Darmanin : gouverner, c’est se rendre sur place ! Ministre ou démagogue en campagne pré-électorale ?

Publié le 17 août 2020 - par - 7 commentaires

.

Quelle étrange conception de sa fonction ministérielle a Gérald Darmanin : celui-ci ne chercherait-il pas à être vu le plus possible, vu des caméras, des journalistes, de la population ?

Ne serait-il pas en précampagne électorale pour 2022 cet homme-là ?

Les articles de presse de cet été sont typiquement titrés : « tel événement a eu lieu, Darmanin se rend sur place ».

Cela doit coûter bien cher en frais de déplacements cette histoire. Puisque le ministre ne se déplace pas seul mais avec des agents chargés de sa sécurité et sur tout le territoire national.

Et est-ce bien son rôle au regard de la Constitution ? Celle-ci charge en effet les ministres d’un rôle avant tout administratif consistant à adopter les actes nécessaires à l’exécution des lois et exercer le pouvoir réglementaire exécutif. Ils sont chargés d’adopter les actes administratifs applicables en France et d’impulser une politique nationale en soumettant au Parlement des projets de lois.

Parcourir le territoire pour être sous les feux des projecteurs au moindre événement ne fait pas partie de la fonction ministérielle selon la Constitution.

La Constitution charge le gouvernement d’une politique d’action et non de la représentation locale de l’Etat.

https://www.conseil-constitutionnel.fr/le-bloc-de-constitutionnalite/texte-integral-de-la-constitution-du-4-octobre-1958-en-vigueur

Les articles 19 à 23 de la Constitution sont clairs à ce sujet. Le ministre n’a pas fonction à faire de la figuration sur le terrain, à profiter des faits divers pour faire des « déclarations », se faire remarquer afin de donner l’impression d’incarner l’autorité quand tout va de travers, etc.

ARTICLE 19.

Les actes du Président de la République autres que ceux prévus aux articles 8 (1er alinéa), 11, 12, 16, 18, 54, 56 et 61 sont contresignés par le Premier ministre et, le cas échéant, par les ministres responsables.

Titre III – LE GOUVERNEMENT

ARTICLE 20.

Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la nation.

Il dispose de l’administration et de la force armée.

Il est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50.

ARTICLE 21.

Le Premier ministre dirige l’action du Gouvernement. Il est responsable de la défense nationale. Il assure l’exécution des lois. Sous réserve des dispositions de l’article 13, il exerce le pouvoir réglementaire et nomme aux emplois civils et militaires.

Il peut déléguer certains de ses pouvoirs aux ministres.

Il supplée, le cas échéant, le Président de la République dans la présidence des conseils et comités prévus à l’article 15.

Il peut, à titre exceptionnel, le suppléer pour la présidence d’un conseil des ministres en vertu d’une délégation expresse et pour un ordre du jour déterminé.

ARTICLE 22.

Les actes du Premier ministre sont contresignés, le cas échéant, par les ministres chargés de leur exécution.

Alors que se passe-t-il ? Darmanin cherche-t-il à faire un tour de France pour donner à son été 2020 un petit air de vacances ?

N’a-t-on pas dans chaque département une autorité déconcentrée nommée PREFET censée représenter l’Etat et plus spécialement le ministre de l’Intérieur ?

D’ailleurs, il paraît que toute une administration étatique locale travaille au service de ce monsieur ou de cette dame, on appellerait ça… la PREFECTURE ?

Paraît même que Napoléon aurait créé ça en…. 1800 !

Et y’en qui disent qu’avant, quand les Rois gouvernaient, y paraît qu’y avait des INTENDANTS !

Et même, et même, que les livres d’Histoire qu’ils disent qu’à l’époque de Charlemagne, qu’y avait, les MISSI DOMINICI !

Il est bien clair que le ministre de l’Intérieur n’a pas vocation à multiplier les déplacements sur le terrain puisque dans chaque département, il dispose d’un représentant.

https://www.vie-publique.fr/fiches/20169-role-du-prefet-departement

Le préfet reste le « dépositaire de l’autorité de l’État dans le département ». Il demeure responsable de l’ordre public : il détient des pouvoirs de police qui font de lui une « autorité de police administrative ». Il est le représentant direct du Premier ministre et de chaque ministre dans le département.

.

