Economie : Marc Touati nous alerte sur le scénario catastrophe qui attend la France

Publié le 5 mai 2020 - par - 18 commentaires

.

Le système est à bout de souffle : les temps à venir vont être très difficiles. La crise sociale a déjà commencé : 10 000 repas distribués chaque jour par les Restos du cœur un record historique selon l’association (communiqué du 5 mai).

.

La France est en train de s’enferrer dans un scénario catastrophe a priori irréversible, s’alarme l’ économiste Marc Touati.

CAPITAL

Vraisemblablement non satisfaite d’être déjà numéro un mondial de la pression fiscale et des dépenses publiques (avec des niveaux de respectivement 45 % et 56 % de son PIB), la France se paie désormais le triste “luxe” d’être “championne du monde” de la récession.

 

Le PIB français va reculer d’au moins 13% sur le premier semestre 2020. Or, il faut savoir que, d’ores et déjà, compte tenu de la chute du premier trimestre 2020, le niveau actuel du PIB français est équivalent à celui de 2015. A la fin du premier semestre 2020, il devrait atteindre celui de la fin 2005 !

Oui, vous ne rêvez pas : un retour en arrière de 15 ans !

 

De plus, ne rêvons pas : l’économie française ne connaîtra pas de reprise en V. Son redressement sera lent et chaotique. En effet, n’oublions pas que le déconfinement sera très progressif et que, malheureusement, de nombreux secteurs d’activité demeureront durablement en récession. A commencer par le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, l’événementiel, sans oublier le transport aérien, l’aéronautique, mais aussi le luxe ou encore l’automobile. Il est effectivement inévitable que les consommateurs mettront du temps avant de penser à acheter une nouvelle voiture, des biens de luxe, mais aussi à prendre l’avion ou à séjourner dans un hôtel. De même, avant de réinvestir massivement, les entreprises devront panser leurs plaies et reconstituer une partie de leur trésorerie, ce qui prendra du temps.

 

En outre, n’oublions pas que les secteurs phares de l’économie française sont justement le tourisme, le luxe, l’automobile et l’aéronautique. Heureusement que les secteurs de l’agro-alimentaire, de l’informatique et des services à la personne seront là pour limiter les dégâts, même s’ils ne pourront évidemment pas permettre le retour de la croissance forte.

 

Dans ce cadre, même en faisant l’hypothèse optimiste d’une croissance annuelle moyenne de 2% à partir de 2021 (contre, rappelons-le, 1% au cours des quinze dernières années), la France ne retrouvera son niveau de PIB de la fin 2019 qu’en… 2026. D’ici là, le taux de chômage augmentera durablement vers des niveaux inconnus d’au moins 15%. Pour mémoire, son sommet historique a été atteint au deuxième trimestre 1994 à 10,8%.

 C’est dire l’ampleur de la crise sociale et sociétale qui nous attend.

 

Et ce d’autant plus que, dans le même temps, les déficits publics vont également flamber sur des cimes inconnues d’environ 15% du PIB, ce qui amènera la dette publique vers des pics tout aussi inexplorés d’au moins 130% du PIB. Dès lors, en dépit de l’aide de la BCE, qui sera d’ailleurs de moins en moins efficace, les taux d’intérêt des obligations de l’Etat français se tendront fortement, cassant de facto la reprise et aggravant mécaniquement le chômage, les déficits et la dette, ce qui alimentera par là même un cercle pernicieux de plus en plus destructeur.

 

Malheureusement, la France est donc en train de tomber dans un scénario catastrophe a priori irréversible : déjà structurellement affaiblie par une croissance intrinsèquement molle, elle-même liée à un poids exorbitant des impôts et une dépense publique massive et peu efficace, la France a été frappée par une épidémie de coronavirus dramatiquement meurtrière, mais aussi très mal gérée, en particulier d’un point de vue sanitaire.

