Plus encore qu’anti-laïque, l’islam est anti-chrétien et les anti-islam l’oublient trop souvent

Publié le 19 septembre 2020 - par - 19 commentaires

Illustration : exécution des coptes égyptiens en Libye

.

Le coran renferme de nombreuses sourates appelant au meurtre des chrétiens. Voici la sourate 9 verset 5 par exemple (https://fr.wikipedia.org/wiki/Shirk):

Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs (NDLR en islam, le christianisme est accusé d’associer à Dieu un fils ou une mère) où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux »

(en islam, le christianisme est accusé d’associer à Dieu un fils ou une mère)

En conséquence l’Occident chrétien a dû constamment combattre et repousser les agressions islamiques pendant 1000 ans, de Charles Martel à Jan Sobieski, avant de sombrer dans l’universalisme et le doit de l’hommisme (à partir du XVIII siècle).

.

Cependant j’ai fréquemment entendu des gens comme Pierre Cassen, Zineb el Rhazoui, Céline Pina, Michel Onfray… nous parler des dangers de l’islam en insistant sur sa nature misogyne, antisémite, raciste et homophobe. Mais à mon grand désarroi sans évoquer son caractère anti-chrétiens.

.

Il peut y avoir plusieurs explications à cette omission:

-Habitude chrétienne dévoyée de défendre « les autres avant les nôtres », les minorités supposées plus faibles.

-Croyance que la France, après 100 ans de laïcité n’est plus un pays chrétien et se trouve donc moins concernée par les versets anti-chrétiens.

-Influence des associations de défense des juifs, femmes et LGBT qui n’ont pas d’équivalent pour la défense de chrétiens.

.

Cette ignorance assez systématique des premières victimes de l’islam, les chrétiens, peut avoir en plus des effets pervers :

-Les antisémites vont dire que les problèmes de la France avec les musulmans sont entièrement dus aux juifs, qui importeraient en France le conflit israélo-arabe.

-Les chrétiens dhimmis vont avoir l’impression qu’ils n’ont rien à craindre car après tout « on prie le même dieu ». Et ils vont continuer dans leur voie suicidaire de l’accueil aveugle, du dialogue islamo-chrétien, c’est-à-dire vers leur soumission et leur élimination. Les religieux catholiques dhimmis ont pourtant payé un lourd tribut à l’islam (moines de Tiberine, père Hamel, curé de Côme récemment, etc).

.

Or pour les musulmans pieux qui appliquent exactement les préceptes coraniques, les Européens de souche qu’ils soient catholiques, protestants, orthodoxes, francs-maçons, laïques ou athées, sont tous des chrétiens, des chiens d’infidèles, des mécréants, des associateurs, des francs, des croisés, des nazaréens, des koufars. Ils doivent donc être traités comme tels en suivant les préceptes du saint coran .

C’est ainsi que les musulmans ont massacré, et qu’ils tuent encore les chrétiens en France mais aussi en Arménie, en Syrie, aux Philippines, au Liban, au Kosovo, en Tchétchénie, en Egypte, au Nigéria, bref partout où les musulmans coexistent avec les chrétiens.

.

En conclusion, que vous soyez pour la laïcité ou pas, n’oubliez pas les chrétiens, premières victimes de la haine meurtrière du coran, cela concerne tous les non-musulmans de France.

Print Friendly, PDF & Email

19 réponses à “Plus encore qu’anti-laïque, l’islam est anti-chrétien et les anti-islam l’oublient trop souvent”

  1. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour cette excellente mise au point.

    Les forums musulmans regorgent de citations : « l’ Association pire que le meurtre » etc etc

  2. Avatar Christian Jour dit :

    C’est ce que j’ai toujours dit et les chrétiens sont en grand danger, ici en France, mais pas seulement, dans le monde aussi.

  3. Avatar raslebol dit :

    Bien sûr que oui l’islam est anti-chretiens.
    Comment ça les anti-islam l’oublient trop souvent ????
    Je comprend pas trop le sens du titre plus haut ?!
    Cette daube a tjrs détestée le Christianisme bien avant de détester tout ce qui n’est pas islamique, surtout à notre époque !
    Tout le monde le sait, non ?!
    Bref, la France ne sera jamais un pays islamique, en tout cas pas pour moi déjà !!!

