Trump a bien nommé Amy Coney Barett à la Cour suprême : les démocrates sont verts et prêts à tout

Nous vous avions prévenus : le juge qui remplacerait le vieux dragon démocrate Ruth Bader Ginsburg pourrait bien être Amy Coney Barett, républicaine pro-armes (et anti-avortement, ce sur quoi se focalisent les gauchos démocrates, bien qu’elle ait dit clairement que ce ne serait pas ses convictions personnelles qui la guideraient, mais la loi) :

https://resistancerepublicaine.com/2020/09/22/usa-le-deces-de-ruth-bader-ginsburg-va-t-il-declencher-une-guerre-civile-avant-lelection-de-trump/

Et Trump, comme il fallait s’y attendre, l’a fait. Elle a été nommée.

On n’attend plus que la confirmation par le Sénat, qui, étant majoritairement acquis à Trump, devrait entériner l’affaire.

Mais ses ennemis qui sont aussi ceux de Trump s’agitent désespérément.

Et les articles se multiplient sur la communauté à laquelle on l’accuse d’appartenir, sans aucune preuve, les « people of praise » qui prônent l’obéissance de la femme, servante, à l’homme. 

https://www.rtl.fr/actu/international/qui-sont-les-people-of-praise-la-communaute-chretienne-de-la-juge-amy-coney-barrett-7800845475

Que ceux qui reprochent à Amy Coney Barett d’appartenir à ce mouvement soient les mêmes qui trouvent normal d’accepter les moeurs et coutumes musulmanes, dont le voile,  y compris le refus de la contraception et de l’avortement ne manque pas de sel…

 

4 Commentaires

  1. Bonjour,

    Sur « France-Info » on martelait avec horreur qu’elle était catholique, qu’elle était pratiquante et qu’elle avait sept enfants.

    Suffisant, aux yeux de France-Info, pour en faire une quasi néo-nazie …

    Le Traoré avec ses 4 femmes et ses 18 enfants n’a pas eu droit à tant de répulsion de la part de « France-Info » …

Les commentaires sont fermés.