 

Tentant de rattraper son retard et sa gestion hasardeuse de la crise par un confinement extrême, elle est alors tombée dans une récession, puis une dépression historique, de laquelle elle sortira péniblement et encore plus affaiblie. De la sorte, elle est désormais menacée par une multiplicité de crises : sociales, politiques, financières et sociétales.

 

Face à cette descente aux enfers de notre beau pays, une question demeure : est-il encore possible d’inverser la vapeur et de sortir par le haut de cette spirale infernale ? Étant de nature optimiste (en dépit de certaines apparences), je dirai que c’est encore faisable si une prise de conscience nationale s’opère et qu’une sorte d’union sacrée s’impose tant au niveau de la classe politique que des partenaires sociaux et de la société française dans son ensemble.

 

Le problème est que cette dernière est tellement engoncée dans la culture de la “lutte des classes”, dans l’absence de patriotisme et dans l’inculture économique que la probabilité d’une telle sortie de crise est particulièrement faible. En d’autres termes, nous risquons désormais de payer des décennies d’erreurs stratégiques et de déni de réalité.

 

Marc Touati, économiste

Conclusion : la France va donc traverser une crise très profonde, à la fois politique et économique.

Mais la crise est aussi morale : les traîtres au pouvoir voudront  la paix sociale à tout prix.

.

Pour éviter une guerre civile, les politiciens qui n’ont jamais cessé de déserter, trahir et ramper vont continuer à miser sur les quartiers pour sauver leur tête, au détriment de la France de toujours.

Pour se maintenir, le pouvoir préférera toujours fermer un service public ou une ligne de chemin de fer dans la « France périphérique »  plutôt que de couper le robinet des aides sociales de la banlieue.

.

Le travailleur, le retraité et  l’épargnant doivent savoir qu’ils vont être mécaniquement dépouillés du fruit de leur labeur pour continuer à financer le train de vie des banlieues.

La  véritable guerre qui est en cours est bien celle-ci ;  nous allons y être jusqu’au cou et assister à un   appauvrissement général de la population, qui ira de pair avec le durcissement policier d’un pouvoir de plus en plus nerveux, réduit à faire de la communication au jour le jour.

L’envahisseur mahométan l’a bien compris : de plus en plus insolent, il pousse son avantage démographique dans une France affaiblie et soumise  et obtient de plus en plus de droits en tout genre  (arabe à l’école, cimetières musulmans, construction massive de mosquées, bienveillance judiciaire…).

 

Print Friendly, PDF & Email

18 réponses à “Economie : Marc Touati nous alerte sur le scénario catastrophe qui attend la France”

  1. Avatar Aardvark dit :

    Quelle tristesse, surtout les 4 derniers paragraphes…

  2. Avatar vademeccum dit :

    ouais, enfin Touati est un économiste donc ses prévisions ne valent pas plus que celles de feu Mme soleil…attendons le 11 mai et laissons filer jusque fin juillet. là on saura où on va. Avant, c’est faire du buzz.

  3. Avatar Danielle sophie dit :

    Après une incursion sur des pages facebook d’amis marocains d’une « amie », je peux confirmer que les journaux marocains se foutent de nous en se félicitant d’avoir du gel hydroalcoolique, des masques vendus pour une bouchée de pain en quantité suffisante pour la population et même pour l’export, etc… !!!

  4. Avatar Marion dit :

    Je ne suis pas surprise quand je lis cet article . Cela fait 40 ans que nous vivons dans un pays géré par des inconscients, le premier fut Mitterand qui distribua à tout va, l’argent public. Ma voisine est partie à 57 ans avec un chèque de 200 000 francs, ce qui n’était pas rien à l’époque. Mitterand a continué de plus belle au lieu de gérer un pays de façon raisonnable et réfléchie. En ensuite Chirac, Sarkozy qui passa outre notre refus de l’U.E. Ensuite Hollande dont je préfère ne pas parler tellement il fut d’une nullité crasse. Ensuite macron qui a fini de plonger notre pays dans ce qu’il est devenu aujourd’hui. Il faut arrêter de donner de l’argent aux migrants. Chacun doit repartir dans son pays d’origine mais je crains que tout cela finisse en guerre civile car elle est devenue inévita

