Duda a gagné mais, comme Marine, il doit créer un parti allié destiné aux jeunes pour une coalition à venir


Duda a gagné mais, comme Marine, il doit créer un parti allié destiné aux jeunes pour une coalition à venir

.

BREVE

 

https://resistancerepublicaine.com/2020/07/13/genial-lanti-ue-duda-re-elu-en-pologne-quelle-claque-pour-les-mondialistes-champagne/

A propos de la victoire de Duda, Rinocero nous a laissé le commentaire encadré en gris ci-dessous, fort intéressant pour les Polonais mais aussi pour les Français.

.

Réjouissons nous de la réélection de Duda.

Mais sa victoire est fragile et surtout son électorat est plus âgé que celui de son rival. Ce qui pourrait dans 5 ou 10 ans faire basculer la présidence polonaise en faveur d’un candidat présenté par la plateforme civique , la formation libérale pro-européenne.

.
Il serait important que le PIS, le parti conservateur polonais actuellement au pouvoir et soutien de Duda, se préoccupe plus de la population jeune et citadine ainsi que des Polonais de l’étranger qui ont voté à 70% pour Rafal Trzaskowski.

.
Si les conservateurs sociaux polonais du PIS veulent garder le pouvoir dans le futur il faudrait créer un parti politique allié pouvant former une coalition gouvernementale avec le PIS mais qui serait sur une ligne nationale et clairement opposée aux flux migratoires mais moins religieuse et plus ouverte sur les préoccupation des jeunes urbains (environnement, entre autre) . Il faudrait que le PIS soit plus présent au sein des Polonais résidant à l’étranger en leur proposant des services (soutien scolaire, aide au logement) . Le risque c’est de voir les grandes métropoles de Pologne basculer toutes dans l’escarcelle de l’opposition libérale comme c’est déjà le cas pour Varsovie.

.
Il faut aussi que le PIS investisse les nouveaux médias, les réseaux sociaux, notamment ceux fréquentés par les jeunes et sachent à la fois valoriser l’identité nationale polonaise mais d’une façon moins traditionnaliste et plus ouverte sur les préoccupation des jeunes, sans négliger l’électorat traditionnel du PIS.

RINOCERO

 

Il suffit de remplacer PIS par RN pour comprendre que ce qui manquera un jour à Duda et son parti c’est ce qui manquera, qui manque déjà, au RN : un allié dynamique, attirant pour les jeunes, plus moderne, utilisant les réseaux sociaux comme instagram, et ne se focalisant pas comme Marion ou Ménard sur des questions sociétales ou de droite. 

Marine avait lancé le mouvement Bleu Marine mais elle ne supportait pas la liberté de ton de ses alliés, attendant d’eux qu’ils parlent le même langage qu’elle… cela ne pouvait pas durer et n’avait pas de sens. 

Serait-elle capable de changer sa façon de voir et de tolérer, à côté d’elle, un jeune parti plus clair et direct sur l’islam que le RN, par exemple ?  Elle pouvait/peut compter sur Debout la France, mais NDA touche la même population qu’elle, cela n’apporte pas grand-chose. Rinocero a raison il faut des alliances diverses avec des partis et personnalités plus branchées, plus modernes. Je ne parle pas de Marion car elle est à la fois trop jeune et trop réac sur les questions sociétales pour ne pas être un frein. 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


6 thoughts on “Duda a gagné mais, comme Marine, il doit créer un parti allié destiné aux jeunes pour une coalition à venir

  1. AvatarJ

    Tout à fait raison. Mais on peut aussi espérer sur l’expérience de ces jeunes qui, dans cinq ans, auront mûri et compris que les délires des gaucho-collabos en tout genre sont nuisibles.

  2. RichardRichard

    Vous plaisantez, Rhino ??? Outre le PiS et le PO, vous avez à droite, parfois en « moins religieux » comme vous dites, la palette suivante : Kukiz’15 (droite anti-establishment), Nowoczesna (néolibéralisme), PSL (parti paysan polonais), KNP (Congrès de la Nouvelle Droite), Konfederacja (conservatisme nationaliste) et autres groupements ultras et/ou antisémites non représentés au parlement. ET SURTOUT SZYMON HOLOWNIA, le jeune candidat chrétien sans parti qui a fait 13,87% au premier tour des présidentielles 2020 : c’est l’ennemi N°1 du PiS. Holownia va racoler les jeunes de ces prochaines années, et pas un peu !!! Holownia accuse le PiS de viol de la Constitution.

