C’est une bombe ! Macron vient de signer le décret : les enfants apprendront l’arabe dès le CE1 !

Publié le 2 mai 2020 - par - 88 commentaires

.

Mahomet en rêvait, Macron l’a fait

C’est au journal officiel du 2 mai et c’est à peine croyable. En plein confinement…

Ce n’est pas un poisson d’avril, disons-le d’emblée.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041841288&dateTexte=&categorieLien=id

Un décret du 30 avril de Macron, Philippe et Le Drian prévoit l’enseignement de la langue arabe dès l’école élémentaire, à un âge où les enfants n’ont même pas appris à écrire, lire le français et compter ; un âge où ils découvrent la langue française.

A l’heure où chacun s’agite et s’inquiète pour sa santé et celle de ses proches, pour l’économie, pour la possibilité de retrouver une vie à peu près normale, la préoccupation gouvernementale est d’inculquer une langue étrangère qui est celle du Coran à des petits qui peinent déjà à maîtriser la langue de Molière.

De plus en plus de parents risquent de ne pas vouloir envoyer leurs enfants à l’école, c’est certain !

Cela intervient en application d’un accord signé à Tunis en 2017 par Belkacem…  Il aurait suffi de ne pas publier l’accord pour refuser de continuer cette politique.  La France est assez libre dans ce domaine, il n’y aura jamais un huissier pour sonner à la porte de l’Elysée contrairement aux conventions entre particuliers…

Le titre a le mérite d’être explicite : décret du 30 avril 2020 portant publication de l’accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République tunisienne dans le domaine de l’enseignement de la langue arabe à l’école élémentaire en France, signé à Tunis le 31 mars 2017.
.

Cet accord a été motivé officiellement par la « volonté de coopérer étroitement en faveur d’une amélioration de la qualité des enseignements » et « pour la France », par  » les objectifs de diversité linguistique dans le premier degré et de continuité dans le second degré portés par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République ».

.

La diversité expliquerait ainsi l’entrée de la langue arabe dans les écoles primaires, alors que de nombreux enseignants déplorent déjà le recul de la maîtrise de la langue française dont l’apprentissage leur semble une priorité absolue ! Est-ce en sachant mieux parler arabe que les élèves auront un niveau correct en français ? On peut en douter !

En théorie, l’apprentissage de l’arabe sera facultatif… MAIS ! Il y a un MAIS !

L’article 5 du décret prévoit en effet que les résultats obtenus auront un impact sur l’APPRECIATION GENERALE DU TRAVAIL de l’élève !!!

L’arabe devient une option bonifiante comme les langues mortes l’étaient autrefois ! L’option latin permettant souvent de gagner quelques points pour décrocher une mention au bac, c’est d’ailleurs pourquoi beaucoup la gardaient tout en détestant le latin…

Ainsi, l’enfant qui ne voudra pas – ou dont les parents ne voudront pas – apprendre l’arabe passera pour un fils de fascistes refusant la diversité et risquera de se voir pénalisé par rapport aux autres

De plus, l’article 6 encourage à continuer ensuite cet enseignement au collège en organisant des passerelles du primaire au secondaire.

Des enseignants tunisiens pourront alors obtenir un titre de séjour pour venir enseigner l’arabe en France ! Et ce, dès la réouverture des classes puisque le décret entre en vigueur RETROACTIVEMENT au 1er/4/2020 !!!

.

  • Chapitre IER : Enseignement de langue arabe Article 1er

    Dans les écoles d’enseignement public en France, il peut être organisé, en coopération avec les autorités tunisiennes, et selon les conditions locales, un enseignement complémentaire de langue étrangère se rapportant à la langue arabe.
    Cet enseignement doit être assuré dans le respect des principes généraux de l’Education nationale française et conformément à la législation française en vigueur.

    Article 2

    Cet enseignement facultatif est accessible à tous les élèves volontaires, en accord avec leur famille et dans la limite des places disponibles, de la classe de cours élémentaire première année à la classe de cours moyen deuxième année.

    Article 3

    Cet enseignement est organisé pendant le temps scolaire en complément des enseignements obligatoires prévus pour tous les élèves par les programmes en vigueur, à raison d’une heure et demie (1,5) par semaine.

    Article 4

    Cet enseignement propose un apprentissage de la langue arabe qui fait référence à la culture arabe, notamment à des éléments de la culture tunisienne. Les contenus de cet enseignement sont adossés au Cadre européen commun de référence pour les langues et visent le niveau Al.

