Finalement, le gauchisme est peut-être le pire des terrorismes !

Publié le 6 septembre 2020 - par - 8 commentaires

LES FRANÇAIS ONT PEUR !

Notre ministre de la justice et avocat des racailles a beau claironner sur tous les toits qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter, oui l’insécurité augmente, oui les Français ont peur ! Que l’on appelle cela incivilités ensauvagement ou autre, les faits sont têtus : les risques de se faire harceler puis tabasser, dépouiller ou tuer pour un oui ou un non sont une réalité pour tout Français de souche.

Mais au-delà de cette insécurité (qui n’est pas qu’un sentiment), la France connaît surtout une forme de terrorisme permanent qui génère cette peur au quotidien.

Au premier rang, le terrorisme islamique lui-même qui a tué des centaines de nos compatriotes, toutes confessions confondues. Des attentats Charlie Hebdo à celui de Nice, des crimes revendiqués par des loups solitaires comme Merah et tant d’autres, ceux déjoués au quotidien par la Police, cette chappe de plomb terroriste fait peur : oui les islamistes sont capables de tuer gratuitement et sans aucun remords au nom de l’islam !

Quand on voit dans un récent sondage le nombre important de musulmans (40%) qui considèrent que leurs convictions religieuses passent avant les lois de la République, il y a de quoi être inquiet. Certes et heureusement, la très, très, grande majorité des musulmans ne sont pas des terroristes, mais aujourd’hui et depuis 2001, tous les terroristes se réclament de l’islam. C’est un fait indiscutable.

A partir de ce constat, on peut souligner le courage de Charlie Hebdo de republier les caricatures de Mahomet car in fine, en Europe, il n’y a plus qu’eux à le faire. Les autres médias chient dans leur froc ou dénoncent Charlie Hebdo. Idem pour les humoristes. Taper sur le Pape, Jésus, Marie et les cathos, pas de problème c’est la liberté d’expression. Taper sur les Juifs, mieux vaut être soi-même juif, sinon les problèmes arrivent vite au moindre dérapage douteux. Taper sur l’islam ? Personne ne s’y risque, trop dangereux. Donc tapons joyeusement sur les cathos !

Je me souviens d’une intervention aux grosses têtes (je crois) du dessinateur humoriste Philippe Geluk (auteur du Chat). On était peu après l’attentat de Charlie Hebdo et il a eu l’honnêteté de dire que suite à cela il ne voulait plus faire d’humour sur l’islam. Sous-entendu : je n’ai pas envie de me prendre une balle !

Et oui, les islamistes n’ont aucun sens de l’humour, sont armés et n’ont pas peur des lois républicaines. Donc on les prend toujours au sérieux. Donc on ferme nos gueules. Surtout les journalistes et les médias dont on connaît le courage légendaire.

J’ajoute, qu’en plus, des pays étrangers se permettent de dicter ce que les Français doivent penser ou pas et attisent par là même la haine et la rancune de musulmans envers la France. A ce titre, en Egypte, Al Ahzar la plus haute instance de l’islam sunnite traite les journalistes de Charlie Hebdo de criminels du fait de la republication des caricatures du prophète tout en soulignant qu’ils condamnent l’attentat de 2015 car l’islam est non violent et religion de paix. Bien sûr. Et mon cul c’est du poulet ? D’autant qu’en Egypte Al Ahzar ne se montre pas très tolérant envers la grosse majorité des coptes égyptiens (10%) qui vivent souvent dans la terreur des pogroms musulmans. Les coptes étaient présents en Egypte bien avant la conquête de l’islam et pourtant on les méprise et on les brime. Liban, Egypte, deux exemples de pays originellement chrétiens conquis par la masse islamique. Leurs situations actuelles sont à méditer !

Idem, le sultan Erdogan nous sort la même musique mais au passage il a réislamisé Ste Sophie et menace de guerre la Grèce et la France. Il nous fait le grand numéro de la liberté religieuse et l’interdiction d’offenser le prophète par des caricatures. En même temps, il a laissé crever une avocate turque qui ne réclamait qu’un procès impartial. Quel charognard celui-là, mais très dangereux, ayant de nombreux partisans en France et en Allemagne prêts à en découdre si nécessaire.

