Raoult : l’étude du Lancet ressemble à un canular…


Raoult : l’étude du Lancet ressemble à un canular…

.

Le professeur Raoult revient sur l’étude du Lancet.

En gros, le professeur Raoult lève un lièvre : cette étude pourrait n’être purement et simplement qu’un canular.

Ce qui a fait tiquer le professeur Raoult : 

1/ aucune source n’est citée parmi les hôpitaux ayant participé à l’étude. Aucun médecin participant n’est remercié non plus.

2/ les pourcentages sont les mêmes sur tous les continents. Le Pr. Raoult évoque la typologie des malades et il remarque un fait que lui, qui a vécu à l’étranger n’a jamais constaté, à savoir que si l’on s’en tient à l’étude du Lancet, les modes de vie sont les mêmes sur tous les continents. Même pourcentage de fumeurs en Asie qu’en Europe, même pourcentage d’obèses en Afrique qu’en Amérique etc…

Le Pr. Raoult pensait au tout début qu’il s’agissait d’une vraie collecte de données intensive (le Big Data), il n’en est plus vraiment sûr. Il envisage désormais l’hypothèse que tout ceci soit un pur montage.

 

 

(le curseur est positionné à la séquence qui nous intéresse).

.

Et ci-dessous,  le troisième élément qui a fait tiquer le Pr. Raoult.

Cela apparaît ici (le curseur est positionné au bon moment) :

 

A 17m46S, il explique qu’à l’IHU Méditerranée, ils ont fait 10000 electrocardiogrammes, et zéro accidents cardiaques.

Et l’auteur de l’article du Lancet sans avoir consulté un seul patient, de manière « digitale », obtient 8% d’accidents cardiaques.

Cette différence gigantesque, 0% vs 8%, le fait particulièrement douter.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Raoult : l’étude du Lancet ressemble à un canular…

  1. AvatarJoël

    Étude faite (si elle est réelle) sur des mourants où la chloroquine ne peut plus agir et ne sert à rien.
    Ce n’est plus un canular, c’est une escroquerie planétaire.
    C’est comme si on testait de l’aspirine sur des cancers en phase terminale.

  2. AvatarAlexcendre62

    La vérité a mon avis c’est qu’a terme il y a un potentiel de sept milliards d’individus a vacciner alors devant un tel magot en perspectif toutes les méthodes les plus mafieuses sont possibles . Devant un tel paquet de pognon en vue tout s »achète et tout se détruit ,donc tous les moyens seront mis en oeuvre pour ne pas contrarier ce gigantesque projet quitte a détruire par tous les basses méthodes le professeur Raoult . Attention c’est notre vie de demain qui se joue en ce moment car a l’allure où vont les choses la première chose que l’on nous demandera une fois passé la porte d’un quelconque bureau se sera notre carnet de vaccination . Bel avenir ! et quel destin oui celui de financer une poignée de connards qui auront envie d’aller baisser et boire une coupe de champagne californien en orbite autour de la terre que certains vont s’évertuer a nous vendre ça pour du progrès .

  3. AvatarSabrauclair

    Extrait d’article de vos confrères Boulevard Voltaire relatif à l’interview de DOUSTE-BLAZY sur BFM TV:
    « Pourquoi des scientifiques reconnus fausseraient-ils des données médicales aussi importantes ? » lui demanda alors Apolline de Malherbe, qui l’interrogeait. La réponse de Douste-Blazy vaut le détour. Selon lui, une revue de renom comme The Lancet, comme d’autres revues aussi reconnues, sont désormais sous l’influence directe des multinationales du médicament. Les sommes en jeu sont tellement énormes que les labos financent en sous-main certains articles. « Si le laboratoire américain Gilead annonce qu’une de ses molécules marche, le Wall Street journal reprend cette info le lendemain et la hausse immédiate du cours de Bourse fait gagner quatre milliards de dollars aux actionnaires. Les laboratoires ne peuvent laisser passer cette chance unique de faire des profits colossaux », selon Douste-Blazy.

