Hidalgo prévient : le 11 mai, vous ne serez pas les bienvenus à Paris !

Publié le 1 mai 2020 - par - 18 commentaires

 

Les ennemis de  la liberté de circuler ont averti le populo par voie de presse : le  gueux sera persona non-grata dans la capitale après le 11 mai !

Hidalgo  se comporte donc en chienne de garde, comme si la capitale était sa propriété privée.

Dans ses jupes : le Père fouettard, son fameux  préfet vert-de-gris certainement nostalgique de l’Allemagne de l’Est où chaque déplacement était scruté.

C’est que Madame la Comtesse était bien tranquille dans son palais jusqu’à présent, régnant sans partage. Alors la voilà prête à mordre  tous ceux qui oseront  s’en approcher un peu.

 

Pas question de voir les rues de Paris envahies de voitures dès le 11 mai. Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, et Didier Lallement, le préfet de police de Paris affichent leur fermeté, alors que la date du déconfinement approche et que les déplacements en transports en commun s’annoncent compliqués (masque obligatoire, respect de la distance physique, un siège sur deux condamné…).

« Il est hors de question que nous nous laissions envahir par les véhicules et la pollution, parce que cela aggraverait la crise sanitaire », a tonné l’élue lors du Conseil de Paris, mardi après-midi. Selon la maire de Paris, tout doit être mis en œuvre pour éviter que les Franciliens ne privilégient trop la voiture plutôt que les transports en commun pour se rendre à leur travail (nouveaux axes de circulation en vélo, parkings relais aux portes de la capitale, etc.)

Des contrôles aux portes de Paris ?

« Il faudra sans doute prendre des mesures de régulation du trafic, a prévenu, mardi, le préfet de police de Paris, Didier Lallement. Nous allons surveiller la circulation. Pas question d’être submergés ».

Source

 

En somme, pour Hidalgo,  vive le modèle cubain où tout est contrôlé !

Tiens, en 2016, Hidalgo tout sourire recevait le camarade Castro, bienvenu à Paris (première vidéo censurée, nouvel essai avec celle-ci !) :

 

 

Celle qui aimerait tant  régler les choses comme à Cuba regrette déjà les délices du  confinement, qu’à n’en pas douter elle rêve perpétuel en s’endormant chaque soir.

Et ceux qui s’imaginent pouvoir revenir le 11 mai  sont des pouilleux illégitimes et des indésirables.

Les indésirables ne sont pas ceux qu’on imagine : chez Hidalgo, bienvenue aux clandestins, bienvenue aux  parasites en tout genre, bienvenue aux criminels qui animent la rubrique des faits divers, bienvenue à la diversité qui fait « rayonner » mondialement la capitale. Mais « non » aux gueux de banlieue ou de province qui à ses yeux n’ont à faire dans la capitale !

Paris, c’est pour moi et mes protégés ! Les autres, venus de l’extérieur  et qui par définition ne sont pas ses électeurs, n’ont qu’à rester chez eux !  Il faudrait expliquer à Hidalgo qui ne voit que des nuisibles et des indésirables que dans chaque auto se trouvent des personnes, des gens !

Pour Hidalgo, les indésirables sont :

-ceux qui feront le déplacement pour enfin  revoir des membres de leur famille, leur chéri(e), voire des amis, les sans-gêne !

-les gens qui ont besoin de venir à leur rendez-vous : avec le notaire, le médecin, le kiné, le juriste, le marchand de lunettes, l’agent immobilier, les professions libérales, les experts  en leur domaine….

-ceux qui contribuent à la richesse de la ville et permettent aux commerçants et professionnels du tourisme, bien contents de retrouver  enfin des clients, de payer leurs loyers, leur personnel  et leurs taxes ! Mais Hidalgo préfère sûrement aggraver la crise économique.

-ceux qui tout simplement pourront enfin venir manger une glace ou une gaufre, admirer Notre Dame, acheter un meuble, une carte postale, aller dans une bijouterie, choisir une robe de mariage, se procurer enfin le cadeau d’anniversaire du petit dernier, passé depuis trois semaines…

Et puis zut ! Marre de cette infantilisation…

…marre de devoir se justifier pour se déplacer et de remplir un papier avec l’heure de sortie simplement pour aller acheter un timbre-poste ou une baguette. Marre d’être tenu en laisse par les Hidalgo et consorts qui nous raccourcissent ou nous allongent la corde au gré de leurs caprices. Nous n’avons aucun compte à rendre ces staliniens qui voudraient nous assigner à résidence et nous chasser de la capitale où nous avons droit de cité, autorisation d’Hidalgo ou pas !

Raison invoquée pour garder Paris pour elle seule : la pollution, qui aggraverait la crise sanitaire ! Le moyen : utiliser le code de la route pour repousser les voitures hors de Paris !

Au passage, Hidalgo l’égoïste oublie un peu vite que les Parisiens sont massivement partis envahir les villages de province. Elle oublie  aussi de dire qu’elle prend largement la voiture pour se déplacer…Elle oublie aussi de dire que la pollution n’a baissé que de 5 % pendant le confinement.

