Algérie : Yacine Mebarki condamné à 10 ans de prison pour athéisme et offense à l’islam !

Publié le 16 octobre 2020 - par - 11 commentaires

10 ans de prison ferme

Une amende de 10 millions de dinars (66.000 €)

Yacine Mebarki, un militant berbère de 52 ans, arrêté le 30 septembre 2020 après une perquisition à son domicile, a été condamné le  8 octobre à dix ans de prison ferme.

Les juges ont trouvé des motifs sérieux : on ne plaisante pas avec le Coran en Algérie en 2020 !

Il est accusé des faits suivants :

« Offense aux préceptes de l’islam », « incitation d’un musulman à se convertir à une autre religion », « profanation du livre sacré », « distribution de documents qui visent à ébranler la foi d’un musulman » et « atteinte au prophète » (source).

La police y aurait trouvé à son domicile, parmi de vieux livres traitant de religion et d’histoire, un ancien exemplaire du Coran, appartenant à son grand-père, avec une page déchirée, ce qui est considéré comme une grave atteinte à l’islam.

Après «examen» du vieux livre saint, les policiers ont découvert une page déchirée.

«Pour eux, c’est une atteinte aux préceptes de l’islam et non un vieux livre qui s’est détérioré avec le temps», notent plusieurs médias algériens (source).

L’affiche brandie par les défenseurs de Yacine Mebarki.

Silence des défenseurs des droits de l’homme en France !

Silence des médias français ! Et comme Twitter est silencieux…Il ne faut pas critiquer l’islam !

Les défenseurs des droits de l’homme en Occident vont-ils s’élever contre cette injustice manifeste ? Ou serait-il « islamophobe » de parler de la charia qui règne en Algérie ?

L’athéisme, combien de morts sur la conscience ?

L’islam, combien de morts sur la conscience !!!

Alors soutien à Yacine Mebarki et à sa famille.

Photo : Yacine Mebarki et ses enfants, photo Twitter

AFP

Un tribunal algérien a condamné jeudi un membre clé du mouvement d’opposition  anti-gouvernemental le Hirak à 10 ans de prison pour «incitation à l’athéisme», a déclaré un groupe de défense des droits.

Yacine Mebarki a également été reconnu coupable d ‘«infraction à l’islam» et condamné à une amende de 10 millions de dinars (66.000 €), a déclaré Said Salhi, vice-président de la Ligue algérienne des droits de l’homme.

 

Said Salhi a déclaré qu’il était «choqué par un verdict aussi lourd contre un citoyen qui n’exprimait son opinion qu’en ligne».

La peine a été la plus longue infligée à un membre du Hirak, le mouvement populaire anti-gouvernemental qui a mené des manifestations qui ont poussé le président Abdelaziz Bouteflika du pouvoir l’année dernière.[Note : sur le Hirak, infos ici].

 

Au début du procès, l’accusation a exigé que Mebarki soit emprisonné pendant huit ans.

 

Mais dans un geste rare, le juge du tribunal de Khenchela dans l’est de l’Algérie a décidé d’ajouter deux ans de plus à ce mandat.

Mebarki a nié tout acte répréhensible et ferait appel, a déclaré Salhi.

Le militant de 52 ans avait été arrêté le 30 septembre lors d’une descente à son domicile.

 

Selon un ami, la police a trouvé une copie ancienne et décolorée du Coran avec une de ses pages déchirée – ce qui est considéré comme une attaque contre l’islam.

 

Les manifestations dirigées par le Hirak ont ​​éclaté en février de l’année dernière et ont conduit à la démission de Bouteflika, dont les projets de briguer un cinquième mandat avaient déclenché les manifestations.

Les manifestations hebdomadaires se sont poursuivies après l’éviction de Bouteflika pour exiger des changements politiques généraux, mais se sont arrêtées en mars en raison de restrictions visant à mettre fin à la pandémie de COVID-19.

Pendant ce temps, les autorités ont réprimé les militants, les journalistes et les critiques du gouvernement, dont beaucoup ont été emprisonnés et reconnus coupables de diverses charges.

Un total de 61 personnes sont actuellement derrière les barreaux pour des actes liés au «Hirak», selon CNLD, un groupe de défense des droits qui répertorie les prisonniers d’opinion en Algérie.

Afin de satisfaire le mouvement de contestation, l’Algérie a lancé mercredi une campagne de réformes constitutionnelles qui sera soumise à un référendum en novembre.

Voici une dénonciation de ce référendum :

 

En France, on évite soigneusement le sujet. Pas un mot. On ne critique pas l’islam.

Voici l’histoire poignante en rapport avec l’Algérie qui  intéresse les médias français.

Au même moment, les médias français  voudraient que l’on s’apitoie sur le sort d’une Française qui a fait un enfant avec un algérien. L’histoire de l’opposant qui se prend 10 ans de prison pour blasphème n’est pas une noble cause pour BFM-WC. 

Photo de la Française Eileen Devouassoux, le Dauphiné.

Son ex-compagnon s’est envolé pour l’Algérie avec la gamine : leurs passeports ont été enregistrés dans le pays le 8 décembre 2016, lui a appris l’ambassade. Mais l’homme refuse de dire exactement où ils se trouvent (scénario bien connu).

La Française exige donc ni plus ni moins de la France  qu’elle rapatrie sa fille demi-algérienne enlevée par le père.

Eileen Devouassoux n’est responsable de rien, c’est aux autres de réparer les conséquences.

