Il y a 47 ans : la guerre du Kippour

Pont sur le canal de Suez pendant l’opération Badr et l’un des artisans de la victoire d’Israël, Ariel Sharon

.

Il y a presque 47 ans*, à Yom Kippour (6 octobre 1973, un jour férié en Israël), l’armée égyptienne, faisait fondre les monticules de sable de la ligne Bar-Lev et attaquait l’État juif. Simultanément, l’armée syrienne d’Hafez el-Assad tentait de récupérer le plateau du Golan.

Coup de génie de l’armée d’Anouar el-Sadate : utiliser des canons à eau plutôt que des explosifs afin de surmonter l’obstacle de la « ligne Maginot » israélienne.

Mais ensuite, Tsahal se ressaisissant, ce fut une successions de déroutes militaires amenant l’armée israélienne à proche distance du Caire et de Damas.

Si le cessez-le-feu mit fin aux combats, les pays arabes se vengèrent, en quelque sorte, de leur humiliation en augmentant le prix du baril de pétrole, faisant naître, par contrecoup, une sévère crise économique en Europe.

De cette époque date également, le projet Eurabia (pétrole moins cher et en quantité en échange d’une immigration musulmane… sûre, ordonnée et régulière ?) dénoncé par Bat Ye’or et point de départ du Grand remplacement. Des thèses « complotistes » pour Wikipédia et la plupart des médias subventionnés mais qui, pourtant, se vérifient d’année en année depuis 1974 par l’invasion migratoire, l’islamisation et l’ensauvagement progressifs de la société française.

Si Israël, depuis 1948, a toujours su se battre et rester, pugnace, sur le qui-vive, la France semble tétanisée, envahie, presque vaincue par… la trahison de ses élites.

*Kippour 2020 commence ce soir pour se terminer demain en soirée

.

Pour Euronews, l’Égypte et la Syrie ont attaqué Israël afin de reconquérir le Sinaï et retrouver honneur et fierté…

Mais alors, pourquoi l’Algérie, le Maroc ou la Tunisie sont venus leur prêter main-forte ? N’est-ce pas plutôt par haine du peuple juif ? Par un antisémitisme ancestral ? Et si les armées arabes avaient vaincu Israël, que serait-il advenu à sa population ?

Contribution d’autres pays

L’Arabie saoudite et le Koweït ont surtout fourni une aide financière et, de façon symbolique, quelques militaires sur le front. Le Maroc a envoyé 6 000 soldats de ses forces armées royales côté syrien. Le Pakistan a envoyé seize pilotes et des troupes palestiniennes se joignirent aussi aux armées arabes.

La Libye aurait également prêté plusieurs chasseurs Mirage achetés quelque temps plus tôt à la France, version contestée par ces derniers.

Concernant l’Algérie, sa force était composée d’un escadron de bombardiers tactiques Su-7 et d’un escadron de chasse MiG-21 qui arrivèrent aux environs du canal entre le 9 et le . Une brigade blindée de 150 chars arriva plus tard, ses éléments avancés le , le gros de la brigade le . Après la guerre, au début du mois de novembre, le gouvernement algérien en collaboration avec l’URSS, finança les réarmements égyptien et syrien pour une somme de 200 millions de dollars.

La Tunisie a envoyé un contingent de 1 200 soldats auprès des forces égyptiennes dans le delta du Nil. Le Soudan a envoyé 3 500 soldats. Des pilotes de la Corée du Nord et de l’Allemagne de l’Est ont participé également au conflit. La Corée du Nord a perdu au moins deux MiG-21, dont un par un tir ami égyptien (les Israéliens, pour leur part, ignoraient la nationalité des avions ennemis). La radio ougandaise a fait également mention de combattants ougandais.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Kippour

.

La guerre du Kippour vue par la télévision française de l’époque.

.

La guerre du Kippour vue d’Algérie… une version légèrement antisémite, revancharde et fantaisiste

.

Enfin, l’Égypte pu récupérer le Sinaï mais le « président » Anouar el-Sadate paya de sa vie, le 6 octobre 1981, la volonté d’instaurer une paix définitive entre son pays et Israël…

 

 282 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. He oui le chantage du pétrole encore en activité a ce jour. je te vend du pétrole et en prime j’ajoute une centaine de jeunes qui n’ont pas de boulot chez nous et qui commencent a faire cheier tout le monde ?. bientôt ils iront se faire car nous allons craquer Le plastique du monde entier pour fabriquer notre carburant. plus les algues et le nucléaire . Nos bagnoles a l’électricité et les camions au pétrole plastique ; La vie sera belle . Israel il y a un demi siècle;
    des couilles , pas sûr que cela soit toujours autant le cas avec la gauche revenue sur le devant de la scène politique .