Si l’institution préfectorale existe, c’est précisément parce que la France a choisi de s’organiser ainsi afin de permettre, dans une conception jacobine, que l’impulsion en matière réglementaire vienne de Paris, d’une institution ministérielle unique pour tout le territoire. Et il y a fort à faire pour qui veut restaurer la sécurité en France en modifiant les lois et décrets adoptés ces dernières années…

Il serait temps par exemple de restaurer la légitime défense des policiers :

https://resistancerepublicaine.com/2016/12/08/enorme-deputes-et-senateurs-ont-vote-une-loi-interdisant-la-legitime-defense-aux-policiers/

Or, Gérald Darmanin a-t-il vraiment l’intention de s’atteler à cette tâche?

Il est permis d’en douter tant le ministre ne semble pas désireux de rester dans son bureau. Il semble avoir la « bougeotte ». 

Peut-être trouve-t-il l’atmosphère parisienne un peu pesante compte tenu de l’indignation qu’a soulevée sa nomination par ceux qui lui reprochent une attitude inadéquate vis-à-vis de certaines femmes : https://madame.lefigaro.fr/societe/il-ne-peut-rester-ministre-de-linterieur-la-demission-de-gerald-darmanin-demandee-dans-deux-tribunes-240720-181878 .

https://resistancerepublicaine.com/2018/11/27/darmanin-sy-voit-deja-malgre-son-histoire-de-fesses-pendante-gare-au-pourvoi-en-cassation/

On apprend ainsi que Darmanin était à Martigues le 5 août pour une histoire de feu…

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6068411/feu-a-martigues-gerald-darmanin-martine-vassal-et-pierre-dartout-sur-place.html

Et le préfet de région y était aussi ! Ça ferait pas un peu double emploi ???

 Le ministre s’est ensuite inquiété des dégâts provoqués, se montrant « certes satisfait du peu de blessés, mais les maisons sinistrées ou calcinées sont aussi des drames, comme c’est aussi un drame pour la biodiversité« .

Amen ! en voilà un bon ministre !

Enfin est-ce vraiment son travail ? Mais il est content, il a son article dans la presse et on oublie les « histoires de fesses »…

Le 16 août, il est à St Dizier à propos d’un règlement de comptes tchétchène.

https://www.lavoixdelahautemarne.fr/actualite-6893-reglement-de-compte-tchetchene-le-ministre-de-l-interieur-a-saint-dizier

Parlera-t-il d’islamisation, les Tchétchènes étant la minorité musulmane russe ? D’immigration ? Annoncera-t-il un texte à ce propos ?

Bah non, apparemment ! Selon la « voix de la Haute Marne », il va évaluer le dispositif mis en place par la préfecture… N’est-ce pas le travail du préfet, chef des services préfectoraux, là encore ?

C’est dans ce contexte que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, doit se rendre demain sur place pour rencontrer et évaluer le dispositif mis en place par la préfecture de Haute-Marne. En effet, un dispositif de sécurité renforcé a été mis en place pour mettre un terme à la vendetta.

Le 6 août, Gérald Darmanin était au Mans : un policier venait d’être tué.

On s’étouffe : le seul but de son déplacement était de venir « témoigner de son respect » !!

Aucune annonce donc en vue de modifier la loi pour restaurer l’autorité de la police et élargir la possibilité pour un policier d’utiliser plus facilement ses armes…

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/policer-tue-au-mans-gerald-darmanin-se-rend-sur-place-6929894

L’occasion était pourtant rêvée de le faire… A quoi joue-t-il ?

Le 25 juillet, c’était un déplacement à Nice à propos de l’insécurité.

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Insecurite-a-Nice-Castex-Darmanin-et-Dupond-Moretti-se-rendent-sur-place-1695761

Même topo, aucune annonce précise, des déclarations musclées mais aucune annonce de texte à venir, de règle à changer, bref rien de concret.

« Nous assistons à une crise de l’autorité. Il faut stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société. Il faut réaffirmer l’autorité de l’État, et ne rien laisser passer« , a insisté de son côté M. Darmanin dans une interview au Figaro. Déjà venu dans la capitale azuréenne jeudi, le ministre de l’Intérieur avait adopté la même posture martiale en promettant de « faire plier ceux qui veulent faire plier la République » et en dénonçant « une minorité d’emmerdeurs qu’il faut absolument confondre par la loi ».