Elles sont comme cela des dizaines à appeler la France à la rescousse avec leurs avocats, une fois qu’elles se sont brûlé les ailes au contact du mâle algérien : le brave  contribuable est là pour financer le retour de la progéniture algérienne en France ! Préparez la monnaie !

 BMF WC nous parle bien-sûr du « combat « invivable » tant sur le plan émotionnel que juridique » d’une « maman démunie ».  (Toute l’histoire ici BFMTV).

Conclusion : pour parler de l’Algérie, au lieu de décrire la charia qui y sévit,  les médias français trouvent encore le moyen de nous expliquer que la France n’en fait pas assez.

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Algérie : Yacine Mebarki condamné à 10 ans de prison pour athéisme et offense à l’islam !”

  1. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    L’Algérie serait-elle professerait-elle un islam fondamentaliste, extrémiste, terroriste ?
    Que doit en tirer comme conclusion :
    Toute l’Algérie, les Algériens devraient-ils être fichés « S » ou non ?
    Parce que là, on ne parle seulement d’un pays musulman, donc islamiste ou non ?

    Petite réflexion pour les collabo français qui travaillent main dans la main pour un islam « français », en France, de France????

    Très grosse réflexion pour Darmanin qui a déclaré, il y a peu que :
    « L’islam est la seule religion avec laquelle on peut parler ! »

    Grosse réflexion pour tous ceux qui prétendent que les musulmans sont républicains, et auxquels il faut donc accorder plus de droits politiques qu’aux nationalistes ; et plus de droits sociaux qu’aux Français. Ls musulmans sont républicains, oui ! mais républicains islamistes, (faut pas pousser non plus et s’aveugler !)

    Aux Français : REGARDEZ la RÉALITÉ en face . NON celle que l’on veut vous faire avaler en France, mais CETTE RÉALITÉ qui est en vigueur DANS TOUS LES PAYS MUSULMANS ACTUELLEMENT et celle du passé. Cette réalité pourrait être la nôtre à trop vouloir s’aveugler par un désir de « bien-pensance », d’être dans le fameux « camp du bien », un puits d’obscurité et de la pensée retenue en esclavage ; un puits d’eau trouble, contaminée dans lequel tout le libre arbitre ; ce qui fait de l’homme un être intelligent et libre par son intelligence noyé dans ces eaux sombres. Est-ce bien de çà que rêvent les Français ?

  2. Avatar zio dit :

    Bonjour,
    Je suis FRANÇAIS🇫🇷 et musulman, doit on pour autant quitter la FRANCE🇫🇷 ???
    Enfant de HARKI, fils, petit fils, moi même au service de sa Majesté la FRANCE🇫🇷, père d’un combattant de la FRANCE🇫🇷, comment dois-je interpréter vos écrits ???
    Ma place et celle des liens est ici!!!
    Avant de s’occuper de ce problème el Algérie, ne devrions nous pas rendre l’honneur aux HARKIS et leurs familles abandonnés lâchement, par tout les gouvernements successifs.
    Vive la FRANCE🇫🇷 !!!

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Nous sommes pourtant très clairs, nous n’avons aucun problème avec les musulmans qui respectent nos lois, qui aiment la France et la considèrent comme leur père-patrie. Et ne veulent pas nous imposer la charia…Et nous vouons ici un amour très fort aux harkis, désespérés de leur abandon par la France à la fin de la guerre d’Algérie.

  3. Jules Ferry Jules Ferry dit :

    @ zio : Ravi de vous compter parmi les très nombreux musulmans qui lisent RR

  4. Avatar bouillot marie ange dit :

    les algériens. on devrait les refourguer en Algérie. ils seraient heureux de pratiquer leur islam de haine

  5. Avatar annie salagnac dit :

    Signaler une condamnation pour délit d’opinion c’est bien . Mais pourquoi s’occuper de ce qui se passe en Algérie avant que ce qui se passe en France? Je me fous pas mal de savoir si une française ou autre a épousé un algérien. S’il y a eu engagement par un mariage civil, le bafouer en enlevant l’enfant, c’est bafoué la France et ses institutions. Ou si on considère que la France est trop faible pour être respectable et respecté, alors il faut refuser de faire des mariages avec des étrangers issus de certains pays.

  6. Avatar ROGER MASSON dit :

    Les harkis sont évidemment chez eux ici et ont des droits sur nous . Accueillir les autres, c’est les insulter.

  7. frejusien frejusien dit :

    La petite est vraiment très mignonne,
    que va-t-il lui arriver chez les barbares musulmans ?quelle éducation va-t-elle recevoir ? le coran et le ménage ??

    Je choisis de ramener cette petite plutôt que les enfants de djihadistes ramenés de Syrie

  8. et chez nous les collabos nous forcent à subir cette secte barbare dont rien n’est conforme à nos lois !!!

  9. Avatar bm77 dit :

    Le grand scandale de l’affaire c’est que sur ces bases d’un pays islamo fachiste comme l’Algérie, on permette aujourd’hui encore d’accueillir des gens issus de ce pays digne de l’Argentine des militaires, majoritairement complices de ce régime Islamo FLN alors que les gens qui sont persécutés par ce régime sont eux volontairement ignorés . L’état Français est donc complice de ce régime pourri !
    Il ne faut pas s’étonner que nous subissions bientôt les contre coups de cette compromission . Rappelons nous ce qui s’est passé dans les année 90 en Algérie !!! Les massacres se sont traduits par un compromis avec les islamistes !

Lire Aussi