L’ hyper-criminalisation du viol dans les société occidentales fait oublier les autres crimes …

.

Il semble bien que  la sinistre épopée du gang Traoré soit sur le point de s’achever …

Adama était un violeur, c’est confirmé par l’indemnisation de sa victime.

 

Cette révélation du passé de violeur d’Adama provoque le retournement de nombre de ses soutiens,  de ses soutiens naïfs mais honnêtes …

 

https://twitter.com/_kiamon_/status/1286202474714542081?s=20

 

Pourtant, les dix-sept  condamnations d’Adama ainsi que celles, nombreuses, de ses frères étaient connues.

Des faits horribles comme extorsion de fonds sur personnes placées sous curatelle, tabassage de la maire de la ville, trafic de drogue etc

Ses soutiens, alors, n’étaient pas ébranlés.

Il a suffi de cette ultime accusation de viol.

Or, le viol est le seul crime que la bien-pensance ne pardonne pas, ne pardonne plus.

N’est ce pas  une situation anormale?

Les crimes, hors viols, semblent tolérés par la justice, par le Gouvernement.

A preuve, Marlène Schiappa qui se prononce pour l’expulsion des étrangers (uniquement) en cas d’agression sexuelle.

 

Pour cette bien-pensance, on peut tabasser un chauffeur  de bus à mort, on peut trainer sur huit cents mètres une promeneuse etc.

Tout cela semble « admissible » …

On peut aussi prêcher, jusqu’à être fiché S,  ou même pratiquer le terrorisme musulman 

Pas d’expulsion en vue !

On aura  même un Dupond-Moretti qui s’ingéniera à vous faire REVENIR en France !

Le viol est un crime horrible, n’est-il pas « hyper-criminalisé »,  dans notre société actuelle, face à d’autres crimes tout aussi horribles qui laissent indifférents, pourtant, les médias, les politiques  ?

 96 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Oui , tout le reste devait être autant puni . Je pense que ceci est du au fait que la consommation de drogue se soit malheureusement démocratisée et provoque chez celui qui s’y adonne une certaine indulgence pour l’autre qui lui fournit son joint quotidien et même une empathie certaine!
    On ne veut pas voir tout ce qu’il y a de glauque dans tout ça . Il faut que dans leur tête de petits blancs tendance gauchos, tout cela reste glamour . Les règlements de comptes , les armes , les cités sous domination des trafics les jeunes qui ne voient comme recours de travail que la facilité du deal , le blanchiment de l’argent , les mafias etc .
    On remarquera que pour la prostitution on est prêt à punir le client quand dans le même temps on se montre très tolérant avec le consommateur de drogue !
    Hors les deux sont souvent intrinsèquement liés par les mêmes réseaux sans parler des milieux islamiques qui ont besoin des armes pour les attentats.
    Je n’ai rien contre le gars qui va cultiver son plant de cannabis dans son coin. Si ils se fait prendre, tant pis pour lui ! Mais par contre, acheter un joint au dealer du coin n’a rien d’anodin , on met son doigt dans tout un rouage vraiment pas propre!
    Jamais je n’accepterais dans ces conditions ne serait-ce que d’essayer de fumer le joint fournit par une relation dont je ne connaitrais pas la provenance car je sais trop ce que tout cela implique derrière !!!

  2. Il y aura certainement des abrutis de mauvaise foi pour dire qu’avec cet article, vous excusez le viol !!! C’est ça la gauche (et la droite) immigrationniste : la mauvaise foi, la malhonnêteté intellectuelle, et une bêtise à bouffer du foin qui les fait accueillir à bras ouverts ceux qui demain massacreront ces lèche-babouches, ces lèche-Traoré. Parce que pour les espèces invasives, un blanc restera un blanc (d’ailleurs avec cynisme, la Bouteldja l’a très bien dit, oubliant qu’un jour elle n’aura pas la peau assez foncée pour ceux qu’elle défend, et elle ne vaudra pas mieux à leurs yeux qu’une vulgaire blanche).
    Et tout ça en partie parce qu’un choupinet placé là par Soros and co s’émoustille, voir plus, devant des corps de racailles huilées.
    En tout cas bravo pour cette mise au point, Antiislam.

  3. Boonjour et Bravo ! @Antiislam

    -« Pourtant, les dix-sept condamnations d’Adama ainsi que celles, nombreuses, de ses frères étaient connues »-

    C’est exactement çà ; en général mais aussi et surtout pour ce cas particulier ; cette « cachoterie » est volontaire ; et en effet, ce qui m’a interpelée personnellement c’est l’impasse sur le passé « ange noir » de la nouvelle idole du roman que l’on voudrait Français.

    Non !

Les commentaires sont fermés.