  4. Avatar yvank dit :

    L’islam, cette saloperie inventée par la mafia arabe est incompatible avec la liberté d’écrire, de lire, de parler, incompatible avec la vie. C’est pour ça que les tarés contaminé par cette idéologie de chiotte finisse par se faire exploser leur sale tronche. Cette saleté se croyant élue par un dieu fou devrait se faire désinfecter.

  5. Avatar J dit :

    Evidemment, c’est l’expression dévoyée du « aime ton prochain comme toi-même » qui est en grande partie la cause du pacifisme mortel des Chrétiens. Ils n’ont pas compris que le prochain signifie celui qui t’es proche, et non pas le premier venu d’on ne sait où. Le coup du « on est tous des frères », ça ne veut rien dire. Abel et Caïn étaient frères…

  6. Avatar Machinchose dit :

    en arabe coranique (leurs mères) les associateurs se dit

    Moucherkine

    mignon ce mot a consonnance russe, Mnouchkine, Pouchkine, Cokine ………..

  7. Avatar Michel Lapaix dit :

    Laisser la France s’islamiser est non assistance à chrétien en danger…

  8. frejusien frejusien dit :

    L’islam est avant tout anti-chrétien, car il s’est construit 6 siècles après le christianisme et s’est développé comme un mauvais plagiat de la religion d’origine. Les premiers muzz le savaient très bien, c’est pour cette raison qu’ils ont désigné les chrétiens comme leurs pires ennemis.
    De nos jours le muzz est particulièrement haineux car il voudrait démontrer que la vraie religion est la sienne, mais il ne peut pas prouver son antériorité, alors il raconte des sornettes comme quoi la bible aurait été changée, le nouveau testament falsifié, tous les mensonges sont bons , mais leur rage ne s’arrêtera pas tant qu’il restera un chrétien sur terre.

    les idiots du Vatican n’ont pas compris cela, ils racontent que chrétiens et muzz adorent le même dieu, les chrétiens le croient, mais les muzz sûrement pas, et cette affirmation idiote les excite encore plus

  9. Avatar Anne Lauwaert dit :

    À la base il y a cette utopie occidentale de l’égalité: tous les autres sont comme nous. Les Africains sont des Européens avec la peau noire, les Chinois sont des Européens avec la peau jaune etc. ça n’est pas vrai : tout le monde est différent et a le droit de l’être. Ce qui ne va pas c’est le mélange et croire que les étrangers deviennent des Européens dès qu’ils franchissent nos frontières. Ils restent des étrangers et apportent leurs cultures avec eux. Non, tout le monde ne prie pas le même Dieu. Le Dieu des chrétiens n’est pas l’Allah des musulmans, ni une des divinités hindoues, ni une des divinités préchrétiennes européennes. Le problème c’est de refuser le droit à la différence. Même, de plus en plus de jeunes musulmans disent eux-mêmes que l’islam est incompatible avec la république. Un autre problème c’est que peu de gens savent ce que c’est que l’islam.

  10. frejusien frejusien dit :

    Je vois que le commentaire d’Anne a été validé, et le mien qui a été envoyé avant 7h, n’est pas validé.

    Y a-t-il un ordre de préférence dans les validations ? qui valide à cette heure ?

    • Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

      C’est peut-être moi le fautif. Lorsque je suis venu tardivement sur le site, aucun modérateur n’était encore intervenu et il y avait plusieurs pages en attente, les derniers messages postés étant les premiers affichés. J’ai validé en allant au bas de la première page, sans aller plus loin. Dès qu’un commentaire est validé, le premier de la page suivante le remplace … J’aurais dû commencer par le bas de la deuxième page, cela aurait évité votre frustration !! PS: Autant que possible, facilitez-nous la tâche en précisant les heures d’envoi.

  11. frejusien frejusien dit :

    ah bon ! ok faute avouée, sera pardonnée,
    je préfère ça plutôt que du favoritisme,
    il est agréable d’avoir une réponse claire, merci et bon dimanche !