    Je suis étonné que cette déclaration ne fasse pas plus de remous sur la toile.

  4. Avatarcaiusbonus

    Cette « étude » a même permis de « créer » des morts en Australie, en comptabilisant plus de morts dans 5 hôpitaux qu’il y en avait à la même date dans toute l’Australie! Les manipulateurs ne sont même pas foutus de truquer discrètement les données.
    Quand au directeur de cette « étude » il émarge à plus de 10 labos, possède une clinique en quasi faillite et a un besoin très urgent de pognon. Ceci pourrait expliquer cela?
    Et dire que notre ministricule de la santé se base dare- dare là- dessus pour interdire, à croire qu’il est commanditaire du truc.

  5. AvatarAli Teurbane-Pascal

    Tout le monde sait que les laboratoires ont acheté les académies de médecine, les merdias, les politichiens, etc… La chloroquine ne coûte pas grand chose, il n’ait pas besoin d’être très intelligent pour comprendre cela.

  6. AvatarBayard

    Si les experts médicaux de l’état sont incapables de découvrir qu’une étude est bidon et que le gouvernement s’appuie sur cette étude pour imposer des oukases honteux c’est que nous sommes vraiment dans une république bananière !

    Qu’est-ce qu’on attend pour virer tout ça !

    1. AvatarAlexcendre62

      Bayard un jeunes avocat a dit concernant nos élites au cours d’un débat sur un plateau de Télé ils ne sont pas corrompus ils sont la corruption , et moi j’ajouterais si un frigo commence a sentir il faut se débarrasser de tout ce qu’il contient . A votre question : qu’est -ce qu’on attend ? l’opulence de tout dans ce monde dit moderne est a la fois chloroformant et paralysant chacun se pose la question et si je perdais tout ? bon attendons le voisin! on verra ensuite , et on attend et on attend————- .

  7. BeateBeate

    Résumé de la situation avec le sourire: Marcel s’occupe de Cymès, Cohen, Ichou, Laurent Alexandre, Hausfater, Calvi…
    https://www.youtube.com/watch?v=RIA0wKF8Q6Q

    Pour information, un article de 2003 publié dabs Le Lancet.
    Effets de la chloroquine sur les infections virales: un vieux médicament contre les maladies actuelles.
    Dr Adrea Savarino, John R Boelaert, Antonio Cassone, Giancario Majori,Roberto Cauda.
    Publication: novembre 2003
    Sommaire:
    La chloroquine est une 9-aminoquinoléine connue depuis 1934. Outre ses effets antipaludiques bien connus, le médicament possède des propriétés biochimiques intéressantes qui pourraient être appliquées contre certaines infections virales. La chloroquine exerce des effets antiviraux directs, inhibant les étapes dépendantes du pH de la réplication de plusieurs virus, y compris les membres des flavivirus, rétrovirus et coronavirus. Ses effets les mieux étudiés sont ceux contre la réplication du VIH, qui sont testés dans des essais cliniques. De plus, la chloroquine a des effets immunomodulateurs, supprimant la production / libération du facteur de nécrose tumorale α et de l’interleukine 6, qui interviennent dans les complications inflammatoires de plusieurs maladies virales. Nous examinons les informations disponibles sur les effets de la chloroquine sur les infections virales, soulevant la question de savoir si cet ancien médicament peut connaître un renouveau dans la gestion clinique des maladies virales telles que le SIDA et le syndrome respiratoire aigu sévère, qui affligent l’humanité à l’ère de la mondialisation .
    https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(03)00806-5/fulltext

  8. Avatarzipo

    Cette étude n’est ni plus ni moins qu’une grosse invention totalement créée et qui montre par là, la couardise de nos instances dirigeantes pour ne pas faire face à leurs errances !Big -pharma n’y est pas étranger.
    Encore une fois la presse et notre télé nationale ont montré leur allégeance aux instances dirigeantes !
    La France pays de la liberté d’expression et mon cul!

Comments are closed.