  2. m’enfin qu’est-ce que vous dites là? Dimona? mais n’étaient-ce pas des machines à coudre?

  3. Je me souviens bien que tout le monde supportait Israël, ce petit pays courageux, on en parlait avec admiration ! et puis est arrivé le chantage du pétrole et l’Europe a retourné sa veste.

  4.  » Israël possédait déjà la bombe atomique, en 1973 ?  »

    Non, bien sûr que non, puisqu’Israël ne le dit jamais vraiment, même maintenant …

    Mais :
     » En 1963, le réacteur de Dimona a été mis en service, et Israël produisit suffisamment de plutonium pour équiper l’armée israélienne d’une bombe atomique avant la guerre des Six Jours. ( 1967 )  » ( wikipedia )

  5. vivement que l’armée envahisse tous les quartiers et mette de l’ordre en France.

  6. Les Israëliens ont eu chaud pendant la guerre du Kippour car ils ont péché par orgueil après leur écrasante victoire de la guerre des Six jours.

    En effet, la déroute arabe de 1967 a laissé penser aux Israëliens que les Arabes n’oseraient plus attaquer frontalement l’état hébreux. Ce sentiment de supériorité, en partie compréhensible, a endormi la vigilance des services secrets israëliens qui n’ont pas anticipé le réarmement (particulièrement en missiles antichars et antiaériens) et la formation par l’URSS, des armées égyptienne et syrienne.

    Aussi, quand les Egyptiens et Syriens ont attaqué les Israëliens, qui plus est en plein Kippour, le réveil fut brutal et sanglant.

    Heureusement, le courage de la population et le talent de généraux tels Sharon ont permis à Israël de renverser la vapeur et de mettre une bonne raclée aux Arabes, mais les pertes furent lourdes et auraient pu être évitées si les Israëliens ne s’étaient pas endormis sur leurs lauriers de 1967.

    C’est un vaste sujet, passionnant par ses tenants et aboutissants militaires et géopolitiques.

  7. le souk de Tel Aviv vendait encore il y a une quinzaine dannées une petite fortune, les godasses des militaires egyptiens en fuite a travers le sinaï

    quand a la question

    « Et si les armées arabes avaient vaincu Israël, que serait-il advenu à sa population ? » »

    la réponse figure dans l’ hésitation qu a eue Golda Meir quand a l’utilisation de la bombe atomique contre l’ egypte et la syrie………..

    plutot que d etre vaincu par ces racailles qui n’ ont pas hésité a attaquer la grand « petit pays » le jour le plus saint de son calendrier

    imagine les juifs attaquant ces hyènes le jour de l’ Aïd el kébir ………..ET FAISANT QUELQUES MILLIONS DE MORTS A COUPS DE « VITRIFICATEUR » DONT ILS DISPOSAIENT DEJA……….

    soupirs de regrets ………

    mais ça se terminera que comme ça; voyez l’ Iran qui prétend a la place de challenger avec la bénédiction mortelle de l’ Europute

    un de mes cousins qui a vecu la mobilisation de ce jour, m a raconté que la chance fut du coté de Tsahal ce jour

    en effet, jour de kippour oblige, circulation nulle, les gens dans les synas, pas de bagnoles, son escadron de chars a pu rouler a fond la caisse pour arriver trés vite au contact, pas d’ embouteillages, les routes desertes……

    ce fut l’ occasion pour Ariel Sharon de contourner l’ armée egyptienne par cette manoeuvre ( depuis enseignée dans toutes les écoles de guerre) qui lui permettra de faire prisonniers en plein desert 11.000 soldats egyptiens, abandonnés par leurs officiers qui fuyèrent vers le Canal, les abandonnant a leur sort
    , sans eau ni ravitaillement, il fait vite soif dans ces contrés ou la temperature atteint les 50 degrés C

    seule l’ humanité des soldats et de la mentalité d ‘Israel les a sauvés en rétablissant l’ arrivée d’ eau douce, coupée quelques jours avant pour les amener a merci

    Bilan:

    ilan humain
    Côté israélien :

    3 020 morts
    8 135 blessés

    Côté coalition arabe (Égypte, Syrie, Jordanie, Irak) :

    9 500 morts
    19 850 blessés

    et reveil du sentiment national religieux qui emportera les gaucho-progressistes

    • @Merci Machinchose pour ces précisions !

      Mais j’ai quand même un doute : Israël possédait déjà la bombe atomique, en 1973 ?

      Pour rappel, la France, je crois que c’était en 1960…

Les commentaires sont fermés.