Peugeot : la Cgt, le PC et le gouvernement disent non aux Polonais mais oui aux Togolais

Publié le 15 juin 2020 - par - 15 commentaires

.

Allez comprendre la CGT : alors que la centrale syndicale défend l’accueil des migrants et la régularisation d’intérimaires africains « sans-papiers » (et souvent sans formation), elle s’oppose à l’accueil provisoire d’intérimaires polonais à l’usine Peugeot d’Hourdain (59).

Allez comprendre aussi l’opposition des communistes et du gouvernement, eux qui ne jurent que par l’immigration.

S’il est effectivement préférable d’embaucher de la main d’œuvre locale pour lutter contre le chômage, pourquoi alors signer et défendre le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (Marrakesh) ? Quelle cohérence ? Quelle logique sinon celle de constituer un réservoir de voix en grand-remplacement des ouvriers gaulois votant désormais RN ?

Pourtant, les Polonais ne ne seraient-ils pas des migrants comme les autres, à la recherche d’une meilleure vie, d’un travail mieux rémunéré ?

Ha non, c’est vrai, ils sont européens, blancs et catholiques.

En résumé, la Cgt, le PC et le gouvernement disent non aux Polonais mais oui aux Togolais.

.

Salariés polonais : le constructeur automobile PSA fait en partie marche arrière

Alors que 531 ouvriers polonais de l’usine de Giliwice étaient attendus dans le Nord, l’entreprise a décidé samedi de réembaucher des intérimaires, sous la pression du gouvernement…

PSA a fait en partie marche arrière après la fronde syndicale et politique suscitée par cette annonce et a prévu de réembaucher des intérimaires locaux.

Au total, 531 ouvriers polonais de l’usine de Gliwice étaient attendus dans le Nord d’ici la fin juin pour une mission de trois mois et assurer les commandes en cours, soit près de 30 000 véhicules utilitaires…

Pour le site d’Hordain, les salariés polonais devaient être logés par PSA sur Lille et Valenciennes, dans des appartements-hôtels, campings et gîtes.

Mais dans la soirée de vendredi, les ministres du travail, Muriel Pénicaud, et de l’économie, Bruno Le Maire, ont demandé au groupe automobile de renoncer à son projet, et de privilégier l’embauche d’intérimaires locaux…

« Jusqu’ici, quand il y a eu des montées de production, on a toujours eu recours à des intérimaires ou des CDD, souligne Franck Théry, délégué CGT à Hordain. Mais le projet global de PSA, c’est la mobilité internationale pour transformer ses salariés en nomades. »

« Certains sont passés du chômage partiel payé 84 % à 50 %, dénonce la CGT. Certains intérimaires ont la haine. Comme ils sont toujours sous contrat, on les pousse à la démission »

« Esclavage des temps modernes »

« Je suis heureux de voir que l’on a obtenu que Muriel Pénicaud intervienne auprès du groupe PSA, déclarait samedi midi le député (PCF, Nord) Fabien Roussel.

On ne peut pas accepter que des salariés français, polonais ou espagnols aillent travailler à 500 km de chez eux pendant plusieurs mois, au nom du Covid-19 et sous couvert qu’ils sont en CDI dans le même groupe. » L’élu a estimé qu’il s’agissait « d’esclavage des temps modernes ».

Le secrétaire national du PCF a lancé : « Je vais demander à Muriel Pénicaud d’aller travailler six mois en Pologne ! Ce n’est pas la société que je souhaite pour mes enfants. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/13/salaries-polonais-le-constructeur-automobile-psa-fait-en-partie-marche-arriere_6042764_3234.html

.

TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS. ON BOSSE ICI, ON VIT ICI, ON RESTE ICI !

Face aux fantasmes sur l’immigration, la CGT réaffirme le principe de réalité, d’égalité et l’unité du salariat.

Une centaine de travailleurs intérimaires « sans papiers » africains appuyés par la Cgt font grève et demandent leur régularisation (source : L’Humanité)

 

Nous, travailleuses, travailleurs sans-papiers […], plongeurs, commis de cuisine, cuisiniers, serveurs, […] femmes et hommes de ménage […] ouvriers du routage (Presse) […] intérimaires du Bâtiment et des Travaux publics, manutentionnaires, poseurs de voies des entreprises […], avons décidé depuis plusieurs mois de nous syndiquer, nous organiser à la CGT et d’exercer aujourd’hui notre droit de grève avec le soutien de nos camarades pour gagner notre régularisation et nos droits !


Parce que nous sommes privés d’autorisation de séjour et de travail, nous subissons de multiples discriminations dans nos entreprises. Nos conditions de travail sont très souvent dégradées voire contraires à la dignité humaine.

Nous sommes pourtant des travailleurs de France !

Nous cotisons et contribuons comme vous au système de solidarité nationale de sécurité sociale.

