Pour les musulmans, l’urgence du moment est la multiplication des carrés musulmans dans nos cimetières


Pour les musulmans, l’urgence du moment est la multiplication des carrés musulmans dans nos cimetières

.

Ecœurant : en pleine crise nationale,  ils  en profitent pour faire avancer leurs revendications communautaristes.

Jusque dans les cimetières qui devraient correspondre au droit islamique.

 

Nous assistons  (ou plutôt les maires qui sont en première ligne) à une indécente pantomime,  à un moment où l’effort de la société devrait se concentrer sur les malades et les véritables problèmes vitaux.

Mais avec eux, aucun répit.

Ils s’imaginent que la France est affaiblie et regarde ailleurs ?

Les voilà plus hargneux que jamais !

Notre pays vit un moment historique : ils se disent qu’il y a une carte à jouer pour avoir gain de cause au milieu de la crise : c’est le moment de faire céder les kouffars.

Alors que la population est confrontée à un  drame sanitaire qui devrait les pousser à faire une trêve dans leurs revendications, les musulmans profitent de l’état de sidération de la France pour faire pression auprès des municipalités : vite, vite, soyez « humains », abandonnez votre laïcité et accordez-nous des carrés musulmans.

.

Ils ne cachent plus qu’ils  placent  le droit islamique au-dessus de nos lois et entendent bien ne pas se mélanger avec les kouffars qu’ils  détestent et combattent.

Ils sont patients et nous resservent toujours le même argument, comme pour les mosquées, comme pour les écoles coraniques, comme pour le halal et les tenues vestimentaires : «  il y a une forte demande… »

Face au nombre, la France, Etat de Droit laïque, devrait céder et renoncer à appliquer la même loi à tous.

Dans plusieurs endroits (Nord…), ils cherchent la faille pour avancer leurs pions. Pas au niveau national. Mais localement, à l’usure. En harcelant les élus. Ce qui est une forme de djihad.

 

Exemple à Vernon (27), localité proche des métropoles musulmanes des Yvelines ( Mantes-la-Jolie …).

Ils font le siège de la mairie qui a sûrement d’autres choses plus importantes à régler en ce moment.

Où l’on voit que c’est à la République d’accepter leurs coutumes, pas à eux de s’intégrer !

 

(Paris Normandie)

La période particulière du confinement a relancé le débat. La plupart des pays ayant fermé leurs frontières, de nombreuses familles musulmanes sont contraintes de trouver une solution à Vernon pour inhumer leurs proches. Reste que le cimetière de la ville ne comporte pas de carré musulman…

Un habitant a ainsi interpellé François Ouzilleau, maire (DVD), lors du live Facebook organisé le 31 mars.

« Sans carré musulman, comment fait-on pour enterrer notre frère qui vient de décéder il y a quelques jours et qui ne peut ni être rapatrié, à cause du confinement, ni être enterré à Mantes-la-Jolie ou Évreux, car les municipalités ne prennent que les personnes de leur ville par souci de place ? »

Le maire : « Tout le monde est à la même enseigne »

L’édile s’est alors appuyé sur « deux principes fondateurs que sont la neutralité et la laïcité. Que l’on soit catholique, musulman, athée ou libre penseur, tout le monde doit respecter ce cadre, et nous souhaitons que la sérénité des lieux soit respectée. Les cimetières sont des lieux multiconfessionnels. Il n’y a pas de distinction à faire entre les habitants de la commune. Par conséquent, au cimetière, chacun est enterré, quelle que soit sa religion, son origine… Tout le monde est donc à la même enseigne et c’est aussi cela qui fait la beauté de notre Nation ».

.

Une réponse qui a été loin de satisfaire une autre habitante de la commune, concernée par le sujet :

« Je suis citoyenne vernonnaise et je souhaiterais être enterrée à Vernon, pas à Mantes-la-Jolie ni à Évreux. Pourquoi ces deux communes qui respectent les lois fondatrices de la laïcité ont-elles un carré musulman ? Les normes sont pourtant respectées ? La loi est identique sur tout le territoire ? Vous vous déchargez de cette responsabilité ! Notre droit est d’être enterrés selon nos souhaits. Aujourd’hui, nous sommes citoyens vernonnais contributeurs de l’économie de notre commune et de surcroît contribuables et vous nous demandez de nous diriger vers d’autres communes ! C’est juste honteux ! »

 

Lorine Balikci a pris la tête du combat à Vernon et harcèle le maire.

Elle  s’est présentée aux dernières municipales sous la bannière du fumeux  parti fourre-tout « Mouvement Hommes Animaux Nature »… 

Le masque tombe avec la défense communautariste : ce n’est pas vraiment la défense du bien-être animal qu’elle avait en tête !

 

Lorine Balikci, tête de liste (SE) de Vernon, écologiste et citoyenne lors des élections municipales, avait déjà été saisie de la question de la création d’un carré musulman, à plusieurs reprises, lors de la campagne.

