Pologne : des manifs anti-confinement qui dégénèrent… feront-elles sauter le gouvernement ?


Pologne : des manifs anti-confinement qui dégénèrent… feront-elles sauter le gouvernement ?

.

La Pologne a été plutôt légèrement touchée par l’épidémie (18.257 cas de coronavirus et 915 décès)  ce qui n’a pas empêché le gouvernement de décréter le confinement.

Or, pour nombre de Polonais ça suffit, ils sont donc sortis en réclamant : « du travail et du pain ! ».

Ils savent sans doute que la Pologne est trop pauvre bien qu’étant dans l’UE, pour compenser les fermetures des commerces, et il n’est pas sûr qu’il y aura du chômage technique comme en France…

Mais c’était sans compter sur les policiers, chargés d’interdire tout rassemblement… 

Dialogue de sourds entre les Polonais exaspérés avides de dire ce qu’ils veulent et les policiers payés pour faire régner l’ordre…

.

Alors ça tourne vinaigre entre certains manifestants et la police à Varsovie, sur fond de contestation politique, comme nous  en informe Richard Mil.

.

VARSOVIE (Reuters) – La police a fait usage de gaz lacrymogènes contre des manifestants à Varsovie réclamant une accélération de la réouverture des entreprises après un confinement destiné à lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Des centaines de personnes se sont rassemblées dans la Vieille Ville de Varsovie en début d’après-midi avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « du travail et du pain » notamment.

Le gouvernement polonais a commencé à assouplir progressivement les restrictions pour tenter de préserver l’économie. Les salons de coiffure et les restaurants devraient rouvrir lundi avec de nouvelles mesures de sécurité.

Mais les manifestants, qui se sont réunis à plusieurs reprises ces dernières semaines, estiment que cet assouplissement doit être beaucoup plus rapide afin qu’ils puissent subvenir à leurs besoins.

La police a bloqué la manifestation qui était prévue, en déclarant dans un communiqué diffusé sur internet que les rassemblements publics étaient toujours interdits.

https://fr.news.yahoo.com/pologne-gaz-lacrymogènes-contre-manifestants-093414553.html

.

Commentaires et photos  de notre ami Richard Mil

 

Trzaskowski ce matin : « La Pologne s’enfonce dans le chaos total » et « Sur le palais présidentiel flotte un drapeau blanc »

 

Trzaskowski est l’actuel maire de Varsovie. Il a remplacé Kidawa-Blonska à la candidature présidentielle Coalition Citoyenne. Il affrontera le fossile André Duda. Macron et Duda RAUS !!!

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Pologne : des manifs anti-confinement qui dégénèrent… feront-elles sauter le gouvernement ?

  1. AvatarWojtek

    Pour moi, Trzaskowski ne représente pas le peuple, mais une catégorie sociale appelée un peu ironiquement « jeunes, bien éduqués et habitant les grandes villes », en plus, il voulait introduire dans les écoles la « sexualisation » des enfants sous les étendards LGBT, c’est un représentant des élites européistes pour lesquelles tout sentiment d’appartenance à un peuple et à une certaine tradition est détestable, en effet il marcherait main dans la main avec Macron. Cela dit, je ne suis pas fan de Duda qui est dénué de charisme et est l’homme de paille de Kaczyński

  2. Avatarmyrtille

    Qui est Richard Mil ? Assez étonnant dans ses analyses de la Pologne !!! J’ai travaillé assez longtemps en Pologne ou avec des polonais et j’en garde encore des amis.
    Je suis toujours assez surpris des points de vue exposés sur la Pologne. Trzaskowski, maire de Varsovie, est un européiste mondialiste membre du groupe Bildeberg. Quant à Duda, il est à l’opposé de Macron.
    Richard Mil veut-il brouiller les pistes ?

    1. AvatarAva

      @Myrtille

      Je partage vos analyses et me pose les mêmes questions.
      La société polonaise tient à sa qualité de vie et n’est pas prête dans sa très grande majorité à se voir imposer le chaos incessant et grandissant qui nous est imposé.

    2. RichardRichard

      Aucunement. Je dis simplement que si la France a Macron, la Pologne a Duda, surnommé « le stylo de Kaczynski », à chacun ses malédictions. La Pologne n’est plus réellement un État de droit parce que la justice est passée dans les mains du PiS. Stricto sensu, nous ne sommes plus conformes aux normes imposées par Bruxelles. Mais si la Pologne quitte l’UE (d’ailleurs contre la volonté populaire !), c’est la république bananière façon Biélorussie dans les 3 ans. D’où l’urgence de mettre le PiS KO par KO (Koalicja Obywatelska). Il y a là-bas assez d’options politiques de droite (KO, Porozumienie, PSL, …)

      1. AvatarEddy K

        La Pologne a 925 morts, la France 28.108, et vous voudriez faire sauter l’actuel gouvernement pour le remplacer par un Macron bis, mondialiste, immigrationniste, islamophile et genderophile ?

        Non merci.

      2. Avatarmyrtille

        Ecoutez un peu Zemmour. « l’état de droit » imposé par Bruxelles et les mondialistes c’est le gouvernement des juges contre la volonté du peuple. Comment pouvez vous défendre cela? c’est cet « état de droit » qui veut nous imposer l’islam.Tant mieux si la justice est contrôlée par la PiS, qui lui a été élu par les Polonais. Et que je sache, les pays hors UE ne sont pas obligatoirement des républiques bananières, que ce soit le Royaume uni ou la Suisse par exemple.
        Comment qualifier alors la Belgique avec ses 780 morts/ millions par rapport à la Pologne 24 morts/million? C’est qui la république bananière?

