Les mensonges de Martin Hirsch : incompétence ou stratégie ?

Martin Hirsch ignore-t-il ce qui se passe à l’APHP ? En tous cas, il propage des fake news !

Le 25 août sur 20 Minutes avec l’AFP, Martin Hirsch, directeur général depuis sept ans de ce monstre hospitalier parisien, ancien d’Emmaüs et non médecin, a déclaré « en Île-de-France, le nombre de malades hospitalisés augmente, il double tous les 26 jours » Et sur France inter, le même jour, il osait répéter : « la réalité, c’est qu’aujourd’hui, on a des indicateurs dans les hôpitaux qui augmentent et doublent tous les 26 jours. ».

Ces affirmations sont totalement fausses, et il est incompréhensible et inadmissible qu’un haut fonctionnaire aussi bien payé et responsable d’une administration hospitalière aussi lourde, propage des fake news très angoissantes pour la population, d’autant plus que ces désinformations sont relayées sans vérifications par l’AFP, France Inter, le Point , BFM TVet bien d’autres médias.

Pour se convaincre de l’ampleur des désinformations proférées par Martin Hirsch, il suffit de consulter le site de Santé Publique France qui publie chaque jour le nombre d’hospitalisés pour Covid-19 par sexe, département et par âge. Si Martin Hirsch avait pris la précaution de vérifier ses fausses informations, il aurait constaté que tant le nombre d’hospitalisés que le nombre de séjours en réanimation pour Covid-19 baissent régulièrement depuis 2 mois en Île-de-France.

Monsieur Hirsch a-t-il menti sciemment pour entretenir la peur dans la population ? Est-il si mal informé de ce qui se passe dans ses hôpitaux ? Tant que l’intéressé n’aura pas reconnu et expliqué ses erreurs, nous ne pourrons que formuler des hypothèses. Car, ces derniers mois, il ne s’est pas trompé qu’une fois.

L’affaire du Tocilizumab
En avril, il avait affirmé que le Tocilizumab, un anticorps monoclonal humanisé était efficace chez les patients souffrant de Covid-19 dans un état grave. Affirmation prématurée, mais efficace en Bourse : elle a entraîné une hausse transitoire de 27 % du cours des actions de Roche passées de 275 CHF le 27 avril à 350 CHF en juin.

Cours des actions de Roche à la bourse de Berne (en francs suisses)
Cette déclaration très efficace sur les cours de Bourse a entraîné la démission des membres du comité de surveillance de l’essai qui ont précisé, de plus, que : « la conduite de cette étude est entachée de nombreux dysfonctionnements tels que des changements de critères en cours de route. »
Mais l’APHP se gargarisait par avance des résultats se déclarant “fière” de son programme CORIMUNO et “confiante que l’avenir, et l’évaluation par les revues à comité de lecture, montrera que ses résultats (…) sont importants”.

Cette allégation anticipée d’efficacité n’a malheureusement pas été confirmée et fin juillet Roche a reconnu les mauvais résultats de son produit contre le Covid-19 après une étude italienne. Et quatre mois après l’annonce péremptoire de M. Hirsch, les résultats annoncés « importants » de l’étude de l’APHP ne sont toujours pas publiés dans une revue scientifique à comité de lecture et le cours de Roche baisse doucement.

M. Hirsch ignorerait également les pourcentages respectifs des décès en réanimation dans ses hôpitaux et à Marseille, ce qui l’a conduit à qualifier de mensongers les propos du Pr Raoult devant la commission d’enquête parlementaire justifiant une plainte contre lui pour dénonciation calomnieuse.

Comment peut-il être aussi mal informé et aussi tranchant dans ses affirmations ? Ou bien n’est-ce qu’une technique de communication ?

https://ripostelaique.com/les-mensonges-de-martin-hirsch-incompetence-ou-strategie.html

 226 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. raslebol : seulement si ils le méritent, ont donné des noms Français à leurs enfants, ne mangent plus halal, boivent du pinard, mangent du porc et n’ont rien sur le casier judiciaire et sont inconnus des services de police !
    Et cerise sur le gâteau, rejettent momo le criminel chamelier! Rassurez-vous, il y en a beaucoup !

  2. Ce monsieur est le roi du « faites ce que je dis mais pas ce que je fais ». En effet, il est le père de trois filles et comment croyez-vous qu’elles s’appellent, Zohra, Rachida et Karima ? Que nenni, elles répondent aux doux noms de Raphaëlle, Mathilde et Juliette. Des noms assurément très musulmans !
    Quel baltringue ce type ! Mais de la part d’un tel politicard, prêt à toutes les bassesses pour se faire bien voir de sa clientèle immigrée, plus rien ne m’étonne !

  3. Leur faire bouffer que du porc, interdire la viande halal sur tout le territoire à toute cette merde islamique !
    Ils vont se barrer, ceux qui resteront, s’il y en reste encore ils devraient être intégrés à notre pays !!!

  4. Martin Hirsch encore qui marche a coté de ses pompes , ces types bien nourris font partie du cancer de notre société .

  5. Vade Mecum : Tout-à-fait ! D’ailleurs les prénoms arabes devraient être interdits en France.

  6. Et ses gosses, ils sont à l’école publique dans le 9-3 ?
    J’ai comme un doute…

  7. Le hirsch est un gros connard de manipulateur et d’enfumeur ,ce dhimmi mérite une bonne volée de coup de bois vert sur la gueule !

  8. la vraie intégration c’est quand les musulmans appelleront leurs enfants jean-claude ou Cloé ! et pas l’inverse.

Les commentaires sont fermés.