USA : les étudiants menacent de mort le prof qui les interroge sur le rapport entre islam et terrorisme


USA : les étudiants menacent de mort le prof qui les interroge sur le rapport entre islam et terrorisme

Illustration : capture d’écran de quelques menaces reçues par le prof et la fac. Menaces de mort, souhaits qu’un tireur fou fasse irruption dans l’Université…

Merci à Dorylée qui nous a signalé les articles originaux en anglais sur le sujet.

.

Cela se passe dans l’Arizona. Un professeur menacé de mort ainsi que toute sa famille, y compris ses parents de 85 ans et son petit-fils de 9 ans !

Nicholas Damask enseigne les sciences politiques au Scottsdale Community College depuis 24 ans, ce n’est pas un perdreau de l’année !

Or, il a commis un crime impardonnable aux yeux de ses étudiants musulmans qui ont voulu lui prouver par l’exemple que l’islam était une religion de paix…

.

Il a posé 3 questions dans un examen, test pour lequel les bonnes réponses étaient les  réponses  ci-dessous :

Qui les terroristes s’efforcent-ils d’imiter? Réponse  : Mohammed

Où le terrorisme est-il encouragé dans la doctrine et la loi islamiques?  Réponse  : Les versets de Médine [c’est-à-dire la partie du Coran traditionnellement comprise comme ayant été révélée plus tard dans la carrière prophétique de Mahomet]

Le terrorisme est _______ dans l’islam. Réponse  : justifié dans le contexte du djihad.

.

Un étudiant lui a envoyé un courriel lui disant qu’il avait été « offensé » par ses questions. Le professeur, très étonné, parce que cet étudiant n’avait jamais manifesté le moindre désaccord ni la moindre hostilité lui a répondu qu’il n’avait rien inventé :

« Toutes les questions de test  dans chacun de mes tests,  y compris celles en question  sont soigneusement issues du matériel de lecture. Dans ce test les questions provenaient du Coran, des hadiths et de la sira (biographie) de Mohammed, et d’autres sources fiables.  Les trois questions reflètent des faits de base qui sont facilement établis par référence aux textes et aux enseignements islamiques et aux nombreuses déclarations des terroristes eux-mêmes. »

Autant pisser dans un violon, aurait dit ma grand-mère ! Une campagne violente a alors commencé sur les réseaux sociaux, contre le prof, sa famille  obligée de déménager et de se cacher et l’établissement, avec des menaces d’incendie et d’attaque armée de celui-ci.

.

Mais, évidemment, les responsables de l’université, au lieu de défendre leur prof… lui ont envoyé une lettre pré-écrite qu’il devait envoyer à l’étudiant, pour lui demander s’excuser, de reconnaître   que des excuses ne suffiraient pas face à une pareille offense et ont écrit à l’étudiant qu’il avait raison, que le prof avait tort et qu’ils donneraient à l’étudiant son examen sur islam et terrorisme…Ils ont même dit à l’enseignant qu’il devait accepter et prendre en compte les différentes cultures de ses étudiants et ils ont demandé à voir ses cours et son matériel pédagogique pour vérifier qu’il n’y avait pas d’autre contenu blessant pour certains étudiants. En effet, associer le terrorisme à l’islam, pour ces directeurs d’Université, c’est menacer la communauté musulmane…

Ou comment enseigner de force aux islamophobes que l’islam est une religion de paix…

.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là… le professeur a refusé de présenter des excuses et a fait appel à « la Fondation pour les droits individuels dans l’Education » (FIRE) qui l’a aidé à défendre ses droits  en précisant qu’il était impensable et illégal qu’un établissement retire à un enseignant sa liberté d’enseignement sous prétexte de céder aux réseaux sociaux…. Et le chancelier de son établissement  a présenté finalement des excuses au professeur, accompagnées d’une déclaration sur la liberté et d’enseigner et d’expression, si importante aux Etats-Unis…

Le dit chancelier a même annoncé des mesures pour protéger dorénavant la liberté d’enseignement des professeurs de l’Université, accompagnées de la formation d’un « Comité de la liberté académique ».

 

Tout est bien qui finit bien ? Voire… Il est évident que cette affaire laissera des traces dans l’Université concernée, chez le professeur concerné, et partout ailleurs en Azizona  et compagnie. Il est fort à parier que la plupart des professeurs, dorénavant, éviteront soigneusement de poser des questions sur le rapport entre islam et terrorisme… L’étudiant musulman et ses compères a vraisemblablement gagné, imposant la loi musulmane et donc l’islam par la terreur. 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “USA : les étudiants menacent de mort le prof qui les interroge sur le rapport entre islam et terrorisme

  1. AvatarChristian Jour

    Mauvaise idée de demander pardon. Quand on se couche devant les musulmans, ils se sentent encore plus fort. Se coucher devant l’islam le fait avancer encore plus vite. La meilleure idée aurait été de foutre une tarte dans la gueule du petit muzz et de virer cette petite merde manu militari vers la terre de ses ancêtres avec toute sa famille de pompe à fric. Mééééé, apparemment ils ont fait du macron, et eux aussi ils ont préféré la politique de l’excuse. Bande de cons.

