327/2791506947796499/?type=3&theater
Vidéo sur le site Memri :
https://www.memri.org/tv/sheikh-yousuf-international-union-scholars-france-beheading-only-transgression-implementing-death-penalty-alone

Dès lors, est-ce nécessaire de rappeler que dans l’islam, égorger, décapiter, pendre, lapider, fouetter, et j’en passe, ce sont des actes tout à fait communs, pas du tout considérés comme horribles, si ceux-ci sont commis pour faire respecter ses préceptes. C’est l’essence même de l’islam, c’est ainsi qu’il se maintient depuis 1400 ans.

Un exemple pas si lointain, ni dans le temps ni dans l’espace, où la décapitation se pratiquait à tour de bras, comme vous et moi on se couche. Ce sont les années 90, en Algérie, par les groupes armés islamiques. Pas un jour ne se passait sans qu’il n’y ait de têtes tranchées, de rivières de sang versé. Pas un !

Et déjà à cette époque, l’islam était dédouané de ses crimes. Chacun y allait de son vocable pour désigner les coupables des crimes odieux commis tous les jours, sans jamais discontinuer. D’aucuns disaient, ce sont les terroristes, d’autres les intégristes, sans jamais nommer le seul et unique responsable, l’islam lui-même. Et pourtant, la preuve que ceux-là étaient bel et bien musulmans et qu’ils agissaient au nom de l’islam, c’est qu’ils avaient le soutien d’une grande majorité d’Algériens, pas quelques zèbres, non des millions ! Pas de doute possible, le FIS (Front Islamique du Salut) avait gagné les soi-disant premières élections libres de l’Algéristan. Beaucoup avaient voté pour ceux qui voulaient instaurer une république islamique, hormis la Kabylie, qui, elle, avait plébiscité deux partis kabyles démocratiques et laïques. Leitmotiv des khorotos (arabo musulmans), islam rien qu’islam, pendant qu’en Kabylie, le seul leitmotiv que j’entendais dans la bouche d’une majorité de citoyens, c’était laïcité. Trahison pour les disciples du bédouin, honneur pour les descendants de Dihya, la reine des Amazighs, elle-même, décapitée par les saligauds venus envahir Tamazgha. Sa tête avait été, d’ailleurs, ramenée comme trophée à leur pourriture de calife. C’est dire leur goût du sang inscrit quasiment dans leurs gènes…

Alors que les militants du FIS annonçaient clairement leur projet de société, une république régie à 100 % par la charia, les Algériens avaient donc voté pour eux, les avaient même plébiscités, encensés, soutenus jusqu’à ce que cela se retourne contre eux. Je me souviens, comme si c’était hier, de nombre d’entre eux annonçant la couleur à la télévision algérienne, de ce qu’ils feraient à ceux qui n’obéiraient pas, ne se conformeraient pas aux préceptes de l’islam, du coran, des hadiths, la sunna. J’étais en Kabylie, auprès de ma grand-mère malade, horrifiée par les propos de ces salauds obéissant aux lois barbaresques d’allah. Déjà à cette époque, avant même qu’ils ne prennent les armes, ils brutalisaient quiconque refusant leur dictature mahométane. Pour les filles refusant le voile, les jets d’acide au visage pour défigurer durablement, les bastons pour les hommes ne fréquentant pas les mosquées, ne faisant pas la prière, ne respectant pas le ramadan etc.

Mais nos chers musulmans algériens, dont la France est blindée aujourd’hui, refusaient de voir le poison hautement toxique émanant de leur religion. Ces buses n’avaient pas compris qu’ils signaient leur arrêt de mort, en ayant apporté leur soutien, plein et entier, à ceux qui voulaient appliquer l’islam dans tous ses fondements. Résultat des courses, les athées, les laïques, les musulmans eux-mêmes, avaient eu droit à la barbarie sanguinaire des soldats d’allah. Les premiers avaient alerté quant à l’horreur qui allait sévir, ils l’avaient d’ailleurs payé de leur vie très rapidement, quand les deuxièmes, se croyant à l’abri des représailles, n’avaient pas plus été épargnés. Tristesse pour toutes ces personnes libres et courageuses ayant succombé face à l’islam meurtrier, et indifférence totale, pour ne pas dire autre chose, pour les connards qui les ont rendus plus forts qu’ils n’auraient dû l’être.