Enfin, un peu plus loin, les Pakistanais, plus ignorants qu’un cure dent, sont émus par les caricatures et manifestent leur mécontentement en brûlant le drapeau français. Il est vrai que le Pakistan est un pays où la parole est libre, où toutes les Religions peuvent s’épanouir librement sous la bienveillance d’un Etat démocratique. Ah oui là-bas existe le délit de blasphème et il est appliqué. Eux sont très dangereux !

Bref, les dictatures islamiques nous donnent des leçons de liberté et de conscience religieuse. A mourir de rire.

Mais ce terrorisme islamique, cette épée de Damoclès, qui plane en permanence sur nos têtes n’est pas le seul, bien qu’il soit le plus dangereux.

Le plus visible est ce « terrorisme » des rues, ces petites frappes, toujours en nombre ou en bande, qui s’attaquent à plus faible qu’eux : à 1 contre 5, les femmes, les personnes âgées. Mais pas qu’eux. La police et la gendarmerie en font aussi les frais et versent aussi le prix du sang. Cette insécurité que notre grizzly-justicier ne veut pas voir (Tartuffe, sors de ce corps) mais que nous subissons tous au quotidien est une forme de « djihad du pauvre » comme le nomme Eric Zemmour. Vous allez me dire que ce n’est que de la pure délinquance ? Certes, mais quand les victimes sont presque systématiquement des Blancs, Français de souche et quand les agresseurs sont très majoritairement issus d’une même religion, on peut légitimement commencer à faire des liens.

Mais il existe aussi des formes de « terrorisme » insidieux, sournois mais tout aussi efficaces et dévastateurs.

Le premier d’entre eux est l’affirmation suivante : l’islamophobie est un racisme et donc un délit ! Et à force de le marteler, de le revendiquer comme une vérité première, les Français de souche l’ont assimilé comme tel. Le responsable n’est autre que le CCIF.

Première page de leur site : « Le Collectif Contre l’Islamophobie en France est une association ….dont la mission est de combattre l’islamophobie. Définie comme l’ensemble des actes de discrimination ou de violence contre des individus ou des institutions en raison de leur appartenance réelle ou supposée à l’islam, l’islamophobie se présente comme l’expression acceptable d’un racisme qui ne dit pas son nom.

Et voilà l’équation magique : discriminer un individu à cause de sa religion (réelle ou supposée) c’est du racisme. Donc la religion islamique est une race ?! Leur définition de l’islamophobie est profondément débile et malhonnête. Etymologiquement, islamophobie veut dire « peur de l’islam », donc d’une religion. Et c’est un droit, une opinion légale qui relève de la liberté de pensée. La discrimination ce sont des actes illégaux et non pas une opinion. Juridiquement, ces deux concepts n’ont rien à voir. Et c’est bien le tour de force du CCIF : la confusion et l’amalgame de ces deux concepts. Et si on se mettait à compter les cons de Français qui le croient, surtout à gauche, on n’arriverait pas au bout !

Cet amalgame volontaire et revendiqué par le CCIF n’étonne pas, car même si cette association se réclame apolitique et non religieuse (bien sûr), quand on sait que son fondateur est un proche des Frèristes et de Tariq Ramadan et que dans cette association Marwan Muhammad (vous savez, celui du Allah Akbar en plein Paris) y a œuvré, on sait à qui on a à faire.

Il est nécessaire de combattre ce faux syllogisme : l’islamophobie est un racisme. Le racisme est un délit. L’islamophobie est donc un délit.

Non, en France on a parfaitement le droit d’être islamophobe, de rejeter cette religion néfaste et dangereuse et de la combattre. En revanche, un acte de discrimination envers qui que ce soit reste un acte illégal condamnable car visé par la Loi mais cela n’a rien à voir avec l’islamophobie qui est une opinion défendable et légale. Point barre. Et même si cela emmerde le CCIF. Surtout si cela emmerde le CCIF !

Autre forme de « terrorisme intellectuel » c’est la fameuse phrase : « c’est parce que vous êtes raciste que ceci, que cela ! »

C’est la fameuse phrase choc qui a pour vocation de vous clouer le bec et de vous culpabiliser. Quelle que soit l’origine de l’embrouille, si vous faites un reproche justifié à certaines personnes, ce n’est pas à cause de l’erreur que vous leur faites un reproche mais forcément parce que vous êtes raciste. Et là, cela tétanise les blancs-becs. Mais oui, ce sont des victimes éternelles du racisme et le seul raciste, c’est le Blanc !