« En règle générale, le corps des anciens rejoint naturellement la terre de ses ancêtres à son décès. Mais pour notre génération, cela est moins naturel. Pour beaucoup, nous n’avons aucun lien avec le pays de nos parents et cela n’aurait aucun sens de se faire enterrer là-bas plutôt qu’en France. Mais nous aimerions tout de même que cela puisse être fait selon nos traditions, en période de confinement ou non. »

Lorine Balikci portera par conséquent la question devant le conseil municipal lorsqu’il se réunira dans les semaines à venir. « Cela mérite un vrai débat, car c’est une question qui doit être posée sur le long terme. Mais lors de cette période particulière du confinement, les habitants de confession musulmanesauraient apprécié un geste symbolique et d’humanité de la part du maire… »

Détails :

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/la-creation-d-un-carre-musulman-au-cimetiere-de-vernon-refait-debat-avec-le-confinement-GE16652730

Conclusion :

Ne jamais baisser la garde.

Ils ne lâcheront pas : « à long terme », comme ils disent, ils veulent que nos cimetières deviennent terre d’islam.

Et les droits des « mécréants » dans les pays musulmans ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


14 thoughts on “Pour les musulmans, l’urgence du moment est la multiplication des carrés musulmans dans nos cimetières

  1. Avatarjojo

    et seconde urgence
    les preparatifs du ramdam
    c’est dans 2 semaines………….

    Amis eleveurs d’agneaux et moutons, confinez vos animaux et protegez les
    La chasse et les vols vont commencer

  2. AvatarSamia

    La musulmanerie je la hais à un point !!! Je ne peux plus la voir en peinture, ils ne lâchent jamais rien ! Il faut bien se l’enfoncer dans le crâne pour ne pas l’oublier.

  3. Avatarpier

    Savez vous pourquoi l ‘on fait des petits trous dans les cercueils des muzz ?

    C ‘est pour que les asticots dégueulent !

  4. AvatarGloup la grenouille

    Le seul carré musulman envisageable est l’équarrissage, c’est-à-dire incinérés comme déchets dans une usine d’incinération animale entre un porc, un bouc, un rat et un sanglier.
    On dispose le mort au milieu de ces quatre cadavres déjà bien faisandés puis on y met le feu. Ils auront alors le ‘carré musulman’ qu’ils méritent.

  5. AvatarJ

    Notre droit est de vivre en France comme les Français. Z’êtes pas contents ? Dégagez en musulmanie. Merde à la fin.
    Bien d’accord avec Samia, moi non plus, je ne peux plus les voir.

  6. AvatarMachinchose

    LA solution:

    la crémation pour tous !!

    et qu on arrête avec ces conneries de place, de concessions,de cercueils, de pompes funèbre (a ce sujet je me dois de vous rappeler la saillie de Clémenceau lors du déçès du Président Félix Faure , mort en pleine fellation a l’ élysée

    « il voulut etre César et il est mort Pompé »

    je veux également préciser a tous ceux qui croient encore a la paix des cimetieresque tot ou tard leurs ossements iront a l’ ossuaire et deux ans plus tard au feu!!

    du fait qu il n’ existe plus de concessions dites « perpétuelles », sauf dans les petits pays de campagne

    mais pour toutes les grandes villesc’est fini !!

  7. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    On a déjà eu ;

    1)Les appels à « la prière » par « solidarité » (sic) : le plus inquiétant.

    2)Des musulmanes qui disent leur joie qu’ « enfin » (sic) les embrassades n’aient plus lieu

    3)Des musulmans qui s’indignent que le masque soit, maintenant, recommandé, alors que couvrir le visage de leurs femmes reste interdit.

    Tout est bon aux musulmans pour islamiser …

    1. AvatarCéline

      Et bien prenez vos pelles et creusez braves gens. Après s’être opposé au confinement et réclamé des toilettes mortuaires musulmanes, ils continuent de réclamer au lieu d’agir. Éviter les victimes supplémentaires en restant chez soi, en laissant les pompiers intervenir et en arrêtant de cracher partout aurait été 1 bon début. Mais on a affaire à des assistés profiteurs qui ne savent que se plaindre et attendre que les mécréants irrespectueux et inhumains fassent à leur place. Pas de bras, pas de carré musulman. Je me demande d’ailleurs si c’est bien admis par leur grand barbu que des mécréants s’occupent de leur sépulture.

  8. AvatarEmmanuel

    On a qualifié les appels à la prière musulmane de « Fake news ». L’information est écrite noire sur blanc sur les site « des dômes et des minarets ». 4 villes en France, 40 aux Pays-Bas…
    Et toujours aucune réaction…

  9. AvatarEmmanuel

    Il y est également écrit que c’est en soutien de leur communauté… Surtout pas d’amalgame !

  10. AvatarJean

    Qu’en pensent les élus qui prêchent le  » vivre ensemble  » alors que les musulmans ne veulent même pas être  » enterrés ensemble  » avec les mécréants que nous sommes ?

    Pourquoi les musulmans ne disent-ils pas qu’ ils ne veulent pas être enterrés parmi les non-musulmans car ceux-ci sont impurs et que leur repos éternel serait perturbé par les diables qui viennent tourmenter les non-musulmans dans leurs tombes ?

    En France, la loi républicaine et laïque interdit strictement les carrés confessionnels. Les maires doivent respecter et faire appliquer la loi et non pas faire du clientélisme religieux.

Comments are closed.