Découvrez un bijou : Hatikvah, l’hymne israélien ( התקווה-L’Espoir)

Publié le 11 avril 2020 - par - 32 commentaires

RUBRIQUE MUSIQUE 

Pourquoi de la musique sur un site islamophobe ? 

.Toute la rubrique : musiques, chansons, danses, chanteurs… à découvrir ou à se remémorer

https://resistancerepublicaine.com/category/musique/

 

Cette semaine, chrétiens et juifs fêtent, en même temps, Pâques et Pessa’h. Des réjouissances au goût d’herbes amères (maror) puisque le confinement nous oblige tous à rester entre 4 murs.

Reste la consolation de célébrations en famille et en musique.

Mais contre l’incurie, le cynisme et le mépris du gouvernement envers sa population, gardons espoir, malgré tout.

L’espoir, c’est aussi le sens de l’hymne officiel d’Israël, Hatikvah.

Une très jolie mélodie transcendée, ici, par de belles voix, au piano ou en version « promotion militaire ».

Si les Israéliens sont désormais un peuple libre sur leur terre, les Français vivent malheureusement l’inverse, entre servitude volontaire au gauchisme et soumission progressive à l’islam

Bonnes fêtes de Pâques !

Hag Pessa’h sameah !

.

.

.

.

Makhtesh Ramon

Forteresse de Massada

Les remparts de Jérusalem, vus du mont des Oliviers

Vieille ville et église du Saint-Sépulcre

Kotel (« Mur des Lamentations »)

 

Print Friendly, PDF & Email

32 réponses à “Découvrez un bijou : Hatikvah, l’hymne israélien ( התקווה-L’Espoir)”

  1. Avatar RODRIGUE dit :

    Je souhaite une belle fête de Pâques, Pessa’h à mes frères juifs où qu’ils soient dans le monde ainsi qu’à mes frères chrétiens ! Catholique pratiquant, je n’oublie pas ce que nous devons au juifs ainsi qu’à leur peuple qui a engendré Marie et son fils notre sauveur Jésus le Christ !
    Avant la fin de ma vie, j’ai le rêve d’aller en Israël marcher sur les pas de mon Seigneur ! Puisse le Tout Puissant me faire ce cadeau!
    Je ne connaissait pas l’hymne Israélien, j’avoue que ces trois versions sont magnifiques, merci pour ce cadeau!
    Pour ceux qui se désespèrent de ce qui nous arrive, à l’image de ce grand Peuple, gardez l’Espoir, si nous croyons, Dieu nous viendra en aide et nous nous délivrerons de ces ténèbres !

  2. Avatar SALOMON dit :

    M. François des Groux. Merci pour ces moments musicaux émouvants qui me vont droit au cœur. Je vous adresse mon shalom fraternel depuis Israël.

    • François des Groux François des Groux dit :

      Toda raba véshabat shalom (j’arrête là car les langues ne sont pas mon fort 🙂

      J’aurais aimé vous proposer toutes mes photos mais l’article se serait considérablement rallongé.

      Massada est vraiment extraordinaire. Tel Aviv et Jérusalem aussi.

      Mais j’apprécie beaucoup d’endroits moins connus comme les paysages de Mitzpe Ramon ou le parc national de Timna (et son temple égyptien d’Hathor). Ainsi que le musée des blindés de Yad La-Shiryon (Latroun).
      Enfin bref, pour un si petit pays, il y a beaucoup à voir et à faire. Et la sécurité est au top.

  3. Paco Paco dit :

    Merci François. J’ai été transporté. Mon cœur a reconnu quelque chose. Mais les mots ne servent plus à rien, pour décrire cela…

  4. Richard Richard dit :

    SEM FdG, puis-je me permettre une touche plus dance ?

    Ofra Haza
    https://www.youtube.com/watch?v=cvDkryqHoHE

    Bridge Mix “Welcome to Israel”
    https://www.youtube.com/watch?v=Y2wcDyG639Y

    Matan Caspi DJ israélien progressive house
    https://www.youtube.com/watch?v=nIrA5NJOOSY

  5. Avatar SPQR dit :

    Un peuple qui a des c… , le sens du sacré et du patriotisme.
    Bravo.

  6. Avatar Machinchose dit :

    Kotel (« Mur des Lamentations »)son vrai nom c’est « kotel ha maaravi »

    mur occidental

    c’est à force de voir des juifs venir y prier dans d’anciens rituels où ils se balançaient d’avant en arrière et en priant à hautes voix des Psaumes, que des non-juifs ont cru bon de le baptiser mur des lamentations
    alors qu’ils ne se sont jamais lamentés devant ce vestige du temple dédié à Dieu et par Salomon puis par Hérode

    la légende raconte à son sujet qu il fut bâti -ce mur- avec l’ argent des pauvres
    et que ce don des humbles justifiait sa perénité bi-millénaire

    je tiens à vous rassurer, la CAF n’ y est pour rien ………….

