Pour faire avaler le « monde arabe »,  Jack Lang fait discothèque tout l’été et vend la  vue sur  Notre Dame


Pour faire avaler le « monde arabe »,  Jack Lang fait discothèque tout l’été et vend la  vue sur  Notre Dame

 

Devinette : Quel est le comble de l’Institut du Monde arabe ?

Réponse : Se servir de  Notre Dame de Paris et du  Sacré-Cœur  pour attirer les bobos !

Depuis ce mardi, l’IMA « Summer Club »  a ouvert ses portes.

Au programme : boissons, DJ sets et vue imprenable sur Notre Dame  depuis le toit de l’immeuble de Jean Nouvel.

Jack Lang ne recule devant rien dans sa communication. Cet été, il régale en terrasse et fait discothèque le soir venu !

Avec sa propagande de bateleur/recruteur, les jeunes Parisiens vont peut-être penser qu’il fait bon vivre dans le monde arabo-musulman. Ils se laisseront peut-être séduire par une expo et finiront par trouver que la maison de l’ogre n’est pas si terrible.

Le Parisien : 

Avec Notre-Dame dans les yeux et de la bonne musique dans les oreilles, l’IMA Summer Club régale ses visiteurs.

Jack Lang  sait très bien qu’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre !

Par conséquent, il propose tout le contraire de l’austérité du monde arabe. On ne dira pas aux visiteurs que les « pintes »  de bières et les « cocktails canons »proposés par l’IMA sont assez rares pour ceux qui vivent la charia dans le monde, de même que la musique, les petites tenues ou  le vent dans les cheveux pour ces dames des pays du Golf.

Il faut séduire les Parisiens : Notre-Dame, de la musique et des cocktails feront l’affaire !

N’oublions jamais : cette institution soi-disant culturelle est avant tout une officine politique destinée à donner une bonne image du monde arabo-musulman par tous les moyens. Pour rappel, L’IMA vient de recevoir des dizaines de millions d’euros des pays du Golfe pour rénover les moucharabiehs (Koweït) ou pour agrandir la bibliothèque (Qatar, Arabie Saoudite). Ces mécènes attendent de leur obligé une parfaite loyauté et un juste retour sur investissement.

Pour faire venir du monde dans ses filets, il a mis le paquet :  on se croirait à Ibiza avec vue sur Notre-Dame !

Le Parisien

La butte Montmartre au loin, le Sacré-Cœur, la colonne de la Bastille, la Seine… Le pied est à peine posé sur le toit de l’Institut du monde Arabe que tous les visiteurs ont le même réflexe : se précipiter, téléphone à la main, pour immortaliser le panorama.

Mais pour Jack Lang, le président des lieux, il y a un monument en particulier dont la contemplation bouleverse les sens :

Le coucher de soleil ici avec Notre-Dame est à tomber par terre. 

Et le faire avec un verre à la main et de la bonne musique dans les oreilles, c’est désormais possible, grâce au Summer Club, lancé depuis ce mardi.

En tout, près de 200 personnes peuvent, en simultané, profiter de la nouvelle terrasse aménagée sur le toit de l’Institut du monde arabe…

Rap, raï ou encore R & B

Mais une fois installé au soleil à sa table, il ne reste plus qu’à prendre une grande bouffée, une grande gorgée et à se laisser porter au rythme de la musique rap, raï ou encore R & B diffusée par le DJ. « Pour la musique, on a décidé de faire des soirées thématiques et de brasser tous les styles, aussi bien du monde arabe que des sons français », éclaire Romain Pigenel, directeur de la stratégie et des relations extérieures.

Retour aux sources rap et R & B des années 1990-2000 ce vendredi avec Classics Only, voyage entre baile funk, afrobeats, rap et drill music avec 99Ginger le lendemain ou, encore, une sélection 100 % habibi vibes ce dimanche avec Ariel Wizman : si les boîtes de nuit restent fermées cet été, il est toujours possible de briller sur le dancefloor du 9 e étage de l’Institut!

Pour que l’art se fraye un chemin

Un bon moyen, selon Jack Lang, de remettre à l’honneur la culture : « Avec ce genre d’initiative, on cherche des solutions pour que l’art puisse continuer de se frayer un chemin malgré le contexte. »

Et, à la vue du nombre de personnes venues profiter des lieux à leur ouverture ce mardi, l’art a encore de beaux jours devant lui ! Sur les hauteurs du Ve arrondissement, flânaient les murmures de conversations enjouées enveloppées par les rythmes, à la fois chill et entraînants, de Manaré Coly et Andy400… Un régal !

 Et, comme le musée de l’Institut a rouvert, c’est un bon prétexte pour venir y faire un tour , souligne Jack Lang.

l’IMA « Summer Club », c’est aussi des « brunchs » sur le « rooftop ambiancé » !

