Aujourd’hui, port du masque obligatoire pour… cyclistes et trottinétistes à Paris ! [MAJ : mesure suspendue]

Publié le 28 août 2020 - par - 13 commentaires

Photo : « c’est la troisième fois en un mois qu’on vous contrôle sans masque, à pied, en trottinette et aujourd’hui à vélo ! Zou, 3 750 euros et six mois de prison. Ton compte est bon mon gaillard. Robert, passe-lui les pinces »

.

Un temps rejetée (le 10 août), la mesure a finalement été adoptée par les préfets de Paris, de Seine-Saint-Denis, des Hautes-de-Seine et du Val-de-Marne : à partir du vendredi 28 août, les cyclistes devront rouler masqués ainsi que les utilisateurs de trottinettes et autres engins de transport individuel.

Et même si aucune étude scientifique ne prouve le rôle et la dangerosité du vélo dans l’épidémie de coronavirus, même si personne n’a rapporté de cas de transmission par trottinette, c’est le principe de précaution qui l’emporte.

Quand bien même aurions-nous une « chance » sur un million d’attraper le Covid-19 en pédalant au bois de Boulogne (entre les prostituées et les nudistes masqués ?), pour nos gouvernants pétochards, c’est une possibilité de trop.

A ce petit jeu, il est fort à parier que cette mesure puisse se généraliser à toute la France, certains maires rivalisant d’imagination pour contraindre leurs administrés à porter le masque partout et tout le temps.

Comme le précise justement un commentateur du Figaro : « Il y a un an, un gilet jaune avec un masque, c’était une prune à 135€… là, le gilet jaune sans son masque aura une prune à 135€… ce pays est devenu fou ! »

Il était déjà insupportable de se balader à pied en muselière, alors comment imaginer pédaler à fond ou monter les côtes le visage barré d’un masque ruisselant de sueur et d’air vicié ? Verrons-nous bientôt un Tour de France masqué, sans public et sans hôtesses à bisous (une image dégradante de la femme pour le maire islamo-collabo de Rennes, Nathalie Appéré, ayant pourtant inauguré un centre islamique avec petites filles voilées…) ?

A ce train-là, on nous imposera bientôt le masque à cheval à Fontainebleau, à moto ou en voiture, même seul. On parie ?

 

Port du masque: l’ire des cyclistes parisiens

La décision entraîne la colère des utilisateurs de vélos franciliens. Pour circuler dans la capitale, à partir du vendredi 28 août, ils devront porter un masque.

Ce vendredi, dès 8 heures, le port du masque devient obligatoire à Paris et dans toutes les villes de la petite couronne.

Selon le communiqué publié jeudi par la préfecture de police et les préfets de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, la mesure, prise dans la foulée des déclarations de Jean Castex, concerne «les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilité personnels»…

Le port du masque continue donc de se généraliser dans le pays. À Nice, où l’obligation est en vigueur de 9 heures à minuit depuis le 20 août, le maire (LR) Christian Estrosi plaide pour une généralisation à toute la métropole.

Entendu par les élus des 48 autres communes, un arrêté préfectoral devrait être pris en ce sens dans les prochains jours.

À Toulouse, le port du masque est obligatoire depuis le 21 août pour les déplacements en extérieur, à pied ou à bicyclette. Mais le préfet de la Haute-Garonne souhaite aller plus loin. Ce dernier devrait publier un arrêté avant la rentrée pour étendre la mesure aux personnes se trouvant devant les crèches et tous les établissements scolaires de l’agglomération toulousaine…

https://www.lefigaro.fr/politique/port-du-masque-l-ire-des-cyclistes-parisiens-20200827

.

Complément de François des Groux

Preuve que les autorités agissent au doigt mouillé : la préfecture de Paris fait marche arrière (qu’en est-il de la petite couronne ?) et la mesure est finalement suspendue. Mais jusqu’à quand ?

Port du masque à vélo: les cyclistes parisiens entre soulagement et incompréhension

La ville a obtenu gain de cause

La mesure à peine effective, la préfecture de police a fait ce matin marche arrière à la demande de la mairie de Paris, qui jugeait «impossible» d’exercer ce genre d’activité physique avec un masque.

La ville a finalement obtenu gain de cause: le port du masque n’est plus exigé «s’agissant des personnes exerçant une activité physique au titre de la course à pied ou de vélo», selon la préfecture. Mais sur les pistes parisiennes, les cyclistes sont mitigés.