Des pans entiers de l’économie ne fonctionneraient pas sans nous. Arrêtons l’hypocrisie !

Un État de Droit se doit de protéger l’ensemble des travailleurs, dans l’intérêt de tous !

Une politique publique d’immigration ne peut pas se limiter à l’asile politique.

Nous faisons partie intégrante de la classe ouvrière de ce pays et nous ne devons ni être ignorés, ni méprisés.

Nous créons des richesses et du développement comme nos collègues.

[…]

La CGT revendique la régularisation automatique des travailleurs sur la simple preuve de la relation de travail.

La CGT dénonce la casse des services publics et revendique plus de moyens humains notamment dans les Préfectures pour que chaque usager puisse être reçu.

Unissons-nous ! Nous formons une seule communauté de travail et nos intérêts sont communs !

https://www.cgt.fr/comm-de-presse/travailleuses-et-travailleurs-sans-papiers-bosse-ici-vit-ici-reste-ici

.

Sans-papiers grévistes : «Même au bled, on connaît la CGT

Depuis une semaine, des travailleurs franciliens sans titre de séjour, épaulés par des syndicalistes, ont mis en place des piquets de grève.

[…]

Hamidou retrace son parcours depuis son départ. Le Maroc, où il s’est arrêté un temps pour travailler. Puis la traversée en bateau jusqu’à l’Espagne. Et la France, finalement. Il dégage un peu plus son visage de sa capuche pour qu’on le comprenne distinctement.

«Je voulais venir en France. La France, c’est la liberté, c’est la démocratie. Même sans papiers, je voulais la France.» Il dit avoir foi en ses institutions, qu’il considère plus justes qu’ailleurs…

Dans son foyer, Abdourahmane avait entendu parler des syndicats comme un recours. «Je suis allé voir la CGT à Montreuil, on m’a demandé combien de sans-papiers travaillaient ici»…

Avec d’autres, il a tapé à la porte de la CGT, «car ils défendent les sans-papiers».

«Même au bled, on connaît la CGT», explique son voisin. Sur son portable, défilent des selfies avec Philippe Martinez, le secrétaire général de la confédération, souvenir d’un voyage à Avignon…

https://www.liberation.fr/france/2019/10/08/sans-papiers-grevistes-meme-au-bled-on-connait-la-cgt_1756318

 

Une publicité pour les travailleurs polonais (source : FR3)

Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “Peugeot : la Cgt, le PC et le gouvernement disent non aux Polonais mais oui aux Togolais”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    La CGT pour une France noire et africanisée.
    Si vous regardez les sorties des usines peugeot ou renault ou citroen vous cherchez les ouvriers blancs et il n’y en a pas beaucoup par contre les noirs et les arabes………il n’y a que de ça. Dans toute nos usines chez nous en France, c’est la priorité aux étrangers et nous on bouffe du chômage.

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Certes.

      Mais ce n’est pas la CGT qui décide des embauches, ni de la politique d’immigration.

      • Avatar Fomalo dit :

        Non, Antiislam, mais les élections approchent, et depuis le 15 mars, la loi avia (togolaise)est passée par là.

  2. Avatar Alexcendre62 dit :

    Pas de polonais pas de Togolais pas d’autres choses mais des français et traités correctement ,notre peuple a inventé et développé l’automobile c’est pour donner du travail aux générations suivantes et pas uniquement des super profits aux actionnaires nos politiques devraient se rappeler de ça un peu plus souvent .

  3. Avatar Rinocero dit :

    Il faut s’opposer à la régularisation des immigrants clandestins rebaptisés très malhonnêtement « sans papier » . Mais il ne faut pas accepter non plus de faire venir desd travailleurs d’Europe de l’Est. C’est à PSA de trouver sur place en France la main d’oeuvre dont elle a besoin en privilégiant l’emploi des nationaux ou de migrants en situation légale sur le territoire français. Donc pas de « sans papier » et pas de recours aux travailleurs détachés.

  4. Avatar Christophe L dit :

    Il y’a trente ans l’intérimaire était majoritairement un français autochtone ou européen aujourd’hui il est africain, maghrébin Indien pakistanais népalais Sud-americains chinois…

  5. Conan Conan dit :

    Et pourtant l’enfant-roi vient de nous pondre un discours auto flagorneur, limite chauviniste avec des pépites très en vogue sur la relocalisation de nos productions et des emplois qui y sont liés etc…etc…
    Mais entre le verbe et l’acte … Croyant pouvoir amadouer la CGT, pourquoi pas des intérimaires importés du Togo, plutôt que des français ou des européens ?…
    Quel intérêt ? De nouveaux électeurs captifs pour la CGT ? Et de nouveaux français également futurs électeurs ??….
    Hé oui, ceux de Pologne seront certainement moins enclins à voter pour la filiale d’un des derniers partis staliniens du Monde !!!… Quant aux français, comme ils semblent approuver la politique de préférence étrangère, alors il n’y a pas grand risque de décider en faveur des autres plutôt que des nôtres !!!…
    J’aime mal à ma France, comme disait le Général Bigeard !..

