Cambriolages : pendant que Dupond-Moretti s’inquiète du suicide des détenus, les « mineurs isolés » écument l’IDF

Publié le 22 août 2020 - par - 4 commentaires

Récapitulons :

De vrais mineurs ou des « mijeurs » (majeurs prétendant être mineurs pour bénéficier de l’impunité assurée aux mineures, fussent-ils délinquants, illégaux, dangereux etc. cassent, volent, squattent… en toute impunité. Arrêtés ils sont relâchés le jour même et recommencent. Un cauchemar pour les cambriolés, squattés, volés… mais tout le monde s’en fout. Dupond-Moretti surtout, bien trop occupé à faire revenir des djihadistes en France et à se pencher sur le sort des suicidés en prison.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/suicides-en-prison-eric-dupond-moretti-lance-une-enquete-21-08-2020-8370921.php

On appprend incidemment que les mineurs dont il est question en IDF viennent tous du Maroc et de l’Algérie… pays en guerre comme chacun sait. Mais ils ont sur le territoire, en toute illégalité et personne ne parle de les renvoyer chez eux. 

Qu’est-ce qu’il l’empêche ??? Ils sont identifiés comme Marocains et Algériens a priori non ? Peut-être que Maroc et Algérie n’en veulent pas… Mais là la va-t’en guerre Macron si prompt à dégueuler sur les nationalistes européens se gardent bien de dénoncer ses amis musulmans… Evidemment. Pendant ce temps, les Français trinquent. 

Pas assez encore, apparemment, puisqu’il y aurait encore des masos prêts à voter Macron….

 

Cambriolages : les mineurs isolés continuent d’écumer l’Ile-de-France

Ils cambriolent des commerces, particulièrement des pharmacies, et même des maisons. Ces mineurs travaillent pour des réseaux et mentent sur leur âge pour échapper aux sanctions.

Le 19 août 2020 à 17h44, modifié le 20 août 2020 à 06h54

Les commerçants d’Île-de-France continuent d’être cambriolés par ceux qu’on a surnommés « les mijeurs », ces mineurs isolés, ou prétendus tels, qui ne révèlent jamais leur âge véritable au moment de leur arrestation pour échapper aux sanctions prévues pour les majeurs. Ainsi en va-t-il d’une affaire classée sans suite de trois migrants mineurs interpellés à Meaux (Seine-et-Marne), dans la nuit de lundi à mardi… avant d’être relâchés.

« Les collègues sont très très déçus »,, rapporte Christophe Gonzales, secrétaire régional d’Alliance 77. « C’est très compliqué pour nous de pouvoir identifier les auteurs comme ils ne sont pas fichés, et d’ailleurs ils en jouent, poursuit-il. Souvent, ce sont réellement des mineurs. Ils sont dehors aussitôt la plainte déposée et sont laissés libres ou placés en foyer, dont ils s’échappent dès le lendemain. »

Des voleurs qui seraient âgés parfois de seulement 11 à 12 ans

Dans la nuit de mardi à mercredi, c’est une pharmacie et une boulangerie qui ont été cassées aux Essarts-le-Roi (Yvelines), où les trois voleurs interpellés ne seraient âgés, là encore selon leurs dires, que de 11 et 12 ans.

Vers 23 h 45, ils ont forcé le rideau métallique de la pharmacie avant de faire main basse sur 450 euros qui se trouvaient dans le tiroir-caisse. A minuit et demi, ils se sont attaqués à une boulangerie selon la même méthode mais n’ont pas pu s’emparer du fond de caisse protégé dans un monnayeur automatique. C’est vers 1 heure du matin sur la Nationale 10, que les policiers les ont arrêtés alors qu’ils s’affairaient sur la porte d’un restaurant.

Vers 4 heures à Montigny-le-Bretonneux, un autre adolescent de 14 ans a été arrêté après avoir cambriolé une pharmacie. Un riverain avait surpris trois voleurs qui jetaient une bouche d’égout dans la vitrine de l’officine pour y pénétrer. Ils se sont emparés de 150 euros avant de prendre la fuite. L’un d’entre eux a été arrêté alors qu’il tentait de forcer l’entrée d’une pizzeria.

Du côté de la Seine-et-Marne, on a constaté que ces délinquants ne se contentent plus de forcer un accès, voler et repartir aussi vite. Depuis mai dans le secteur de Lagny-sur-Marne, quatre ou cinq pavillons ont été forcés puis squattés par les cambrioleurs pendant plusieurs jours. Et selon Christophe Gonzales, une recrudescence de faits a été enregistrée « depuis une semaine à 10 jours » dans ce département.

Des réseaux basés à Paris et en Seine-Saint-Denis

En juillet dernier à Eaubonne (Val-d’Oise), trois mineurs isolés, sans domicile fixe, ont été arrêtés puis soupçonnés d’avoir commis sept cambriolages nocturnes au cours du même mois, en particulier dans des pharmacies. En quête d’argent, ces voleurs sont aussi à la recherche de médicaments comprenant de la codéine.

Les enquêteurs avaient émis l’hypothèse de réseaux amenant sur place ces adolescents et enfants entrés illégalement en France en provenance du Maroc ou d’Algérie. « Il y a eu une grosse vague de vols l’an dernier, surtout dans le sud de la Seine-et-Marne, rappelle Christophe Gonzales. Cela émanait souvent des mêmes groupes. Ce sont des réseaux organisés du nord de l’Afrique, basés en Seine-Saint-Denis et dans Paris XVIIIe. Un Office central avait été saisi là-dessus. »

Le manque d’expérience et l’impréparation de ce type de délinquants conduirait à une plus grande proportion d’interpellations, ce qui pourrait expliquer des cambriolages qui semblent en hausse.

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Cambriolages : pendant que Dupond-Moretti s’inquiète du suicide des détenus, les « mineurs isolés » écument l’IDF”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    A pendre aux premiers réverbères.

  2. Avatar bonchar dit :

    mineurs ou non mineurs, retour dans le pays de leur ancetres a grands coups de pompes dans le derche

  3. Avatar bm77 dit :

    je suis heureux qu’ils cambriolent ou squattent certains quartiers protégés jusque là, peut être que cela va faire réfléchir les autruches !
    Parce que dans les « quartiers » cela fait plus de quarante ans que l’on a inauguré la chose . c’est à dire la délinquance qui n’a fait que de se répandre et n’a trouvé pour réponse que les déni des faits , le laxisme judiciaire symbolisé par les multirécidivistes quand ce n’est pas la prime aux émeutes par l’argent de la ville déversé généreusement et la multiplication des aides sociales qui permettent de mieux vivre sans rien faire qu’en travaillant et dont bénéficient plus particulièrement les familles étrangères prolifiques . Il serait temps tout de même d’enlever la merde qu’ils ont sur leurs yeux !!!

  4. Avatar Peythieu dit :

    Renvoyer ces « mineurs » , majeurs ou vrais mineurs délinquants immédiatement (sans examen de droit d’asile) dans leurs pays d’origine . Si les pays ne veulent pas les reprendre, diplomatie et sanctions immédiates contre ces pays. Si ces gens refusent de donner leurs papiers, prison jusqu’à ce qu’ils disent exactement qui ils sont , et d’où ils viennent .

Lire Aussi