Au Parlement européen, ça barde pour les Allemands ; les Polonais la jouent « règlement de compte à Ok-Corral »

Publié le 9 octobre 2020 - par - 9 commentaires
Illustration : Règlement de compte à Ok-Corral. On aurait pu, également, en l’occurence, choisir pour titre  « la mare aux souvenirs »…
.
Bruxelles ne sait décidément plus où donner de la tête… d’irréductibles chahuteurs empêchent votes et ratifications diverses… à croire que les musulmans victimaires et harceleurs ont fait école et que les Européens commencent à comprendre qu’il faut être plus royaliste que le roi… et qu’il suffit de « foutre la merde » pour obtenir ce que l’on veut.
.
Les députés européens majoritaires, sous la houlette de l’Allemand Michael Roth, voudraient lier l’obtention de subsides européens au politiquement correct (qu’ils osent appeler « l’Etat de droit » ; même pas foutus de reconnaître et assumer  la dictature « progressiste et sorosienne » européenne). Bref, ils veulent imposer, par le chantage au fric, leur vision du peuple, de la loi, des minorités… et surtout de l’immigration à plusieurs pays du groupe de Visegrad, Slovaquie, Hongrie, Pologne… 
[… ] Michael Roth, [… ] tente péniblement, à son petit niveau, de faire accoucher le plan de relance européen avant les calendes grecques. L’Allemagne est d’ailleurs prise entre le marteau du PiS et l’enclume des pays frugaux. Les Pays-Bas, l’Autriche, la Suède, la Finlande et le Danemark – qui sont aussi des payeurs nets – ne veulent plus rien laisser passer et insistent pour que les fonds européens puissent être suspendus si un État membre ne respecte plus les principes généraux de l’état de droit. La clause budgétaire sur l’état de droit doit être, à leurs yeux, extrêmement sévère. De l’autre côté, la Hongrie et la Pologne menacent de ne pouvoir ratifier le plan de relance si la clause budgétaire n’est pas strictement limitée à ce qui a été convenu au sommet européen de juillet : seul le bon usage des fonds doit être surveillé, l’état de droit n’ayant pas à être invoqué dans une affaire strictement budgétaire.
Or, la Pologne se rebiffe, et, au lieu de discuter, argumenter, négocier… contre-attaque en demandant aux Allemands  850 millions d’euros de dommages de guerre !
Le conflit des réparations de guerre entre l’Allemagne et la Pologne n’est pas éteint. Quatre-vingts ans après la guerre, Varsovie réclame toujours près de 850 milliards d’euros à Berlin, soit 100 milliards de plus que le plan de relance européen (750 milliards d’euros) ! La revendication est le plus sérieusement du monde portée par le Premier ministre polonais en personne, Mateusz Morawiecki, qui soulignait, en août 2019, que la Pologne avait perdu 6 millions de personnes au cours de la Seconde Guerre mondiale. « Beaucoup plus que d’autres États qui ont reçu d’importantes réparations. Ce n’est pas juste. Cela ne peut pas rester en l’état », concluait-il. La question des réparations de guerre avait été soldée, croyait-on, par un accord datant de 1953. Cependant, Mateusz Morawiecki ne reconnaît pas la portée de cet arrangement car il a été signé par la RDA et la Pologne communiste, deux pays dont l’engagement n’était pas libre au sein du Pacte de Varsovie. Tout serait donc à refaire.
La chose est savoureuse, ainsi que l’article du Point  commenté ici par François des Groux :
Ah, j’adore ! Le journaliste du Point qui plaint l’Allemagne contre les méchants Polonais qui leur rappelle la destruction de leur pays et leurs 6 millions de morts !
Elle « saute à pieds joints dans la mare aux souvenirs » dénonce le journaleux ! Les journalistes qui sont les premiers à nous rappeler la « mare aux souvenirs » de l’esclavagisme et du colonialisme !
.
Parce que le groupe de l’Est ne veut pas de migrants et ne se laisse pas faire, ce sont des « méchants », des « autoritaires » ! Tout ça parce qu’ils ne veulent pas des Traoré, des Bouteldja, des Coffin ou des De Haas !
Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Au Parlement européen, ça barde pour les Allemands ; les Polonais la jouent « règlement de compte à Ok-Corral »”

  1. Avatar Christian Lesuffleur dit :

    Les Polonais ont raison l’Allemagne s’est enrichi dans tous les pays d’Europe où elle s’est imposé.Les destructions , les massacres n ont jamais etaient payes a leur juste cout .Et les bien-pensants n’ont jamais demandé d’excuses à l’Allemagne pour les souffrances qu’elle a fait subir au peuple européen surtout la Pologne.

  2. Avatar Vieux bidasse dit :

    Les boches n’ont toujours pas payé leur dette de la grande guerre.

  3. Avatar Joël dit :

    Coquille dans le titre en gras du paragraphe :

    « en demandant aux Allemands 850 millions d’euros de dommages de guerre ! »
    Alors que dans le texte, on parle de 850 milliards.

  4. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    ================
    NOUVELLES de l’UE

    Une période économique difficile s’annonce pour la France
    :::: https://www.euractiv.fr/section/lactu-en-capitales/news/une-periode-economique-difficile-sannonce-pour-la-france/
    8 oct. 2020

    PARIS

    L’automne sera rude pour la France, à l’image de cette année 2020, selon la dernière note de conjoncture de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Au vu de la forte recrudescence de cas de covid-19, « les prévisions pour la fin de l’année deviennent plus incertaines ». L’activité économique pourrait en effet repartir à la baisse à la suite des nouvelles mesures sanitaires, après le vif rebond observé lors du déconfinement (+ 16 % prévu au troisième trimestre, contre – 13,8 % au précédent).

