Trump : je prends de la chloroquine et j’emmerde Macron

Publié le 19 mai 2020 - par - 15 commentaires - 1 183 vues

« T’as des pellicules là : tu sais que c’est synonyme de stress ? »

.

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser aux décodeurs impartiaux de Libé, du Monde, de l’Afp et de Newsguard que le titre de l’article est de moi et que Donald Trump n’a jamais été aussi vulgaire envers notre président bien-aimé.

Mais il me plaît d’imaginer celui des États-Unis faire un bras d’honneur à la clique de nos gouvernants, journaleux et mandarins dénigrant 24h/24h le Pr. Raoult, ses cheveux longs, sa bague de motard et son traitement à l’hydroxychloroquine qui, éventuellement, sauve des vies.

.

Malicieux, Trump avoue donc, devant un parterre de journalistes, qu’il prend un comprimé par jour depuis 10 jours :

«Cela ne va pas me faire de mal, c‘est utilisé depuis 40 ans pour le paludisme (…) Beaucoup de médecins en prennent.»

« Tollé » et cris d’orfraie de personnalités du camp opposé (médecins comme vous et moi) comme, par exemple, la démocrate Nancy Pelosi, étrangement inquiète et maternelle :

«Il est notre président et je préférerais qu’il ne prenne pas quelque chose qui n’a pas été approuvé par les scientifiques, particulièrement dans sa catégorie d’âge et, disons, dans sa catégorie de poids, appelée obésité morbide»

Certes, Donald Trump va sur ses 74 ans mais avec son dynamisme, son énergie, son humour, ses 110kg pour 1,88m, le président américain semble beaucoup plus costaud que nombre de nos gouvernants à la triste mine constipée, apathiques et abattus.

.

Covid-19 : Trump dit prendre de l’hydroxychloroquine depuis dix jours et suscite un tollé

Donald Trump a révélé lundi qu’il prenait tous les jours de l’hydroxychloroquine, un médicament contre le paludisme dont l’efficacité contre le coronavirus n’a pas été démontrée à ce stade.

« J’en prends depuis dix jours (…) je prends un comprimé par jour », a déclaré le président américain à la stupéfaction générale, lors d’un échange avec les journalistes à la Maison Blanche.

« J’entends beaucoup de choses extraordinairement positives » sur ce médicament, a-t-il justifié. « Vous connaissez l’expression: qu’est-ce que vous avez à perdre ? »

Preuve qu’il était content de l’effet produit sur son audience, l’ancien homme d’affaires de New York s’est amusé de son annonce devant les journalistes. « J’attendais de voir vos yeux s’illuminer quand j’ai dit ça… Oui, j’en prends depuis une semaine et demie et je suis toujours là ! »

Depuis plusieurs mois, le locataire de la Maison Blanche se montre très enthousiaste sur les possibles effets de ce médicament pour lutter contre le nouveau coronavirus. « C’est très excitant. Je pense que cela pourrait changer la donne. Ou peut-être pas…», déclarait-il mi-mars.

Devant les journalistes, Trump a longuement expliqué lundi son choix d’utiliser ce médicament à titre préventif. « Vous seriez surpris de découvrir combien de personnes en prennent, en particulier celles qui sont en première ligne. Avant de l’attraper (le virus) », a-t-il expliqué.

« Cela ne va pas me faire de mal», a-t-il assuré. «C’est utilisé depuis 40 ans pour le paludisme (…) Beaucoup de médecins en prennent.» Le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs affirmé qu’il n’avait «aucun symptôme» du Covid-19. Il a précisé qu’il était testé très régulièrement et que tous ses tests jusqu’ici avaient été négatifs.

Plusieurs de ses conseillers ont toutefois été testés positifs récemment, de même que ceux de l’entourage de son vice-président, Mike Pence. Pour cette raison les deux hommes limitent leurs contacts au strict minimum…

Pour le docteur Matthew Heinz en revanche, qui a travaillé sur la réponse à Ebola dans l’administration Obama, il est, face au Covid-19, «imprudent» d’encourager qui que ce soit à prendre «de l’hydroxychloroquine ou tout autre médicament dont l’efficacité n’a pas été démontrée».