Sauf que, en matière de racisme, nous n’avons aucune leçon à recevoir de gens adeptes d’une religion ouvertement antisémite et qui prône la destruction des peuples mécréants. En plus ils en sont fiers ! Pour ma part, là où j’ai vu ouvertement le plus de racisme, c’est dans les pays africains… Alors quand j’entends un africain style Obono ou Afoua traiter un Blanc de raciste je me remémore les scènes que j’ai vues sur place, je rigole et je passe à autre chose. Ne vous laissez plus impressionner par ces « victimes professionnelles du racisme ».

Enfin, citons une forme de terrorisme idéologique : le gauchisme !

Depuis 1945, les communistes ont petit à petit imposé une doxa délétère : tout ce qui n’est pas idéologiquement de gauche est forcément d’extrême-droite et fasciste. La bien-pensance est à gauche, les idées de droite sont conservatrices, libérales anti-ouvrier et liberticides… Cette doxa a gangréné nos institutions, la justice, l’éducation nationale, les syndicats, les médias et les journaleux à 90% à gauche. Dès que l’on ose penser autrement, la meute gauchiste vous assène des coups de griffes et vous cloue au pilori de la honte.

De plus, les nombreuses associations de défense de ceci ou de cela vivent à coup de procès et s’attaquent toujours aux mêmes. Avec une justice idéologiquement à leur service, ayant pour principe le deux poids deux mesures, vous avez peu de chance de vous sortir de ce djihad judiciaire… surtout si votre trombine est accrochée sur le mur des cons.

Cette muselière idéologique est aussi un terrorisme qui empêche toute liberté de pensée et d’expression. Prenons le cas de l’affaire Obono. Elle a le droit de tenir des propos racistes anti-blancs ou malodorants sans subir aucun reproche car cela relève de la liberté d’expression des gauchistes (en plus elle est députée). Mais si elle fait l’objet d’un dessin caricatural, elle porte plainte et la justice s’autosaisi vitesse grand V pour racisme. Quant à Afoua, il a le droit de menacer physiquement les journalistes VA, de tenir des propos antisémites, de dire les pires horreurs…. Et là rien ! les juges sont encore en vacances.

Les médias et les journaleux sonnent le tocsin et désignent la cible, la justice leur emboîte le pas et condamne à tour de bras. Commencez à sortir votre chéquier. En plus ces médias sont particulièrement partiaux. Dans l’affaire du corbeau raciste, le nom et le prénom du corbeau gaulois a été tout de suite cité. On attend encore ceux des nombreuses racailles qui ont fait la une des journaux cet été.

Cet état d’esprit bien ancré en France produit aussi des effets étranges. Outre le fait que si vous n’êtes pas d’accord avec un gaucho-escrolo-islamo-bobo, il vous traite immédiatement de facho (faudrait peut-être rappeler à ce petit monde que le fascisme a été inventé par un socialiste italien) et de plein de trucs aimables. Mais tout comme moi, vous connaissez des minables gauchistes qui sont pour l’immigration, la mixité sociale et tutti quanti, mais dont les enfants vont dans des écoles bien comme il faut, loin des quartiers pourris, quitte à trouver des astuces pour détourner la carte scolaire. Ou bien vont habiter dans des villes souvent à droite mais avec peu de quartiers « compliqués », histoire d’être pénard entre bobos.  L’hypocrisie de ces gens-là me fait gerber ! Ils se disent de gauche, histoire de se donner bonne conscience mais font tout pour éviter la réalité et les conséquences de ce qu’ils prônent. Et ils se permettent de vous juger moralement en permanence. Qu’ils aillent au diable.

Et les pires sont les écolos : en plus d’être sectaires, ces escrocs de l’écologie d’extrême gauche sont en plus masos. Ils votent pour EELV et récoltent l’insécurité maximale. Et ils revotent encore pour eux histoire d’avoir des pistes de vélo et du tofu à la cantine scolaire, même s’ils finissent un jour avec un surin dans le ventre.

Ce gauchisme est peut-être le pire des terrorismes et il est complice de cette insécurité qui s’abat sur les Français et dont il est aussi le meilleur zélateur. Merci la gauche, vous aurez tué notre si beau pays.

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Finalement, le gauchisme est peut-être le pire des terrorismes !”

