Priti Patel, Ministre de l’Intérieur de Johnson s’attaque aux viols des petites Anglaises par des Pakistanais


Priti Patel, Ministre de l’Intérieur de Johnson s’attaque aux viols des petites Anglaises par des Pakistanais

.

Enfin ! Ça fait des dizaines d’années que tout le monde sait mais que l’Angleterre refuse de regarder en face le sort terrible de 1400 petites gamines issues de familles défavorisées, abandonnées de tous au nom du politique correct.

Quelques-uns des articles que nous avons consacrés à cette tragédie :

http://resistancerepublicaine.com/2018/03/20/a-roterham-1400-petites-victimes-de-lislam-avaient-souffert-pendant-17-ans-ca-recommence-a-telford/

https://resistancerepublicaine.com/2019/09/17/angleterre-voila-les-sales-tronches-des-violeurs-musulmans-pakistanais/

.

Jusqu’à présent, pas un politique n’avait osé mettre les projecteurs sur cette affaire, Tommy Robinson s’est même retrouvé en prison pour avoir filmé l’un de ces violeurs arrivant au tribunal…

Puis Boris Johnson arriva, et son Ministre de l’Intérieur d’origine indienne suivit… elle ne connaît que trop bien, on peut le penser, les moeurs des Pakistanais… Cela ne serait pas arrivé avec l’islamo-collabo Corbyn….

 

Les victimes de ces groupes écoeurants d’abus sexuels sur enfants m’ont dit comment l’État les avait laissé tomber au nom du politiquement correct. 

Il reste l’une des plus grandes taches sur la conscience de notre pays.

Je suis déterminée à leur rendre justice

.

 

Le ministre de l’Intérieur britannique a annoncé la diffusion prochaine de documents qui devraient permettre de faire la lumière sur des faits d’exploitation sexuelle, dont l’État s’est longtemps désintéressé pour préserver le vivre-ensemble.

C’est un tabou que Priti Patel, la secrétaire d’État à l’Intérieur de Boris Johnson, s’apprête à faire tomber outre-Manche. Dans un communiqué publié sur le site du gouvernement britannique mardi 19 mai, il est annoncé qu’un document sur le fléau de l’exploitation sexuelle au Royaume-Uni, commandé par son prédécesseur, est à paraître. Son but : mieux comprendre l’ampleur de la délinquance en groupe et aider à rendre justice aux victimes sans occulter les « caractéristiques » des criminels et de leurs victimes, est-il indiqué.

« L’État les a laissés tomber »

Cette annonce a eu un retentissement tout particulier, alors qu’un officier supérieur de police a révélé en janvier dernier dans le journal The Times que les forces de l’ordre avaient sciemment ignoré, des années durant, un réseau de trafic sexuel dirigé par des individus d’origine pakistanaise. Le tout, pour l’impérieux motif du politiquement correct. « Étant donné qu’il s’agissait d’Asiatiques, nous ne pouvions nous permettre que l’affaire soit rendue publique », avait-il ainsi raconté.

Sans qu’on sache précisément si ce communiqué gouvernemental est en lien avec ce réseau d’exploitation sexuelle en particulier, les termes employés laissent transparaître un certain volontarisme de la part du pouvoir en place. « Les victimes d’abus sexuels de la part de ces gangs nauséabonds m’ont raconté comment l’État les a laissé tomber au nom du politiquement correct », a ainsi déclaré Priti Patel, ne mâchant pas ses mots. « Ce qui est arrivé à ces enfants restera […] sur la conscience de notre pays », a-t-elle ajouté, dénonçant une situation « honteuse ». 

