La censure  « antiraciste » de plus en plus folle : ce bikini « s’approprie une culture étrangère »…

Le  lecteur qui pense en toute bonne foi qu’il n’y a rien à jeter dans cette photo est dans l’erreur totale !

Pouvez-vous repérer « ce qui ne va pas » avec ces photos de bikini ?

Il est question ici de la  marque australienne « Shop Marli ».

Animée par des influenceurs et des stars de la télé-réalité, la marque a sorti une gamme de bikinis, d’articles de sport et d’accessoires dans un motif très courant de rouge, jaune et vert.

Or, cette banale  collection a reçu une avalanche de critiques dans le monde anglo-saxon !

La créatrice  australienne, Madi Edwards, a eu le malheur de déclarer dans une interview qu’elle s’était inspirée de la « palette de couleurs vibrantes des fleurs et de la verdure des îles » pour choisir les couleurs et trouver le nom de la collection (Castaway) en combinant son nom avec « beaucoup d’îles différentes ».

L’accusation tombe : des modèles blancs portent des bikinis  aux  couleurs du Mali  et salissent la religion rasta !

Ce fut alors le tollé parmi les militants antiracistes qui prétendirent que la marque utilisait les couleurs nationales de la nation africaine du Mali, qui se trouvent être également les couleurs du mouvement  rasta rendu célèbre par le chanteur jamaïcain Bob Marley pour habiller une troupe presque exclusivement blanche de modèles d’Instagram.

Les critiques ont immédiatement fusé,  dénonçant la marque « ignorante » et méprisante.

Madi Edwards, la créatrice de la ligne,  explique qu’elle s’est inspirée des couleurs des ‘îles en général pour choisir le rouge, le jaune et le vert.

Réactions.

« Le fait que votre marque ait lancé des maillots de bain et des vêtements rouges, verts, jaunes et noirs – en ignorant la signification qu’elle revêt et le fait qu’elle représente la religion et la culture rasta- est une ignorance totale de votre part », écrit un utilisateur jamaïcain-canadien d’Instagram sur la première image de vêtements actifs partagée avec Instagram.

« Ces couleurs ne représentent pas les fleurs et la verdure de l’île, mais les rastas jamaïcains. En tant qu’Australien, vous n’êtes manifestement pas conscient de l’importance culturelle qu’elles revêtent… »

Sam accuse la  marque d’ »appropriation culturelle », purement et simplement.

« C’est de l’appropriation culturelle dans tous les sens du terme. Vous ne reconnaissez rien de tout cela avec le manque flagrant de créativité de votre marque… Je ne sais pas si une religion des Caraïbes peut être fière d’être gentrifiée. »

Cette réaction furieuse a été reprise par d’autres. Florilège :

« Une autre société vole la culture d’une autre pour le profit, sans aucune morale »,  écrit un autre. « Comment après de nombreuses années après l’abolition de l’esclavage, vous osez  nous voler encore ???? »

D’autres ont contesté non seulement l’utilisation des couleurs et du nom de la culture, mais aussi le manque de diversité dans la coupe du maillot de bain.

« Aucune femme de couleur sous une marque appelée Mali avec les couleurs du drapeau partout… »  écrit une personne qui appelle au boycott.

En fait, il y avait toute une gamme de modèles utilisés sur la page, mais la grande majorité composée de modèles australiens blancs.

« Le lien avec la culture rasta est très étrange », a souligné une autre personne. « En plus, il n’y a aucune représentation de femmes de couleur ! Et aucune explication correcte sur l’origine de la marque ».

https://au.news.yahoo.com/australian-bikini-brand-influencers-shop-marli-cultural-appropriation-ignored-025607656.html

Appropriation culturelle : des têtes vont tomber !

Peintre Picasso, vous avez été influencé par l’Afrique : accusé, levez-vous !

Les Demoiselles d’Avignon de Picasso, au MoMA de New-York.

