A RR, on est les inspecteurs Michelin de la politique : zéro étoile pour Macron qui salope la tambouille

.

Après Griveaux le branleur… Macron l’ébranleur !

« Le moment que nous vivons est un ébranlement, intime (…) » (E. Macron lors de son allocution du 14 avril)

Macron nous a donc concocté un discours qui se voulait churchillien, mais qui en fait a hésité entre fausse compassion et vraie menace, entre grandiloquence et empathie sans jamais avoir eu la moindre chance de trouver la note juste. Il hésite entre être le copain ou le flic, l’humble ou le donneur de leçons.
Ce discours sonnait tout faux. Faut-il y voir les multiples et hésitantes facettes de Monsieur « En même temps », ou bien doit-on y trouver l’influence des différents nègres qui auront prêté leur plume au président ?

À moins d’être un indécrottable macroniste, on ne peut que s’indigner d’un tel pathos.

Il devient insupportable d’écouter ce président qui veut toujours décider de tout, mais n’est jamais responsable de rien pour finalement promettre de se « réinventer » quand tout est foutu.
Il est urgent de lui faire comprendre que la seule issue honorable est la démission.

Certes, d’aucuns sont encore paralysés par le tabou de l’unité nationale en période de guerre. Même si Macron est nul : « On n’a pas le choix, et on est obligé de faire avec ». C’est en substance ce que Morandini avait rétorqué à un invité qui critiquait l’action gouvernementale.

Je crois qu’il faut y voir un besoin de protection de la part de personnes paniquées, qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Cependant, un telle attitude est grave.
C’est d’abord donner un blanc-seing à ce gouvernement qui, reconnaissons-le, n’a fait qu’accumuler les bourdes criminelles depuis le début de la crise. Sans les critiques des « irresponsables », qui aurait entendu parler de la chloroquine ?
C’est ensuite abdiquer toute idée de démocratie au moment où le pouvoir fait preuve d’une tentation totalitaire. Avoir embastillé tous les Français et prolonger leur incarcération est déjà un fait grave et liberticide. Annoncer comme l’a fait Macron que tout ne rentrera pas dans l’ordre le 11 mai est révélateur. Ainsi les « grands rassemblements » seront-ils interdits « au moins jusqu’au 15 juillet ». Évidemment, c’est pour votre bien, car « la priorité est la santé des Français ».
Il faut être particulièrement naïf pour gober cela.
Si la priorité était la santé, peut-être les masques et les tests seraient-ils disponibles.

.

Non, l’incarcération est voulue. L’Arlésienne des masques est révélatrice : On en a commandé « un milliard » et ils devaient être acheminés par un véritable « pont aérien ».
Dès le lendemain les chaînes de télé ont très complaisamment filmé en gros plan l’atterrissage d’un avion-cargo apportant la première livraison : Saperlipopette ! Nous étions sauvés !
Visiblement, ce n’était qu’une opération de com’, car depuis on n’a plus vu d’avion. Peut-être sont-ils tous trop occupés en ce moment ?

Critiquer l’action du gouvernement n’est donc pas un droit : c’est un devoir.
L’opposition (Où est-elle ?) est tombée dans le piège de l’unité nationale, comme si cette unité pouvait remplacer les masques et tests manquants.

Évidemment, certains inconditionnels macronistes s’indignent des critiques. Leur argumentaire est simple, voire simpliste :
Tu passes ton temps à critiquer, mais c’est facile depuis ton fauteuil.
– Tu ne ferais pas mieux
Voici à peu près les seuls arguments du dernier carré des LREM.