    • Avatar Victoire de Tourtour dit :

      Je dirais plutôt 50 ans , en ce compris Pompidou (loi Rotschild !), puis Giscarg (regroupement falilial!). Quant aux suivants…

  5. romulus romulus dit :

    Sept milliards, puis plus, puis encore plus puis beaucoup plus, de personnes qui consomment beaucoup, puis plus puis beaucoup plus, est-ce tenable? Pour les ressources, pour la « bonne santé » de la planète et surtout de tous ses habitants?. Parce que c’est de cela dont il s’agit pour justifier de la pérennité du système actuel, à commencer par l’économie. La fameuse croissance a contaminé le monde entier et sera sa perte. Désormais, à la « faveur » de ce qu’on appelle des crises, des pans entiers de l’humanité vont lâcher prise par rapport à cette économie irréaliste. La France est sur la prochaine liste et sera à la merci de peuples qui n’ont pas la même mentalité. Que voulez-vous, changer une devanture tous les sept ans sous prétexte de pure comptabilité avantageuse ou agrandir indéfiniment son affaire sous prétexte que les prêts sont facilité à l’extrême, ça se paie. L’addition arrive.

  6. Avatar p.mattiote dit :

    C’est normal, logique et même encore pas assez pour un pays du tiers monde.
    De toute façon, dans 6 mois ça sera 10 fois pire qu’aujourd’hui et bien moins encore que 6 mois plus tard… Faut se faire une raison une fois pour toutes, ce pays de baltringues n’a que ce qu’il mérite !

  7. Avatar durandurand dit :

    Vous avez entendu parler de l’application stopcovid ,big Brother est en marche .
    StopCovid : de nombreux experts en sécurité informatique donnent l’alerte
    Selon eux, l’application ouvre la porte à une surveillance de masse.
    Par Yvonne Gangloff – @yvonne_gangloff
    Publié le 28 avril 2020 à 10h46 – Mis à jour le 28 avril 2020 à 18h07

    Plus d’une centaine d’experts en sécurité informatique français donnent l’alerte, par le biais d’une lettre ouverte. Ils estimer que StopCovid est une application qui ouvrira la porte à une surveillance de la population, grâce aux données collectées sur les échanges des individus.
    StopCovid permettrait la surveillance de masse
    C’est dans une lettre ouverte, publiée dimanche 26 avril, que plus d’une centaine d’experts en sécurité, soutenus par d’autres acteurs du monde de l’informatique, ont tenu à mettre en garde au sujet de l’application StopCovid. Précisément, ils souhaitent soulever l’ensemble des dangers que peut comporter une application de “contact tracing”.
    Selon eux, ce genre d’application induit “des risques très importants quant au respect de la vie privée et des libertés individuelles. […] Cette surveillance de masse peut être effectuée via la collecte du graphe des interactions entre les individus, le graphe social”.

    Ils précisent ensuite que ce n’est pas pour rien que les OS restreignent fortement les utilisations du Bluetooth par les applications, car des risques d’atteintes à la vie privée liés au Bluetooth existent.
    suite sur :
    https://siecledigital.fr/2020/04/28/stopcovid-de-nombreux-experts-en-securite-informatique-donnent-lalerte/?utm_source=taboola&utm_medium=exchange

  8. Avatar Olivier dit :

    C’est sûr que les créneaux productifs de la France s’en prennent plein la poire.
    La France a abandonné progressivement les industries produisant l’essentiel pour faire vivre un pays : agriculture, industrie textile, métallurgique, machine outil, machines agricoles, télécommunications, énergie, ferroviaire et même les médicaments maintenant, etc…
    Faire du secteur aéronautique une des seules béquilles restantes du PIB a été une grande imprudence, fruit d’une foi aveugle dans le mondialisme.
    Mais ils (les héritiers de ce système) préparent à marche forcée leur ré élection !

