Le 18 juin, c’est le jour de la Résistance : en 40, en 2010, en 2020 ! Apéro-saucisson-pinard pour tous !


Le 18 juin, c’est le jour de la Résistance : en 40, en 2010, en 2020 ! Apéro-saucisson-pinard pour tous !

Oui, nous étions terriblement souriants et heureux, en ce 18 juin 2010, sur les Champs-Elysées, pour dire notre joie d’être ensemble et de défendre notre identité face à l’islam.

.

Je sais que nombre de patriotes, surtout les Pieds-Noirs, ne veulent pas entendre parler de De Gaulle, pour de bonnes et même de très bonnes raisons. Néanmoins, nous ne devons pas faire comme les gauchos et autres racisés et réécrire l’histoire. Que De Gaulle ait été lamentable au cours et surtout à la fin de la Guerre d’Algérie, on en est d’accord, ô combien !  Certains lui nient même tout rôle pendant la seconde guerre mondiale. Nous ne sommes pas de ceux-là. Ce n’est pas le lieu ni le moment d’entamer des discussions oiseuses ou historiques sur De Gaulle, ce que nous fêtons un 18 juin c’est, tout simplement, un acte symbolique de Résistance à l’ennemi, à l’oppresseur, aux traîtres de l’époque. Ce n’est pas rien. Il a donné le coup de départ de la Résistance, il a fédéré et réuni autour de lui des gens de tous bords, comme le plus que remarquable Jean Moulin et tant d’autres et il a considérablement travaillé à éviter que la France, à la fin de la guerre ne soit sous protectorat américain ou bien partagée entre USA et URSS.

Alors il ne faudra pas compter sur moi pour cracher dans la soupe et pour déboulonner sa statue,  symbolique ou réelle. Qu’on le veuille ou pas il fait partie de nos héros, à tort ou à raison et, plus que jamais, la France a besoin de héros, de ses héros.

.

Alors, il y a 10 ans, le 18 juin, quel hasard, tombait un vendredi, jour de prières de rues à Paris, Marseille et dans d’autres villes, depuis des années… 

MosquŽe Khalid Ibn Walid (rue de Myrrha) Paris. Prire du vendredi
Par manque de place les fidŽles prient dans la rue, la police est prŽsente pour canaliser les fidŽles.
©Lahcne ABIB

.

C’était insupportable. Alors, 3 associations ont décidé de faire de ce jour un jour de Résistance, non pas à l’envahisseur allemand, mais à l’invasion islamique qui, chaque vendredi bafouait nos lois, la laïcité, l’interdiction de faire des cérémonies religieuses en-dehors des édifices religieux. Riposte laïque, le Bloc identitaire et Résistance républicaine, soutenus par 26 associations, ont donc organisé un apéro-saucisson-pinard, afin de réveiller les consciences et montrer que l’on ne peut tout accepter sous prétexte que l’islam était soutenu par les politiques, pour des raisons à la fois idéologiques et électoralistes.

.

Cela a fait un foin de tous les diables, avant, pendant et après. Tout le monde ne parlait plus que de ça. L’islam était montré du doigt, son incompatibilité avec la République dénoncée, et la collusion des politiques avec les Frères musulmans et autres imams révélée. 

Nous avons osé. Alors, nous avons été traités de fachos, de nazis, notre alliance avec le Bloc Identitaire classé par les bonnes gens à l’extrême-droite a fait scandale et les fondateurs et de RL et RR, tous venus de la gauche se sont retrouvés cloués au pilori… Peu à peu les invitations sur les plateaux et les interviews se sont faites raresnjusqu’à disparaître. La gauche, au pouvoir dans les medias  a essayé de nous tuer, pour le grand bénéfice des partis au pouvoir depuis 30 ans, UMPS et PS, qui menaient la même politique immigrationniste et d’islamisation.

.

Mais nous n’avons aucun regret, et pour cause. Non seulement 2 mois plus tard Guéant se penchait sur le problème et interdisait de fait les prières de rues (comme quoi quand on veut on peut) mais le succès de cette soirée magique, extraordinaire, nous a donné des ailes pour continuer la lutte.

 

.

Aujourd’hui, plus que jamais la situation est grave, gravissime. Nous ne sommes pas parvenus à calmer le jeu, pot de terre contre le pot de fer, pot de terre interdit de parole sur les medias, traîné au tribunal, menacé de mort et physique et sociale… mais nous sommes fiers du combat que nous menons, et c’est pourquoi nous sommes heureux de vous annoncer que dans nombre de villes et de régions des petits ou grands groupes de Résistants à l’islamisation se réuniront pour célébrer ce bel anniversaire.

La lutte n’est pas vaine, l’histoire offre beaucoup d’exemples de retournements inattendus. Continuons à dénoncer, à dire la vérité, à dire non, à RESISTER

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


2 thoughts on “Le 18 juin, c’est le jour de la Résistance : en 40, en 2010, en 2020 ! Apéro-saucisson-pinard pour tous !

  1. AvatarRochefortaise

    Merci, Christine, de mener ce combat si vaillamment avec autant de constance, d’avoir pris conscience du danger, d’avoir su fédérer (voeu pieux ….) les résistances à la peste verte. Gardons en mémoire, faisons connaître le danger, résistons et espérons avec vous !

  2. AvatarBouillot

    Tout est bon dans ke cochon. Pas dans ke coran. Faut pas se trop er avec cette m….e de livre.

Comments are closed.