Juillet 1907. Le peintre Pablo Picasso apporte les dernières touches à l’une des œuvres majeures du XXème siècle. Les Demoiselles d’Avignon  annonce l’avènement du mouvement cubiste. Si la toile connaît un succès retentissant, c’est avant tout pour la physionomie des corps, s’éloignant d’une représentation figurative classique. Mais des décennies plus tard, les historiens de l’art pointeront du doigt un nouvel élément : le pape de l’art moderne se serait largement inspiré… de la statuaire africaine.

Un gros travail nous attend… si l’on veut enfin achever la culture blanche !

Ce qui nous amène à la conclusion qu’il y a encore un gros travail de destruction d’œuvres du passé à accomplir dans tous les domaines : aucun  art n’est épargné !

Tous -mode, danse, sculpture, peinture, musique, théâtre, littérature… se sont frottés à d’autres cultures.

Auteur Molière, avec votre « grand  Mamamouchi », vous devez être jeté en prison : vous n’aviez  pas à évoquer les Turcs dans une pièce française !

 124 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Parler de culture de reggae comme de culture rock , c’est un petit peu exagéré et cela sort de l’esprit de ces concepts qui s’affranchissaient justement des codes culturels . Cela participait de la contre culture justement ! Depuis que des c…s se sont attribués le privilège de parler sur ces courants musicaux et vestimentaires, ils leurs en font perdre une partie de l’essence même !
    Ces musiques n’appartiennent plus à leurs auteurs quand elles sont remises par ceux ci à l’oreilles du publique et encore moins à des mouvements dits antiracistes qui attisent au contraire les différences à l’encontre même de l’esprit des mouvements dont ils se voudraient les garants!
    Institutionaliser des courants musicaux qui sont nés de l’émancipation par rapport aux pouvoirs participe à les détruire en tout cas dans l’esprit!!
    Bob Marley en son temps n’aurait pas fustigé cette créatrice de mode, mais vous avez toujours plus royaliste que le roi et en l’occurrence des gens, dits, antiracistes, assoiffés par le pouvoir ou des partis qui agissent en sous main derrière ces mouvements dont le cynisme n’a rien à voir avec l’esprit reggae ou le rock ! Quand au Mali c’est pays dont je ne cautionne pas du tout la politique comme par ailleurs tous les états Africains par plus corrompus les uns que les autres mais qui agissent aussi relayés qu’ils sont par les associations d’immigrés qui jouent de la corde raciale. Normal ils n’ont que çà!!!

  2. Oui, oui, oui, mille fois oui ! Et c’est fait exprès pour emmerder tous les cons de la planète ; ça marche super bien. Je vais m’acheter un maillot de ces couleurs si elle en fait pour homme et lancer une ligne de papier à cul jaune vert rouge et noir. Pour vous emmerder également !

  3. Hong kong, Singapour, Sydney, Brisbane,
    Melbourne airport c’est un régal de voir. la tête de certains chefs de famille au vu des grands panneaux publicitaires pour la lingerie australienne « Victoria secret . de magnifiques jeunes filles très peu vêtues admirées par des gamines dont on ne voit que les yeux . Malheureusement ils commencent a être bien implantés dans la région .

  4. Et eux, s’ils ne s’appropriaient pas tout ce que le reste de la planète a créé, il ne leur resterait que leurs pagnes.

  5. Je le répèterai jusqu’à ce qu’on passe à l’acte : il faut descendre massivement dans la rue avec des pancartes « Allez TOUS vous faire foutre » et « Arrêtez de nous emmerder »

  6. Oui tu as bien entendu ,j’ai de plus en plus du mal à supporter cette communauté qui est la mienne .J’assume mon commantaire à 100 % et je ne changerai pas d’un iota .Et pour conclure vous me courrez vraiment sur le harricot avec vos jérémiades ,indignations,vos BLM,LDNA,vos Traoré ,Floyd,…

  7. Les perruques sont horribles sur des femmes noires ,on voit que c’est pas naturel. Beaucoup de femmes assument leurs cheveux crépus ou des coiffures africaines… Et en tant que femme noire ,je ne peux que approuver cet article merveilleux .👏👏👏👏

    • @Monique

      J’ai modifié votre commentaire car « Regina » s’adressait au commentateur nommé « A la » poubelle ! ». Il y a eu un quiproquo.