Quant aux transports en commun qu’elle affectionne tant (pour les autres !), c’est l’équation impossible. Un chiffre : chaque jour, 12 millions de voyages sont effectués sur le réseau de la RATP. Et il n’existe pas d’alternative capable d’acheminer autant de passagers en si peu de temps vers leur lieu de travail. Des journalistes ont  déjà pu le constater sur la ligne 13 à l’aube en cette fin avril : on trouvait moins d’usagers qu’en temps normal mais déjà trop pour respecter la distanciation sociale…Hidalgo est une menteuse et une hypocrite : on sait bien qu’elle hait viscéralement  les artisans en camionnette, les cars de touristes, les vilains  investisseurs et les tous visiteurs qui foulent le pavé parisien. Bref, les gens en général, pas les parasites mais bien ceux  qui font la vie normale d’une ville.

Pour Bernard Jullien, maître de conférences à l’université de Bordeaux dans le Point :

On croyait la voiture condamnée à disparaître peu à peu. Et voilà que l’épidémie de coronavirus, quelques mois après le mouvement des Gilets jaunes, vient nous rappeler à quel point la « bagnole » reste un élément essentiel, un symbole de liberté.

Dans les mois qui viennent, tout le monde se méfiera des transports en commun. Cela risque de conférer une prime aux transports individuels, comme l’automobile. La voiture est un choix de liberté. Cependant, il faudra voir si les comportements sont transitoires ou résilients. Dans les zones denses, avec des transports en commun surchargés qui posent un problème sanitaire, il y aura un transfert vers l’automobile dans un premier temps.

Ce n’est certainement pas Hidalgo qui subira le métro aux heures de pointe !

Mais la savante  Hidalgo « sait  mieux ». Il faut bien invoquer une (fumeuse) raison pour oser  aller  contre la liberté de circulation chèrement gagnée !

Ne laissons personne nous reprendre notre  liberté de circulation ni même prétendre un jour que nous n’aurions pas droit de cité dans la capitale !

 Vive le retour à la vie normale !

Sortons les tables des cafés,  les poèmes et la musique, saluons les passants, célébrons  la libération, réjouissons-nous de nous retrouver et fêtons la fin de l’assignation à résidence dictée par ces pince-sans-rire qui ne savent qu’interdire et verbaliser !

Vivons, soyons heureux !

Et chantons sous les fenêtres d’Hidalgo, à lui en faire mal aux oreilles  .

Elle n’est que de passage et s’en ira bien un jour. La capitale est éternelle.

Print Friendly, PDF & Email

18 réponses à “Hidalgo prévient : le 11 mai, vous ne serez pas les bienvenus à Paris !”

  1. Avatar inconnue dit :

    encore une qui se croit sortie de la « cuisse de Jupiter » mais quelle idée tous ces parisiens ont eu de voter pour une personne aussi infecte.

    • Avatar JACQUES SCRIMALI dit :

      Oui, mais,,quelle idée tous ces francais ont-ils eu de voter pour cette bande de minable actuellement au pouvoir????? Quelqu’un peut-il me le dire? Et quel sera le futur de la France? Les francais iront-ils aux urnes pour encore et encore, depuis des décennies, ramener les mêmes et pire encore si cela est possible! Il conviendra de se souvenir et agir en conséquence! Il y a en France des gens biens, instruits, des prix Nobel, des ingénieurs, des savants, des chercheurs, des hommes d’affaires intégrent, des présidents de grandes entreprises, des gens honnêtes, travailleurs, modestes, pas des resquilleurs et autres profiteurs, qui auront à coeur de rendre une vraie France au peuple français. Une mise à plat du systéme s’impose de maniére inpérative et en premier lieu stopper cette gabegie d’argent faîte au dépend des francais, des familles, des anciens, des malades, des handicapés, des écoles, univesités etc, merci.

  2. Hoplite Hoplite dit :

    C’est où déjà la place de Grèves ?

  3. Avatar Joël dit :

    Ha, ha ! La belle affaire. Même si elle me payait, je ne mettrais pas les pieds dans sa ville de merde.
    Je n’en suis pas encore réduit à visiter les poubelles.

  4. Avatar Cayssials dit :

    On ira la virer a coups de pieds au cul elle et son accolite de préfet de mes 2
    Ce con de préfet qui ressemble plus aux dirigeants de l’Allemagne de l’est que d’un pays démocratique.
    Le socialisme dans toute sa splendeur ce partis qui a foutu la France dans l’état actuel.
    Hidalgo méfie toi ,les jours dans ton Palet sont Comptés.

  5. Avatar Béret vert dit :

    C’est une belle illustration de ce qui nous pend au nez, l’écolo fascisme.