  1. Avatar Machinchose dit :

     » Taper sur les Juifs, mieux vaut être soi-même juif, sinon les problèmes arrivent vite au moindre dérapage douteux. »

    *c’est la faute a la kippa et en général on les tue, c’est moins risqué
    d’ailleurs l’ auteur de ce billet n’ a pas pensé a citer le celèbre « men ist azoy wie Gott in Frankreich ; »
    (heureux comme un juif en France)

    et on sait tous a présent que « Ce que Vichy n’a pu faire – aliéner les juifs de France de leur pays -, les petites frappes musulmans des banlieues et cités l’ ont réussi je lis ce matin dans la presse purée mousslim

    « Royaume-Uni : Plusieurs personnes poignardées à Birmingham dans la nuit de samedi à dimanche
    DRAME La police n’est pour l’instant pas capable de dire le nombre de victimes »

    encore un coup des couteaux errants bien accompagnés, eux!

    allez! Chard! sors de ce corps toi aussi……..

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Machinchose

      Sur ce sujet, je suis d’accord avec Vade Mecum : je ne connais guère de comique non-juif s’amusant à faire des sketches sur les juifs.

      Cela dit, à notre époque, je ne suis même pas sûr que l’humour juif/israélien à la Popek, Elie Kakou ou Ephraim Kishon puissent être autorisé… les « antisionistes » veillent désormais dans les médias…

      En leur temps, j’aimais bien le duo Dieudonné-Semoun… mais il y en a un qui a voulu divorcer…

      Quant à Gad Elmaleh… bof bof et Patrick Timsit semble mis de côté depuis sa saillie sur les trisomiques et les crevettes (qui m’avait fait rire… désolé)

  2. François des Groux François des Groux dit :

    Je suis souvent d’accord avec Zemmour mais je n’aime pas le terme « djihad du pauvre » (auquel je lui substitue le terme « djihad du quotidien »).

    Comme si vivre dans des conditions modestes vous obligeait à poser des bombes et à tuer des mécréants…

    En Lozère ou dans certaines HLM d’anciennes cités minières, il y a aussi des Blancs modestes… qui n’agressent personne.

    Ayant habité moi-même en banlieue (et l’une des pires), je n’ai jamais vu de barbus ou de voilées SDF, faisant la manche et dormant sur un carton.

    Il y a une telle solidarité ethnique et religieuse dans ces quartiers que l’on ne meurt jamais de faim ni de froid (et accessoirement, il y a la CAF et les Restos du Cœur…)

    En revanche, on peut voir partout de grosses cylindrées, des motos-cross et des quads, des « jeunes » habillés à la mode et avec des marques (certes, souvent des contrefaçons)…

    Leur rêve : posséder le même train de vie que leurs rappeurs débiles préférés. Mercedes, Glock, AK-47, villa avec piscine et pépées en string, porno et coran alternatif, bagouzes et chaînes en or et du fric, du fric, et encore du fric (voir l’exemple d’Ali Razi Polat : https://resistancerepublicaine.com/2020/09/05/attentats-de-janvier-2015-ali-riza-polat-le-nouveau-jawad-bendaoud/)

    Ça me fait bien rire quand les gauchistes anticapitalistes et les écolos prennent la défenses de leurs « pauvres » racailles de cités…

    Non, les seuls « pauvres » musulmans que l’on pourrait croiser aux feux-rouges des villes sont les Roms faux migrants syriens…

    En revanche, le « djihad du quotidien », c’est le fait pour un non-musulman de subir menaces, vexations et agressions de n’importe quelle racaille de cité… au motif, justement, qu’il n’est pas musulman et « racisé ».

  3. Edmond Richter Edmond Richter dit :

    Machinchose, la prochaine fois que tu traduis quelque chose du Yiddisch, demandes le moi: « men ist azoy wie Gott in Frankreich » se traduit par « ON EST COMME DIEU EN FRANCE » O.K.?

  4. Avatar Vade Mecum dit :

    @machinchose
    Je pense que vous avez sorti ma phrase de son contexte. Quant à l’humour juif, les pires vannes concernant les juifs m’ont été racontées par des … juifs. En revanche, il existe des limites, sinon c’a fait mal, on est plus dans les années 80.