Alors donc, pourquoi à votre avis, les dhimmis, tous ces massacres sans fin ? Parce que l’islam est une doctrine qui ne supporte pas le moindre écart, pas d’un iota, rien, que dal, nada. Le chemin islamique est bien ténu, il ne faut pas grand-chose pour être considéré dépravé, offenseur d’allah. Pas grand-chose !!!

Pourquoi ? Parce qu’un certain torchon, nommé coran, en a décidé ainsi !

Après avoir vu ce qui a pu se passer dans la sinistre Algérie, l’adhésion entière et totale d’une bonne partie de la population à l’idée d’une république islamique, peut-on croire en ceux qui disent : « C’est pas ça l’islam, c’est les extrémistes ». Ou alors, soit une grande partie de l’Algérie est intégriste, soit tout simplement la démonstration est faite que c’est cela l’islam, c’est ça un musulman lambda, non camouflé derrière leur fameuse taqîya. D’ailleurs, aujourd’hui encore, après les centaines de milliers de morts de la décennie dite noire, croyez-vous que le FIS ait perdu de son aura auprès des habitants du foutoir nommé Algérie. Eh bien que nenni, bien au contraire, il est en train de renaitre de ses cendres. Il avance masqué. Cette fois, il se présente comme parti démocratique. L’habillage est beau mais le fond toujours aussi vil !!! Et les Algériens, pour beaucoup d’entre eux, pour ne pas changer, sont murs, à point, pour une république islamique. Ils n’attendent que ça, ils ne sont capables que de ça, s’enthousiasmer pour la daube mahométane !

https://artofuss.blog/2020/10/18/boualem-sansal-la-france-ne-comprend-toujours-pas-ce-a-quoi-elle-est-confrontee/

Pour finir, j’aimerais simplement dire que j’étais toute petite, quand j’ai compris que l’islam n’apportait rien de bon, même pervertissait tous ceux qui étaient à son contact prolongé. Je n’avais pas les mots, ni les idées bien claires pour expliquer pourquoi j’avais capté cet état de fait. C’était instinctif, je le ressentais dans mon for intérieur, sans vraiment être capable de pouvoir l’expliquer, mes capacités à intellectualiser étant alors, à ce moment-là, limitées. Sûrement, des comportements, des actes, des faits, des croyances m’avaient amené à être convaincue du coté détestable de cette pseudo religion. SUREMENT, puisque cela s’est vérifié par la suite, à tout moment, à tout instant, de plus en plus !

Et pourtant, aujourd’hui, avec toutes les informations disponibles sur le net et autres, que fait-on ? On croit aux sornettes mahométanes, à savoir les assassinats des non musulmans, plutôt mécréants, infidèles, ne sont pas le fait des commandements d’allah mais de quelques fous ayant mal saisi le saint message. Et mon cul, c’est du poulet oui !!!

Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “Cheikh Ali Al-Yousuf : « Le meurtre de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie était conforme à la décision de la Sharia »”

  1. Ouvrir les yeux, pour beaucoup, c’est se crever les yeux de cette bien pensante qui nous gouverne et qui semble ne pas vouloir voir plus rien que son espit borné à son nombril, à ne pas voir que l’on veut décapiter notre France qui sombre, dans tous les domaines régaliens . Pour eux, l’islamisme n’a rien à voir avec l’Islam. Pour eux, il est normal que les Musulmans imposent leur idéologie. Il y a les gentils et méchants, comme du temps d’Hitler tl y avait les nazts et les autres autres non nazillés, oubliant que, nazis ou pas, tous ont formé l’armée conquérante d’Hitler …

  2. Paco Paco dit :

    Alors laaaaa. Samia, je suis sur le cul ! Cet article de ta main est une « pépite » ! Il est d’une dimension transcendante ! Vraiment.
    Il n’est pas dans mes mœurs de flatter. Pas la peine d’en chercher l’ombre dans mes propos. J’ai déjà dit que je te voyais en première ligne et que tu étais une sentinelle. J’ajoute que tu es un porte drapeau, un porte étendard . Merde à l’écriture inclusive. Et merde à nouveau. Tu n’est pas notre voisine. Nous, mon épouse et moi, qui vivons avec ces valeurs enracinées de voisinage, de solidarité, de partage, de connivence et de joie partagée, nous vivrions comme un honneur et une grande joie de te savoir à portée de vue, à portée de regard. Mais bon. Ce voisinage c’est notre cœur qui le prend en charge. Et somme toute, c’est bien mieux que rien. Azul Samia.