  12. Avatar athanase dit :

    Trois hérésies du Coran
    1) Négation du PECHE ORIGINEL : S. 2 versets 30 à 37
    Négation du dogme de la Très Sainte Trinité : sourate 5, 72-73
    Négation de la crucifixion : 4, 157
    pour résumer, lisez les sourates 109 et 112
    Les chrétiens adorent un Dieu Unique en trois Personnes et pourtant un SEUL Dieu comme l’a affirmé saint Athanase
    Allah du coran c’est Lucifer qui veut se faire adorer à la place du Dieu Un et Trine
    http://www.torah-injil-jesus.com

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Ce n’est pas la question.

      Tout un chacun est libre de croire ou de ne pas croire.

      La question est que, pour le Coran, et donc pour les musulmans, un chrétien est bien pire qu’un meurtrier.

      Avec les conséquences que l’on voit tous les jours …

  13. pikachu pikachu dit :

    @J
    « Evidemment, c’est l’expression dévoyée du « aime ton prochain comme toi-même » qui est en grande partie la cause du pacifisme mortel des Chrétiens. »

    Je me suis souvent posé la question en effet de l’amour chrétien qui me semblait trop « extrêmiste ».
    Mon but n’est pas de déclencher une guerre de religion, mais il me semble que le christianisme a manqué le sens de la phrase « tu aimeras ton prochain comme toi-même ». C’est une phrase dont l’original hébreu (Pentateuque Lévitique ch. 19, v. 18, http://sefarim.fr/Pentateuque_L%E9vitique_19_18.aspx ) a une bizarrerie grammaticale qui induit en erreur : ton prochain n’est pas complément d’objet direct. C’est très étrange mais compréhensible : il est impossible de commander à une personne d’aimer. Le sentiment d’amour pour une ordure est un sentiment impossible et donc naturellement la Thora ne l’ordonne pas.
    Dans la phrase : « tu aimeras l’E-ternel ton dieu de tout ton coeur », E-ternel est bien C.O.D., il est en effet possible de contraindre son coeur à aimer D.ieu.
    En réalité, le verset enjoignant à l’amour du prochain dit « tu feras preuve d’amour pour ton prochain ». La préposition utilisée devant le mot ‘prochain’ signifiant « pour ».
    Le sens littéral du texte est donc que l’on doit se soucier du bien-être de son prochain, faire preuve d’amour à son égard, quand au sentiment d’amour lui-même, il n’est pas ordonné, parce que tout simplement, à l’impossible (aimer une ordure p.ex.) nul n’est tenu.
    J’ai souvent le sentiment (mais je peux me tromper) qu’il s’agit là d’un quiproquo originel qui aura miné le christianisme. Encore une fois, connaissant mal le christianisme, je peux me tromper, et ce post n’a pas pour but de déclencher une guerre de religion.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @pikachu

      Mais on peut tout à fait critiquer le christianisme comme l’islam (on ne s’en prive pas ici), le judaïsme ou d’autres religions.

      Par exemple, je ne supporte pas cette phrase « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite,
      tends-lui aussi la gauche… »
      mais peut-être a-t-elle un autre sens que je n’ai pas saisi, connaissant également mal la Bible.

      Avec « aime ton prochain comme toi-même », ces phrases représentent une sorte masochisme suicidaire du christianisme contemporain et, par là, du monde occidental… (combien de cathos et de gauchistes prêts à se faire tuer pour accueillir, héberger, nourrir des migrants qui se foutent bien de notre morale « judéo-chrétienne » ?

      Mais je crois qu’il existe dans le Talmud une citation à peu près équivalente : « Celui qui sauve une seule vie sauve le monde entier »

      Sauver même nos pires ennemis ?