    Article 5

    Les résultats obtenus par les élèves dans le cadre de cet enseignement sont pris en compte dans l’appréciation générale de leur travail scolaire et portés à la connaissance des familles.

    Article 6

    Une continuité des apprentissages sera progressivement et selon les conditions locales, assurée au collège. Cette continuité est prise en charge par les professeurs du secondaire de l’Education nationale.

  • Chapitre II : Personnel enseignant Article 7

    En fonction des besoins, le Gouvernement de la République tunisienne sélectionne et rémunère les enseignants tunisiens titulaires des cadres du ministère tunisien de l’Education. Ces enseignants disposent des compétences pédagogiques et linguistiques nécessaires à l’enseignement de l’arabe en France. (…)

    • Pour le Gouvernement de la République française : Najat Vallaud-Belkacem
      Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Fait le 30 avril 2020. Emmanuel Macron Par le Président de la République : Le Premier ministre, Edouard Philippe ; Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian ».

 

 

Note de Christine Tasin

Merci à Maxime d’avoir attiré notre attention sur cette félonie supplémentaire de Macron. 

Il est clair que cet enseignement, pour facultatif qu’il soit, remplacera l’enseignement actuel de l’anglais ou de l’allemand en primaire dans certains quartiers… que les élèves, issus de l’immigration ou français de souche n’auront très vite que ce choix et que l’ouverture aux langues européennes disparaîtra avec le reste, avec notre histoire, notre culture… Il va nous falloir riposter, j’y réfléchis.

Pourquoi il ne faut pas d’enseignement de l’arabe en France

 

Print Friendly, PDF & Email

88 réponses à “C’est une bombe ! Macron vient de signer le décret : les enfants apprendront l’arabe dès le CE1 !”

  1. hoplite hoplite dit :

    Chouette, on va retrouver l’école des filles à gauche et l’école des garçons à droite de la porte d’entrée, avec deux cours de récréation séparées par un grillage. Messieurs les maires, prévoyez des budgets en ce sens pour 2021.

  2. Avatar Michel TOURAILLE dit :

    Je vote pour le second de Marine s’il se présente aux prochaines élections !!!!

    • Maxime Maxime dit :

      Il ne vaut pas mieux. Seule Marion a un discours potentiellement islamophobe, et de plus elle le fait habilement car elle vise l’islamisation du territoire, ce qui lui évite le risque d’être ennuyée par les poursuites pour incitation à la haine et tout le tintouin.
      Marine demande l’accès aux mosquées à partir du 11 mai…
      https://twitter.com/MLP_officiel/status/1257006806636920841?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet

      • Christine Tasin Christine Tasin dit :

        ça fait grincer des dents mais c’est un responsable politique elle évite ainsi habilement de cristalliser sur elle pour un mot et l’accusation de ne pas considérer les musulmans comme les autres, pour le moment il vaut viser Macron et sa clique, et ne pas les laisser dévoyer les critiques par des procès de Mposcou

  3. Avatar Zaf dit :

    Et bien voilà on y est l’Arabe a l’école ou les gamin peine à apprendre le français grave décision pour les parent quine voudrons pas que leurs enfants apprennent in langue qui ne leurs servira a rien si ce n’est comme moi a dire bonjour aux marchand de fruits et légumes ce qui est marrant dans cette loi c’est que les arabes les vrais du moyen orient apprend le français Liban ou l’anglais ici bin c’est aux petits français d’apprendre l’arabe
    W
    A MOINS QU’ILN’Y AI UN QUELQUONQUE désir d’arabiser la France sans un coup de sabre

  4. Avatar Caughnawaga dit :

    L’arabe ça sert à rien. Le russe est préférable, avec les États-Unis, la Russie est une puissance mondiale. Les arabes une nuisance mondiale. Au forçaille le chinois.

  5. Avatar Marc FOURLINNIE dit :

    Bon, il veux en rajouter dans le contexte actuel, c’est la meilleure de l’année. Et la réforme de la constitution républicaine qui avait imposé le français en langue nationale? A c’est vrai, la nation n’existe plus dans sa cervelle de psycopathe!
    Bonjour la barbarie!

  6. Avatar Bayard dit :

    Une proportion incroyable d’élèves ne savent pas lire en sixième. La priorité n’est certainement pas de donner des cours d’arabe en primaire. On a bien affaire à une volonté idéologique irresponsable. Ras le bol de voir mon fric dilapidé pour tous ces nullards irrécupérables pour la plupart !

