Mac Do ouvre à nouveau pendant que nos petits restos et cafés crèvent, eux !


Mac Do ouvre à nouveau pendant que nos petits restos et cafés crèvent, eux !

 

.

Fermée depuis le début du confinement, l’enseigne Mac Donald’s se prépare à rouvrir ses services de vente à emporter et de livraison. L’entreprise de junk food est en train de mettre en places des mesures sanitaires pour ses employés et ses clients. Après 2 semaines d’essai visiblement concluants, le groupe se prépare à la réouverture de nombreux restaurants.

https://www.sortiraparis.com/hotel-restaurant/restaurant/articles/213726-coronavirus-la-liste-des-mc-do-ouverts-en-ile-de-france-republique-en-drive-a-pa

.

Et ils disent quoi, les staliniens de Sud qui ont essayé d’avoir la peau d’Amazon ? 

Les gros cons de Sud ont gagné : Amazon n’a plus le droit de vendre livres, chaussures etc. en France.

Rien, ils bouffent Mac Do… Rien dans le citron, rien dans l’estomac, le boeuf carottes de mémé, c’est trop réac.

Et comme ils disent rien, il n’y aura pas de recours au tribunal administratif…

.

Certes, on peut se dire que Mac Do utilise les possibilités qui lui sont données par la loi, à savoir que si les repas en salle sont interdits, la vente à emporter est possible. Et comme ils avaient déjà leur système « à emporter » et notamment « drive » qui fonctionnait, avec toute l’infrastructure qui allait avec, leur ré-ouverture ne va pas poser de problème sur tout le territoire français… sauf à nos restaurateurs et cafetiers qui, eux, n’ont pas nécessairement l’équipement pour vendre à emporter blanquette de veau,  steack-frites et moules marinière, et à qui Macron vient d’annoncer qu’ils sauront fin mai à quelle sauce ils seront mangés et à quelle date et sous quelles conditions ils pourront, peut-être ouvrir à nouveau

C’est-à-dire qu’au moment où, à cause du confinement, les routiers et autres voyageurs de commerce (zut, j’ai un trou, ils ont changé de nom…) qui depuis 5 semaines se nourrissent de sandwichs vont pouvoir enfin se nourrir en déplacement en ayant la joie de manger du steack halal dans des sauces immondes agrémentées de moutarde douce et de ketchup qui permettent de cacher le goût… afin de préparer des jours heureux aux actionnaires de Gilead, Sanofi et compagnie…

Le poisson Mac do halal ?

Vous voulez mettre le système KO ? Changez d’alimentation, changez de vie…

.

Bref, une concurrence déloyale parfaitement dégueulasse, mais conforme à notre mondialiste de Président qui ne sait pas comment complaire aux grands du CAC40.

Car tel est le problème…

Certes, nombre de commerçants courageux, dynamiques et pleins de ressources essaient de travailler et d’éviter le dépôt de bilan malgé les chausse-trappes. Comme cette propriétaire d’un petit magasin avec des spécialités régionales qui se met à faire des livraisons  et qui, avec une petite guitoune, va vendre le midi aux ouvriers des galettes-saucisses,  ou comme ce restaurateur breton qui venait juste d’acheter et d’ouvrir son restaurant quand est tombé le confinement. Trop tard pour avoir droit à des aides… le gars a aussitôt changé son fusil d’épaule, il a acheté un four à pizza (sacré investissement), et il propose dorénavant des pizzas à emporter, que l’on vient prendre sur une table disposée dehors, devant le magasin. 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/marzan-56130/marzan-il-venait-d-ouvrir-son-restaurant-debut-mars-et-patatras-le-confinement-6807715

.

Bravo à lui mais on peut imaginer qu’il n’est pas nécessairement facile ni possible d’installer un four à pizza dans une cuisine de restaurant déjà équipée, remplie à craquer, sans parler des « normes »… et que la vie est difficile pour nos restaurateurs et cafetiers. Et pour nous. Comme cela manque, la possibilité d’aller boire une petite bière ou un petit verre de vin avec des amis rencontrés au marché, comme cela manque de ne pas pouvoir fêter au restaurant les petites et grandes joies de la vie… 

Et c’est, en plus d’une connerie abyssale. Les restaurateurs et cafetiers ne sauront que fin mai s‘ils peuvent réouvrir,  quand et à quelles conditions. Un vrai scandale ! Ce sont les grands punis. Pour rien !

 Qu’est-ce qui empêche, dès maintenant, qu’ils puissent ouvrir à un nombre restreint de convives selon les dimensions de leur salle, en supprimant des tables et en espaçant les clients de 1 ou 2 mètres ? En imposant le masque à leurs serveurs… Aux clients, ça serait difficile pendant le repas 😉

 

Mais ce serait possible, forcément et cela coûterait moins cher aux propriétaires d’établissement, à la nation, sans parler du moral des Français… 

Mais Mac Do n’aurait pas le champ libre pendant 2 mois, sans aucune concurrence, et ça, ni Macron ni ses actionnaires ne peuvent le tolérer.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Mac Do ouvre à nouveau pendant que nos petits restos et cafés crèvent, eux !

