Attaque au couteau dans la vieille ville de Dresde : chez Merkel aussi, l’immigration musulmane tue !

Publié le 23 octobre 2020 - par - 8 commentaires

Dresde : La police allemande a arrêté mardi l’auteur syrien de 20 ans dans l’affaire du meurtre d’un touriste: Abdullah A.H.H., déjà jugé ici en 2018 pour activités terroristes islamiques et agression.

Bataclan, Nice,  Conflans… Dresde : chez Merkel aussi, l’immigration musulmane tue !

Début octobre, deux allemands qui faisaient du tourisme ont été attaqués au couteau dans la vieille ville de Dresde.

La photo du visage est rare, on a plutôt droit à celles-ci dans les médias :

Ci-dessous, une gentille avocate tente de cacher le visage de son protégé :

Le Parisien

[Le Parisien a choisi une photo la rue sans intérêt, qui banalise l’attaque : surtout, ne pas montrer que le monstre ressemble terriblement à votre voisin].

Deux morts, deux attaques au couteau, l’une à Dresde, l’autre à Conflans-Sainte-Honorine… L’inquiétude du gouvernement allemand face à «la menace terroriste islamiste» est ravivée, même si les faits se sont déroulés à plus de mille kilomètres de distance, en Allemagne et en France. Et déjà, des médias allemands associent ces deux crimes.

Le 4 octobre dernier, dans le centre-ville de Dresde, dans l’est de l’Allemagne, deux touristes allemands ont été la cible d’une attaque au couteau. L’un âgé de 55 ans est mort, son compagnon de 53 ans a été grièvement blessé. Un Syrien âgé de 20 ans a été interpellé mardi.

L’homme se serait radicalisé depuis son arrivée en Allemagne, en 2015, au plus fort de l’afflux de migrants en provenance de Syrie. Selon le parquet, il a déjà été condamné pour actes de violence et pour avoir agi en vue de recruter des soutiens à « une organisation terroriste ». Plusieurs médias allemands le décrivent comme un partisan de l’organisation djihadiste Etat islamique (EI, ou Daech).

Note :

Ce qui est ennuyeux avec l’expression « islam politique », c’est que ce genre d’attaque au couteau est décrite dans les médias comme un acte « politique », ce mot conférant une certaine noblesse, alors que c’est une attaque au nom d’Allah, reprenant les injonctions des textes sacrés de l’islam répétées dans toutes les mosquées. L’islam est par nature politique puisque ce dogme intervient dans toutes les sphères de la vie (voir article RR :  Il faudrait poser la question de l’islam) :

Un « acte à la probable motivation politique »

Il avait été remis en liberté le 29 septembre, soit quelques jours avant l’attaque mortelle de Dresde, et restait fiché par la police comme potentiellement « dangereux ». Ses antécédents ont conduit la justice à confier mercredi les investigations au parquet fédéral allemand de Karlsruhe, compétent en matière d’affaires de terrorisme.

Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a évoqué un « acte à la probable motivation politique ». L’attaque « démontre une fois de plus la nature dangereuse de la violence islamiste » qui «impose la plus grande vigilance », a-t-il ajouté.

[Comme chez nous, ceux qui sont responsables du désastre parlent de « vigilance »…]

 

En Allemagne, le jeune homme n’avait pas le statut officiel de réfugié mais restait « toléré » par les autorités. Lors de son audition par les enquêteurs, il n’a fait aucune déclaration, précise le parquet. Selon les médias allemands, son ADN a été retrouvé sur le couteau de cuisine qui a servi à perpétrer l’homicide, et a conduit à son arrestation.

Il était libéré depuis 5 jours seulement…

Abdullah A. H. H. n’est pas inconnu des autorités allemandes : À l’âge de 18 ans, il était déjà en procès en 2018. La raison : « Instructions pour la commission d’un crime grave qui met en danger l’État ». Le tribunal régional supérieur a déclaré le Syrien, alors âgé de 18 ans, coupable et l’a condamné à deux ans et neuf mois d’emprisonnement « conformément à la loi pénale pour mineurs ».

Comme l’a annoncé le ministère public de Dresde mercredi, A.H.H. n’a été libéré du centre de détention pour mineurs de Regis-Breitingen que le 29 septembre et « était sous contrôle de l’exécutif ».

Cependant, cette surveillance n’a été que moyenne pour les autorités de contrôle allemandes : cinq jours seulement après sa libération, il a commis son attentat terroriste au milieu du centre-ville de Dresde !

 

Le tueur au couteau, protégé de Merkel,  a laissé le couteau de cuisine sur la scène du crime.