Bon, au moins, il est un peu question d’utiliser la loi, alors admettons que pour ce coup-ci, ça passe !

Mais le 21 juillet, c’est un déplacement pour un accident de la circulation sur l’A7. Et là, on commence vraiment à se demander ce que fait le ministre sur place, cherche-t-il à profiter de l’émotion ambiante compte tenu de la mort de 5 enfants à cette occasion ? Un peu de pathos pour donner l’impression d’être une personne sensible et aucunement un manipulateur ?

le ministre de l’Intérieur déplore un « accident particulièrement dramatique »

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/accident-d-albon-le-ministre-de-l-interieur-gerald-darmanin-vient-d-arriver-sur-place-1595285485

C’est effectivement triste mais la France paie-t-elle une bonne dizaine de milliers d’euros par mois, plus tous les avantages accessoires, Gérald Darmanin pour faire ce genre de déplacements et déclarations aussi plates qu’inutiles ?

D’autant plus qu’il n’était pas seul sur les lieux…

Le ministre de l’Intérieur et le ministre délégué en charge des transports sont arrivés ce mardi sur les lieux de l’accident mortel à Albon dans la Drôme. Ils étaient accompagnés de la déléguée interministérielle à la sécurité routière.

Le préfet de la Drôme, le procureur de la République de la Drôme et le président de Vinci Autoroutes étaient également présents.

La présence du préfet aurait suffi à montrer l’attention de l’Etat à ce qui reste un accident dont les circonstances n’étaient pas élucidées…

Un accident reste fortuit et casuel, ce n’est pas parce qu’un conducteur a eu son attention relâchée pour une raison inconnue que tous doivent en subir les conséquences en baissant les limites de vitesse par exemple… Bon et puis de toute façon, il n’avait rien annoncé allant dans ce sens semble-t-il !

Tous ces déplacements auraient très bien pu être évités et remplacés par de simples communiqués d’ailleurs – spécialement à l’heure des réseaux sociaux.

Mais il faut être vu, tacler ses adversaires au moins apparents comme Martine Aubry à Lille. Cette fois-ci, Darmanin annonçait le renfort de 60 policiers pour lutter contre les zones de non droit.

https://www.lavoixdunord.fr/846951/article/2020-08-02/gerald-darmanin-en-visite-l-hotel-de-police-de-lille-sud-ce-dimanche

Mais aucune annonce quant au renforcement éventuel de leur pouvoir, qui dépend pourtant de l’initiative gouvernementale afin de soumettre à un Parlement dont le vote est acquis d’avance un projet de loi visant à restaurer l’autorité de la police.

Ne serait-ce pas le rôle du ministre de l’Intérieur, précisément, que de faire ce genre d’annonce, son rôle et même sa responsabilité ? Oups, le mot qui fâche !

Même configuration à Montpellier, où Darmanin joue les procureurs cette fois-ci.

Prétendant apporter son soutien à des policiers blessés, il ne se serait pas déplacé semble-t-il mais simplement twitté :

« Gérald Darmanin a apporté son soutien aux trois policiers blessés lors d’un contrôle routier ce samedi 1er août, sur l’avenue des Moulins. Dans un tweet le ministre a condamné des « faits inacceptables ». 

 

3 policiers ont été blessés ce matin dans l’Hérault suite à un refus d’obtempérer. Soutien total à nos agents qui agissent au quotidien pour nous protéger. L’auteur de ces faits inacceptables a été interpellé et placé en garde à vue. Cc @prefet34

 
— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) August 1, 2020« 

https://www.midilibre.fr/2020/08/01/montpellier-darmanin-apporte-son-soutien-aux-policiers-blesses-lors-dun-controle-9003689.php

Là encore, on se demande si Darmanin est informé de l’action de ses prédécesseurs, s’il connaît l’état du Droit en la matière ou si ses déplacements permanents et apparemment inutiles ne sont pas un prétexte pour fuir ses responsabilités à ce sujet ?

La Constitution prévoit bien que le gouvernement doit agir, et non simplement commenter, se lamenter, exprimer sa solidarité ou une douleur feinte !

Car comment ces prétendues lamentations auraient-elles un semblant de sincérité si rien n’est entrepris pour trouver concrètement une réponse à ces situations ?

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Darmanin : gouverner, c’est se rendre sur place ! Ministre ou démagogue en campagne pré-électorale ?”