  5. Avatar cachou dit :

    La gauche est le pire des terrorismes car elle s’affiche comme bonne et utile pour les français. Et avec l’aide d’une censure effroyable, elle se fait passer pour humaniste et débonnaire, soucieuse de l’égalité et du bonheur des français. Or, hormis les imbéciles et débiles politiquement parlant soit 85% de la population française, les autres savent que ses objectifs sont la destruction de notre civilisation et de toutes ses valeurs. Elle s’inspire de son mentor : l’islam.

    La fascination des militants gauchistes pour l’islam, en charge de détruire notre civilisation pour mettre la sienne en place, relève de toute évidence de la psychiatrie la plus profonde. C’est aussi le cas pour le déni de tout se qui se passe et de l’inversion totale de toutes les valeurs.

    J’ai repéré 5 petits articles sur ce sujet : être de gauche, c’est avoir une maladie mentale.
    Ces 5 articles, pas longs à lire, abordent tous les aspects des thèses de gauche dans tous les domaines, pour ne conclure qu’à une seule chose : il faut être un malade mental pour y croire vraiment.
    Si tu choisi d’y aller, bonne lecture ! Voici le lien :
    http://www.les-scandales-des-vaccinations.fr/rr-page-diverse-ajoutee-avertissement.html
    =====
    PS : garanti sans virus, c’est là une page d’un de mes propres sites.

  6. Avatar Bouillot dit :

    Va falloir les virer ces gauchos et vite.

  7. Avatar bm77 dit :

    J’en ai autour de moi ,des gauchos ou gauchiasses nouveau terme pour désigner le renégat qui a abandonné la lutte des classes pour la lutte des races. je confirme : ce sont de dangereux dingues
    dignes de pol pot. Ils sont en perdition totale parce qu’ils ont pris des revers à toutes les échéances électorales, mais ne sont pas revenus à la raison pour cela, mais bien au contraire jettent leur va-tout dans la balance en se disant qu’avec les nombreux ennemis de la France présent sur le sol Français, ils pourraient constituer une force totalitaire .
    Est-ce que le facho c’est celui que certains nomment ainsi ou celui qui pratique le fascisme au quotidien avec ses milices ??
    En tout cas la bête est à l’agonie , elle perd en ce moment la bataille des idées parce qu’elle n’en a plus et que son idéologie est constament mise à mal par la réalité et donc qu’elle est obligée de recourir aux anathèmes , aux raccourcis faciles et aux mensonges historiques .
    Elle est aussi en perdition dans le sens où par la lutte des classes, elle avait acquis une supériorité morale qu’elle est en train d’anéantir totalement à force de défendre l’indéfendable!
    C’est à dire l’islam radical du CCIF et les comités raciaux qui flirtent avec la délinquance . Elle n’a plus le prolétariat avec elle, ni les travailleurs qui parfois se syndiquent pour défendre leur beafsteack mais ne se font aucune illusion sur le discours idéologique qui leur est imposé en sus!
    Ce n’est pas le RN qui se coupe de la nation , au contraire il essaie de recoller les morceaux du pays quel’on a divisé , éclaté et atomisé ,pour le livrer au mondialisme. Ce sont eux les factieux ces gauchistes LFI et autres de leurs copains qui surfent sur les fractures provoqués par l’immigration de masse et la religion musulmane en mettant de l’huile sur le feu et en voulant soumettre la société à une mixture : L’islamo gauchisme .
    Le patriotisme ne sort pas de nulle part , c’est une réalité concrète bien ancrée dans les consciences . Le peuple se rend compte, au fur et à mesure des évènements dont on tente de dissimuler la portée néfaste , que la République est dangereusement attaquée par les gens mêmes qui ont le plus bénéficié de ses largesses . Prenant conscience que tout cela va trop loin , les ennemis du peuple Français tentent désespérément de renvoyer aux extrêmités et en marge ceux qui défendent l’idée même de la nation qui est seule garante de nos libertés fondamentales . Dont la liberté d’expression à travers Charlie hebdo et valeurs actuelles .
    Aujourd’hui , je fais le constat que les gauchistes sont bien plus dangereux pour la patrie que ne l’ont été les communistes même les plus proches de l’URSS, ceux que l’on appelait les stales .
    Ils n’ont pas été aussi loin et ont respecté les équilibres necessaires à la vie d’une nation en ne jetant pas de l’huile sur le feu.

Lire Aussi