Avec Zemmour sur CNews : que se passe-t-il en banlieue ?

.

Veillée sur CNews du 21 avril avec Eric Zemmour. En Italique, des extraits des prises de parole d’Eric Zemmour. 

Notes à propos de 2 des sujets de l’émission… Pour l’ensemble il faut voir ou revoir la video en fin d’article.

 

Chronique de Marc Menant du jour

Le 21 avril 753 av J.C

Fondation de Rome 

ParàRomulus,   là où le panier qui l’avait transporté depuis Albe avec son frère Rémus au fil du Tibre avait échoué.

 Arrivés sur la rive ils sont sauvés par une louve ou bien par la femme d’un berger, une prostituée, la Lupa…

 

Tous les ans, l’Italie fête la fondation de Rome, le 21 avril

 

1 Que se passe-t-il en banlieue ? Défiance de la population envers la police ?

Absence de réaction de Castaner. Pourquoi ? Parce qu’il y a stratégie du gouvernement d’étouffement. Pareil au début du confinement,  confer Nunez qui avait dit clairement qu’en banlieue on pouvait être moins stricts.

Macron dénonce le séparatisme dans ses  discours et l’entérine dans les faits. 

On parle de violences policières, il n’y a pas de violences  policières,  on est le seul Etat où on interdit aux policiers de se défendre.

Des pièges sont tendus aux pompiers pour que ceux ci appellent les policiers… Ce sont des scènes incroyables. Ils tirent même sur les hélicoptères. Il y a des enclaves étrangères…

Il y a dans ces enclaves une population venue d’ailleurs qui pour la plupart se vit comme non française et ceux qui se sentiraient français sont menacés par caïds et imams. Boutiques halal, etc. On n’est plus en France. La police là dedans est vue comme une puissance étrangère. 

Vous êtes pour muscler les méthodes, pour le couvre-feu ? IL y a des tas de braves gens dans ces banlieues mais le problème c’est le cadre. Il faut rétablir la France, il faut changer la politique de sécurité, envoyer l’armée, inverser la politique d’immigration…

Marc Menant :  depuis leur naissance pour ces gens-là vivent comme en confinement, comment on peut avoir quelque chose qui permette aux jeunes de croire en un avenir ?  Zemmour : C’est  impossible à cause de la religion, ce sont les gens qui sont venus ensuite qui ont imposé le mode de vie venu du Maghreb, là tout a changé, avant tout le monde voulait y aller dans ces banlieues…

 

2 Coronavirus : Macron a-t-il abandonné son pouvoir au comité scientifique ?

Au début on a eu impression qu’il était aux ordres. Et ceux qui avaient annoncé 500 000 morts pour la France c’est ces gens là qu’on a cru. Dans la Rome antique on ouvrait les poulets pour connaître l’avenir. Chez nous c’est le comité scientifique qui sert de poulet  et il se trompe autant voire pire.

Qui sont les responsables du manque de masques et tests etc  ? La technocratie française

Le corps médical,  une nouvelle technocratie ? Il y a un conflit entre la technocratie sanitaire et les médecins, elle a sabré les budgets dans les hôpitaux, là les médecins ont leur revanche. 

Tout le monde n’est pas d’accord avec le confinement, même parmi les médecins. 

La valeur suprême n’est pas la vie mais le plaisir de la vie.

Nous vivons le despotisme doux auquel on abandonne tout, et notamment notre liberté.

.

Salomon nous répète chaque soir que c’est une épidémie massive mais les chiffres qu’il donne montrent que ce n’est pas une épidémie massive.

 

Face à l’info 21 Avril 2020, format vidéo.

