La start-up Frichti emploie des « sans-papiers » ? Avec l’aide de la CGT, l’État les régularise

Publié le 25 juillet 2020 - par - 17 commentaires

Photo : FRANCOIS GUILLOT / AFP

.

Malgré nos 4,42 millions de chômeurs (minimum), le gouvernement Macron n’a aucune volonté de faire cesser l’invasion migratoire, au contraire, en signant le pacte de Marrakech pour des migrations sûres, régulières et ordonnées, il l’encourage.

Certaines entreprises n’hésitent pas non plus à faire travailler au noir des migrants-esclaves, par exemple dans le BTP ou la restauration.

Ici, la une star-up Frichti, spécialisée dans la livraison de plats préparés et de produits frais, employait illégalement 200 clandestins « sans-papiers ».

Qu’à cela ne tienne : il a suffit d’une grève et du soutien de la CGT pour que ces livreurs africains en obtiennent et deviennent bientôt de nouveaux Français de papiers.

Ainsi, l’État, la CGT mais aussi le quotidien Libération, porte-parole de ces clandestins, accélèrent le Grand remplacement dont Laurent Joffrin expliquait dans un éditorial « qu’il n’existait pas ».

 

Source : AFP

La moitié des livreurs Frichti sans papiers bientôt régularisés

C’est la fin d’un mois et demi de conflit. Mardi, en fin d’après-midi, les représentants des livreurs sans papiers, la CGT et un membre de la direction de Frichti étaient réunis pour annoncer à Libération qu’ils étaient parvenus à obtenir un engagement auprès de l’État : environ la moitié des 200 travailleurs mobilisés vont entamer une procédure qui les mènera à une régularisation…

Quant aux autres livreurs, ils seront indemnisés par Frichti qui a abondé un fonds de solidarité. Et tous obtiendront une preuve de travail. La start-up a aussi annoncé, par l’intermédiaire de son cofondateur Quentin Vacher, qu’elle allait embaucher quinze de ces livreurs en tant que salariés dans ses cuisines.

Autour de la table, toutes les parties prenantes du dossier se sont dites plutôt satisfaites de parvenir à une fin de conflit.

Même si, du côté des représentants et du syndicat CGT, on aurait souhaité pouvoir inclure plus de livreurs dans la procédure de régularisation…

https://www.liberation.fr/france/2020/07/22/la-moitie-des-livreurs-frichti-sans-papiers-bientot-regularises_1794907

Photo : Denis Allard pour Libération

Print Friendly, PDF & Email

17 réponses à “La start-up Frichti emploie des « sans-papiers » ? Avec l’aide de la CGT, l’État les régularise”

  1. Avatar Hans Müller dit :

    Une honte pour notre pays ,la CGT comme toutes la merdes gauchos non jamais fait intérêt des travailleurs français, au contraire par leurs inutiles grèves ils ont favorisé la fermeture de nombreuses industries,ils vivent sur le dos des débiles travailleurs qui cotisent pour eux. quant à leur soutiens aux étrangers normal ce ne sont que des minables collabos de Envahisseurs ,le moment venu ils auront ce qu’ils méritent. .

    • Avatar myrtille dit :

      De moins en moins de salariés cotisent. 34% du budget CGT vient des cotisations. Le part des contributions patronales est importante, 20 % environ. Le reste en subventions du gouvernement. (cfhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Financement_des_syndicats_de_salariés_en_France). Pas étonnant que la CGT travaille pour qui la paye le plus, c’est à dire patrons + gouvernement, en particulier dans sa lutte acharnée pour les migrants et contre les travailleurs français.
      Ils ont enfin réalisé le rêve du syndicat à la soviétique au service du pouvoir contre les travailleurs.

  2. Avatar Christian Jour dit :

    Notre pays est trahit et vendu à l’envahisseur par les pires traîtres de notre histoire. Je rêve d’un coup d’état, d’un putsch, d’un renversement de dirigeants au gouvernement et un jugement comme à Nuremberg et pour finir, quelques pendaisons. Je rêve de voir les ordures de traîtres se balancer au bout d’une corde.