    Pour François : mon kiboutz préféré, il y a 15 ans : Metsoké Dragot , dans les monts de Judée, au dessus de la Mer Morte comme la région de Banyas au nord
    le reste…..quand tu as vu deux fois…………… rien de tel que le lunaire maktesh ramon

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Machinchose

      J’ai ajouté « Mur des Lamentations » car les lecteurs ne savent pas forcément ce qu’est le « kotel ha maaravi ».

      Ha le coucher de soleil sur Makhtesh Ramon ! Il y a des sortes de bouquetins qui assistent au spectacle, à Mitzpe Ramon…

  7. Avatar Machinchose dit :

    bizarre cet hymne national !!

    pas de marche militaire martiale!! pas de haine, pas de morts, pas de sang, pas de sanctification de ruine, de cris de guerre………….

    oui! bizarre!

    et pourtant cette petite nation ne compte plus le sang des siens assassinés , combattus par des voisins indignes de l’ humanité

    le petit pays aurait pu se débarrasser des gueux de Gaza ou de l’ hypothétique Palestine en trois jours

    comme n’ importe quelle nation agressée en permanence

    il n’ en est rien

    merci l’ europe!

    merci l’ occident

    merci la gauche mondiale

    • Avatar pauledesbaux dit :

      c’est un chant d’espoir avant tout « : GARDE L ESPERANCE UN AUTRE TEMPS VIENDRA ET LA CHANCE DEMAIN FLEURIRA »…..je ne connais pas HELAS
      le suite de ce chant très émouvant que je suis heureuse d’avoir entendu ce soir
      MERCI DE TOUT COEUR CHRISITNE bisous paule

  8. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Magnifique !
    Merci !

  9. frejusien frejusien dit :

    C’est la deuxième interprétation que je préfère avec le chœur de tous les spectateurs qui se lèvent pour honorer leur hymne national

    cet hymne est très nostalgique, il fait plutôt penser à un chant religieux très ancien,

    en tout cas, la mélodie est lancinante et elle reste rapidement gravée en mémoire

  10. Avatar Jean-Charles dit :

    Merci pour ces posts, cet hymne est vraiment magnifique. Je ne suis pas juif mais j’ai passé seul il y a trois ans trois semaines en Israël sur les traces des Templiers. Un secrétaire au consulat m’a dit : »monsieur vous êtes ici dans le pays le plus sécurisé au monde » ! Hertz en revanche : »car israélienne, road israélienne » ! Donc pas de Cisjordanie, pas de Jéricho…
    Les soldats israéliens prêtent serment au pied de la forteresse de Massada où la tribu des Zélotes, 967 hommes, femmes, enfants s’est égorgée avant l’assaut final des 8.000 légionnaires Romains de Silva pour ne pas avoir à subir le sort réservé aux prisonniers. Impensable de nos jours ! Si pour eux.

  11. Avatar berger dit :

    Comparé à l’hymne national en France, je me dis que les paroles guerrières ne sont plus de mise pour la France avec un peuple qui a abdiqué au point que nous connaissons actuellement. C’est devenu vraiment déplacé, ou alors il faut revoir les paroles. En plus, « le sang impur » et la LDH ne dit rien ?
    Il faut savoir qu’en Russie les paroles ont été changées, Dieu a été réintroduit par exemple. En Allemagne, on oublie certaines paroles genre  » de la Meuse au Niemen », etc.Pourquoi pas en France ?

    • Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

      Il faudrait préciser comment vous comprenez ce « sang impur ». Jadis, les nobles avaient du sang bleu tandis que les manants du bas peuple avaient un sang impur. C’est donc le sang impur des braves gens du peuple qui abreuve les sillons des champs en défendant héroïquement la Patrie.

      • pikachu pikachu dit :

        Merci pour cet éclairage.
        Je n’avais jamais saisi la signification. Je comprenais le sang impur comme étant celui de l’ennemi (bien qu’en réalité, pour moi, tout sang est impur et donc j’y voyais un pléonasme).

  12. Avatar Hagdik dit :

    Superbe !
    Ca me fait penser à notre amie Aschkel qui nous a quittés l’an dernier.

