Le Creusot et Seattle, même combat : chasser les Blancs de chez eux !

.

Au Creusot, un commerçant baisse les bras et ferme son magasin :

Le Creusot – Tabassés, menacés de mort, lui et sa femme jettent l’éponge, la Sandwicherie est fermée

Des fous furieux et dangereux ne sont pas tous en lieu sûr.

Depuis ce matin, place de la Molette au Creusot, sur la porte de la Sandwicherie de la Verrerie, une affiche placardée sur la porte indique :

Fermeture

pour menaces de mort

et intimidations

« Demain, cela aurait fait deux mois que je suis ouvert » raconte le patron du commerce. « C’est fini au moins dans cette ville. Je vais poursuivre mon projet mais ailleurs ».

Et pour cause, mercredi, vers 17h30, une dizaine d’individus sont venus « lui casser la gueule ». Un véritable passage à tabac dont lui et sa femme ont été victimes. « J’ai 30 jours d’ITT et ma femme 10. J’ai eu une commotion cérébrale » poursuit-il au téléphone.

Les intimidations ne datent pas d’aujourd’hui. Un jeune individu, il est tout juste majeur, « il vient de sortir de prison » stipule le gérant de la Sandwicherie, a rayé sa voiture, casser le pare brise et a « même caillassé ma fille de 3 ans ».

Alors devant autant de violence, il préfère tout arrêter et ne pas prendre de risques inutiles. Il a deux enfants, 3 ans et 1 an ».

Le patron de la Sandwicherie pense connaître le mobile de cette explosion de haine. « Un client est parti sans payer, je lui ai fait remarquer. Depuis le jeune de 18 ans, un de ses amis, menacent ma famille ».

« J’ai déposé plainte au commissariat », ajoute-t-il.

En somme, c’est la loi de la jungle.

Jean Bernard

https://linformateurdebourgogne.com/le-creusot-tabasses-menaces-de-mort-lui-et-sa-femme-jettent-leponge-la-sandwicherie-est-fermee/

.

A Seattle, les manifestants de BLM demandent aux Blancs de leur abandonner leurs maisons. Il y a fort à parier que nombre de Blancs vont, s’ils le peuvent, quitter le lieu de plus en plus mal famé, de plus en plus dangereux.

Seattle (États-Unis) : après plus de deux mois de manifestations, des militants #BlackLivesMatter exigent de Blancs qu’ils quittent les quartiers gentrifiés

Un groupe de manifestants de Black Lives Matter à Seattle a défilé dans un quartier résidentiel cette semaine pour exiger que les résidents blancs abandonnent leurs maisons montrent des vidéos dramatiques.

Des images de la manifestation du mercredi, postées sur Twitter, montrent une foule de dizaines de personnes chantant « Black lives matter » avant qu’un homme non identifié ne projette sa colère sur les résidents blancs du quartier – disant qu’ils vivent dans un quartier historiquement noir de la ville alors qu’une autre femme de la foule leur crie de « renoncer » à leur maison, montre le clip.

« Savez-vous qu’avant que votre cul de blanc n’arrive ici, il n’y avait que des Noirs ? » dit l’homme. « Savez-vous que des gens comme vous sont venus ici et ont acheté toutes les terres des Noirs pour moins que ce qu’elles valaient, les ont mis dehors pour que vous puissiez vivre ici ? Est-ce que vous savez cela ? »

L’homme continue : « Parce que si vous ne le savez pas, maintenant vous le savez putain, réglez le problème ! »

Une autre femme dans la foule exhorte alors les résidents à « ouvrir leur portefeuille » tandis que l’homme continue à crier sur les résidents non identifiés hors caméra.

« Alors, comment comptez-vous réparer ça ? », poursuit l’homme. « En tant que gentrificateur, parce que vous êtes une partie du problème. »

Une femme avec un mégaphone exhorte alors les résidents à « abandonner » leur maison, comme le montrent les images.

« Rendez aux noirs leurs maisons ! » crie t-elle. « Vous êtes assis là confortablement, putain de confortablement, comme si vous n’aviez pas participé à gentrifier ce quartier ! J’ai vécu dans ce quartier, et ma famille a été chassée, et vous êtes assis là-haut en train de passer du bon temps avec vos autres amis blancs ! »
[…]

Un autre clip apparemment tourné à la suite de la manifestation montre également des manifestants menaçant un propriétaire de commerce qui aurait appelé la police pour signaler qu’une fenêtre avait été brisée dans son entreprise.

« Vous êtes racistes, vous êtes racistes », dit un manifestant au propriétaire blanc non identifié. « Vérifiez vos privilèges, vérifiez vos privilèges. »
[…]

New York Post

http://www.fdesouche.com/1413837-seattle-etats-unis-apres-plus-de-deux-mois-de-manifestations-des-militants-blacklivesmatter-exigent-de-blancs-quils-quittent-les-quartiers-gentrifies-blm

 

Cela ne vous rappelle pas ce que l’on voit et entend à Gaza ? Des clampins haineux qui veulent voler à ceux qui bossent depuis 80 ans le résultat de leur travail et leur maison en les traitant d’usurpateurs ? C’est la même histoire qui s’étend sur toute la planète. Une autre forme de djihad, la conquête par l’occupation, par la violence, par le chantage.