  7. Avatar CH dit :

    on en a assez de ces gens qui pompent la secu pas besoin de leur lange s ils veulent la parler qu ils retournent chez eux

  8. Avatar grr dit :

    ha, vivement l’arabe en mode SMS …

  9. Avatar legros dit :

    2eme essai :.
    Je pense que beaucoup de «  » dirigeants «  » et de Français ne connaissent pas l’histoire notre PAYS ou alors volontairement oubliée ,pour continuer à Anéantir notre Peuple ; qu’ils aillent sur Google et fassent connaissance de ce que Charles MARTEL a fait en 732 à Poitiers , et qui a repoussé les Arabes ,entrés dans notre Pays par Gibraltar, qui ont commis des horreurs sur l’Ouest de la FRANCE.. J’en pleure de désespoir de vivre ce que j’entends et vois.Pour moi c’est à VOMIR.Ceci dit j’ai vécu dans des pays multiraciaux et je n’ai jamais de telles confrontations existentielles.

  10. Avatar Le bourguignon dit :

    Pauvre France: tu agonise dans l indifférence la plus totale ,étouffé par un sinistre manipulateur Hé réveille toi…demain ,il sera trop tard..
    .Aux armes citoyens

  11. Avatar Schulmeister dit :

    Faut boycotter c’est tout ,apprendre l’anglais, l’espagnol, l’allemand oui ,mais l’arabe NON. Il va surtout falloir se bouger les fesses sinon MACRON va encore nous imposer d’autres dictat sans respect pour le peuple Français ni pour la culture Française. Il s’en fou il n’a pas d’enfants.

  12. Avatar charles curot dit :

    Ma mère parlait le patois quand elle allait à l’école et les instituteur la battaient pour qu’elle parle le Français. Aujourd’hui on vend les derniers pans de notre culture à des gens qui haïssent notre pays et nous mêmes.

  13. Avatar Christian ROBERT dit :

    Bonjour,

    1/La veille sur l’aboutissement de ce décret, si elle a eu lieu efficacement depuis la date de sa création, cad en relation directe avec les auteurs du groupe de travail à l’origine de son élaboration, aurait dû normalement donner lieu à un débat périodique et à une information publiée. Cela n’est pas évoqué.

    2/Vous ne mettez pas suffisamment l’accent sur l’absence de débat national. Or, ce sujet impacte directement l’identité de chaque français. Chaque français aurait dû normalement être associé à son élaboration dans le cadre d’une consultation nationale structurée.

    3/Mettre l’accent sur le niveau du français c’est bien. Ne convient-il pas également de mettre l’accent sur la méthode d’enseignement utilisée par les enseignants concernés ? Comment cette méthode est-elle définie à ce jour ? Est-ce que le niveau en français des élèves ainsi que la méthode utilisée font l’objet d’une appréciation permanente qui est mesurée dans l’espace temps pour pouvoir l’apprécier régulièrement de façon objective et pertinente ?

    4/De toute évidence, l’apprentissage de la langue arabe aura un impact sur l’islamisation de la France. Cette dérive en faveur de l’islamisation de la France est-elle volontaire et appréciée ? Si c’est le cas, comment ce sujet est-il apprécié dans l’espace temps ?

    5/Ce sujet a nécessairement un impact économique et corrélativement pose le problème du choix de sa mise en place par rapport à d’autres sujets étudiés ainsi que corrélativement l’étendue possible aux classes supérieures à celles de l’école primaire. Car, de toute évidence, on aborde différemment une matière scientifique ou technique en langue française ou en langue arabe. Comment cet impact économique a t-il été apprécié par l’aréopage politique français impliqué dans l’élaboration de ce décret ? Une publication a t-elle eu lieu relatant une analyse approfondie de cette impact économique ?

    Cordialement.

  14. Avatar ROBERT Christian dit :

    Bonjour.
    Avez-vous reçu mon commentaire envoyé depuis Bangsaray en Thailande ?
    Cordialement.

    • Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

      Un de vos commentaires a été publié ce matin vers 8 h. Il est en cinq parties et relatif à l’enseignement de l’arabe en CE1. Il n’y a pas d’autre commentaire à votre nom depuis. Pour faciliter les recherches, il faudrait préciser l’heure d’envoi (heure française …).

Lire Aussi