  3. Avatar Gisèle dit :

    L’Islam commence à montrer son « beau visage de paix et d’amour » en s’en prenant au Président de la République Française dans les pays arabes, et en détruisant tout ce qui symbolise la France, au nom d’Allah. Ils se croient légitimes pour imposer la Charria à tous les pays ! Nous la France, on n’en veut pas de votre charria !

  4. Avatar Christian Lesuffleur dit :

    Nous n en sommes pas sortie ! Hier encore des afultes m ont entrepris dur ce sujet .Ils disaient c est pas cela l islam ! Biennn mais au fil de la conversation , ils en arrivaient a dire que le professeur n avait pas a aborder ce probleme (sic) et que la police n avait pas a abattre le terroriste , ils auraient pu que le blesser Voila leur facon d etre

  5. Avatar Henri dit :

    Samia, je salue votre courage à dénoncer cette idéologie mortifère que peu veulent voir, entendre.
    Tant vous que d’autres, tentent d’ouvrir les yeux à nos compatriotes pour qu’ils réalisent, prennent conscience du danger présent, mais nous n’avons droit qu’à des regards d’ahuris en réponse réactionnelle et, même s’ils nous écoutent en se taisant, nous sentons dans leurs interdits de pensées, qu’ils se disent:  » Quoi! mais qu’est-ce qu’il nous raconte celui-là ! » La cas de l’élu du village des Charentes, en est encore un exemple.
    Et quand la dure réalité se présentera à eux ( leurs exécuteurs, ils gémiront en disant:  » Ce n’est pas ça que nous voulions. Nous sommes avec vous! ». Juste pour sauver leur peau.
    Je ne vais pas commenter l’intégralité de votre texte car chaque phrase en est exacte pour devoir y abonder par d’autres propos en cohésion avec les vôtres.
    Je vais seulement réagir à l’une de vos phrases, cette suivante: » C’est dire leur goûts du sang inscrit quasiment dans leurs gênes ».
    Oui, et cela depuis leur toute jeune enfance d’en faire de futurs tueurs d’allah en les endoctrinant, en les fanatisant, en conditionnant leurs esprits à la haine de l’Autre.
    Il est paru un article sur RL où l’auteur de l’article l’a illustré de la photo de deux jeunes enfants muzzs avec un couteau appliqué sur la gorge ensanglantée d’un mouton ou chèvre.
    Où verrez-vous ailleurs qu’en Islamie, des enfants amenés à se délecter d’un tel spectacle ?
    Tout comme en Syrie, où de jeunes enfants sont instruits à l’exécution de captifs.
    Ou cette autre vidéo montrant l’exécution par lapidation publique d’une gamine de six/sept ans, par son propre père avec les encouragements des villageois dont l’acte final, voit le père venir avec une grosse pierre achever son enfant agonisant en lui fracassant le crâne. Une horreur !
    Cette idéologie est d’une bestialité dont nos qualificatifs peinent même à l’exprimer.
    Je suis pied-noir, donc natif d’Algérie pour bien comprendre par mes souvenirs ancrés de cette période, tout ce que vous dénoncez.

  6. Avatar Samia dit :

    Henri,
    Merci infiniment pour votre commentaire, il correspond tout à fait à ce que je ressens.
    Les regards ahuris, je connais, j’y ai droit quasiment tous les jours, dans la mesure où je dénonce sans relâche. Des fois, ils me font mal car ces regards disent quelque part que c’est moi la méchante dans l’histoire. Mais, je sais passer outre, ma conviction profonde est blindée et à rude épreuve, vécu oblige.
    Comme cette phrase dont je partage ô combien l’avis : « Cette idéologie est d’une bestialité dont nos qualificatifs peinent même à l’exprimer. »
    Merci à vous

  7. Avatar Samia dit :

    Qui mieux que Paco peut exprimer le sens de mon combat, le sens de mon engagement. Merci à toi pour toute l’énergie résistante que tu me transmets à chaque fois, à chacun de tes commentaires. Ils sont précieux à mes yeux…
    Azul agma Paco

  8. Jean-Paul Saint-Marc Jean-Paul Saint-Marc dit :

    Page FB efffacée.
    Enregistrez vos vidéos…
    Pas réussi à la retrouver dans un premier temps !
    Des liens ont été rajoutés…

  9. Merci Samia, pour cet excellent article.
    Merci également pour avoir employé ce mot de « bestialité » que j’emploie souvent pour désigner l’horreur absolue de l’islam.