Alors oui, c’est vrai : je critique depuis le fauteuil où je suis cloué contre mon gré.
C’est un choix délibéré et je l’assume.
C’est la raison pour laquelle je propose des articles à Résistance Républicaine.
Si un seul de mes messages portait, ne serait-ce qu’une fois auprès d’un seul lecteur, ça pourrait être suffisant. C’est mon approche de la théorie du chaos (le battement de l’aile de papillon au Brésil qui provoque une tornade au Texas).
Prenons l’exemple de mon article sur les forces de l’ordre, où je pointais du doigt la stratégie du pouvoir pour dresser les forces de l’ordre contre le peuple. Il suffirait qu’un CRS ayant lu l’article soit frappé par cette analyse, ait conscience qu’il est manipulé et, le jour venu, dans quelque mois, refusera de donner l’ordre de tirer sur la foule, ce qui permettrait une révolution salutaire dans ce pays.
Doux rêve ? Peut-être. Improbable ? Sûrement.
Mais au moins j’aurai essayé quelque chose.
Je me refuse à rester les bras ballants en assistant passivement à la liquidation des valeurs auxquelles je suis profondément attaché.

À cet égard, j’aime bien utiliser un parallèle avec le Guide Michelin.
Toute une armada d’inspecteurs analyse et note les restaurants. Tout le monde trouve ça très bien.
Cependant, l’inspecteur Michelin serait absolument incapable de faire en cuisine le dixième de ce que fait un grand chef.

Eh bien, je suis l’inspecteur Michelin de la politique. Je sais dire si la tambouille est infâme (comme celle qu’on nous sert actuellement). Et je n’ai pas la prétention de me mettre aux fourneaux, seulement d’éviter aux clients d’aller goûter la pitance qu’on leur sert car ça les fera gerber.

Faites comme moi, et que Résistance Républicaine soit le Guide Michelin de la politique…

 176 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. CENSURE de TV-Libertés par Facebook.

    Un appel de Elise pour redonner la visibilité qu’elle a perdue à cette chaîne télé

    TV Libertés @tvlofficiel
    #Censure ! @tvlofficiel subit des sanctions sur Facebook par #CheckNews (pseudo organisme anti-FakeNews perfusé aux subventions de @libe). Notre visibilité s’en trouve fortement impacté.

    AIDEZ-NOUS : PARTAGEZ CETTE VIDEO !
    :::: https://twitter.com/tvlofficiel/status/1250129293063184387
    :::: https://www.tvlibertes.com/

  2. Ouais mais on devrait inventer des distinctions négatives pour Macron car zéro étoiles ça ne suffit pas, on devrait lui décerner 3 étrons bien puants c’est tout ce qu’il vaut avec sa bande de pourritures corrompues.
    On serait le seul pays du monde à avoir un chef d’état triplement « étroné »

  3. > Je me refuse à rester les bras ballants
    Si vous êtes capables de coller un timbre sur une enveloppe, alors vous pouvez utiliser vos bras pour agir et influencer la réalité :

    > Prenons l’exemple de mon article sur les forces de l’ordre
    Sur base de cet article, vous pouvez agir, c’est expliqué là :
    https://resistancerepublicaine.com/2020/04/12/note-confidentielle-sur-letat-de-nos-forces-de-securite-elles-doivent-se-faire-hair-de-la-population/#comment-824049

    > Sans les critiques des « irresponsables », qui aurait entendu parler de la chloroquine ?
    Là encore, sur ce sujet, vous pouvez agir : Faites savoir à Macron et à kung-fu Panda que vous faites partie de ceux qui ont entendu parler de l’efficacité de ce médicament et que vous EXIGEZ que l’interdiction CRIMINELLE de ce médicament soit purement et simplement annulée :
    https://resistancerepublicaine.com/2020/04/06/impri-postez-les-petitions-pro-chloroquine-du-pr-douste-blazy-et-du-dr-menat/

  4. Ouais ! Et moi je m’occupe du contrôle des valves. Afin de m’assurer que la pression ne retombe pas ! 😎

    • Vous allez avoir beaucoup de travail. A la tête de ce pays il y en a un sacré paquet qui ont le cervelet qui perd de la valve peut-être une maladie liée à l’ appartenance à la REM.

Les commentaires sont fermés.