  6. Michèle Michèle dit :

    Quelle idée ont eu de voter pour? … quelqu’un qui leur ressemble !!!!:
    Tous ces bobos qui envahissent, régulièrement, les Cévennes, le Lubéron, les plaines verdoyantes du Vaucluse, et la Côte d’Usure, … etc. …
    Y font chier!
    Qu’ils le gardent leur Paris, la Cité Interdite????
    On est au temps de la dernière impératrice?

    Plus de ploucs dans Paris, chiche, répare ton robinet qui fuit, idiote.
    Plus de plombiers dans Paris, chiche,
    mais, alors, plus un parigot dans nos campagnes.
    La cité aux citadins,
    Les campagnes aux campagnards !!! QUI BOSSENT.

    A ben lèù, cars escoutaïres, au cop vénen !!!!

    You understand, OK !

    DELENDA CARTHAGO

    Gérard

  7. Avatar Jean Marc H dit :

    Que cette cône , se rassure je ne viendrais jamais a paris ,cette ville n’est plus un lieu de référence a visiter, hormis pour les chinois ,ou japonais qu’ils viennent voir votre la minable faune parasitaire coloree qui la polluent, on se croirait en Afrique, il est plus facile de se faire dépouiller ,violer et agresser a paris qu’à napples. Je compatis le vrais parisien qui doit subir cette malsaine occupation , je reste dans mon Périgord , bien plus sains.

    • Avatar Baribal dit :

      @ Jean-Marc H

      Idem.

      Je ne suis plus allé à Paris pendant près de 20 ans, alors que j’y allais régulièrement dans les années 80-90. J’y suis retourné, avec ma compagne, en novembre 2017. J’ai été effrayé par la faune cosmopolite, la foule oppressante, la saleté, le coût de la vie, les chantiers, toutes ses barrières qui fleurissaient partout et la circulation anarchique. Une ville hostile, agressive, un enfer où je ne mettrai plus les pieds ! Plus rien du Paris accueillant que j’ai connu où l’on pouvait flâner et se distraire sans se sentir en insécurité.

  8. Avatar moustache et trotinette dit :

    Bonne nouvelle, mais qu’est-ce qu’elle voudrait que l’on ait à y foutre? toutefois elle ne voudrait pas garder ses ouailles
    J’ai déjà constaté que dès qu’ils ont une minute, c’est pour se rendre sur les plages de Méditerranée… je souhaiterais donc qu’ils restent confinis.
    J’avais posé la question à un parichien: qu’elle est la différence entre le camembert et le Coulommiers ?: Réponse: Le camembert c’est à l’Ouest, le Coulommiers à L’est…. J’ai mis longtemps à comprendre que nous avons là le point zéro du monde…

  9. Avatar Jeff dit :

    Derrière cette annonce, il y a une information que je trouve particulièrement JOUISSIVE : la clique de malfaiteurs actuellement au pouvoir se chie dessus, fait dans son froc chaque jour. La pollution ? Hidalgo n’en a rien à branler ! Une bonne partie de la population ne souhaite pas « monter » à Paris pour aller sucer des glaces mais pour bien autre chose et ces ordures le savent. Ils ont la trouille, voilà la vérité.

  10. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    C’est incroyable !

    Pour qui se prend-elle ?

    Paris, en effet, ne lui appartient pas !

  11. Gamma Gamma dit :

    La France est gouvernée par des ennemis du peuple Français.Mais à quoi joue ce gouvernement ? Après avoir mis à plat l’économie de notre pays vue les décisions incohérentes en tout genre, nous aurons des lignes rouges virtuelles à ne pas franchir, mais les frontières sont ouvertes, va comprendre !
    Ils avaient l’occasion de remettre de l’ordre dans les zones de non droit, non seulement ils ne l’ont pas fait, mais ils on légitimé la désobéissance dans ces zones en appliquant les 23 poids 2 mesures.. Si ce ne sont pas des pervers qui nous gouvernent ? Hidalgo qui agit en Seigneur des terres et ne se sent plus ! Le covid-19 remonte à la surface toutes les tares qui ont gangrené notre France.

  12. Avatar Marcel B. ( Ardèche ) dit :

    Que je sache plus de 15 % des parisiens sont actuellement confinés dans des résidences secondaires du centre et du sud , alors si ceux ci veullent conserver le privilège de pourvoir y retourner, qu’ils sanctionnent aux urnes cette conne, sinon ils seront autant méprisés que cette dégénérée.

    • Avatar Joël dit :

      Ce qui serait marrant, c’est que tous ces bobos qui ont fui la capitale ne puissent plus y rentrer.

  13. Avatar Gillic dit :

    Ne serait elle pas raciste vis à vis des non parisiens ? Je la verrai bien écartelée place de grève devant l’ Hotel de Ville !!!!

  14. Avatar pepère dit :

    une pauvre *** … (il faut rester poli)

    Espérons qu’on arrivera à la faire calter. S’il y a des gens atteints parce qu’ils ne peuvent pas s’isoler en venant en voiture, il faudra une fois pour toutes la mettre au tribunal.

Lire Aussi