  1. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Petite remarque personnelle : le degré de leur nullité se mesure au nombre de leurs apparitions publiques, voite à leurs déclarations délirantes, on en a la preuve par l’exemple donné par la marionnette qui nous sert de président, pas besoin d’aller bien loin.

  2. Avatar Machinchose dit :

    « on appellerait ça… la PREFECTURE ?

    aaahhh! la « préfectorale » …..petits royaumes ou des diplomés de l’ Ena ou encore de ces dites « grandes écoles » ou les impétrants sont de veritables petits rois, tout pareil pour les sous-préfets qui n’ ayant pas les mêmes avantages que le Prefet, se « vengent » en terrorisant le petit personnel du cabinet , souvent celibataires, avec une vie de merde, et espérant une promo , qui dépendra de la longueur de laur langue a cirer les pompes

    le Prefet, selon la préfecture, mais en général, dispose d’ un service de cuisines, de salons prestigieux,d’ honneurs rendus par une presse servile (la seule invitée) de personnel dit « de maison »
    madame la Préfète (????) dispose du coffre pour y ranger ses bijoux personnels et accède ainsi a chiffre secret

    madame la Préfète !! et mon cul ??
    donne t on du Madame la Présidente a Brizitte ?? ou encore Madame l’ écrivaine a l’ epouse du dernier Goncourt ? ou Madame l’ Ingénieure ?

    faut connaitre ce milieu ou le « secrétaire général » est le Richelieu de la boutique, a des « dossiers » sur tout le monde, poste souvent, lui aussi confié a des celibataires endurcis , qui se régaleront toute leur vie a faire sentir la puissance de leur férule sur les « petits personnels »
    car tout ce qui n’ est pas eux, est petit, bien sur….

    comme leur boss, le petit Darmanin…….me souviens qu en cours de philo, nous avions un bouquin de psychologie, le Vergès et Huyssman, qui traitait aussi de morpho-psycho
    j’ y ai repensé en voyant la bobine de Darmanin….enfantin, pueril, gourmand (la commissure des lèvres)
    tu iras loin Moussa! si dieut le veut, ton ile de Malte t’ accueillera
    toi!

    le dernier chevalier de l’ ordre
    amusant ce mot de chevalier, on en fait vite Veule a chier

  3. Avatar Christophe L dit :

    Moussa dard malin est un ministre de l’Afrance musulmane c’est clair non ?!?!
    📯⚔️🇫🇷⚰️🧳

  4. Maxime Maxime dit :

    Tout à fait Vent d’est, d’ailleurs dans l’article de France Bleu Macron et Cachesex sont sur le même registre :
    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/accident-d-albon-le-ministre-de-l-interieur-gerald-darmanin-vient-d-arriver-sur-place-1595285485
    « Dans la soirée, Emmanuel Macron a, lui aussi, réagi à ce terrible accident. « Je partage la douleur immense des proches des victimes », a écrit le président de la République sur Twitter. « Soutien et solidarité avec nos concitoyens blessés qui luttent pour leur vie » a ajouté le Premier ministre Jean Castex sur le même réseau social . « Je salue la mobilisation des services de sécurité et secours et agents de l’État. »
    Que du bla bla… alors que pour eux aussi, la Constitution leur prescrit d’agir et non de commenter comme des journalistes ou les clients d’un bistrot en panne de sujet de conversation…
    Tout ce pathos, auquel nous ont habitué les politiques au pouvoir depuis des décennies, ne vise qu’à faire oublier qu’ils n’ont pas l’intention de réformer la France dans le bon sens…

  5. Normal qu’il constate lui même ce que font les fiturs richesses ethniques de notre pays, cette faune protégée que notre élite protège si bien, il veut sanctionner la communauté tchétchène coupable de vouloir ce défendre de immonde racaille maghrébine et africaine qui souille notre pays. Inutile préciser ici ce que la rentrée réserve aux minables dirigeants de France, leurs pire cauchemar est proche.

  6. Maxime Maxime dit :

    @ Machinchose : il s’agit de la physiognomonie, la théorie de Lavater.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Kaspar_Lavater
    Balzac s’en est inspiré notamment !
    Merci pour vos commentaires truculents et savants…

  7. Avatar Machinchose dit :

    Ave Maxime
    je ne connaissais pas
    merci a vous de m’ aider a enrichir ma culture

Lire Aussi