  3. Avatar Christian dit :

    travail au noir pour des noirs c’est normal mais peut-on encore dire travail au noir ??? pays de dingos

    • Avatar Jean Paul dit :

      @christian bonjour vous avez raison on ne peut plus dire « Travail au noir  » désormais dans toutes procédure il est cité comme  » Travail Dissimulé « 

  4. Avatar Chantal dit :

    Les Valeurs de la France disparaissent toutes grâce à notre gouvernement et que faisons-nous?

  5. Avatar Bruno Jarczyk dit :

    Arrêtéz de dire des niaiseries!!!Être régularisé ne signifie pas être naturalisé 😈 Le problème est ailleurs !C’est celui d’embaucher des esclaves modernes qui ne demandent que ça .Point barre.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Bruno Jarczyk

      Je n’ai pas écrit que régularisation = naturalisation mais que c’était la voie menant naturellement, à moyen terme, à l’obtention de la nationalité française.

      Je me rappelle de la régularisation des 100 000 « sans-papiers » par Chevènement en 97 : vous croyez que ces Algériens – Marocains – Tunisiens – Congolais – Maliens ont attendus l’expiration de leur carte de séjour et sont repartis chez eux, en abandonnant la Caf, les Assedics, les logements sociaux ?
      https://www.lemonde.fr/societe/article/2002/11/27/la-regularisation-chevenement-aurait-beneficie-a-100-000-sans-papiers_299837_3224.html

      Pour rappel, avec des papiers en règle, il suffit de maximum 5 ans pour devenir français (et 4 ans si l’on se marie à une Française)…

      « Une durée minimale de 5 ans de résidence en France est exigée sauf dans certaines situations particulières.
      Aucune durée minimale de résidence en France est exigée si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

      Vous avez le statut de réfugié
      Vous venez d’un pays francophone et vous parlez le français car c’est votre langue maternelle
      Vous venez d’un pays francophone et avez été scolarisé 5 ans ou plus dans un établissement enseignant en langue française
      Vous avez fait votre service militaire dans l’armée française

      Etc.
      https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2213

      Donc le problème est bien là, cause du Grand remplacement en cours : la facilité de devenir français pour n’importe qui et sous n’importe quelles conditions via des frontières-passoires, la non-expulsion des « sans-papiers » (qui peut croire qu’ils n’en ont pas ?) puis la régularisation progressive ou massive.

      • Avatar Fomalo dit :

        J’ai appris de quelqu’un qui a travaillé à l’Urssaf il y a une quinzaine d’années, que leur patrimoine immobilier était à la mesure de celui des banques (privées) et des compagnies d’assurance, voire de certains syndicats.. et que ça faisait grincer les dents de (peu de gens) ceux en charge des « trous » de la SECU.. Des Noms, des Noms!

    • Avatar Tzel dit :

      Des esclaves modernes qui sont incapables de travailler et en plus, ils ne viennent pas pour ça.
      Il faut arrêter vos conneries de soumis.

  6. Avatar Joël dit :

    Et comme pour Chronopost, l’URSSAF, toujours aux abonnés absents.

  7. Avatar bm77 dit :

    Oui la régularisation est l’étape première avant la naturalisation !!
    Est-ce que la CGT est dans sa mission première en facilitant cela ou rend-elle service au mondialistes . On a vu aux diners du siècle un certain Bernard Thibault où Joffrin est par ailleurs membre à part entière !

  8. Avatar Dorylée dit :

    Il fallait fermer cette boite de merde, jeter le salaud de Quentin Vacher en taule et renvoyer chez eux tous les clandos.

  9. Avatar Raslebol dit :

    Comme ça, tous les ss papiers
    ont des adresses ou ils vont pouvoir revenir voler saccager en toutes impunité.
    Bien sûr !

Lire Aussi