  9. Avatar celasepassenfrance dit :

    Selon les informations du Canard enchaîné, l’ambassadeur de France à Pékin avait alerté le chef de l’Etat (Macron) en décembre 2019 des dangers du coronavirus.
    https://www.valeursactuelles.com/politique/coronavirus-macron-etait-au-courant-depuis-decembre-118970

  10. Avatar Alexcendre62 dit :

    Ce sera malheureusement la dure réalité lorsqu’il y a des élections les gens qui n’ont pas le courage d’aller voter vont se rendre compte de l’ampleur de leur connerie car nos problèmes viennent en grande partie de la gestion actuelle plus que lamentable de notre pays .

  11. Avatar Karnyx dit :

    Avec cette phrase, tout est dit à propos de la France :
    « engoncée dans la culture de la “lutte des classes”, dans l’absence de patriotisme et dans l’inculture économique »

  12. Conan Conan dit :

    François Fillon avait prévenu, peu après sa nomination comme 1er ministre par Naboléon : je suis à la tête d’un Etat en faillite !
    La raison ? Celle que personne ne veut-ou ne peut-révéler : L’ ECONOMIE DE NOTRE PAYS EST PARASITEE JUSQU’A L’OS PAR L’IMMIGRATION, ceci, depuis la loi sur le regroupement familial !
    Mr Charles Prat, magistrat spécialisé dans la fraude sociale, a eu les pires difficultés pour mener son enquête qui l’amène au constat d’un déficit de 30milliards/an rien que pour l’usage frauduleux de la carte vitale !!…
    Ce parasitage bénéficie de multiples complicités et ce sont autant de bâtons dans les roues auquel le Magistrat a du faire face..
    Quan on sait que + de 42% des allocataires des CAF (source Le Figaro Magazine) sont nés à l’étranger, on a tout compris !
    La conquête pour l’islam, avant même de passer au djihad et à la guerre sainte, c’est l’infiltration et le noyautage des services clefs des institutions des pays hébergeurs, principalement : les guichets payeurs !!…

  13. Avatar Anne Lauwaert dit :

    je ne sais plus qui annonçait un écroulement economico-etc. « pire que la deuxième guerre mondiale » – le virus a bon dos , tout ça c’est à cause non pas des gouvernements, de la mondialisation ou autres « Système » etc. non… c’est à cause du virus…
    figurez-vous que même à Geneve il y a des files de pauvres qui viennent mendier des aliments… parmi eux les clandestins qui ne trouvent plus de petits boulots… les gens ont faim…en 1789 les gens avaient faim…

  14. Avatar UN GAULOIS dit :

    « en 1789 les gens avaient faim »

    S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche. Une phrase qui a mis la « veuve » au travail.

  15. Avatar bm77 dit :

    L’extrême assistanat social sur lequel on a habitué toute une population à vivre , est devenu un complément salarial pour certains quand ce n’est pas un pactole pour les plus rusés qui sont même propriétaires dans leurs pays d’origine en louant leurs maisons et donc en exploitant des plus pauvres que eux au pays ou au bled !!
    C’est une réalité puisque certains en peuvent s’empêcher de s’en vanter dans les banlieues:
    Tout cela fait que les gens qui tirent intérêt de cette manne sociale ne s’accommoderont certainement pas de la disparition de leur source de promotion sociale !
    Cela se cumulera aux problèmes auxquels les Français seront confrontés eux mêmes par les fermetures d’entreprises tuées par le confinement et donc un surplus énorme d’indemnités chômage tout en demandant le double d’effort à ceux qui auront la « chance  » d’avoir conservé leur emploi ! Et donc pas de vacances et les repos rognés!

Lire Aussi