Lors du procès de 2018, le Sénat avait immédiatement exclu le public du procès après la lecture de l’acte d’accusation. Abdullah A. H. H était encore « mineur » au moment du crime, selon sa propre déclaration. Le Sénat pénal a estimé qu’il était prouvé que H. avait non seulement utilisé les symboles de l' »État islamique » dans son profil Facebook, mais qu’il avait également propagé le djihad via les réseaux sociaux et appelé les personnes partageant les mêmes idées à se battre en martyrs contre les soi-disant infidèles. En outre, il a recherché sur Internet, entre autres, des modes d’emploi  pour la construction d’une ceinture d’explosifs. En 2018, le Dr Steinberg, spécialiste des études islamiques de Berlin, a établi un rapport pour les enquêteurs sur la base des données obtenues à l’époque, telles que les chats, les photos et les vidéos.

Cela a révélé « que les accusés prônaient une idéologie djihadiste depuis le début de l’été 2017, qu’ils s’étaient de plus en plus tournés vers Daesh et qu’ils avaient finalement, en tant que son adepte, pensé à commettre une tentative d’assassinat », selon une déclaration sur la décision du tribunal. En outre, le Syrien lui-même avait commenté lors du procès un complot d’assassinat dont les grandes lignes étaient prévues pour l’été 2017.

Abdullah A. H. H. vient des environs d’Alep et a « fui » vers l’Allemagne en passant par plusieurs pays tiers au cours de l’été 2015. Il a été arrêté fin août 2017. En décembre, il a également été condamné à une peine pour mineurs dans deux affaires pour coups et blessures sur des agents de la force publique.

Les réfugiés sont les bienvenus !

https://jungefreiheit.de/allgemein/2020/mord-dresden-syrer-verhaftet/

http://www.pi-news.net/2020/10/touristen-mord-in-dresden-war-islamischer-terror/

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Attaque au couteau dans la vieille ville de Dresde : chez Merkel aussi, l’immigration musulmane tue !”

  1. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Malheureusement le terrorisme islamique frappe toute l’Europe et ce n’est que le commencement de ces violences, en réalité le terrorisme islamique est directement alimenté par l’islam qui est une idéologie politique intolérante et totalitaire. La solution est simple mais doit être déterminée, couper toute alimentation de l’extrémisme. gel de l’immigration musulmane, du regroupement familial, de la double nationalité, du droit du sol, etc…

  2. On sera bien obligé à un moment où à un autre de remettre la peine de mort .

  3. frejusien frejusien dit :

    Le journaliste déclare que le musulman s’est radicalisé après être arrivé en Allemagne,
    quelle belle déclaration gratuite ! que sait-il de ce qu’il était avant d’arriver ? le connait-il personnellement ?
    c’est pour nous cacher que tous ces musulmans ne viennent en Europe que pour l’islamiser, de toutes les façons possibles : violence, persuasion, mariage, construction de mosquées, terrorisme, etc…
    Islamiser l’Europe et en prendre possession avec la complicité des zélus vendus

  4. Avatar Alfred dit :

    Retour au bled à coups de pompes dans le cul, et sans modération !!!

  5. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Et ça ne fait que commencer car ils sont des millions, ma prédiction, c’est que toute l’Europe sera à un moment donné obligée soit de les expulser, soit de les enfermer, soit de les neutraliser. Quand nous nous apercevrons qu’ils ne sont pas intégrables mais surtout quand ils s’apercevront que nous ne voulons plus les garder.

  6. Avatar Michel Piguet dit :

    Ce n’est pas tant le comportement déviant de ces jeunes qui est à critiquer, mais le laxisme des autorités vis-à-vis de cas comme celui-là.
    Il n’avait pas à être relâché dans la nature, mais à être débarqué dans son pays d’origine. Mis au fer dans un cargo allant dans cette direction.
    On pourrait presque penser que c’est fait exprès pour justifier la haine de l’étranger.

  7. Avatar Michel Piguet dit :

    Réponse à PASCAL LEVEQUE
    Il ne faut pas généraliser et ils ne sont pas des millions à suivre Daech ou EI. Un mini pourcentage, mais là, il ne faut pas hésiter à les expulser quand il y a eu un cas de violence ou d’incitation à la violence. Ce que malheureusement on ne fait pas. Pour les gens de droite, il y a là un beau métier à développer et à encourager, Rapatrieur.

  8. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Je suis d’accord, il ne faut pas généraliser mais le problème c’est que l’islam porte en elle les germes de la discorde. Maintenant, sans parler de terrorisme, n’avez-vous pas remarqué que nous français avons quand même beaucoup de mal à nous entendre avec les musulmans, pour moi c’est une constatation qui se base sur l’expérience, même quand je tombe sur un musulman sur les réseaux sociaux, ça se passe mal et l’insulte arrive très rapidement (de leur part), ces gens ont du mal à accepter la contradiction et comme ils n’ont pas d’arguments ça tourne très court. Je veux bien croire que la plupart ne sont pas terroristes mais cela ne veut pas dire qu’ils sont intégrés, nous en sommes loin.

Lire Aussi