Interrogée sur CNN, Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, a estimé que ce n’était «pas une bonne idée». «Il est notre président et je préférerais qu’il ne prenne pas quelque chose qui n’a pas été approuvé par les scientifiques, particulièrement dans sa catégorie d’âge et, disons, dans sa catégorie de poids, appelée obésité morbide», a-t-elle ajouté.

Chuck Schumer, chef de la minorité démocrate au Sénat, a dénoncé des déclarations «dangereuses». «Cela donne aux gens de faux espoirs (…) et peut même les mettre en danger», a-t-il déploré sur MSNBC…

https://www.lefigaro.fr/international/covid-19-donald-trump-annonce-qu-il-prend-de-la-chloroquine-depuis-une-semaine-et-demie-20200518

.

« Allez viens gamin, t’es tout pâlichon, on va consulter un médecin »

Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “Trump : je prends de la chloroquine et j’emmerde Macron”

  1. Avatar Baribal dit :

    Trump enfonce le clou. Il a raison et les réactions hostiles de ses opposants prouvent combien ces derniers sont prêts à toutes les bassesses.

    Les propos de Pelosi transpirent la haine perverse; quand elle évoque « l’obésité morbide » de Trump, elle dépasse les bornes de la bienséance. On dirait qu’elle souhaite la mort de Trump. Qu’aurait-on dit si Trump avait attaqué Pelosi sur son physique ?

    Quant aux photos d’illustration, elles sont très parlantes. Macron est minable, ridicule et donne une mauvaise image de la France. He’s not my President, comme disaient les anti-Trump !

  2. Richard Richard dit :

    Le tout est de savoir si les Grands électeurs avaleront la pilule en novembre 2020. La popularité de Trump est au plus bas en Europe, cela nuit énormément à la réputation des USA sur la scène internationale. Israël sera toujours défendu par le Congrès américain, Trump ou pas.

    Croyez-moi cher François, des forts en gueule excentriques, on en a à la pelle en Gaule ! À vous lire sur la bien-pensance multicu publicitaire et cinématographique, ça c’est votre registre :-))

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Richard

      Comment ça ? Trump ne serait pas de mon « registre » ?

      Voyez cet article et ses illustrations comme un tableau : une « impression » que Trump est plus « grand » (au propre comme au figuré) que Macron.

      Et s’il dit, parfois, des choses consternantes, il me fait rire et me paraît plus patriote et respectueux de ses concitoyens que le poudré islamophile et mondialiste.

      Tiens, dernière macronnade : celui-ci souhaite-t-il un « mémorial » aux morts du COVID-19.
      Commémorer, ça c’est une spécialité « made in France »
      https://www.valeursactuelles.com/societe/covid-19-macron-songe-un-memorial-en-hommage-aux-victimes-119423

      • Richard Richard dit :

        Trump n’est pas plus grand que Macron au figuré. Un Trump introduit vers l’âge de 30 ans dans le circuit politique français n’aurait pas été bien loin, élu local tout au plus. Les hommes ne sont que le produit de leur environnement, or la France ne sera JAMAIS les States, FORT HEUREUSEMENT !!! Ici, les adultes ont en principe passé l’âge du Western contrairement à l’Amérique B. Et si le petit Vladimir Poutine était né à Bordeaux, il serait négociant en vins, tenancier de dancing underground ou magistrat (?)

        • Avatar Baribal dit :

          @ Richard

          Bonjour,

          Avec des « si », on mettrait Paris en bouteille. De telles hypothèses sont invérifiables, alors que les faits sont têtus. Trump, Poutine, Johnson, Orban et cie sont fiers de leurs pays et de leurs peuples. Jamais on n’a entendu un de ces dirigeants critiquer ou insulter leurs peuples comme Macron et sa clique l’ont fait continuellement. Ce n’est pas par hasard si la France a vu l’émergence des GJ, et la répression inhumaine qu’ils ont subie.

          Quant aux USA, connaissant bien ce pays et sa population, ils n’en ont rien à faire de leur image internationale. Ils se considèrent comme la première puissance économique mondiale, ils ont des universités performantes, la plus puissante armée du monde, une monnaie qui est appréciée jusqu’au fin fond du désert de Gobi et un patriotisme à toute épreuve. Tout n’y est pas parfait, loin de là, mais les Américains sont fiers de leur pays, et Macron les fait doucement rigoler quand ils voient dans quel état est la France.