    À droite, l’offre excède la demande et cette offre se détache nettement du PiS sauf à considérer les coalitions parlementaires traditionnelles. Alors comment voulez-vous que le PiS « se préoccupe des jeunes » ? Ceux-ci ont bien compris à qui ils avaient affaire, ils n’en veulent plus !

    Lorsque vous parlez de formation libérale « pro-européenne », vous avez raison. Parler du Polexit, c’est prendre un billet de sortie de la Diète et du Sénat. D’une certaine manière, la Pologne est la meilleure garante de l’existence du bloc bruxello-strasbourgeois.

    « Le risque c’est de voir les grandes métropoles de Pologne basculer toutes dans l’escarcelle de l’opposition libérale comme c’est déjà le cas pour Varsovie ». Et pour Lodz, Cracovie, Poznan, Wroclaw, Gdansk… les six plus grandes métropoles polonaises. Là-bas, le PiS peut faire ses valises et partir satisfaire le catholicisme de province.

    « Il faut aussi que le PiS investisse les nouveaux médias, les réseaux sociaux ». Il les exploite hélas déjà et de manière abusive. On ne devrait pas confier les médias à ceux qui violent la Constitution. Et la place de Duda est devant les tribunaux pour paraphe de lois anticonstitutionnelles (et dire qu’on importune Fillon pour des broutilles !!!) et soumission à un parti aux propos homophobes et parfois même antisémites, ceci de la part d’élus PiS « profondément catholiques ». Je dirais plutôt qu’ils sont profondément cathodiques vu leur mainmise sur les chaînes publiques.

    « On ne s’est pas battus durant trente ans (1990-2020) pour un Duda », paroles d’un ancien dissident politique polonais.

    1. AvatarRinocero

      L’adversaire de Duda veut se rapprocher de l’Allemagne de Merkel et de l’Union européenne. Il a sans doute eu la prudence de ne pas évoquer les quotas de migrants essentiellement musulmans que Bruxelles et Berlin cherchent à imposer aux pays d’Europe de l’Est, lors de la campagne électorale mais croire que la Pologne puisse améliorer ses relations avec Merkel et les institutions européennes sans faire de concessions notamment sur le dossier des migrants s’est se faire beaucoup d’illusions. En outre je comprends mal votre positionnement . Vous considérez à juste titre que les pays européens ne prennent pas la mesure du danger islamiste et de flux migratoires de population qui ne veulent pas s’assimiler mais affirmer leur propre culture au sein de l’Europe et vous soutenez les instances européennes et ne cachez pas votre sympathie pour l’Allemagne de Merkel. Or l’UE comme la plupart des pays d’Europe de l’ Ouest ont ratifié le pacte pour les migrations de l’ONU, défende le multiculturalisme et la société inclusive et luttent très mollement pour ne pas dire accompagnent les flux migratoires clandestins ne se donnant pas les moyens d’empêcher ou tout au moins de freiner sérieusement ces flux migratoires. illégaux.

  3. AvatarAuguste

    Dans 5 ans la France sera de plus en plus vandalisée par des populations allogènes . Les polonais ne voudront pas ressembler à la France qui brule et voteront pour un parti qui les protège des clandestins . Qui voudrait des Traoré dans son pays ?

  4. Avatarmyrtille

    Attention aux analyses de Ipsos, qui comme tous les sondeurs est un propagandiste mondialiste dénué de toute honnêteté. Ils ont employé l’islamiste Najat Belkacem. Il y a un mois ils donnaient 35% à Duda au premier tour, il a obtenu 9¨% de plus en réalité.
    Pour le Brexit, on nous avait déjà fait le coup des « sondages » démontrant que les pro Brexit étaient des vieux cons. Sauf que l’analyse des résultats REELS avait démontré le contraire.
    (***)

Comments are closed.