        1. AvatarR. Ed.

          Heu… la Belgique est un royaume, pas une « république » qui peut être au choix démocratique, populaire ou bananière ou les trois ensemble.

          Pays-Bas, Espagne, Belgique, Grande Bretagne et Irlande du nord, Suède, Norvège, Danemark, et les principautés ,Lichtenstein, Grand Duché de Luxembourg, Andorre, Monaco, la cité du Vatican.
          En Europe, il y a tout de même encore quelques pays qui ne sont pas des républiques. On nourrit un roi, un prince ou un grand duc à la fois et non une ribambelle de présidents successifs.
          Le dernier, vu son âge, il va encore toucher son salaire( son chauffeur, ses gardes du corps, ses logements etc..). de président pendant au moins une trentaine d’années.
          L’avant dernier et l’antépénultien, eux sont déjà à la retraite pour un paquet d’années., sans oublier Valy.
          Les Rosbifs, au lieu de devoir financer l’élection d’un président tous les quatre ans, eux, ils ont une reine, la même, depuis plus de cinquante ans.

        2. RichardRichard

          « Le gouvernement des juges contre la volonté du peuple ». Tout le problème réside dans la nature des nombreuses volontés du peuple. Celle des Polonais est de rester au sein de cette UE que vous méprisez tant. À 75% !

          Comment expliquez-vous que personne ne fait du Belexit son fonds de commerce ? Même pas les séparatistes flamands ! Leur souhait ? Une Flandre souveraine membre de l’UE.

          « Tant mieux si la justice est contrôlée par la PiS ». Les instances judiciaires doivent être dirigées par des juges indépendants et apolitiques. La Cour Suprême polonaise ne l’est plus, ce n’est qu’une accumulation d’apparatchiks qu’on tient en laisse grâce à des salaires très élevés. Et comme vous savez, la déontologie s’arrête où commence celle de sa propre tirelire.

          Le monde judiciaire est immatériel, c’est pour cela que les attaques sur ce monde invisible ne soulèvent pas l’indignation du peuple. Sauf celle des juristes indépendants et des intellectuels. Dossier en cours à Bruxelles, non sans raison !

          La Pologne ne comptabilise pas ses décès en EHPAD. La mortalité est quasi nulle dans les voïvodies à faible densité de population (Warminsko-Mazurskie, Podlaskie etc.). La Belgique est fort impactée pour cause de surpopulation en certaines zones.

  3. AvatarPatrice Ducloux

    Bravo aux Polonais. Les Français doivent eux aussi se soulever pour réclamer la destitution de Macron et l’abolition des lois liberticides

  4. BeateBeate

    – Royaume Uni: Anti-lockdown protest in London’s Hyde Park
    https://www.youtube.com/watch?v=GEZswxn5Ovw
    « Ils contrôlent le récit et ne permettent pas aux gens de parler d’autre chose que de ce qu’ils prétendent être la vérité », crie un homme à une foule de manifestants.
    « Nous avons tout décroché concernant cette création, ce virus supposé. »

    À côté de lui, une femme tenant une pancarte qualifiant le coronavirus de «fausse pandémie» acquiesce d’un signe de tête tandis que la police regarde avec méfiance.

    Dans la foule environnante, les gens agitent des pancartes reliant l’épidémie à la technologie 5G, au fondateur de Microsoft, Bill Gates, et au «nouvel ordre mondial».

    « Je suis un homme libre, Je ne suis pas un numéro. »

    « Je ne serai pas masquée, traquée, ébréchée ou vaccinée », dit une femme. «Ce ne sera pas ma nouvelle norme. Je ne consens pas.  »

    De nombreux policiers supervisent la foule qui scande à plusieurs reprises «honte à vous» et hue lorsque des manifestants, dont le frère de Jeremy Corbyn, sont arrêtés.
    Piers Corbyn, un astrophysicien, avait utilisé un mégaphone pour affirmer que la pandémie était un «paquet de mensonges pour vous laver le cerveau et vous maintenir en ordre», criant: «La vaccination n’est pas nécessaire».

    À plusieurs reprises, les gens ont chanté «foutez vos vaccins là où je pense» et il ont réclamé la «liberté contre tyrannie du confinement.»

    – En Floride, USA: Rogan O’Handley a mis en ligne un clip qui montre des gens dans un bar-restaurant qui ne portent pas de masque et qui vivent tout simplement.
    https://twitter.com/DC_Draino/status/1261096369089101830
    Il dit: « La Floride a été le dernier État à fermer et l’un des premiers à ouvrir, tandis que le reste du pays panique encore, surtout dans les États bleus (démocrates). Regardez ça, je suis dans un bar-restaurant. Nous passons tous un bon moment. Pas un seul masque. Ce n’est pas si grave, les gars. »

    – En Ukraine: La police ukrainienne refuse d’imposer le confinement. https://twitter.com/Bez___/status/1261723679450370054
    (Le twitt et la vidéo ont été effacés. On se demande pourquoi.)
    Mais on peut voir ka vidéo ici https://www.youtube.com/watch?v=t2YB_gPWmwk
    Des policiers qui, sur ordre de leur chef, déposent leur bouclier et quittent les lieux de la manifestation.)
    Que tous les policiers du monde entier se joignent au peuple au lieu d’appliquer ce confinement absurde qui est un abus de pouvoir.

Comments are closed.