Soutien à Danièle Obono, victime du racisme des Blancs de Valeurs Actuelles (video)

La malheureuse députée de la France Insoumise a été victime d’une fiction particulièrement raciste, selon elle, de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles. Elle y est représentée en esclave enchaînée, victime de chefs de tribus noirs africains, qui sera libérée par des missionnaires blancs catholiques. Affreux !

https://francais.rt.com/france/78331-depeignant-daniele-obono-esclave-fiction-valeurs-actuelles-scandale

 242 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1. Monique, oui vous avez raison ! Elle est foncièrement HYPOCRITE !!!!
    Tout juste bonne à semer la haine et la zizanie !
    C’est avec de tels énergumènes qu’on allume les guerres et les massacres de masse !

  2. C ´est toujours contre productif ,sauf la haine qu’ils véhiculent envers les Blancs.Pas étonnant que ces racistes aigris noirs revanchards méprisent l ´homme Blanc .Fini les courtoisie de la bien pensante ,il faut que vous agissez de manière ferme et tant pis pour le poliquement correct .Je suis moi-même noire et je trouve que ces dessins n’ont rien de choquant puisque ce n’est que la vérité .Elle qui se plaint sans cesse de l ´esclavage uniquement perpétré par les Blancs ( ni les arabes et noirs ,tiens ,tiens comme c’est étrange ), cette racialiste en fait son fond de commerce .Combien de dérapage raciste de cette sale femme nous avons pas dû supporter.Hypocrite !

  3. Ce truc d’Obono est un non évènement monté en épingle par la principale intéressée pour rappeler qu’elle existe à part ça elle est nulle comme député j élue pour justement faire la potiche racisée, rôle auquel elle se conforme parfaitement !! Il ne faudrait pas décevoir ses électeurs bobos qui sont à son image; d’une vacuité crasse!

  4. Et s’il y avait une autre raison à son courroux ?
    Il est clair que de se voir ainsi « habillée » en esclave ne lui a pas plu…
    Peut-être tout simplement parce que sa famille n’a pas subi l’esclavage…. mais l’a pratiqué !
    Peut-être faut-il supprimer le collier et les chaînes de l’esclave et les remplacer par le fouet de l’esclavagiste !
    Comme pour la famille de l’assa traoré !

  5. Pauvre chose que cette obono…. On devrait pleurer sur sa vie en France et lui payer un billet aller sans retour vers le pays de ses ancêtres afin qu’elle profite de leur paradis !
    Pourquoi persiste-t-elle à vivre dans NOTRE pays, la FRANCE, peuplé d’autant de racistes BLANCS, au lieu de retourner à la source de ses origines ? Serait-elle masochiste ?
    Combien de temps encore supporterons-nous ces individus qui vivent dans l’opulence procurée par nos impôts et qui néanmoins n’hésitent pas à nous cracher dessus à la moindre occasion ?
    Elle ne veut pas qu’on parle de la réalité de l’esclavage mais n’hésite pas à cracher sa haine clairement et sans aucune gêne ! C’est une véritable harpie qui n’a rien à faire chez nous !
    DU BALAI !!!
    LE PLUS VITE SERA LE MIEUX !!!

  6. donc cet article de VA démontre que l’humour ça a de l’effet!

  7. Tout cet apitoiement est d’un ridicule consommé,
    oh ! my god !!!!
    chocking !!!
    ça peut lui faire apercevoir le chemin parcouru et la chance faramineuse qu’elle a de se trouver chez ces braves couillons de Français qui lui ont ouvert un boulevard vers les hauteurs de la société,
    combien touche-t-elle et pour quel boulot ???
    sa place est-elle indispensable dans le bon fonctionnement de nos institutions ???

    elle qui préférait soutenir « nique la France », se sent tout à coup française,
    mais n’a-t-elle pas double nationalité ??

  8. Merci Pierre, c’est percutant !!
    pour ma part, je ne vois pas où se situe le racisme dans cette fiction,
    il se pourrait même qu’une ancêtre de la bonobo ait vécu cette aventure,
    tous ces gens qui montent au créneau pour une fiction, me semblent ridiculement bien-pensants, et surtout exagérément compatissants

  9. Total soutien à la bonne Obono!

    Je la soutiens comme le chêne soutient le pendu.

