Le milliardaire Elon Musk veut vous greffer une puce dans le cerveau

Photo : Steve Nesius, Reuters

.

Un milliardaire, parfois, ça s’ennuie.

Alors, au lieu de compter ses sous comme Picsou, ça s’invente des causes et des fondations.

Le truc de Georges Soros, par exemple, c’est de rêver à un monde sans frontières et de déconstruire l’occident. En 1979, il créé l’Open Society Foundations.

Quant au fondateur de Microsoft, Bill Gates, son obsession est de vacciner tout le monde. En 2000, il créé avec sa femme la Bill & Melinda Gates Foundation.

Enfin, le dada d’Elon Musk, outre les voitures électriques pour écolo-bobos et les fusées, c’est l’intelligence artificielle. Mais pour lui, les robots risquent de surpasser les humains : il faut donc améliorer leur cerveau en greffant des « implant cérébraux ».

Elon Musk n’a pas encore créé sa fondation mais collectionne les succès entrepreneuriaux : Pay Pal, Space X, Tesla…

Désormais, son nouveau joujou s’appelle Neuralink, « une startup américaine neurotechnologique qui développe des implants cérébraux d’interfaces neuronales directes […] pour augmenter la mémoire ou piloter des terminaux, et éventuellement pour mieux marier le cerveau et l’intelligence artificielle. »

Evidemment, Elon Musk pense œuvrer pour le bien de l’humanité… mais l’enfer étant pavé de bonne intentions, nous, on aurait plutôt envie de crier « au fou ! » 

 

En , Elon Musk a expliqué que la société a déjà greffé des capteurs dans le cerveau d’un singe pour lui permettre de contrôler mentalement un ordinateur.

Un projet d’implantation de micro-électrodes chez une personne paralysée pour cause de lésion de la moelle épinière, en préparation, pourrait être expérimenté avant fin 2020, si la Food and Drug Administration donne son autorisation.

Neuralink a l’intention de commencer à travailler avec des sujets de tests humains en 2020, grâce à des collaborations avec des neurochirurgiens de Stanford et d’autres institutions.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Neuralink

Le langage humain bientôt obsolète, prédit Elon Musk

D’après le patron de SpaceX, ce changement majeur se ferait via un implant disposé dans le cerveau humain, rapporte « The Independent ».

À l’heure où une simple discussion orale peut entraîner la transmission du coronavirus, l’information dévoilée par le truculent Elon Musk prend une dimension particulière.

Selon le patron de Tesla, le langage humain pourrait être remisé au rang d’accessoire dans un délai de cinq ans, rapporte The Independent.

Le dirigeant de SpaceX a également cofondé, on le sait moins, une entreprise qui développe des implants cérébraux : Neuralink. Invité à participer à l’émission The Joe Rogan Experience, diffusée en podcast, l’ingénieur a expliqué que son entreprise serait en mesure d’intégrer un implant à un cerveau humain dans le courant de l’année prochaine.

Un appareil capable d’interagir « avec n’importe quelle zone de votre cerveau » et qui pourrait donc, par exemple, « aider à guérir » les problèmes liés à la vue.

« En principe », a poursuivi Elon Musk, l’implant « peut réparer presque tout ce qui ne va pas dans le cerveau ».

Dans un second temps, le dispositif miniature pourrait même permettre de se passer du langage humain.

« Vous n’auriez pas besoin de parler », même si « nous pourrions toujours le faire pour des raisons sentimentales », a ajouté le Sud-Africain…

https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/le-langage-humain-bientot-obsolete-predit-elon-musk-11-05-2020-2374925_47.php

 483 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Il y a un truc bizarre. Un ami m’a envoyé ce lien avec ce commentaire : « Le président de la Tanzanie, John Magufuli, a un doctorat de chimie.
    Il ne parle pas très vite, mais l’expérience qu’il a fait mener sur des tests Covid donne un résultat étrange !
    On nous dit déjà de nous méfier des vaccins à venir !!! »

    ce n’est pas trop long mais il faut aller jusqu’au bout car … en Tanzanie on émet l’hypothèse que les bâtonnets qui servent à faire les tests sont piégés/manipulés…
    Bien sûr nous ne croyons pas ça mais… si en Tanzanie on y pense pourquoi n’y penserions-nous pas nous aussi ? Titre du nouvel épisode : « Les mystères des cotons au bout des tiges des test » qui fournit ces test ? qui les fabrique ? qu’est-ce qu’ils contiennent ? sont-ils anodins ? pour quelle raison aller blesser le fond du nez et de la gorge ? etc. Bref : le coton-tige n’a pas dit son dernier mot…

    • Merci Anne mais ce qui vient d’egaliteetreconciliation ne vaut pas tripette en général et nous ne voulons de lien venant de ce site sur RR

  2. Il ferait mieux de s’attacher à développer le moteur à énergie cantique (électrique sans batterie) inventé par le fameux ingénieur Nikola TESLA.

    • Exact sénateur du peuple romain , mais les personnes qui cherchent à faire profiter le monde des applications de Nicolas Tesla se mettent et sont en Danger par l’oligarchie pétrolière , , il y a de nombreux exemples de personnes qui avaient bricolés de tels moteurs dans les années 70 80 , et qui ont eu des ennuis ,voir qui ont péri dans des accidents étranges ! fait facilement trouvable sur la toile.

  3. Musk, Gates, Soros, et chez nous Laurent Alexandre… Des psychopathe qui ne sont pas enfermés, mais c’est juste par la grâce de leurs milliards.

  4. C’est un fou mégalomane qui se suffit à lui même.
    Chez ce malade il n’y a pas d’Autre qui est le lieu d’origine et de déploiement de la parole car nous ne sommes pas notre propre origine du fait que nous avons emprunté la langue d’un autre, d’une autre, la mère dont on a partagé pendant longtemps les affects. Le père, le papa a une fonction essentiellement de coupure et de barrage de désir à la mère..
    Ce garçon voudrait peut être se débarrasser de sa lalangue, comme dit LACAN, celle qui conjoint le corps c’est à dire les affects et le signe linguistique, et ce fou a trouvé la solution qui consiste à promouvoir illusoirement le cerveau à la place du grand Autre des temps post modernes.

    Lisez  » exilés de l’intime, la médecine et la psychiatrie au secours du nouvel ordre économique  » du Professeur Roland GORI et de Marie-José DEL VOLGO publié en 2008 .
    Je crois que ceux qui étaient en avance c’est plutôt Roland GORI et son épouse.

  5. De grands malades narcissiques !
    Perso, avec leur fortune et à leur place, je tenterais de redonner la marche à des personnes qui ont la moëlle épinière sectionnée, la vue ou l’ouïe à des handicapés, ou encore créer de nouvelles prothèses pour les amputés, mais pas ces délires et sûrement pas me prendre pour Dieu.

  6. Dans ce cas qu’il commence par le sien , de cerveau, il y a qq chose qui ne tourne pas bien rond ! Quelqu’un lui a t il dit ?

  7. Il faudrait qu’ils arrêtent tous la fumette. Mais cette manie de se prendre pour un dieu… Ils ne veulent pas faire don de leur cerveau pour la science, afin qu’on sache ce qui ne va pas chez eux ?

Les commentaires sont fermés.