Hidalgo a peur de dire que Beltrame a été victime du terrorisme musulman ?

Publié le 15 octobre 2020 - par - 8 commentaires


Ah ! qu’en termes galants ces choses-là sont mises ( Molière –  Le Misanthrope ).

C’est ce j’ai pensé quand j’ai eu connaissance, tout récemment, des mots qui figurent sur la plaque apposée à Paris, par la Mairie de Paris, en hommage au Colonel Beltrame, assassiné en 2018 au nom de l’islam par le terroriste musulman Redouane Lakdim.


Je vous laisse comparer avec d’autres plaques commémoratives, celle-ci par exemple :



 » ….. Exécutée par les nazis ….  Morte pour la France et pour la Liberté  » ( C’était aussi la Mairie de Paris, mais à une autre époque)

C’est quand même plus clair, et ça à une autre gueule !

( j’ai cité la plaque d’Olga Bancic, parce que j’ai très bien connu quelqu’un qui l’avait très bien connue )
_________

Benoît Rayski, lui aussi, a pris connaissance de la plaque apposée par la Mairie de Paris pour  » rendre hommage  » au Colonel Beltrame. 

Il dit :

Ecrire que le colonel Beltrame est mort « lors d’un attentat terroriste » c’est à peu près aussi bas que d’écrire que les enfants juifs gazés à Auschwitz sont morts « lors de la Deuxième Guerre mondiale ».

A Paris, sur les murs de nombreuses écoles, il y a des plaques avec des noms d’enfants juifs. Ils sont assortis de la mention « assassinés par les nazis avec la complicité du pouvoir de Vichy ». 
D’autres plaques figurent sur des immeubles parisiens avec les noms de résistants fusillés par l’occupant. Avec ces mentions, « tué par l’occupant nazi » ou « victime de la barbarie nazie ».

Le colonel Beltrame était un résistant.
Et il a payé de sa vie son acte de résistance.
Une plaque lui est dédiée au square des Minimes à Paris dans le troisième arrondissement.
Elle a été placée là-bas par Anne Hidalgo qui – soyons charitables – n’a peut-être pas eu le temps de lire les mots qui s’y trouvent et qui ont été rédigés par ses services.

On lit que le colonel Beltrame est mort « victime de son héroïsme ».
Une phrase qui soulève un concert d’indignations de toutes parts. 
« Victime de son héroïsme » cela voudrait dire, selon nombre de protestataires, que si ce courageux soldat avait été un peu plus réfléchi et timoré, rien ne lui serait arrivé. 
Il l’aurait en quelque sorte bien cherché.

Cette querelle est une mauvaise querelle. 
La phrase utilisée relève d’un banal poncif dont l’autre version encore plus connue est « victime de son courage ». 
Les employés de Mme Hidalgo n’ont pas été choisis pour leur connaissance du français. Ils enfilent les poncifs comme d’autres enfilent les perles.

Le scandale – car scandale il y a – se trouve une ligne en dessous.

Il y est dit que le colonel Beltrame est mort « lors d’un attentat terroriste ». 

Une formule honteuse et lâche.

Quel attentat terroriste ?

Un attentat de terroristes basques, irlandais, d’extrême gauche, d’extrême droite ? 
Le terrorisme contre lequel Beltrame s’est dressé n’est pas nommé. La mairie de Paris a ses pudeurs.
Plusieurs autres rédactions auraient été possibles. « Le colonel Beltrame est mort en héros en affrontant un assassin islamiste », « le colonel Beltrame a été victime de la barbarie islamiste ». 

Ces options n’ont pas été retenues et même pas envisagées. 

Car à la mairie de Paris on pense bien.
Il se pourrait qu’Anne Hidalgo ait appliqué un principe de précaution : si le mot « islamiste » avait figuré sur la plaque peut-être que des voyous de banlieue seraient venus la vandaliser. 

https://www.atlantico.fr/decryptage/3593022/ecrire-que-le-colonel-beltrame-est-mort-lors-d-un-attentat-terroriste-a-peu-pres-aussi-bas-que-d-ecrire-que-les-enfants-juifs-gazes-a-auschwitz-sont-morts-lors-de-la-deuxieme-guerre-mondiale-terrorisme-benoit-rayski-

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Hidalgo a peur de dire que Beltrame a été victime du terrorisme musulman ?”

  1. Jules Ferry Jules Ferry dit :

    Bonjour Claude, il n’y a évidemment pas de hasard mais bien une volonté de gommer la cause, l’islam.
    Même chose que pour Aurélia morte égorgée par un couteau musulman. Rien sur la plaque, comme si elle était morte dans un accident de voiture « au service de la Nation ». Mon compte Vimeo avait été fermé suite à la petite vidéo sur place (le simple fait d’aborder le sujet « contrevenait aux conditions »bla bla…).
    https://resistancerepublicaine.com/2020/06/26/aurelia-saignee-au-couteau-au-nom-de-lislam-sa-plaque-commemorative-ne-mentionne-meme-pas-lattentat/

  2. Avatar bouillot marie ange dit :

    ces gauchos sont off course bien sûr. Hidalgo la reine des rats

  3. Avatar Gisèle dit :

    Je trouve que particulièrement à Paris avec tout le sang qui a coulé lors des attentats du terrorisme islamiste il n’y a pas plus de plaques commémoratives avec les thermes qui conviennent « barbarie Islamiste ».

  4. Avatar corleone dit :

    Tant que l’ennemi n’est pas désigné , il ne sera pas combattu .

  5. Avatar raymond Patureau dit :

    madame HILDAG, n’étant pas d’origine FRANCAISE, n’ a pas de reconnaissance pour le
    pays qui l’a acceuillie, et receuillie comme son parti aime bien les islamistes qui votent pour elle, alors de la FRANCE elle s’en fout, seule la place l’interesse
    Madame HIDALGO est la preuve qu’il n’y a plus de
    france FRANCAISE mais d’un agloméra de partis AVIDES de POGNON

  6. frejusien frejusien dit :

    C’est probablement l’héroïsme qui a pris le couteau du musulman tueur,
    c’est son héroïsme qui a appuyé sur la gâchette du pistolet tenu par le musulman en djihad.
    Pourquoi n’est-il jamais fait mention du djihad ???

    C’est parce que le terme se trouve dans le coran, et alors des personnes mal-intentionnées comme ceux de l’extrême droite, par exemple, pourraient faire le rapprochement :
    djihad = islam ! ouh la la ! y a chaud !! ça brûle !!
    chuuuuttt !!!

  7. Avatar Dorylée dit :

    La réalité est que le colonel BELTRAM a été assassiné par un musulman intégriste comme il y en a beaucoup en liberté dans notre pays. De nombreux autres, comme Arnaud BELTRAM, sont morts depuis, tués par les mêmes pour les mêmes raisons mais on prend des gants pour parler de ces assassins !

  8. Avatar patito dit :

    le colonel Beltram est mort victime de sa méconnaissance de l’islam et a cru que l’on pouvait dialoguer avec un terroriste musulman comme avec un terroriste basque ou irlandais.

Lire Aussi