Sont gâtés en Occitanie, ils ont aussi Magyd Cherfi, celui qui excuse Merah… et le décapiteur de Samuel ?

Publié le 25 octobre 2020 - par - 4 commentaires

Magyd Cherfi, le gaston lagaffe de l'islamEt maintenant, après la Delga, le pompon… Magyd !

Magyd Cherfi à moins souvent eu le déshonneur de figurer dans nos colonnes que Carole Delga, trois articles seulement, mais rien que les trois titres vont vous permettre, si vous ne connaissez pas le gaillard, d’en saisir la visqueuse psychologie :
Il excuse Merah
L’islam va devenir la première religion de France
et
Les Français vont vaincre, mais au moins on va leur péter les dents
Bref, un français komvouzémoi.
Le lien vers l’article le concernant à propos de la décapitation de Samuel Paty est apparu dans les liens connexes et connaissant le fellouze de réputation, j’ai été interloqué : quelle était encore l’entourloupe ? Où plutôt le gluant dérapage inévitable du fait de la charmante, involontaire, inconsciente et complète incompréhension de la société française dont ce chanteur fait régulièrement montre en atterrissant toujours à côté de la plaque avec une régularité qui force presque l’admiration.
Magyd Cherfi, c’est le Gaston Lagaffe de l’intégration de la France dans le mahométisme…
C’est le Toulousain d’origine algérienne débecté par la saucisse de Toulouse qui t’explique que le Strasbourgeois d’origine marocaine débecté par la saucise de Strasbourg, ben il est français comme le Parisien d’origine somalienne débecté par le jambon de Paris ! Voire même plus…
Et en tous les cas que ce serait normal qu’il soit considéré « plus français » et que c’est uniquement parce qu’on l’empêche de l’être par pur racisme systémique qu’il devient méchant. Mais à la base, il est sympa : si tu lui donnes ta montre, il te donnera l’heure sans problème, pourvu bien évidemment que tu lui en fasses la demande RESPECTUEUSEMENT. Parce que faut pas déconner non plus !

Hommage à Samuel Paty : « Je pense à l’homme libre que tu as été », les mots émouvants du Toulousain Magyd Cherfi
ladepeche.fr/2020/10/20/hommage-a-samuel-paty-je-pense-a-lhomme-libre-que-tu-as-ete-les-mots-emouvants-du-toulousain-magyd-cherfi-9152239.php

Voui… trés Zémmou-vent, les mots de Magyd Lagaffe, jugez-en plutôt sur échantillon :
Magyd Cherfi interroge l’absence de mots, d’échanges, de fraternité dans la société française.
C’est curieux mais il n’y a pas eu d’absence de mots, d’échanges, de fraternité avec les Polonais ou les Italiens, ni Polanski ni Marie Curie ni Montand ou Ventura, et tant d’autres, n’ont eu à faire face à un désamour borné et persistant de la part du peuple Français. Il n’y a que les Magyd à en être éternellement victimes de génération en génération. Pourquoi ?
Et pourquoi, selon Saint Magyd, ce jihadiste tchétchène a-t-il décapité Samuel Paty ? Je vous le donne en mille : Selon Magyd, ce Tchétchène avait juste… la tête vide. Rien dans le ciboulot. Que dalle. Nothing. Intersidéralité à tous les étages. Et des barbares passant par là (qui n’ont rien à voir avec l’islam, padamalgamfopasstigmatizé) ont rempli ce cerveau vide de barbarie. Le cerveau vide du décapiteur n’a pas été rempli d’islam ni d’islamisme, pas du tout ! Dans cette histoire, il n’y a eu juste qu’un peu de sauvagerie bien tassée qui n’a rien, mais alors RIEN à voir avec… RIEN.
çépaçaliSSelame !
Si ce n’est qu’on apprend, encore par un lien connexe, que ce tchétchène vide a séjourné dans la Ville Rose et s’y était inscrit dans un club de lutte, discipline sans doute jugée pas assez martialement efficace pour le Jihad puisque abandonnée au bout de trois séances.
Et quoi donc qu’il faudrait faire pour que ça se passe mieux et que les Zentils mahométans qui ne rêvent que de paix, de tolérance, et de nous donner l’heure, soient intégrés sans heurts ?
Hé bien mais c’est qu’il a une solution, notre Gaston d’Algérie, et elle à le mérite de n’avoir rien d’original, juste un peu de classique révisionnisme bon teint, comme ça, l’air de rien, pour la bonne cause, en précisant bien en préambule qu’il n’est « pas un politique, pour dire comment on fait. ».
Il fait bien de le préciser, qu’il n’est pas un politique, et encore heureux qu’il n’en soit pas un, parce que la solution de Magic Magyd c’est (accrochez-vous aux branches de votre arbre généalogique) peut-être l’écriture d’un nouveau récit français, qui ne soit pas fait que de Blancs. On n’existe pas dans l’Histoire de France. Ça pose problème.
Hé, Magyd, si, si, toi et tes semblables VOUS EXISTEZ dans l’histoire de France, ça s’appelle, entre autres, l’Algérie Française, devenue l’Algérie tout court qui a sombré dans la guerre civile en une génération après le départ des Français, départ provoqué par VOUS.
Et plus anciennement ça s’appelle Charles Martel à Poitiers, ou encore une décennie avant, la taboue bataille de Toulouse du 9 juin 721.
Et puis les croisades, dont une, notamment, pour des prunes.
Vous existez absolument dans l’histoire de France et ce qui pose problème, ce n’est pas du tout votre absence dans cette histoire tout au long de l’Histoire, c’est tout au contraire… votre présence. Avec votre cerveau plein de… comment dire… hé bien comme tu dis toi même : plein de rien. Mais d’un rien un peu particulier, un rien fait de… hé bien ma foi, disons-le : fait de coran, de Mahomet et de rien d’autre. Pour paraphraser Mila, c’est un truc du genre dont sont pleines nos fosses septiques.
En un mot, plein d’ ISLAM.
Et, tu vois Magyd, c’est ça, et rien d’autre, le fond des racines de la lie du problème.

