Enfin de retour du Maroc, les moukères racontent leurs malheurs


Enfin de retour du Maroc, les moukères  racontent leurs malheurs

 

Tranches de vie de la fine fleur de l’Europe en 2 anecdotes…

Histoire N°1 (vidéo) : retour d’une maman belge dans le pays qu’elle a construit de ses mains.

« J’ai 4 enfants, 3 petits-enfants, ma mère est cardiaque qui doit se faire opérer, je suis invalide » 

Dans la vidéo, elle s’adresse d’égal à égal à Monsieur Philippe Goffin, Ministre des Affaires étrangères et de la Défense.

Cette dame ne semble pas souffrir de complexe d’infériorité.

Histoire N°2 : Mimouna a enfin réussi à rentrer à Orléans.

Catastrophe, au début, son chat ne la reconnaît pas.

Bouleversant.

L’attente ? Le dossier ? Les tracasseries ?

M’en parlez pas !

Pire qu’à la CAF. Pire qu’à la Sécu. Pire qu’aux HLM. Pire qu’à la Mairie. C’est dire…

Sortez vos mouchoirs…

Mimouna, bloquée au Maroc depuis 57 jours, a enfin retrouvé ses enfants à Orléans

 

Mimouna a enfin réussi à rentrer à Orléans !

Derrière Mimouna (l’oeil furibard), le tableau d’affichage de l’aéroport de Marrakech indique seulement deux vols en direction de Paris.

Son témoignage avait suscité de nombreuses réactions tant sa situation était inédite (Dixit le journaliste : à  RR, on a réussi à contenir nos larmes !).

Mère de famille confinée dans la campagne de Marrakech, Mimouna a été séparée de ses enfants durant plus de cinquante jours.

Ses nombreux appels à l’aide ont fini par payer.

Sur le tarmac, les passagers de ces deux vols exceptionnels ont été sélectionnés en fonction de leur dossier.

 

Encore émue par ses mésaventures, elle raconte :

 

Parmi 1.400 ressortissants français recensés, j’ai appris le 1er mai que j’étais sélectionnée par le Consulat général de France à Marrakech. J’ai pleuré de joie en apprenant la nouvelle !

 

L’Orléanaise entrevoit enfin le bout du tunnel. Le rendez-vous est donné six jours plus tard, mercredi 6 mai, à l’aéroport de Marrakech avec son précieux sésame qui lui permettra de survoler la Méditerranée : un billet au prix unique de 280 euros.

Après les derniers 115 km du parcours du combattant, la mère célibataire coupe le contact et fond en larmes : « Il est minuit pile. Je relâche la pression. Je suis enfin chez moi », poursuit cette femme encore « déboussolée ». D’ailleurs, elle n’est pas la seule car même son chat ne l’aurait pas reconnue dans les premiers instants.

 

Après une première nuit chez elle, dans une maison « où le temps s’est arrêté » et sans le bruit des brebis, des ânes et des chiens de la campagne marocaine, elle a pu serrer dans ses bras sa fille Inaya, âgée de 11 ans.

 

Site du Consulat de france au Maroc :

 

Alors, quelle note Minmouna va-t-elle attribuer à tous ceux qui se sont mis en quatre pour elle ?

A savoir, entre autres participants : le Consulat, Air France, le personnel des aéroports,  les autocars, les Rennes et les Lutins du Père Noël et le Monsieur de la télé…

 

Eh bien, surprise,  Mimouna n’est pas du tout  satisfaite du service. Chassez le naturel…

 

C’est que voilà, voilà :

Sur place, nous étions tous masqués et nous entendions dans les haut-parleurs les consignes sanitaires en boucle pour conserver une distance de sécurité. L’ambiance était triste, pesante, lourde. Ce n’est pas un retour de vacances classique…

 

Ben non, les amis, l’ambiance,  c’était pas ça.

Et aussi :

A l’arrivée, à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, elle note l’absence de contrôle sanitaire :

Notre température corporelle n’a pas été prise, au départ comme à l’arrivée, et la police aux frontières en France manipule les passeports sans gants.

(Enfin les contrôles, on les réclame pour les autres. Car elle aurait été la première à crier à l’injustice si elle s’était retrouvée en quarantaine à Roissy suite à un contrôle positif !)

 

Et la mésaventure ne s’arrête pas là : encore des administrations et des guichets d’assistanat à harceler…

 

Les deux amis désormais séparés 

À Orléans depuis quelques jours désormais, elle n’a pourtant toujours « pas l’esprit tranquille, ni le cœur léger ».

 Son ami, Alan (non, pas « Allah » !), n’a pas eu la chance d’être sélectionné.  Il a dû rester confiné dans leur petit logement dans la campagne de Marrakech.

 

 Mimouna se promet de poursuivre ses efforts : 

Je ressens de la culpabilité car l’aventure avait commencé à deux et je rentre seule.

Je ne vais rien lâcher jusqu’au retour d’Alan. 

 

(Fonctionnaires du  « Bureau des Pleurs », attention elle arrive, très remontée !).

 

 

Cette émouvante histoire vraie, devant laquelle on se sent tout petit,  nous vient de la République du Centre. Que ferions-nous sans nos zélés journaleux…

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/mimouna-bloquee-au-maroc-depuis-57-jours-a-enfin-retrouve-ses-enfants-a-orleans_13786055/

LIRE AUSSI : 

Partis en Algérie, des milliers de « Français » veulent rentrer !