  10. Elle dit souvent des c…ries, mais au moins il faut lui reconnaître qu’elle a du courage, et ne craint pas de dire ce qu’elle pense sans fioritures, même si ce n’est pas politiquement correct et hérisse les « commentateurs » gauchistes, contrairement à la grande majorité des couards du microcosme politique. .

  11. et les camps interdit aux blancs elle y était bien??pas la peine de se victimiser quand on cherche on trouve indignation a deux vitesses!!

  12. Lamentable ! Que ce soit le rn, qui se boboiser, les journalistes de va qui s’excusent, etc… Quand bonobo et les autres sous-merdes de La Fange Islamo-gauchiste de Jean Cule lechemelon crachent sur la France, va dans des « boîtes » de nuit interdits aux blancs, et tout le reste. Surtout que ces pourritures ne disent pas qu’ils parlent de la France ou de la république.

  13. De l’extrême gauche jusqu’à même certains du RN, ils disent tous :  » y’a bon Obono  » au lieu de lui dire d’aller se faire voir ailleurs.
    C’est vrai quoi : Pour Obono, y’a bon Gabon !

  14. Berry@Les saloperies ce sont les politiques qui la soutiennent et ne lui mettent pas son gros nez dans son propre caca en lui rappelant son racisme anti-blanc.Mais où etaient ces politiques quand obono insultait la France 《Si j ‘ ai envie de dire nique la France..》,quand ce rapeur noir chantait il faut pendre les bébés blancs ,quand la LDNA demandait de ne pas s’ en prendre à leurs frères mais de tuer des blancs,asiatiques.Imaginez vous qu ‘ un rapeur blanc reprenne mot pour mot la chanson de Conrad et remplace le mot blanc par noir.Indignation sélective des politiques hypocrites.

  15. 99,97% (?) des Français ne liront pas ce texte et ne sauront rien de sa teneur, ils se contenteront d’aboyer avec la meute qui ne veut surtout pas que ce texte soit lu.
    On restera sur une image de Obono enchaînée et l’on écoutera les protestations enflammées et surfaites de la Gauche qui mettra en avant ses valeurs frelatées. Succès garanti.
    Les masses sont décidément bien faciles à manipuler!
    Quant à V.A. , que dire … C’était osé mais justifié. Les réactions étaient prévisibles. Leur seul tort: s’excuser au lieu de commenter et défendre bec et ongles leur fiction.

  16. Et quand la « bonobo » était en compagnie de ses
    semblables en boîte de nuit parisienne et que sur la
    porte d’entrée il y avait marqué (interdit aux blancs) !
    On a jamais entendu sa grande gueule se plaindre !!!

  17. Episodes à venir sur V.A. :
    Les 120 Journées de Sodome avec maqueron.
    Taxi Driver par l’aviateuse Uber It.

  18. Quelle hystérie de la part de la gauche sur cette affaire ! Quelle hypocrisie !

    Évidemment, une Noire vendue par d’autres Noirs à des marchands d’esclaves arabes musulmans, cela ne correspondait pas au « storytelling » habituel (pour reprendre l’anglicisme préféré de la De Cock, historienne « déconstructrice »).

    La gauche semble apparemment de moins en moins « Charlie ». Sauf pour les rappeurs style Nick Conrad qui avait, lui, suscité beaucoup moins d’indignation de la part du chœur des vierges effarouchées… C’est la fameuse liberté d’expression à géométrie variable.

    Nul racisme chez VA et soutien donc à l’un des rares médias non subventionnés.

    Leur seule erreur : écrire une lettre d’excuse à Obono qui apparaît désormais en victime (alors que la raciste indigéniste, c’est elle). Tout le monde va leur tomber dessus (même le FN !) alors qu’il fallait justement tout assumer !

    « Never complain, never explain » disent les Anglais.

  19. Totalement contre-productive cette fiction de VA.
    Il suffit de voir « l indignation »; jusqu’ au RN; ..G.Lejeune présentant ses excuses, tremblotant, ainsi que le sms abject du précédent directeur de VA.
    Mais il fallait, bien au contraire, assumer, à la manière de Charlie.
    C’est un boulevard aux « bien-pensants » que cette fiction a ouvert.
    Je suis ivre de colère et de tristesse avec la terrifiante certitude qu’ils sont entrain de gagner et nous de plonger irrémédiablement vers l’effacement.

Les commentaires sont fermés.