Pourtant cela n’a rien d’inéluctable. Si les gauchos n’avaient pas investi medias et politiques, universités et instituts de recherche, rien de tel ne pourrait se passer. Quand est-ce qu’on persécute à notre tour les persécuteurs et leurs complices ? 

 

 60 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Que les blm prennent cette énergie là pour se construire une vie. Ils n’auraient plus le temps de piller.

  2. Ah bon, il n’y aurait eu que des noirs à Seattle avant l’arrivée des blancs ????…..
    C’est un peu comme Notre Dame qui aurait été construite par les arabes …
    Leur extrémisme raciste les rend fous !

  3. Pour commencer les français doivent arrêter de faire les cons avec leur carte d’électeur pour certains et les autres se lever le dimanche matin pour aller voter mais vu le résultat des dernières municipales j’ai pas trop d’espoir .

  4. on devrai en faire autant a ces muzzs de merde faire couler leur affaire et leur racheter au franc symbolique

  5. Ah ah, qu’ils se pointent, je les attends le pied ferme !
    Y en a qui vont morfler méchamment
    ainsi que ceux qui les auront aidés.
    Contrairement à ce gouvernement, je n’ai pas le froc
    sur les chevilles devant ces pourritures islamiques.

  6. C’ est pareil dans toutes les villes depuis des années et quand c’est un autre commerce ( ex fleurs ou vetements etc) ils restent en bande …devant la porte ou agressent physiquement le commerçant La clientèle a peur et s’ en va Le commerce ne vaut plus grand chose, la racaille muzz le rachète, façon aussi de blanchir l’ argent de la criminalité Et le quartier devient progressivement musulman Il n’ ya plus ni boucherie traditionnelle ni charcuterie, les filles ne sortent plus le soir ni au café et la journée, accompagnées et très..couvertes! Pour les maisons et apparts, c’ est pareil, intimidations etc En 20 ans, j’ ai vu tout mon environnement changer !

  7. moi si ils viennent chez moi faire la même , chose , je sors le fusil , tant pis pour eux

  8. BLM n’est pas un mouvement spontané. Bien au contraire. Ce ne sont que les idiots utiles …et ils le sont!
    Écoutez le reportage choc de Millie Weaver
    « Drain the swamp »

    Elle a été arrêtée!
    Son travail retiré de YouTube!

  9. comment croyez vous que les quartiers se hallalisent !!!le Racket ! Ne donnez pas un rond à ces officines qui puent la mort!! Ne donnez pas à des gens qui veulent vous soumettre !
    C’est comme si vous mettiez dans un tronc mais là ce n’est pas pour inculquer la charité mais imposer la charia!!

  10. Mais que la police ….bon sang…..!!!
    C’est plus sur de surveiller et de verbaliser ceux qui n’ont pas de masques…….!!!

  11. J’attends avec IMPATIENCE le jour où les français vont ENFIN virer les envahisseurs de chez eux. De chez nous. Avec un grand coup de pied au cul.

  12. Le phénomène n’est pas nouveau, il y a trente ans un ami qui avait quitté Marseille pour s’installer en occitanie, m’expliquait alors comment les Arabes faisaient pour racheter des affaires au plus bas. Un ami à lui propriétaire d’un café donc sur Marseille qui tournait très bien avec un bon positionnement, fût en quelques temps envahis de maghrébins qui ne consommaient qu’un café tout en jouant aux cartes bruyamment. Résultats la clientèle locale et européene commençait à fuir l’établissement, donc perte du chiffre d’affaires. Ensuite un des Arabes venait lui faire une proposition d’achat misérable et s’il refusait c’était le racket et tabassage en règle.
    Aujourd’hui Marseille n’appartient plus aux Autochtones mise à part quelques enclaves de pêcheurs en bord de mer et les bunkers villas au Roucas- blanc bien évidemment !
    📯⚔️🇫🇷⚰️🧳

  13. Tant qu’on ne fera pas parler les armes, la situation empirera.

  14. J’espère qu’avant de partir, les Blancs flamberont leurs demeures vides de tout mobilier, puisqu’avant de s’y installer il n’y avait qu »un terrain vague. De toute façon, ils ne seront pas indemnisés dans l’un ou l’autre cas.
    Mais, en réalité, j’edpère qu’ils s’armeront contre ces ordures de BLM et que l’armée les soutiendra.
    Vraiment assez de supporter ces racailles ; qu’zttend le pouvoir pour classer BLM comme organisation terroriste, le dissoudre et mettre en prison ses leaders ?

Les commentaires sont fermés.