Un autre bon moyen de décupler les plaisirs offerts par la culture : les brunchs ! Chaque dimanche, de 13 heures à 17 heures, l’IMA Summer Club propose de déguster des saveurs méditerranéennes et orientales. «  C’est un prélude à notre prochaine exposition. Pour la découvrir, il faudra toutefois se montrer patient : elle n’ouvrira ses portes qu’en janvier 2021. Mais, avec une assiette bien remplie et un rooftop ambiancé, l’attente s’annonce agréable ».

Ils en parlent tous : Télérama, Sortir à Paris :

Ouvert de 18h à 2h de matin (3h le week-end), il est possible de venir profiter du soleil de fin de journée à l’ouverture, prendre un verre au coucher de soleil ou, pour les  fêtards, attendre la nuit pour bouger au son des platines. 

L’opération est aussi une façon de faire oublier le selfie  qui ne passe pas.

Notre-Dame de Paris en feu : Jack Lang et son selfie.

Le lundi 15 avril 2019, alors que la cathédrale Notre-Dame de Paris était ravagée par un incendie, Jack Lang a eu la drôle d’idée de prendre un selfie, avec le bâtiment en arrière-plan. Une initiative qui a été vivement critiquée par les internautes.
C’est une photo qui ne passe pas. Jack Lang aurait en effet dû réfléchir à deux fois avant de poster ce selfie… Ce lundi 15 avril, alors que Notre-Dame de Paris était en proie aux flammes, l’ancien ministre de la Culture s’est photographié à l’Institut du monde arabe, où il se trouvait lorsque l’incendie est survenu, avec la cathédrale en arrière-plan.

Un cliché douteux qui n’a pas manqué de susciter la polémique. En effet, si de nombreuses personnalités et anonymes ont partagé des photos de la cathédrale pour évoquer leur peine, l’ex député aurait pu en faire de même et éviter de faire un selfie, malvenu et déplacé lors de ce type d’événements…
Avec ce cliché, Jack Lang a provoqué la colère des internautes.

« J’hésite entre vautour et mange merde, mais je crois que je vais choisir les deux »...(source).

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


11 thoughts on “Pour faire avaler le « monde arabe »,  Jack Lang fait discothèque tout l’été et vend la  vue sur  Notre Dame

  1. AvatarChristian Jour

    La momie ne recule devant rien pour islamiser toujours plus notre pays.Mais puisqu’il aime tant la culture arabe, qu’il aille vivre en Algérie ou au Maroc mais qu’il arrête de nous pomper l’air et nos sous.

  2. ConanConan

    Ne sommes nous pas devant le détournement de la destination d’un édifice public qui n’a plus grand chose à voir avec le « culturel » ??? Pour autant que ce vocable puisse qualifier la musulmania …
    Afin de pimenter l’ambiance, ce vieux lifté et relifté déplumé de lang aura-t-il idée de convier à son « summer club » les majorettes de Goussainville ?

    https://www.youtube.com/watch?v=1ottXUWR-s0

  3. AvatarMachinchose

    « cette institution soi-disant culturelle est avant tout une officine politique destinée à donner une bonne image du monde arabo-musulman par tous les moyens.  »

    une des meilleures definitions de cet endroit glauque

    dont la majorité des visiteurs n’ a rien ,ni d’ arabe ni de mizilmon

    jamais vu des groupes de « jeunes » venus se documenter sur leurs fausses origines, parfois quelques intellos arabes reconnaissables au journal « l’ immonde » tenu, plié a la main, comme un passeport
    cette officine emploie la hyène vieillissante Boutelacte, qui a quitté son algérie natale a l’ age de 8 ans pour nous faire chier depuis plus de quarante ans, cette aboyeuse ayant créé le Parti des INDIGNES de la république française

    et l’ infecte chèvre dite Djak Langue de dpute, qui, pour conserver ce poste sinécure offert par Grosmou, n’ hésite pas a vilipender les Sionistes dont il est, hélas » issu, ni leur Pays, Israel !!

    ce juif de trés basse-cour est arrosé par les dons du Qatar, beau pays qui sert de compte epargne a tout ce que notre pays compte de politiciens véreux, dans le besoin, achetables…(n oublions jamais les conférences prétextes que donnait le Nain hongrois, a coup de centaines de milliers de dollars, devant un public Qatari, ne comprenant pas un traitre mot de Français

    rien a envier au mendigot Rom, avec sa tasse en plastique réclamant « j’ ai faim » (alors qu il est gras comme un porc)

    fritz Lang devait penser a lui en ecrivant « le Maudit »

    1. Jules FerryJules Ferry

      Et voilà nos guignols rhabillés pour l’hiver ! Quel art ! Machinchose, élève le « commentaire » au rang de pamphlet ! C’est chaque fois un immense plaisir de vous lire ! Et toujours une foule d’informations !

  4. François des GrouxFrançois des Groux

    « Pour faire avaler le monde arabe… »

    Avec Jack Lang en plus, c’était presque le titre porno d’un film glauque !

  5. AvatarGégé

    Il a été un minable ministre ,il est un minable collabo et il quittera ce monde comme une minable pourriture avariée.

Comments are closed.