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Sont gâtés en Occitanie, ils ont aussi Magyd Cherfi, celui qui excuse Merah… et le décapiteur de Samuel ?”

  1. Avatar Machinchose dit :

    Signification du prénom MAJID, origine MAJID, etymologie …m.signification-prenom.com › prenom-MAJID
    MAJID est un homme ouvert, jovial, hospitalier, amical (souvent jupitérien, le prénom faisant 12 comme le cycle de Jupiter, » »

    tiens!tiens!

    Jupiterien….

  2. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Et un autre, traître, qui retourne sa veste et c’est toujours du bon côté, pas à l’envers puisqu’elle est réversible celle-là

    Islamisme : pour Alain Juppé, «il n’est pas question de céder»
    perubu
    :::: https://www.fdesouche.com/2020/10/25/islamisme-pour-alain-juppe-il-nest-pas-question-de-ceder/
    25/10/2020 à

  3. Laurent P Laurent P dit :

    Faites savoir concrètement à Magyd « Gaston » Cherfi que vous partagez pleinement l’opinion exprimée
    à son sujet dans cet article :
    IMPRIMER l’article et L’ENVOYER par La Poste à son ADRESSE POSTALE PUBLIQUE que vous trouverez sur la page
    https://www.societe.com/societe/monsieur-magyd-cherfi-422942367.html
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/qnwhKb )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 75%.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 4 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.
    Signer au bas de la dernière page, dans l’espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnées complètes à un envahisseur…) et poster.
    Pour ceux qui veulent en faire plus (et qui savent un peu jongler avec les images et les fichiers) vous pouvez rajouter l’image https://pbs.twimg.com/media/CtM3eaUWcAARPSx.jpg dans l’espace vierge de la 4ème page du fichier PDF avec le site d’édition de PDF pdfescape.com avant de l’imprimer.
    Voilà, faire acte CONCRET de résistance ça commence en investissant un timbre.

  4. frejusien frejusien dit :

    Très bon ! j’aime le ton enjoué de cet article, on ne s’ennuie pas une minute !

    avez-vous remarqué le point commun de tous ces zentils envahisseurs mozilmon et tout /??

    ils sont moches, vraiment moches, moches à faire peur, c’est peut-être cela qui les rend méchants

    Quand le tchétchène se regardait dans une glace, il avait envie de décapiter celui qui lui faisait face, ça lui a donné la rage. Entouré d’hommes agréables à regarder et de jolies femmes non muselées, non bâchées, il est devenu « dézékilibri »,

    Décidément, il faut qu’ils repartent tous chez eux de toute urgence!!

Lire Aussi