A Lyon, c’est carnaval… LREM lâche l’ancien PS Collomb qui a lâché les écolos pour LR…


A Lyon, c’est carnaval… LREM lâche l’ancien PS Collomb qui a lâché les écolos pour LR…

A Lyon, le crépuscule attendu du règne de Gérard Collomb (image d’illustration).PHILIPPE WOJAZER / Reuters (RT)

.

La course à l’investiture…  Et les écolos en ligne de mire pour Macron. 

Le courageux Collomb, celui qui a abandonné la France au milieu du gué devant les envahisseurs massés dans les quartiers, prêts à se trouver face à nous pour en découdre, croyait être élu dans un fauteuil et finir tranquillement sa vie dans la capitale des Gaules, abandonnant les lépreux qui votent RN aux barbares d’Ile de France…

Les loups se bouffent entre eux, quel plaisir…

Récapitulons.  Collomb allié de toujours avec les écolos les considère comme des ennemis (il n’a pas tort) juste quand ils ont le vent en poupe. Celui qui tient Lyon depuis 20 ans a renoncé être candidat pour la mairie, se réservant pour la Présidence de la Métropole (encore une couche du millefeuilles qui coûte cher au peuple et permet de nourrir une quantité de sangsues inutiles). La Métropole, c’est 59 communes dont Lyon.

Mais voilà qu’au premier tour, Collomb est arrivé bon 3ème… Ce sont les écolos qui ont la frite, à Lyon, ville de plus en plus immigro-bobo… 

Reste que le premier tour a été une douche froide pour Gérard Collomb. Il n’a réalisé qu’un score de 17,29% sur la moyenne des circonscriptions, devancé de peu par le sénateur LR François-Noël Buffet (17,67%) et plus largement par le candidat d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) Bruno Bernard (22,62%). Gérard Collomb est aussi talonné par son ancien bras droit, le dissident LREM David Kimelfeld (16,97%).

 

Et, face à ce résultat inattendu, cette douche froide comme le dit RT… que fait Collomb ? Au lieu de s’allier avec l’écolo Bruno Bernard, le voici qui fait ami-ami avec le sénateur LR Buffet  arrivé second… Moi je dirais avec mon bon sens et ma connaissance des dangers des écolos qu’il a fait le bon choix pour Lyon et sa métropole… 

Oui, mais je ne suis pas Macron. LREM furieux retire à Collomb son investiture pour crime de lèse-alliance sacrée avec les écolos. Ce qui donne ce titre sur RT  :

 

Il faut dire que, sur Lyon, les jeunes et progressistes macronistes préfèreraient David Kimfeld à Macron… Et que, quel hasard, le Président actuel de la Métropole est… David Kimfeld, donc un macroniste qui a bien compris que l’avenir électoral de Macron – et le sien-  passait par la récupération des amoureux de Greta

 «Je ne ferai pas d’accord politicien hors sol comme m’y invitent Gérard Collomb et François-Noël Buffet, en voulant organiser un rassemblement pour éviter le soi-disant péril vert comme on invitait, en 2002 et 2017, à se mobiliser pour voter contre le Rassemblement National. Je ne m’associerai pas à cette démarche, qui ressemble plus à un mouvement de panique et à un aveu de faiblesse électorale. Il n’y aura pas, pour moi, ce type d’accord global et je me refuse à ce genre de négociation. Ces tractations politiciennes sont indécentes…

Quant à comprendre pourquoi Collomb qui, depuis 20 ans, marche main dans la main avec les écolos se met tout à coup à les traiter en ennemis.. Un beau marchandage politique Mairie contre Métropole. C’est un vieux renard, le Collomb… à condition que les poules ne soient pas trop agressives, comme les racailles des banlieues, il tient son poulailler, et, sans être à la tête de la Mairie ni à celle de la Métropole, il resterait un personnage indispensable..

Evidemment, chez LR ça ne plaît pas à tout le monde… au moment où LR essaie de se refaire une virginité pour exister entre LREM et le RN, une alliance entre un ex de la majorité présidentielle et un RL, sur une métropole de cette importance, ça brouille les cartes et donne des billes aux ennemis.

Et avec LREM c’est le clash… Les voilà qui cessent de soutenir et Collomb et son poulain à Lyon 

Dans tous les cas, l’officialisation de la recherche d’accord pour battre EELV s’est faite concrètement le 28 mai. Gérard Collomb a rencontré la veille le président de la région Laurent Wauquiez (Auvergne-Rhône-Alpes) pour négocier les postes. «C’est un moment qui peut surprendre car nous venons de familles politiques différentes», déclare Gérard Collomb en conférence de presse le 28 mai et annonce : «J’ai proposé […] que François-Noël Buffet soit candidat à la métropole de Lyon.» Prêt à tout pour battre EELV, l’ancien ministre de l’Intérieur s’efface donc au profit de la droite pour la métropole, tandis que la négociation permet au protégé de Gérard Collomb à l’hôtel de ville, Yann Cucherat, d’obtenir le soutien des LR.