 

Question de Béotienne de Christine Tasin

Euh ! C’est normal de partir en vacances au Maroc en laissant sa fille de 11 ans ? Moi je dis ça je dis rien..

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…

Articles du même thême

21 thoughts on “Enfin de retour du Maroc, les moukères racontent leurs malheurs

  1. AvatarJoël

    Il a dû rester confiné dans leur petit logement dans la campagne de Marrakech.

    Comprendre « résidence secondaire » aménagée par les allocs des kouffars.

  2. AvatarNoune

    « Elles » n’ont pas finis de mettre des masques pour remplacer les burkas et autres saloperies….

  3. Avatarjojo

    c’est vrai que c’est scandaleux
    y avait meme pas du couscous ou un tajine dans l’avion
    Ce qu’elle ne dit pas , c’est qu’elle n’a RIEN paye pour ce vol

  4. Avatarcaiusbonus

    Un coup de pied au cul et retour Maroc pour revoir son chou? Ça serait le meilleur choix pour nous.

  5. AvatarChristian Jour

    C’est toute sa famille qui aurait dû la rejoindre au maroc et y rester. Dehors, les parasites qui envahissent notre pays.

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      D’autant qu’on a rien en France pour lutter contre « LE Coronavirus » , on tout envoyé et donné entre autre au Maroc. Qui vont nous vendre es masques !

      Ah ! la blague ! Quand elle va comprendre ce qui se passe en France? Elle n’a pas fini de cracher sur ce pays de papiers qu’elle a brandi, ce mosi passé, comme son pays de droits nationaux (pays de papiers tout de même).

  6. MoktarMoktar

    Un arabe reste un arabe. Pour répondre à cette petite vidéo (merci de l’avoir transmise) il y faudrait consacrer un volume complet pour faire comprendre à cette lie de la société que dans toute leur existence ils n’ont jamais rien construit de leurs propres mains. Pour preuves s’il en fallait: quelle raison fondamentale les a conduit à quitter leur merveilleux pays? pourquoi cette fameuse aide à la construction d’un pays étranger alors qu’ils ne l’ont pas fait chez eux? ils se disent belges, français mais pas une de leurs phrases n’échappe à leur langue de dégénérés.
    Avez-vous vu ce qu’ils ont fait de Casablanca? de Rabat? Et ils ont le culot de prétendre qu’ils aident à la construction des pays qu’ils envahissent.
    Quand? quand réussirons-nous de nous débarrasser de cette plaie?

  7. AvatarChristian

    elle veut retrouver sa petite vie normale faite de virement sur son compte en banque..Je connais des tas de marocains qui vivent comme des pouilleux en France mais qui font construire de palais au bled… Les marocains sont plus malins que nous car ils réservent maintenant le travail au marocains et les expatriés doivent prouver leur valeur ajoutée pour travailler.. en plus maintenant si vous achetez un bien immobilier au Maroc il faut le payer en monnaie locale avec un compte ouvert su place et en cas de revente presque impossible de convertir ces dirham en euros. A Agadir par exemple il y a des tas d’appartement neufs vides qui font rêver certains français (35000 euros un 3 pièces dans une résidence économique) mais ces logements restent vides car comme l’islam interdit de spéculer car c’est haram les trafiquants achètent des tas d’appartements pour dépenser le pognon (du trafic de drogue, de pièces autos, de prostitution,… qui ne sont pas haram mais halal quand il concerne le pognon des couillons de mécréants)

  8. AvatarMachinchose

    Moukère » qui designe une femme nord africaine est une déformaion du mot espagnol « Mujere »

    avec une connotation ironico-méprisante

    sans doute née a Oran

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Et mujer » vient du latin « mulier », qui a donné « moglie » en italien,et « moulié » en provençal.

  9. ConanConan

    Les « rapatriés » de 1962 n’ont pas bénéficié d’autant de sollicitudes …
    La préférence étrangère anti-française, déjà….

  10. AvatarChristian

    Parti pour ???? En vacances ou pour deposer l argent de la drogue vendu en france ? Car en vacances ont emmene les enfants

  11. AvatarGillic

    Il va bien falloir un jour renvoyer tous ces français de papier dans leur bled ! Cela commence à bien faire de plus les caisses sont vides !!!!!!

  12. Avatarcontento

    Voulez vous que je vous dise ?
    Eh bien j »ai été si triste en lisant tout ça, tous ces malheurs de malheureuses….
    que je n’ai même pas eu le goût de terminer mon plat de moules marinières ..!

  13. AvatarMachinchose

    Victoire de Tourtour

    bravo!
    d’ ou la « mia moglié » en italien

    a lire 😆

    xxxxxx

    Travadja la moukère
    Travadja bono
    Trempe ton cul dans la soupière
    Tu verras si c’est chaud
    Et si c’est chaud, c’est que ça brule
    Si ça brule, c’est que c’est chaud
    Viens, viens, sous ma guitoune
    Viens, viens, dans ma casbah
    Tralala les jambes en l’air
    Tralala les jambes en bas

    Travadja la moukère
    Travadja bono
    etc.

    Signification
    Travadja : travaille !
    Moukère : femme maghrébine ; (argot) maîtresse, prostituée (du dialecte algérien moukera : « femme », dérivation de l’espagnol mujer : « femme ).
    Guitoune : tente de soldat ; (argot) érection .
    Casbah : palais marocain ; (argot) maison, chambre ; (argot vulgaire) chambre d’un bordel où les prostituées attendent leurs clients

Comments are closed.