  8. Interdiction aussi de porter des perruques avec des vrais cheveux humains d’indiens pour les femmes noires .Plus je vois leurs jérémiades ,revendications ,victimisation,falsifications et appropriation culturelle et historique,…, mon dégoût et ma haine envers ces personnes ne font que croître .La passivité des Blancs est aussi infligeante que l ´hystérie de certains noirs .L ´esclavage fait partie du passé ,il faut passer à autre chose.

  9. OK, alors suivons ces malades mentaux dans leur logique.

    Premièrement, le Mali est un pays dont les frontières sont issues de la colonisation. Donc, je propose de défaire ses frontières et détruire son drapeau, concept hérité des Blancs.

    Deuxièmement, j’interdis à toute personne d’origine africaine d’utiliser toutes les inventions trouvées pas les Blancs et Asiatiques, soit, quasiment tout ce qui est utilisé quotidiennement par la population mondiale.

    Troisièmement, j’interdis à toute personne autre que blanche d’utiliser le calendrier grégorien qui sert de référence temporelle universelle.

    Quatrièmement, j’interdis à tout artiste africain d’utiliser les instruments de musique européens, de pratiquer la peinture sur toile, la sculpture du bronze, du marbre, de pratiquer la photographie et le cinéma, etc, bref, j’interdis à tout artiste africain de s’exprimer à travers un art autre qu’africain.

    Cinquièmement, j’interdis à tout Africain d’utiliser un alphabet quelconque, et les chiffres faussement appelés « arabes ».

    Ah, les cons !

    • @Baribal

      Très logique tout ça !

      Et retour en Afrique ou ailleurs car en venant et s’installant en Europe, ils s’approprient… les pays d’Europe.

  10. Et pourquoi ne pas faire la même chose : exiger des africains et autres colorés de ne faire aucune appropriation culturelle… que resterait il à l’arrivée : des trous à merde !

  11. Tiens, dans un conte de Mon Moulin, le faisan avait été nommé carpe, le lapin dorade, etc…

    Faisons pareil, ce n’est du jaune mais du nejau, ce n’est pas du rouge mais du gerou, ce n’est pas du vert mais du retve !

    :-))

  12. Waouh et bien qu’elle change les couleurs des bikinis en bleu blanc rouge ,ou aux couleurs de nos régions et moi et d’autres seront très fiers que des bikinis soient aux couleurs de notre pays ,et qu’elle ignore tous ces cons qui.prennent tout en mal .

  13. depuis quand un choix ou un assortiment de teintes appartiendrait a un quelconque individu, groupe, ou nation?
    les couleurs sont universelles et leurs usages librement ouverts a tous, leur assemblage restant juste une question de gout!
    ceux qui cela déplait ben regardez ailleurs et faites pas ch..r les autres!

  14. Bonjour,

    Il y a des limites à se foutre de notre g*** !

    Marre de ces délires dégueulés par des gens qui n’ont aucune pudeur à utiliser NOS ordinateurs, NOS smartphones etc etc

    Et puis quand entendrons-nous que les Blancs, eux aussi, ont été esclaves des musulmans ?

    Marre de ces délires, marre de ces mensonges !

  15. Magnifique bikini …. mais
    Moi je propose le Zérokini ….
    ah, bon ça ne va pas non plus ?
    Le Burkini, non plus ? ….quoique ….
    Civilisation en décadence ….

  16. Ces enragés deviennent de plus en plus cons et pénibles! Qu’ils rejoignent donc tous le fabuleux WAKONDA où ils trouveront le bonheur au sein d’une civilisation hyper avancée et tant supérieure aux civilisations occidentales.
    On me dit que ça va être compliqué à trouver sur la carte…

Les commentaires sont fermés.