  6. Avatar inconnue dit :

    on marche sur la tête, dans ce cas, il faut mieux avoir des pmolonais que des Africains de quelques états qu’ils soient

  7. Richard Richard dit :

    Encore une coquille de la coquine Le Monde ! Ce n’est pas GILIWICE mais GLIWICE.

    Gliwice ex-Gleiwitz, ville magnifique avec une architecture prussienne bien conservée.

    En fait, il s’agit de la très relevée usine Opel Astra Gliwice visible de la A4 lorsque vous déboulez de Wroclaw vers Katowice.

    En fait, rien ne s’oppose fondamentalement à l’arrivée de ces 531 OS dans le Nord puisqu’il s’agit d’un simple transfert de filiale Opel vers maison-mère PSA. Où est le problème ??? Dans la Macronie africanisée !!!

    Soit dit en passant, j’ai applaudi le passage d’Opel de GM (Grosse M*rde) vers PSA. France + Allemagne = synergie gagnante.

    Opelle Corsage, la caisse la plus sexy au monde.

  8. Richard Richard dit :

    Encore une coquille de la coquine Le Monde ! Ce n’est pas GILIWICE mais GLIWICE.

    Gliwice ex-Gleiwitz, ville magnifique avec une architecture prussienne bien conservée.

    En fait, il s’agit de la très relevée usine Opel Astra Gliwice visible de la A4 lorsque vous déboulez de Wroclaw vers Katowice.

    En fait, rien ne s’oppose fondamentalement à l’arrivée de ces 531 OS dans le Nord puisqu’il s’agit d’un simple transfert de filiale Opel vers maison-mère PSA. Où est le problème ??? Dans la Macronie africanisée !!!

    Soit dit en passant, j’ai applaudi le passage d’Opel de GM (Grosse M*rde) vers PSA. France + Allemagne = synergie gagnante.

    Opelle Corsage, la caisse la plus sexy au monde.

  9. Avatar Olivier dit :

    Oui les travailleurs polonais ont en plus tendance à être de culture catholique et motivés par le travail pour gagner leur vie, souvent assez compétents et plutôt assez intelligents et ça ne passe pas bien à la CGT ! Mais pas du tout, du tout, ce n’est pas leur style loin s’en faut.

  10. Avatar Piscione dit :

    Toujours est il que ce n’est pas le Gouvernement qui achète les voitures Personnellement nous roulons en Toyota qui fabrique en France Faites en autant

  11. Avatar Joël dit :

    La CGT n’a plus que les sans-papiers et les clandestins pour exister, comme méchancon d’ailleurs.

  12. Avatar bm77 dit :

    Voilà l’exemple même de manque de logique de la CGT et des communistes .
    Ils approuvent, jusqu’à preuve du contraire, les directives européennes mais ne veulent pas les voir appliquer . Ils ne veulent pas de Polonais qui vont être exonérés de payer des cotisation salariales mais qui repartiront illico une fois leur mission terminée. Les mêmes font des pieds et des mains pour régulariser les sans papiers qui sont largement utilisés pour ne pas payer les charges dans le BTP et les restaus quand ils arrivent clandestinement et une fois régularisés vont nous couter un bras en aides sociales une fois les familles nombreuses rapatriées quitte à mettre nos caisses en faillite et alourdir la dette sociale de 2500 milliards auxquelles les générations futures devront s’acquitter un jour!
    Je soupçonne ce reliquat de cocos d’avoir eu tellement les boules que leurs système soviétique se casse la gueule qu’ils en viennent à souhaiter la destruction de notre pays par esprit revanchard . Quitte à s’associer avec les pires affairistes mondialistes qui par leur internationalisme se rapprochent de leurs conceptions idéologiques. Ils ne regardent pas la couleur ou la culture des gens du moment que cela leur rapportent du frics pour les uns et satisfait leur ego idéologique pour les autres . Je rajouterais que les derniers cocos , ce sont les pires car si ils sont restés en place, tout cela pour sauver les meubles de quelques maires ou députés et ont été obligés de faire des compromis avec ceux qui les ont laminé, comme les socialistes LFI , le NPA et les écolos pour garder les places et ils ont la rage parce qu’il ne faut pas oublier que l’effondrement du système soviétique à été initié en Pologne avec le mouvement de Lech Walesa !

  13. Avatar Phoenix dit :

    Je ne comprends pas très bien, ces hordes sont formées de clandestins, illégaux et sans papiers mais ils peuvent se syndiquer et travailler?
    C’est Ubu qui dirige la France?

Lire Aussi