 

«Ce n’est plus obligatoire? Mais je ne comprends pas, j’ai entendu le contraire hier!», s’étonne Paule, qui arrive à son bureau, masque sur le nez. Partie tôt de son domicile, la jeune femme n’a pas été mise au courant du revirement de situation. Surprise, elle explique avoir suivi la règle avec scepticisme. «De toute façon, je trouvais que ce n’était pas vraiment utile.»

Lunettes embuées et souffle coupé

Comme Paule, nombreux sont les cyclistes qui roulent masqués sans savoir que la mesure n’est plus en vigueur. Les lunettes embuées et le souffle coupé, ils sont nombreux à respecter ce qu’ils pensent encore être la règle. «C’est confus, on ne comprend plus rien, alors dans le doute, on le met!», lance une cycliste pressée…

«Un besoin de concertation»

Quelques mètres plus loin, Emmanuel, casque et lunettes sur la tête, n’est pas un aussi bon élève.

«Honnêtement, je ne l’aurais pas mis. Les lunettes, le casque et le masque, c’est impossible et même dangereux! Il y a eu une cacophonie, c’était n’importe quoi. Mais ce n’est pas très surprenant. C’est comme ça depuis le début de la crise.»

Du côté de l’association Mieux se déplacer à bicyclette, la première association cycliste francilienne, on se félicite du «bon sens» dont a fait preuve la préfecture. Pour Alexis Frémeaux, le président, «c’est un retour à une forme de pragmatisme. Le port du masque obligatoire pour les cyclistes revenait quasiment à interdire la pratique du vélo dans Paris, alors que les gens font ce choix pour éviter les transports en commun.»

La veille, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, apprenait en direct sur BFMTV que la mesure concernait aussi les cyclistes. C’est ensuite lui, au micro de France Info ce matin, qui a déclaré y être «opposé», arguant que cela peut être «dangereux et surtout contre-productif».

«Je pense qu’il y a un besoin de concertation pour que les mesures soient comprises et acceptées par l’opinion, commente Alexis Frémaux. Hier, la préfecture a fait preuve d’une certaine précipitation et maladresse. C’est ça qui a suscité l’incompréhension et la stupeur des cyclistes.»

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/port-du-masque-a-velo-les-cyclistes-parisiens-entre-soulagement-et-incomprehension-20200828

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Aujourd’hui, port du masque obligatoire pour… cyclistes et trottinétistes à Paris ! [MAJ : mesure suspendue]”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    Et encore un pourris de préfet qui nous pond un arrêté à la con pour engranger du pognon, mais qui est totalement impuissant quand il s’agit de racailles. Taper, taper, taper, allez y taper sur les gaulois, mettez les bien en rogne, bande de connards de gauche, lèche cul de muzzs, vous n’y allez pas dans les cytés.

  2. Avatar Celtillos dit :

    apres le masque obligatoire bientôt la laisse obligatoire!

    si cela continue on aura droit au scaphandre obligatoire, mais pour notre bien!

  3. Avatar Cayssials dit :

    La dictature est en place
    Ah on va finir par regretter des HITLER de MUSSOLINI
    FRANCO et autres dictatures qui ne sont pas pire que la nôtre.
    Ces masques ne servent à rien, sauf pour nous coller des amendes a 135 euros.
    Et empêcher les manifs en tout genres prévu en septembre. Et surtout celle des gilets jaunes.
    Sauf les manifs de racailles n… et islamiques.
    Vive la France
    Putain les français réveillez vous

  4. Laurent P Laurent P dit :

    > « Il y a un an, un gilet jaune avec un masque, c’était une prune à 135€… là, le gilet jaune sans son masque aura une prune à 135€… ce pays est devenu fou ! »
    La solution c’est, au choix :
    – une ILLUSION de masque (sur le principe de la moustache à Groucho Marx)
    ou bien
    – un masque mais JAUNE ! Oui, ça existe, en boîtes de 50, tout à fait officiellement, avec les certificats AFNOR et tout et tout, comme les masques bleus ou roses
    Voir https://resistancerepublicaine.com/2020/08/27/resistez-avec-un-masque-groucho-et-ou-un-masque-jaune/

  5. Bonjour la minable élite gouvernementale , démontre tous les jours qu’ils ne gère plus rien, hier ils ordonnent le port a Paris du masques pour tous compris cyclistes ,trotinettes et ce matin , marche arrière pas de port pour ceux ci !! A Marseille sur ordre du préfet local fermeture des bars resto des 23h …et dans le Gard a Nîmes la feria des vendanges serait autorisée avec fermeture des bars 2h !!! chaque préfet décide ce qu’il veut , ou pire par influence . Pour la ferai si celle ci se réalise avec les fermetures a 2h
    nous les restaurateurs des bouches du Rhône on descendra à Nîmes , et celle ci deviendra le pire cauchemar des milices locales , ce gouvernement méprise les honnêtes gens qui cotisent pour eux ,la rentrée va être sanglante , il est temps de virer ce minable régime totalitaire . Réveillez vous ,nous sommes nombreux à vos côtés soyons solidaires la révoltes est imminente.