  14. pikachu pikachu dit :

    @François des Groux

    Cette phrase du Talmud a suscité de nombreux débats (si vous avez un traducteur, lisez p.ex. l’article wikipedia : https://he.wikipedia.org/wiki/%D7%9B%D7%9C_%D7%94%D7%9E%D7%A7%D7%99%D7%99%D7%9D_%D7%A0%D7%A4%D7%A9_%D7%90%D7%97%D7%AA ).
    Il me semble que sauver ses pires ennemis n’est pas une notion du judaisme. Simple exemple de la limite de l’altruisme :
    si deux hommes sont dans le désert et qu’un seul a sa gourde avec suffisamment pour la survie d’une seule personne, il ne doit pas la partager, ni la donner non plus. (on aurait alors, en cas de partage, soit deux morts, soit le propriétaire de la gourde qui se sacrifie).
    Un débat de fond, sur les questions humanistes entre judaïsme et christianisme, réside me semble-t-il dans ce que le christianisme a d’absolu. La morale juive n’est pas « absolue ». Tout principe, toute ordonnance y est relatif au temps ou aux circonstances. P.ex : un homme a le devoir d’honorer son épouse, mais à certaines périodes, cela lui est interdit. Un homme n’a pas le droit de mélanger lin et laine dans ses habits, mais dans l’habit du pontife (c’est-à-dire dans le cadre du temple), c’est au contraire une injonction. Idem pour le respect de la vie. Il est obligatoire (et non facultatif) de se défendre. Ou encore, quand des Juifs étaient assiégés, et que les assiégeurs demandaient : « donnez-nous un des votres, nous le tuerons et vous laisserons ensuite en paix », alors tous devaient mourir ensemble. Tandis que si l’assiégeur citait nommément une personne, alors il fallait donner cette personne à l’assiégeur.

    Je veux dire par là, que pour ce que j’en sais, jamais la jurisprudence juive s’est faite sur de grands principes (comme p.ex. le Conseil d’Etat qui veut que « Fraternité » devienne une source du droit français contraignante) et jamais l’éthique ne s’est faite sur des principes absolus. Tout dépend du contexte : ce qui est le Bien dans un contexte est le Mal dans un autre. Il n’y a pas de Bien et de Mal étherés et hors-contexte. C’est là, il me semble (mais encore une fois, je connais mal le christianisme) une différence majeure d’avec le christianisme.
    Une bonne partie du questionnement talmudique est ce « coupage de cheveux en quatre » consistant à délimiter les domaines d’application des lois.
    Et c’est là aussi, une différence majeure entre Judaisme et Islam : dans sa conception, l’Islam interdit le questionnement (puisque demander des preuves de la véracité de Mohamed se voit fournir le sabre pour seule réponse).
    Je vous conseille de regarder la vidéo sur YT de la mosquée d’Arles : un imam y raconte une histoire abracadabrante à une assemblée (sur « Gad le Juif »), sans que personne ne l’interrompe. Une histoire invraisemblable récitée dans un silence respectueux. Une telle scène serait absolument inimaginable dans une synagogue.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @pikachu

      Oui, l’état de Nidah 🙂
      En revanche, je ne savais pas pour le lin et la laine ni pour l’état de… siège.

      Votre commentaire me rappelle un cours de Talmud Torah où le « maître » demandait ce que voulait dire Rachi de Troyes dans telles ou telles annotations. Et tout le monde de donner son avis… qui pouvait être corrigé. Et ainsi de suite les cours suivant. Intellectuellement, c’était vivifiant (donc continuez à enrichir RR de vos commentaires instructifs, comme Machinchose d’ailleurs, dans un registre plus « bourru »)

      J’avais été étonné de voir Georges Bensoussan donner une conférence à la synagogue de Lille sur le « déni de vérité ». Je ne sais pas s’il est possible de faire la même chose dans une mosquée…

  15. Conan Conan dit :

    l’islam est anti chrétien comme il est anti-juif, comme il est anti boudhiste en Chine, anti hindou en Inde…C’est un fachisme anti tout système de pensée ou de société autre que celui inspiré par la charia, à laquelle devrait se soumettre le monde entier ! Hé oui, c’est écrit !…
    Je ne sais ce qu’il en est des boudhistes et des hindous, mais si nous nous référons à la Turquie pour ce qui est non musulmans (chrétiens et juifs) qui représentaient environ 20% de la population au début du XXème siècle, ceux-ci n’atteignent même plus 1% aujourd’hui… Au Liban, officiellement, la présence chrétienne a baissé de 55 à 40%, mais cet exode silencieux est difficilement chiffrable et doit être bien plus important .
    Oui, nous avons à faire à un véritable fachisme conquérant et il est absolument légitime de s’y opposer ! Et j’emmerde le pape françois !

Lire Aussi