    Si, au quatrième trimestre, les services les plus touchés comme l’hôtellerie ou encore les activités de loisirs retrouvaient leur niveau d’activité de juin dernier, et l’investissement un niveau proche de celui du troisième trimestre, « le PIB resterait de 5 % en deçà de son niveau d’avant-crise » et la croissance, nulle. Pour l’ensemble de l’année, la prévision de contraction du PIB français reste de l’ordre de – 9 %, indique en outre l’Insee. Environ 840 000 emplois seraient perdus et selon ces projections le taux de chômage atteindrait 9,7 %. (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

    INSTITUTIONS EUROPÉENNES

    Un accord sur le plan de relance ? Après six semaines de discussions, les gouvernements européens, représentés par l’Allemagne, qui assure actuellement la présidence du Conseil de l’UE, et le Parlement européen, ont mis de côté leurs divergences en fixant un calendrier contraignant pour l’introduction de nouvelles taxes européennes, l’octroi de fonds supplémentaires pour certains projets et les conditions liées aux paiements.

    Les négociations sur les migrations sont de retour. Les ministres européens de l’Intérieur auront pour la première fois l’occasion de discuter de la nouvelle proposition de pacte sur les migrations récemment dévoilée par la Commission européenne lorsqu’ils se réuniront virtuellement jeudi (8 octobre). La présidence allemande souhaite qu’un accord soit rapidement conclu d’ici la fin de l’année. (Euractiv.com)

  5. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    =======================
    La présidence du Conseil est prête à étoffer le budget de l’UE
    :::: https://www.euractiv.fr/section/economie/news/la-presidence-du-conseil-est-prete-a-etoffer-le-budget-de-lue/
    8 oct. 2020

    L’Allemagne, qui assure la présidence du Conseil de l’UE ce semestre, se dit favorable à une augmentation du budget septennal de l’Union, dans l’espoir de parvenir à un accord avec le Parlement européen. Un article d’Euroefe { https://euractiv.es/section/future-eu/news/la-presidencia-del-consejo-ue-abierta-a-subir-el-presupuesto-para-contentar-a-la-eurocamara/ }.

    §.- Conditionnalité de l’État de droit.
    Par ailleurs, l’Allemagne a répété que le nouveau dispositif destiné à subordonner le versement des fonds européens au respect de l’État de droit – qui constitue l’un des points les plus complexes de la négociation – « ne sera pas et ne pourra pas être un mécanisme de sanctions » à l’encontre les pays qui violent ces principes, car les traités européens prévoient déjà une procédure dans ce cas de figure : le fameux article 7.
    ∎∎L’article 7, activé contre la Pologne et la Hongrie, peut aboutir au retrait du droit de vote d’un pays au Conseil. Mais pour qu’une telle décision soit approuvée, il faut l’unanimité de tous les États membres.∎∎
    La proposition de compromis allemande pour ce dispositif prévoit que l’on puisse priver les pays qui ne respectent pas l’État de droit de l’accès à certains fonds, si cela est proposé par la Commission européenne et validé par une majorité qualifiée d’États membres.
    Le Parlement européen préconise un mécanisme plus strict, où cette majorité qualifiée n’est requise que pour rejeter la proposition de la Commission.

  6. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    ==================
    Le Parlement européen adoube les commissaires McGuiness et Dombrovskis
    :::: https://www.euractiv.fr/section/affaires-publiques/news/le-parlement-europeen-adoube-les-commissaires-mcguiness-et-dombrovskis/
    8 oct. 2020

    Les eurodéputés ont donné leur feu vert à la nomination de l’Irlandaise Mairead McGuinness au poste de commissaire aux services financiers et au changement de portefeuille de Valdis Dombrovskis, qui reprend le dicastère du commerce. Un article d’Euroefe.

    Mercredi 7 octobre, les députés européens ont approuvé la nomination de Valdis Dombrovskis par 515 voix pour, 110 voix contre et 70 abstentions et celle de Mairead McGuinness par 583 voix pour, 75 voix contre et 37 abstentions.

    Cette réattribution des dicastères au sein de la Commission européenne est une conséquence de la démission, en août dernier, de l’Irlandais Phil Hogan. L’ancien commissaire au commerce, empêtré dans une controverse pour ne pas avoir respecté les restrictions liées au COVID-19 dans son pays, s’était résolu à donner son congé.

    …/…

  7. Avatar Bien le bonjour, d'Alfred. dit :

    Super bien joué de la part des Polonais. Comme disait Coluche : « Je me marre !  »
    Il faut emmerder l’Allemagne au sujet de la période nazie pour fermer le bec à la Merkel qui est une collabo de l’Islam, une dhimmi de la Turquie !
    Mais de toutes façon, c’est poilant !

  8. Avatar Wallace dit :

    La paix en Europe ne vaut elle pas 850 milliards!!!
    Bien sur qu’il ne faut pas rayer d’un trait de plume les évènements passés. Nos jeunes veulent un avenir, pas un passé revanchard qui de toute façon ne mènera jamais à rien. Assez de gueules cassés, assez de veuves et d’orphelins, assez de boucherie aux noms de toutes les croyances et conneries du monde.
    Chacun chez soit et le respect pour tous.
    Je participerais à réclamer le montant des dommages de guerre aux Allemands, lorsque les Américains nous rembourserons les 6 millions de francs or de l’époque que nous ont couté les armes et autres matériels pour leur révolution, que ce traître de Lafayette à obtenu auprès de Louis XVI.
    Quand aux Polonais qui achètent leurs avions de combat et autre matériel de guerre aux Américains, qu’ils aillent se faire foutre aux états unis, ça leur donnera des couleurs.

Lire Aussi