« Que cela ne se reproduise plus jamais »

Se disant « déterminée à rendre justice aux victimes et à faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais », Priti Patel doit aborder le sujet au sommet virtuel Hidden Harms, ce jeudi 21 mai, afin de décider des améliorations à apporter pour mieux lutter contre ce fléau. En septembre dernier, le gouvernement a annoncé le déblocage de quelque 30 millions de livres sterling en dotations pour accompagner les victimes et mener un combat plus efficace contre cette criminalité. Le gouvernement britannique devrait dévoiler prochainement son plan de lutte contre les abus sexuels sur enfants. 

https://www.valeursactuelles.com/monde/royaume-uni-des-viols-de-masse-passes-sous-silence-au-nom-du-politiquement-correct-119623

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Priti Patel, Ministre de l’Intérieur de Johnson s’attaque aux viols des petites Anglaises par des Pakistanais

  1. Avatardenise

    C’est tellement énorme , un pays occidental tout prêt du notre..j’allais dire européen , mais plus maintenant , ce qui avait son importance tout de même ! Il y a eu une émission tardive en France , qui relatait les faits , si jamais on ne pouvait y croire ! et c’est une assistante sociale qui a révélé les faits et c’est battu contre vent et marais car , vraiment , même la police fermait les yeux !

  2. Avatardurandurand

    Enfin une femme d’origine indienne qui ose et prend la défense des jeunes victimes anglaises , et qui brise un tabou , grand respect à cette femme ministre qui en a dans le pantalon contrairement à certains mâles !
    En espérant que certains salopards dans les allées du pouvoir ne lui mettent pas de bâtons dans les roues .

  3. AvatarMachinchose

    je connais des dizaines de Patel, de Monbay, qui travailles en Franprix

    ils sont originaires du Kerala

    et partisans de Narendra Modi

    farouchement opposés a l’ islam, et l’ un d’ eux , responsable de la supérette ou je me sers m’ a offert une echarpe couleur safran

    couleur des supporters de Narendra Modi 😆

    «  » » » » elle ne connaît que trop bien, on peut le penser, les moeurs des Pakistanais… » » et j’ ajoute Musulmans!

    les Patel sont hindouistes et refusent durement la présence de musulmans en Inde
    pour eux ces gens doivent regagner le Pakistan ou le Bangla dèche (totale)

    mes potes parmi eux s’ appellent Ramesh, ou anghkour…. des bons garçons bosseurs et respectueux de la France d’ accueil
    j’ échangerait ces milliers de Patel contre les Mouloud et autres Boubakar

    1. AvatarSoudibor

      Bonjour
      Vive l’Inde hindouiste, puisse-t-elle retrouver sa force, mettre l’islam devant la responsabilité de ses crimes, et, espérons le, le chasser de son territoire.
      Shiva créateur et destructeur des mondes, ça a quand même une autre gueule qu’un dieu prétendu tout-puissant, bon et miséricordieux, et qui appelle au meurtre entre ses pauvres créatures.

  4. AvatarAnne-Marie G

    Eh oui, mais il y a risque d’escarmouches entre Paki musos et la communauté indienne hindoue, c’est ce que les dirigeants mondialistes aux commandes dans tous les pays multiculturels redoutent, les tensions inter-religieuses ou ethniques. Tout ça, nous le devons en grande partie à la chanson-propagande des beatles « get back » qui gagna les « coeurs » du public contre « la haine » de ceux qui soutenaient Enoch Powell, lequel à la même époque prononça son célébre discours contre l’immigration massive de Pakistanais. Voilà le résultat aujourd’hui. C’était en 1968 ou 1969, le début des débilités libertaires à tout va.

  5. Avatarzipo

    Comme dans tous les pays ,tôt ou tard cela va péter dixit la CIA et KGB!
    En général ils ne se trompent pas ! ça couve et un jour le couvercle va sauter!
    Alors vous voila prévenus messieurs les élus responsables de cet état !
    Dans vos fauteuils dorés vous avez perdu le sens des réalités !
    C’est comme pendant l’occupation la terreur règne dans les cités!
    L’état de droit n’existe plus dans bien des cités en France!

Comments are closed.