Alors LREM pas contents

Les réactions ont vite fusé. Le Macron-compatible David Kimelfeld en a rajouté une couche sur les réseaux sociaux, le 28 mai : «Je dénonce les petits arrangements entre ennemis qui ont été négociés dans l’ombre entre Gérard Collomb, paniqué par la perspective de la défaite, et Laurent Wauquiez figure de proue de la droite conservatrice. Cela conduit à des alliances contre-nature.»

Et Macron en colère vire Collomb et retire son soutien au protégé de Collomb pour la Mairie de Lyon, Yann Cucherat…

 

Et ça part en sucette de partout… Les LREM en ordre de marche laissent tomber Collomb pour Kimelfeld qui défend mordicus l’alliance avec les écolos, qui seraient selon lui à la mode… C’est pour la même raison que Renault qui ne vend pas assez de voitures va passer au tout électrique en France…

 

Gérard Collomb est aussi désavoué dans ses propres rangs actuels. L’une des têtes de liste LREM (circonscription Ouest), Julien Ranc, a ainsi rejeté l’accord global de Gérard Collomb et décidé de chercher une alliance sur son territoire avec les LREM dissidents (autour de David Kimelfeld) : «Parce que les candidats issus des rangs écologistes n’ont absolument rien à voir avec les candidats du Rassemblement national, nous estimons que la création d’un « front républicain anti-Verts » n’est pas à l’ordre du jour. D’autant plus à l’heure où les priorités de nos concitoyens sont aujourd’hui à la lutte contre le réchauffement climatique, à l’accompagnement des grandes mutations et au développement des modes doux.

LREM menace donc d’enlever leur investiture à tous les candidats LREM qui suivraient l’exemple et les directives de Collomb et s’allieraient avec les LR… Et il a déjà supprimé son soutien à Collomb et à Cucherat. LREM n’a donc plus, pour l’heure, de candidat à Lyon, la seconde métropole française. 

Et tout ça alors que les municipales, au premier tour, ont été catastrophiques pour LREM…

Mais c’est peut-être ça l’explication des changements d’alliance… Le vieux renard Collomb a compris que en marche ne faisait plus recette, il se tourne vers RL ? Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse… du pouvoir et de ses substantiels avantages.

Qu’est-ce qu’on se marre…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “A Lyon, c’est carnaval… LREM lâche l’ancien PS Collomb qui a lâché les écolos pour LR…

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Très intéressant !

    Merci pour cet article : je ne sais pas comment tu es arrivée à suivre.

    Les Verts sont la pire peste qui soit : heureux que même Collomb s’en aperçoive …

  2. Avatarcharles martel

    L’écologie est la nouvelle religion de la France. Mais ce sont des INTEGRISTES ! Des types très dangereux pour notre pays. Je ne suis pas du tout « ECOLO » et n’ai pas attendu les verts pour faire attention à la planète… Pour eux, la soupe du pouvoir est bonne.

  3. AvatarMachinchose

    LES HABITUELS MORPIONS ………….

    qui ne savent pas décrocher

    faut dire que la soupe est excellente

  4. AvatarSALINOU

    Bonjour,

    Oui on se marre mais dans cette sauce politicienne la grande gagnante, encore une fois, va être l’IMMIGRATION .

    Bon dimanche

  5. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Illustration parfaite de ce qu’est un politicard de nos jours :
    Une sale ordure, une pourriture, une girouette sans aucun honneur, ni conviction, ni parole, qui retourne sa veste a longueur de temps pour rester cramponné a une siège quel qu’il soit.

  6. MaximeMaxime

    Ce « pauvre vieux » est marié à une femme de 30 ans sa cadette, alors il continue à s’accrocher au pouvoir pour continuer d’exister, faire oublier que le temps de la retraite a sonné depuis longtemps pour lui et que c’est même le temps de la maison de retraite qui approche…

  7. AvatarDorylée

    Les Lyonnais se boboïsent ! Ils veulent une bouture d’Hidalgo avec rétrécissements des voies de circulation pour créer des pistes cyclables et bientôt fermeture des quais de Saône et du Rhône aux voitures. Ça ne traînera pas à être un beau bordel. Depuis le temps qu’ils se font plumer par la gauchaille, ils n’ont toujours pas compris (voir le scandale du musée des confluences…)

Comments are closed.