  10. Conan Conan dit :

    Bravo et merci Samia ! Cette excellente rétrospective sur l’évolution de l’Algérie démontre bien ce qui attend les français dans leur propre pays…
    Leur prophète n’est pas l’émissaire d’un Dieu bon et miséricordieux que tous les terriens appellent de leurs voeux pour élever et pacifier leur existence, non, c’est plutôt le représentant du mal et du diable !
    On est bien devant la seule religion au monde qui ait construit son code moral de vie sur la foi des élucubrations d’un voleur, chef de bande, égorgeur et pédophile !
    Comment deux milliards de personnes dans le monde peuvent se complaire dans cette religion…C’est incompréhensible !
    Merci encore Samia pour cet article très édifiant et sois très prudente.

  11. Avatar Dorylée dit :

    La oumma est une communauté solidement unie par la terreur, le moindre faux pas de chacun étant immédiatement sanctionné par des violences atroces suite la dénonciation d’un parent, d’un voisin, d’un  » ami  » . L’islam s’est répandu partout par l’horreur, les massacres et la mort. C’est toujours le cas aujourd’hui et les nuances inventées par les occidentaux entre modérés, intégristes, djihadistes, terroristes ne sont que des prétextes de couards, des lâchetés, des soumissions. La devise aujourd’hui de nos dirigeants est :  » Plutôt ramper comme des limaces et se soumettre plutôt que de lutter debout.  » Des notables, peut-être, des merdes sûrement !

  12. Avatar Jean-Francois Morf dit :

    Non pas 2 milliards mais 1,2 milliard d’adorateurs d’Antichrist (=Mahomet) et de Satan (=Allah).
    Dont minimum 120 millions sont prêt à obéir à la charia de Satan et à nous faire la guerre « sainte » pour nous voler nos terres, comme ils ont volé le Kosovo aux chrétiens. Ils doivent assassiner 3 milliards de « mécréants » s’ils veulent posséder chacun les 4 femelles que Antichrist leur a promis.

  13. frejusien frejusien dit :

    Je cite , entre autre, le passage ;
    « Dès lors, est-ce nécessaire de rappeler que dans l’islam, égorger, décapiter, pendre, lapider, fouetter, et j’en passe, ce sont des actes tout à fait communs, pas du tout considérés comme horribles, si ceux-ci sont commis pour faire respecter ses préceptes. C’est l’essence même de l’islam, c’est ainsi qu’il se maintient depuis 1400 ans. »
    merci pour toutes ces vérités énoncées par une personne qui a vécu l’islam de l’intérieur.
    Mais pour les autres ahuris, français de souche, endormis, qui ne veulent rien voir ni rien comprendre, toutes ces vérités, ils éviteront de s’y pencher.
    Par contre les politiciens, ne sont pas tout à fait ignorants, et eux sont véritablement coupables de collusion avec l’ennemi.

  14. frejusien frejusien dit :

    Je cite : »enfant agonisant en lui fracassant le crâne. Une horreur !
    Cette idéologie est d’une bestialité dont nos qualificatifs peinent même à l’exprimer. »
    En effet, on ne trouve pas les termes, les mots manquent car ces scènes, ces comportements n’existent pas chez nous, donc ils ne sont pas nommés, ils ne font pas partie de notre dictionnaire , pourtant extraordinairement riche.

    On sent que le rapprochement avec le monde animal est nettement insuffisant, car l’animal est un cran au-dessus , il faut le reconnaître.

    Pour moi, je dirais que c’est l’infra-monde, le monde du dessous, vers lequel les muz se courbent lors de leurs prières, le monde souterrain, celui des cauchemars monstrueux et terrorisants.Ils ont choisi de descendre au lieu de s’élever.
    Une bonne religion est une religion qui élève l’âme, qui la polit, qui la sculpte, qui l’enrichit, qui fait de l’homme, un homme meilleur.

    Là, nous descendons au fond de l’abjection, et plus le musulman est inculte, plus il devient violent et mauvais, car plus rien ne le retient, au contraire , il peut suivre librement les préceptes du coran.
    Et Asia BIBI pourrait en témoigner

  15. Avatar Jocelyne ROUSSEL dit :

    Partagé sur Facebook, ce dessin et a été intercepté par un administrateur et ne peut plus être vu ni partagé
    Qui dérange-t-il ? Je pensai que nous vivions dans un pays de liberté d’expression et même que nous ne renoncerions jamais à notre dessins humoristiques ?

Lire Aussi