 277 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Tu as bien vu , c’est vraiment le bourgeois de gauche , confit dans ses certitudes, et il n’aime pas que Zemmour le reprenne sur ses âneries gauchistes, lieux communs tellement faux et placardés sur la réalité,
    je crois que ça ne changera pas son opinion, car il revient sans cesse à la charge, persuadé d’avoir raison,

    autant il est excellent comme conteur historique, autant il vaut mieux qu’il se taise sur d’autres sujets auxquels il ne comprend goutte

  2. On ressent entre Zemmour et Menant une certaine distance liée à l’origine sociale de chacun, l’un issu de la banlieue qui ne s’en laisse pas conter et l’autre qui a des pudeurs bourgeoises
    pour nommer les choses .
    Cela me fait penser à la partie de la population qui a toujours son avis sur tout sans avoir partagé un moment le quotidien des banlieusards y compris dans les années où on pouvait encore rentrer dans les cités, devenues depuis des enclaves étrangères, du fait migratoire.
    Ce sont ces bourgeois de gauche tendance le Monde , refusant qu’on les considèrent tels qui on un certains mépris pour le peuple . Peut-être préfèrent ils le lupen prolétariat des assistés et des trafics, à la classe des travailleurs qui revendiquent et parfois leur disputent des parts de leurs privilèges ?
    Les contes et légendes ont la vie dure,puisque et malgré le tsunami migratoire subi par les Français , des gens continuent à entretenir des contrevérités et des non sens sur ces endroits et les populations qui y vivent , ceci depuis leurs maisons bourgeoises .
    Il y a une sorte de mépris de classe qui fait que les seules personnes habitant ces quartiers qui ont osé témoigner de leur mal être à l’arrivée en masse de ces populations ont été immédiatement catégorisées comme d’intolérantes franchouillardes quand ce n’étaient pas de vilains fachos racistes et donc ont été écartée de facto par les têtes bien pensantes.
    Pour avoir vécu dans ces quartiers ,à l’instar de Zemmour et d’autres, qui par ailleurs s’en sont bien tirés dans les deux sens du terme , je m’instruis en faux contre deux de ces théories communément utilisées par ces voix autorisées . Il semblerait selon eux que l’on parquerait délibérément ces gens entre eux et de plus dans des endroits hideux et bétonnés tout cela exprès pour les embêter .
    Dans leur petite tête ce serait ce qui provoquerait le phénomène de ghettoïsation et de communautarisme.
    Donc je leur répond d’une part que dans ces conditions nous qui habitions ces endroits bien avant le grand replacement étions donc des sous m…des que personne ne se soit inquiété de notre condition de pauvres banlieusards ?
    Pourquoi ce qui était une bénédiction pour les familles qui auparavant habitaient les logements exigus et sous équipés des centres villes soit devenue lorsqu’il s’agissait des immigrés d’affreux endroits inhabitables .
    Ces cités bénéficiaient de grands espaces verts de jeux pour les enfants de salles de bains avec WC séparés alors que dans certains logements de Paris de la loi 1948 les toilettes étaient sur le palier partagés par plusieurs locataires et que l’on allait se laver aux bains douches municipaux . Il fallait faire des efforts ne serait-ce que pour être propres et soignés
    Il y avait un vrai « vivre ensemble » de fait, plein de dignité, mais celui-ci s’imposait de lui même , on avait pas besoin de se le voir ânonner par ces têtes à claques de donneurs de leçon. https://www.youtube.com/watch?v=1aZk0yyw9mY.

    https://www.youtube.com/watch?v=7XHmChA4Cus

    Deux célèbres ex habitants des cités !!

  3. R E D
    effectivement lupa = louve et prostituée
    et nous avons gardé : lupanar

    j’imagine bien les légions romaines marchant fièrement précédées par un porte étendard brandissant l’effigie d’une robuste nourrice à gros seins ( pour les jumeaux ) au lieu d’une louve .

  4. Même avec tous les efforts déployés par les bien pensants socialo coco bobo intello pour diaboliser Eric Zemmour et les droites en général, je n’arrive toujours pas à m’imaginer Zemmour et Dupont Aignant en uniformes de SS…….
    En revanche je vois très bien Mohamerde Micron en train de ramer avec ses petits bras sur une galère en direction du bagne en Guyane ( qui n’est toujours pas une île…..)

  5. ce n’est pas auruspice mais aruspice. confondu avec auspice ce qui n’est pas les mêmes devins . Zem fait l’erreur qui est reprise ensuite par Men. Pas commun de la part de monsieur Eric. la légende de la louve est plus facile a adopter et honorable que celle de la prostituée .

Les commentaires sont fermés.