Battez-vous pour qu’il n’y ait pas de carrés musulmans dans nos cimetières !

.

Je vous propose de mener une contre-offensive active et donc publique contre la pression qu’exercent actuellement plusieurs membres de la communauté musulmane (particuliers et associations) – ainsi que des medias et des politiques -en faveur d’une dérogation que leur octroieraient les communes et les établissements publics de coopération intercommunale en autorisant la multiplication et l’extension des carrés musulmans dans les cimetières. 

Voir aussi https://lesmusulmans.fr/urgence-janaza/mobilisation-demande-carre-musulman/

Vous trouverez ci-dessous le  message que j’ai envoyé hier matin à Monsieur Bernard POIRETTE qui animait, ce jour, le journal de 6 à 9 heures sur Europe 1 et à Monsieur Hervé GATTEGNO, directeur de la rédaction de Paris-Match et du Journal du dimanche, également éditorialiste du dimanche sur Europe 1.

J’ai réagi car il a présenté un reportage tendancieux sur le manque de carrés confessionnels dans les cimetières de France dont souffriraient particulièrement les musulmans en cette période de confinement où le quasi-arrêt du transport aérien et les pays d’origine interdisent le rapatriement des corps des défunts musulmans, comme c’est le cas en temps normal. 

J’ai réagi, comme j’avais réagi il y a peu sur le même sujet auprès de Paris-Normandie, car il s’agissait d’une nouvelle intervention d’un média, cette fois-ci national, s’inscrivant en soutien de l’offensive actuelle conduite par divers acteurs de la communauté musulmane pour imposer leur règle au détriment des propres choix de la France qui interdisent strictement, depuis le dernier tiers du XIX siècle, ces carrés confessionnels, hors bien sûr les territoires encore sous la règle du concordat de 1801.

Nous devons dresser un barrage contre cette nouvelle offensive qui vise à une nouvelle avancée des exigences communautaires et sectaires de cette communauté qui n’explique jamais que ses membres refusent en réalité d’être enterrés parmi les non-musulmans impurs et veulent donc s’assurer un statut dérogatoire, discriminant, fondé sur leur soi-disant supériorité.

En empêchant le succès de cette offensive du refus « d’être mort ensemble », nous contribuerions à éviter un enracinement encore plus solide de ces populations exogènes sur la terre de France dont elles menacent déjà l’identité ethnoculturelle, comme l’explique clairement Jérôme FOURQUET, notamment en page 147 de son livre L’Archipel français, et finalement la stabilité politique et donc l’avenir de notre pays.

.

Monsieur le Directeur,

Voici en gros, le message que j’ai envoyé à Europe 1, ce matin, après leur sujet sur les carrés musulmans qui est intervenu juste avant votre éditorial.

« Pourquoi n’expliquez-vous pas à vos auditeurs la raison pour laquelle les musulmans refusent d’être enterrés, ENSEMBLE, avec les non-musulmans, dans des cimetières classiques ?

Pourquoi ne pas avoir expliqué à vos auditeurs que la loi de la République française et laïque interdit tout carré confessionnel ?

Nous savons que le ministère de l’Intérieur et le Conseil d’Etat poussent les maires à s’affranchir du respect de cette loi ( lois du 14 novembre 1881, 5 avril 1884 et 9 décembre 1905 ) dont les dispositions ont été intégrées dans le Code Général des Collectivités Territoriales, mais il importe, plus que les circulaires du ministre, que le caractère laïque et neutre de la République soit également bien visible dans les cimetières.

Il serait singulier tout de même que ceux qui se font les prosélytes du soi-disant  » vivre ensemble  » refusent d’être  » enterrés ensemble  » avec les non-musulmans !

Accepter les carrés confessionnels conduirait à un regrettable retour en arrière vers l’obscurantisme qui prévalait avant la Révolution française, en la matière.

Je vous prie de croire en l’expression de mes sincères salutations. »

Marcel GIRARDIN

 

Post-Scriptum

Nous invitons nos lecteurs à écrire à leur tour aux journaux, aux Maires, et notamment aux Maires des communes islamisées où la pression est forte, comme nous l’avons évoqué dernièrement. Il n’est pas inutile d’envoyer un courrier à votre Maire, même si la pression n’est y pas trop forte en ce moment. Les Maires doivent savoir qu’une bonne partie de leur population refuse la ségrégation dans la mort.

 

 245 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Il y en a déjà ! J »en connais un , sur la petite île Ste Marguerite , en face de Cannes…un petit cimetière musulman ….je ne sais pas qui étaient ces musulmans , ni pourquoi ils ont été enterrés là ….sur une île on ne peut plus catholique , appelée Ste Marguerite , soeur de St Honorat , nom de la 2ème île de Lérins ….à Cannes .

  2. Le racisme musulman se manifeste librement partout. Et pour traduire mon sentiment envers cette secte de fous dangereux, Le symbole de la secte des égorgeurs fait bizarre dans un cimetière où on espère reposer en paix; et partout où cette saloperie de secte existe la paix est impossible.

  3. la classe ce cimetière!!

    je pense a un cimetière militaire

    les inhumés ont un age de 19 a 26 ans comme onpeut le lire

    quand au reste , carrés et autres foutaises confessionelles, il est temps de supprimer ces incongruités

    • Sur la 1ère tombe est écrit : 40e RANA ( régiment d’artillerie nord africain )

       » Durant la campagne de 1940, le 40e R.A nord-africain combat dans les Flandres et cesse la lutte à Haubourdin le 31 mai 1940 dans le Nord. L’ennemi lui rend les honneurs de la guerre.
      Il renaît en 1943 au Maroc au sein de la 2e DB. Il débarque en Normandie le 31 juillet 1944 et participe, avec ses canons M7 Priest, à la libération de Paris, à la bataille de Dompaire et à la libération de Strasbourg.  »
      ( wikipedia )

      T’as raison, dans ce cas, rien à dire.

      • Claude, simplement qu au cimetière américain les maguene david fleurissent entre les croix

        et la chapelle est un bijou d’ union

        un jour en passant par Seclin, j’ eus l’ occasion de visiter un cimetière militaire allemand de WW1

        là aussi, des croix et des « tables de la Loi » mélangées
        j’ai déposé quelques cailloux…………..

        Ces jeunes ommes qui ont servi la France, heureux quils soient inhumés en France

        parce que inhumés en Algérie …………..tu imagines le champ défoncé
        l

  4. Merci pour cet article. Dans mon bled, pas de carré muzz ! N’empêche, le problème est concret !

Les commentaires sont fermés.