Aujourd’hui, c’est ramadan : les médias au garde-à-vous !

.

A moins de vivre en ermite dans un cluzeau de Charente, nul n’est censé ignorer que le ramadan, c’est… aujourd’hui (18h).

Grâce aux médias que la presse anglo-saxonne nomme mainstream (c’est-à-dire dans le vent de la pensée dominante ou, chez nous, dans le sens de ceux qui distribuent prébendes et subventions), nous savons que le principal souci des musulmans est : « comment faire la nouba malgré les règles de confinement et de distanciation sociale appliquées aux kouffars ? »

Au milieu des raclements de gorge et d’immondes glaviots, nous voilà donc partis pour un mois de « jeûne » alimentaire et sexuel se clôturant en soirée par des festivités orgiaques et tapageuses rendant, le lendemain, barbus et voilées déconfinés plus agressifs et désagréables que d’accoutumée.

Mais que voulez-vous, Emmanuel Barbe, préfet des Bouches-du-Rhône, avait prévenu : « Certes, nous ne pourrons pas éviter que les gens se rendent visite les uns les autres dans une même barre d’immeubles. »

https://resistancerepublicaine.com/2020/04/20/a-marseille-le-prefet-emmanuel-barbe-autorise-les-musulmans-a-feter-ramadan-entre-voisins/

 

A part Valeurs Actuelles gâchant quelque peu la belle symphonie pleurnicharde, les médias sont aux petits soins avec les musulmans et leur ramadan « sous confinement ».

Nous aurions aimé bénéficier d’autant de sollicitude pendant Pâques et Pessa’h…

« Pour le ramadan 2020, la rupture du jeûne chamboulée pour les musulmans confinés seuls » (Huffpost)

« Le ramadan débutera vendredi en France, les repas communs déconseillés pendant le confinement » (Le Monde) [« déconseillé » n’est pas « interdire » – NDA]

« Avec le coronavirus, un mois du ramadan morose pour beaucoup de fidèles » (Libération1); « Un ramadan confiné sous le signe du coronavirus » (Libération 2); « Ramadan et confinement : jeûne aux entournures » (Libération 3); « Ramadan en confinement : à Lyon, les chibanis solitaires mais solidaires » (Libération 4); « Le ramadan, fête religieuse à huis clos » (Libération 5)

[5 articles sur le ramadan en moins de 24h ! Plus dhimmi-lèche-babouches que Libé, y a pas ! – NDA]

« Le Ramadan 2020 commencera le vendredi 24 avril : les heures de prière et de jeûne » (France Soir)

« Triste ramadan dans le monde musulman » (Le Figaro)

« Ramadan 2020 : les interdits du mois du jeûne » (RTL)

« Coronavirus – Pour la première fois, le ramadan se tiendra sous confinement – La tradition bousculée pour les musulmans » (Le blog de Jean-Marc Morandini)

« Ramadan confiné : « Un bon musulman, c’est celui qui reste chez lui pour préserver la société » (France Bleu)

« A Gaza, la pandémie menace l’aide aux pauvres pendant le ramadan » (L’Obs)

« A l’heure du confinement, vivre le ramadan autrement » (DNA)

« Ramadan : un mois de partages contrariés par le confinement » (La Provence)

« Début du ramadan : les jeûneurs à l’épreuve du confinement en pleine crise du coronavirus » (Ouest France)

.

.

Même le CRIF s’y met !

 

.

Pourtant, les musulmans ont sûrement d’autres pensées que le vivre-ensemble avec les juifs, comme on peut le deviner avec cette photo de l’AFP dans Libération.

 155 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. 16 Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.
    17 Mais quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage,
    18 afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
    Matt 6 16-18
    En islam c’est tout le contraire.

  2. Je ne vois pas l’intérêt de ne rien manger pendant la journée et se goifrer le soir. venu Diététiquement c’est une catastrophe. Il faut se dire que tout le monde ne fait pas le ramadan, et mange en cachette.

  3. Le Crif n’est jamais en reste mais certain cathos non plus.
    Des mougeons qui doivent avoir hâte de finir en méchoui et pastilla.

    Bergoglio doit être proche de l’extase et nous allons voir si Zupiter, notre amateur de réglisse se prosterne pour l’occasion.

    Exit Mozart. En ces temps de corona,la religion de paix et d’amour se fait omniprésente et les « chants » de muezzins résonnent un peu partout en Europe.
    Signent-ils la fin de Rome tant attendue?

    • Perso tant qu’ils ne m’emm…j’en ai rien à faire .,mais ça ce n’est pas sur .

    • Saviez-vous que mohammad voulait au départ imiter les juifs pour l’appel à la prière à savoir utiliser le cor. Il s’est ravisé car juif. Ensuite il a voulu les cloches et s’est ravisé car chrétien. Comme ce faux messager veut toujours se démarquer il opte pour le mou’azzen. Il copie toujours les deux religions en déformant les traditions afin qu’il ne soit pas associé aux « associateurs ». Par conséquent ça donne une secte et de surcroît « bâtarde »,
      NB Les cloches des Eglises ont vu le jour en gros – fin du VIème siècle

  4. Pendant que le ramadan les rend agressifs, il a bon dos celui-là, je dirais plutôt c’est de nature, des jeûneurs, des vrais eux, n’embêtent personne, n’agressent quiconque. Pourtant certains peuvent rester sans manger pendant plusieurs jours ! C’est quoi donc l’excuse pour les muzz tout ce ramdam !!!!!!!!

  5. Béret vert

    Tin !! tu m’ as donné faim…….ajoute un Makrout d’ abçès cicatrisé

  6. migrations de ce nom du mois musulman de Ramdane

    il donnera dans notre langage populaire l’ expression  » faire tout un Ram dam »

    pour designer un comportement bruyant, agressif etc…

  7. Menu du soir de ramadan:
    Salades de barbus et barricade de melons. Couscous de mécréant à l’oseille suivi d’un Rodéo de banlieue à l’hémoglobine. Rognons de poulets. Confiné de connard. Trou algérien. Fromage de tête de chameau à l’harissa. Et pour finir, Mortier au chocolat ou bien Commissariat flambé. Thé, loukoums à l’huile de corona.

  8. Perso, par ex, je reçois pas mal de newsletters de cuisine
    dès qu’il y en a une qui arrive en me parlant du ramadan, je me désinscris aussi sec !

    • c’est à cela qu’on reconnait: qui est qui et qui fait quoi! .
      à retenir

Les commentaires sont fermés.