  6. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    Je pense qu’ici à peu près tout le monde sait quelle est ma position en ce qui concerne le port du masque. Oui je suis un pro-masque qui mense que le masque est un excellent barrage à la contamination si il est utilisé correctement et dans des endroits clos où il y a une forte promiscuité.
    Ceci étant dit je suis effaré de voir à quel point tout ça dérive, que ce soit au niveau des réglementations concernant le port du masque ou au niveau des tests PCR faits à tout va et pour n’importe quoi.
    Soit Macron a une trouille bleue de voir des français dans impossibilité d’aller bosser et vu que rien n’a été fait au niveau des hôpitaux il tremble à l’idée de voir à nouveau des hôpitaux sursaturés ce qui démontrerait à quel point il se fout de notre système de soins, soit Macron fait multiplier les lois concernant le port du masque jusque dans des circonstances où son port est inutile dans le seul but de lâcher ses flics-percepteurs afin d’aligner les pauvres couillons de sans dents qui n’y comprennent plus rien et qui verront pleuvoir des PV de 135 Euros en veux tu en voila, ce qui remplira les caisses percées de l’état.
    En résumé de suis effaré de voir un tel bordel causé par des décision imbéciles émanant de gens soi-disant compétents mais qui en définitive sont des abrutis finis.
    On n’est pas sortis de l’auberge avec tout ça.

  7. Avatar Van Dunord dit :

    Une seule solution, se débarrasser de ce régime totalitaire, seuls les moutons peuvent le faire et pas seulement en votant.

  8. Avatar claude t.a.l dit :

    Je soutiens mordicus le port du masque pour les adultes trottinettistes .

    C’est pour leur faire plaisir : ils aiment avoir l’air con, pourquoi les priver du plaisir d’avoir l’air encore plus con ?

  9. Avatar durandurand dit :

    C’est normal nous sommes dirigés par des crapules incompétentes fini à la pisse , comment voulez-vous qu’ils nous pondent quelque chose de bien ?

  10. Avatar moustache et trotinette dit :

    Je pense plutôt que l’automne approchant, ils ont la pétoche de la foule dans les rues.
    Par contre, ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que les hommes en « bleu » devenus les larbins des gouvernementeurs obéissent aux ordres

  11. Avatar fifi dit :

    Le préfet n’a aucun droit, c’est le premier ministre qui doit faire un décret pour que le port du masque soit validé. Il faut se rapprocher de Maître Brusa: reaction19 [email protected] arrêté est nul, il faut l’attaquer devant le tribunal

  12. Avatar lola dit :

    l’arrêt du préfet n’a aucune valeur. Il faut l’attaquer devant le tribunal. Seul le 1er Ministre a le droit de formuler, par décret, le port du masque, trottinette, vélos etc…….

  13. Avatar bm77 dit :

    C’est au peuple souverain de remettre tous ces charlots de la politique d’accord, une fois pour toute, à moins de se conforter dans ce rôle de girouettes ou de pantins. Ils n’ont pas le droit de transformer la France, prise entre les décrets d’un macron ou d’un Castex qui évoluent au fil des jours et les arrêtés fantaisistes des élus locaux , en une espèce de patchwork législatif des plus divers et variés qui montre bien le ridicule de tout çà!!! Ils vont devoir mettre toutes leur directives , leurs mesures et autres décisions grotesques sous forme d’affiches à l’entrée de chaque ville concernées pour se mettre d’équerre !! Parce que je n’ai pas envi de me balader tranquille et me faire agresser par un pandore pour ne pas m’être conformé aux délires et caprices d’un ponte local!!! Surtout qu’en vélo, il n’y pas nécessairement d’indications de frontières entre les villes qui font toutes un peu comme elles veulent. Je ne sait plus qui disait que nous n’avions plus de frontières nationales mais que c’était chacun d’entre nous qui les recréons à l’intérieur du pays à travers le confinement , le masque ainsi que les édiles zélées de chacune des villes que nous traversions . Si ils réussissent leur coup qui va à l’encontre de nos libertés les plus fondamentales qui sont celles de nous déplacer librement , c’est que nous serons fin prêts à la dictature et au totalitarisme mondialiste.

Lire Aussi