    1. AvatarMalou30

      Christine Jour on peut distribuer autre chose de plus efficace que des tartes à ces vermines !

  2. Avatarcaiusbonus

    La différence c’est qu’aux USA les précieux amendements permettent à ce prof et à sa famille d’être armés et donc de riposter en cas d’attaque pour mettre ces muz hors d’état de nuire.
    ll n’est pas non plus exclu qu’il y ait en Arizona des Américains plus couillus que les traîtres de l’université et qui donneraient un coup de main au prof menacé…

    L’Arizona n’est pas la France et les « vrais » Ricains ne sont pas des brebis tendres.

    1. AvatarHollender

      Ce n’est pas la première fois que les IGNARES états uniens se trompent de cible….
      Allez voir à Belgrade les bâtiments éventrés par les bombes.
      Parlez aux Serbes, qui ont toujours été nos alliés des enmmerdements que les muzzs leur ont causé durant des années

  3. AvatarTréphone

    Ah: ça c’est bin vlai ça !!! (dixit feu la mère Denis). C’est vlai qu’avec les muzzs, et je ne parle pas pour rien dire ! étant un  »ancien » d’Occident et Ordre Nouveau, je  »connais » !!! Donc, je suis parfaitement d’accord avec Christian Jour la seule solution est bien de foutre une tarte dans la gueule du petit muzz et de virer cette petite merde manu militari vers la terre de ses ancêtres avec toute sa famille de pompe à fric.C’est effectivement la seule solution !!

  4. AvatarHollender

    Ce n’est pas la première fois que les IGNARES états uniens se trompent de cible….
    Allez voir à Belgrade les bâtiments éventrés par les bombes.
    Parlez aux Serbes, qui ont toujours été nos alliés des enmmerdements que les muzzs leur ont causé durant des années

  5. AvatarKarl der Hammer

    « les bonnes réponses étaient les réponses A »
    Dans le texte anglais: A signifie simplement « answer », c’est à dire « réponse »

  6. Avatarnapoleonkom

    C’est de sa faute, il aurait dû mettre les bonnes réponses à son questionnaire.

    1) Jésus-Christ
    2) Nulle part, par contre il l’est dans le christianisme (les croisades).
    3) Absent

    Et la il aurait eu non seulement la sympathie de ses élèves mais aussi le soutien de ses collègues et peut-être même une promotion du chancelier.

  7. Avatarsitting bull

    ces barbares ont envahi la terre entière , ils sont partout même en Arizona sur la terre des apaches de Cochise ( les chokonens chiricahuas ) , ils sont au Texas sur la terre des comanches , kiowas et des caddos , ils sont même au Minnesota sur la terre des sioux Santees et des Chippewas , des sauks et foxes
    par cette émigration folle ils sont entrain d envahir la terre entière et de l islamiser , ils sont entrain de souiller la terre entière

  8. AvatarAdalbert le Grand

    Je ne comprends pas où est le problème.

    Ces excellents étudiants ont parfaitement répondu à la question, ils méritent 20/20 (A+ aux states) et amplement leur diplôme.

    Comment peut-on démontrer plus clairement le lien entre islam et terrorisme?

    En revanche la réponse de l’université présentant ses excuses… la veulerie, la lâcheté n’ont jamais rien rapporté. Cf Muhich (« vous avez le déhonneur etc »)
    Et en même temps, c’est la démonstration qu’ils sont eux aussi pleinement convaincus que les musulmans sont des terroristes, sinon ils ne prendraient pas leurs menaces au sérieux.

    Il est évident que l’islam pratique la terreur, sur le même mode que les bandes criminelles type mafia qui terrorisent des régions entières sur lesquelles elle entendent régner par la peur. L’islam n’est rien d’autre que le nom arabe de la Mafia. Et d’ailleurs il l’a inspirée (la mafia est apparue en Sicile après l’oppression musulmane).

  9. Avatarjacotte

    J’espère à minima que les auteurs seront traînés en justice, que ce professeur portera plainte

  10. AvatarPierre Malak

    Ce sont les Arabes qui ont inventé le coran.

    Leur fourberie légendaire n’est donc pas le fruit du coran, mais le contraire : c’est la mentalité Arabe qui a créé de toutes pièces ce dogme horrible et mortifère.

    Ne nous trompons pas !

  11. Avatarbm77

    Ils on eut septembre 2001 et des Arabes se permettent de menacer???
    Si les américains ont si peu de mémoires ils risquent de le payer cher . A moins qu’il aient décidé qu’ils n’auraient plus d’attentats si ils baissaient leur froc .

Comments are closed.