  3. Avatar UN GAULOIS dit :

    Il a raison Donald de prendre de la chloroquine Le Pr RAOULT a raison de la prescrire.

    Lu dans un journal sérieux, je ne fais que citer, c’est tout :

    L’hydroxychloroquine , dérivé de l’antipaludéen chloroquine, agit en bloquant la baisse du pH de la vacuole, empêchant le virus de passer dans le cytoplasme cellulaire.

  4. Avatar Christian Jour dit :

    Mais, tonton Donald, busyn elle a dit que c’était un médicament vénéneux et très dangereux.

  5. Avatar Jean Claude M dit :

    Bonjour, excellente Trump , il a raison d se protéger, pour nous français le Professeur Raoult est un héros, notre sauveur, personnellement je connais la Hydroxicloriquine depuis des décennies par mon job j’ai bossé 25 ans en Afrique, et mon médecin traitant ac iel nous la prescrit avec un antibiotique ce qui nous a gueri en 8 jours fin mars , les contre-indications sont du baratin de élite pour ne pas le laisser prescrire vu que ce médicament fait partie de la pénurie sanitaire de ce pourri pays. J’en garde de réserve pour toutes éventuelles récidives virales. Nos dirigeants n’échapperont pas aux sanctions pénales pour leurs incompétence qui a provoqué ce génocide sanitaire.dejas aux prochaines élections la sanction sera exemplaires , ils ne perdu leur majorité quant un bateau coule les rats sont les premiers a fuir…

  6. Avatar Anne Lauwaert dit :

    Quand nous vivions en Afrique, années 1950 TOUT LE MONDE PRENAIT TOUS LES JOURS UNE PASTILLE DE QUININE … nous sommes toujours là!!!

    • Avatar roussillon dit :

      EN 1950, J’ai ete traitee avec la quinine, contre le paludisme
      et plus particulierement pour une bronchite chronique qui
      depuis ma plus tendre enfance me faisait tousser tous les
      hivers. Apres un traitement a base de quinine j’ai ete guerie
      et les grippes de tous genre sont passees a cote sans me toucher.
      Qu’est ce que c’est toutes ces maladies que je devrais avoir.
      Actuellement, mes 90 ans me classent dans la categorie des
      « vont mourir » priez pour moi.

  7. Avatar berger dit :

    Richard Mil ne nous dit rien sur une naissance de Macron au Vatican ou au Zimbabwé, Ce serait amusant de l’imaginer, j’espère qu’il va nous faire un billet en ce sens.
    Quant à Trump, oui il m’amuse avec ses gestes et ses façons mais quel personnage !
    Quant à Macron, même singé par Canteloup, je me retiens pour ne pas briser ma télé !

  8. Avatar dmarie dit :

    En France la chloroquine a été décrétée substance vénéneuse alors que ce médicament est indispensable dans la prévention du paludisme.
    Alors pour éviter d’intoxiquer nos anciens dans les maisons de retraite, on n’a pas hésité à leur prescrire le rivotril…. qui soigne définitivement tous les maux !
    A méditer…

  9. frejusien frejusien dit :

    @Richard, vous avez vu beaucoup de forts en gueule excentriques en France ???
    mis à part JMLP et Pasqua, en son temps, nous n’avons que de petits avortons , modèle micron ou taché, ou tant d’autres….
    et si micron a pu être élu c’est qu’il n’a trouvé personne pour lui clore le bec,

    et c’est tellement facile de refaire le Monde en rabaissant les hommes les plus talentueux, et les affublant d’un hypothétique « SI »,
    et en utilisant l’excuse sociétale et environnementale, ( tiens ! ça m’en rappelle qq uns )

  10. Avatar Maury dit :

    Ce samedi encore on nous ressort sur la Pravda en continu que la Chloroquine Houla c dangereux!,, avec des suites catastrophiques on doit se demander sérieusement si on ne devrait pas éjecter premiers de cordée et pseudo toubibs vendus aux labos illico presto PAUVRE PROFESSEUR RAOULT ON VEUT LUI INTERDIRE DE FAIRE SON DEVOIR !! Mais surtout de contrecarrer les plans secrets anti peuples occidentaux si ce n est pas ça quel est le but de tant d acharnement?

Lire Aussi