  1. Avatarreuri

    Si ce n’est pas un moyen détourné de tuer les restos, troquets, zinc et cie, ça y ressemble beaucoup. A propos d’Amazon et de l’action des intellectuels de Sud, ces derniers ont ils glapi contre AliExpress ? (Qui est une multinationale chinoise qui vend du made in China à gogo).

  2. AvatarVieux bidasse

    Tout ce qui peut faire crever l’autochtone est apprécié des trous ….
    Il y a de nombreux volontaires pour remplacer, et le temps d’écrire cette phrase, combien ont été mis en fabrication?

  3. Avatarclaude

    si vous êtes constipé, un big mac chez mc do, une demie heure après vous ne l’êtes plus, comme laxatif y a pas mieux!

  4. AvatarGloup la grenouille

    Les kebabs aussi sont ouverts, uniquement en vente à emporter c’est vrai mais ouverts. Les boucheries hallal aussi continuent de fonctionner normalement et même plus que jamais pendant cette fumisterie qu’est le ramadan.
    Voilà encore un privilège qu’a l’occupant sur la population indigène.

  5. AvatarRinocero

    Les crêperies pourraient facilement faire de la vente à emporter et ne pas laisser le monopole à Mac Do et aux chaînes de restauration rapide. Pour les bistrots et restos de quartier qui proposent une cuisine traditionnelle ce serait malheureusement moins évident de se mettre à la « vente à emporter ».

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Mais il est vrai qu’avec les exemples de verbalisation folle qu’on voit, ne risque-t-on pas de se faire verbaliser pour être allé acheter une crêpe ou une pizza ? est-ce considéré comme un achat essentiel ? le gouvernement a-t-il pensé à cela en laissant les commerces faire du « à emporter » ?

      1. AvatarGloup la grenouille

        Un envahisseur verbalisé pour avoir acheté un kebab à emporter ou sortant d’une boucherie hallal, ça ne s’est jamais vu et ça ne se verra jamais dans ce pays dirigé par un gouvernement islamo-collabo.

  6. François des GrouxFrançois des Groux

    Je n’arrive pas à comprendre la logique de tout ça.

    Hier, le caviste ouvrait à nouveau… la maison de couture aussi (bon là, c’est normal). On a le droit d’acheter des cigarettes mais pas son journal vendu dans le même bar-pmu. On n’a pas le droit d’acheter des fleurs chez le fleuriste mais les grandes sufaces en proposent. Pas le droit non plus d’acheter des géraniums dans les jardineries mais de la nourriture pour hamster, oui. Pas le droit de proposer un apéritif à ses voisins mais les préfets ne peuvent pas empêcher les gens de se visiter pendant ramadan. On peut passer toute une journée à faire des courses mais interdiction de faire du vélo. Et pas question de se balader plus d’une heure à 1,5km…

    C’est le règne d’Ubu !

    L’autre jour, en sortant du supermarché, tenant ma bouteille de ti punch, je regardais à gauche, à droite, transpirant et tremblant de peur de peur de croiser les gendarmes…

    Heureusement, j’avais l’arme absolue : une boîte de légumes à couscous et de la harissa. Ça, c’est de première nécessité !

  7. AvatarFrancis Restaurateur Villeurbanne.

    Bonjour nos bons restos , survivront ,ils retrouveront leurs clientèles , la mal bouffe de ces minables mac do ne fera jamais de ombre a nos restos, ne comparons pas notre bienfaisante nourriture avec celle du Mac Do ? Mes clients comme moi même ne fréquentons ces immondes lieux de mal bouffe. Patriotiques salutations chers Amis.

  8. MaximeMaxime

    Complètement d’accord Christine, c’est quand même étonnant qu’on ne lise pas ces réflexions de bon sens plus souvent…
    On pourrait d’ailleurs dire la même chose pour les salons de coiffure.
    Mieux aurait valu leur permettre de fonctionner a minima, quitte à compléter avec une aide d’Etat, qu’imposer une fermeture désastreuse pour tous : exploitants, clients et contribuables !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      On est entièrement d’accord, Maxime, quel gâchis humain, économique, moral…

  9. Avatarpalimola

    Les deux tarées de la vidéo qui mangent des pâtes elles devraient se faire greffer un bec de pélican ce serait plus simple a remplir si toutefois ces connes ont le droit de le laisser dépasser de la bâche !

  10. AvatarSamia

    Mon resto local qui fait des bons burgers, salade caesar…, avec de la bonne viande française à réouvert avant hier. Je laisse le mac do avec sa daube pour d’autres !

      1. AvatarSamia

        Oui ! Christine à emporter, le restaurateur barricadé derrière une vitre bricolée pour l’occasion !

Comments are closed.