  13. Avatar bm77 dit :

    Un Mitterrand avait tenté de changer les paroles de la Marseillaise en 1989 en profitant de ce malentendu sur le sang impur. J’adore mon hymne , la Marseillaise mais je n’aime pas qu’on l’utilise pour tout et n’importe quoi. Je n’aime pas en particulier cette obligation de le faire chanter lors de match de foot entre autre à 22 gugus qui n’en ont rien à battre et ne comprennent rien à sa signification eux qui ne vénèrent que le dieux mondialiste en se servant de l’équipe de France comme d’un tremplin pour leurs image de façon à se se vendre encore plus cher!
    On est à mille lieux de ça avec l’Hatikvah numéro 2 où on voit tout un peuple en communion avec sa patrie à travers l’hymne qui en est le ciment.
    J’espère que nous aurons un jour le bonheur d’entonner la Marseillaise dans des conditions similaires lorsque nous aurons recouvré la liberté et notre patrie !
    Je crois que ce jour là , l’émotion sera très présente .

  14. pikachu pikachu dit :

    @François des Groux

    Vous avez très bien choisi ce sujet.
    La Hatikva est un air très ancien, il a diffusé dans toute l’Europe (depuis « Ah vous dirais-je maman (twinkle, twinkle, little star) », jusqu’àu Moldaves, la liste est longue, il apparait dans presque tous les pays européens, en Suède, en Ukraine, en Ecosse, en Roumanie).
    Son origine la plus ancienne connue est « la Mantovana » (fugi, fugi, fugi de questo cielo) que l’on peut, par exemple, entendre ici :
    https://www.youtube.com/watch?v=toNr8KLxYMY

    Cependant, il s’avère que la trace la plus ancienne est bel et bien juive. Il s’agit de la prière pour la rosée. Au changement de saison, à Pâques, c’est un chant liturgique de la prière de Pâques : lekh leshalom gueshem ouvo beshalom tal, « לֵךְ לְשָׁלוֹם גֶּשֶׁם, וּבֹא בְשָׁלוֹם טַל »
    « Pluie, pars en paix, et rosée, viens en paix ».
    Il est chanté par la communauté juive portugaise et c’est à …

    Paris !
    qu’un musicologue israélien a retrouvé sa partition la plus ancienne connue.
    Dans une synagogue de rite portugais : la synagogue de la Rue Buffault.
    C’est à Osiris, un juif philanthrope qui avait racheté la maison de Napoléon (de mémoire) pour en faire cadeau à la France, qui avait instamment demandé à ce que cette synagogue conserve ce rite pour toujours. C’est pourquoi cette prière avait, afin de respecter le contrat moral, avait vue sa mélodie couchée sur du papier à musique.

    On peut voir cette quête vers l’origine de la hatikva dans plusieurs documentaires israéliens, mais en particulier dans celui, éponyme : lekh leshalom gueshem (« לֵךְ לְשָׁלוֹם גֶּשֶׁם »).

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Passionnant ! Merci Pikachu pour ces compléments précieux !

    • François des Groux François des Groux dit :

      Très intéressant ! Merci beaucoup pour ce complément.

      Cela me fait penser – puisque vous écrivez en hébreu – que j’ai dans ma bibliothèque un beau livre de Franck Lalou : « Lettres hébraïques ».
      « Shin » est ma préférée.

      • pikachu pikachu dit :

        Je ne connais pas Franck Lalou, mais à propos des lettres, c’est très intéressant, parce qu’encore une fois, quelle coincidence que vous parliez d’espoir, de tikvah en ce temps de crise !
        Pourquoi ?
        Parce que je voulais vous faire remarquer que shin, qui veut dire en hébreu « dent » et que l’on retrouve d’ailleurs dans l’alphabet cyrillique est l’icône des incisives. Je voulais vous donner cet autre exemple, qui est fourni par André Breton, dans « Arcane 17 ». Il y parle incidemment de la lettre Pé (17ème lettre – פ) en faisant le constat que Pé, qui veut dire « bouche » est l’image d’une bouche vue de profil : machoires inférieures et supérieures et langue qui vient s’insérer entre les deux.
        Puis, en le disant, je me suis rappelé que ce livre, « Arcane 17 », avait été écrit pendant la « nuit » de la seconde guerre mondiale parce que Breton voulait, dans cette nuit, se rattacher à un espoir : dans le tarot des diseuses de bonne aventure, cet arcane correspond à l’etoile, ce point lumineux dans l’obscurité qui nous fait lever les yeux au ciel, et c’est pour lui le symbole de l’espoir.

        • François des Groux François des Groux dit :

          Je ne savais pas pour André Breton…

          En ébauchant le brouillon de l’article, j’avais pensé faire l’historique de « Hatikvah » et de parler du shtetl, du klezmer, d’Europe de l’Est etc.

          Mais il fallait faire un choix, celui des variations pour un même thème.

  15. Avatar berger dit :

    Bonjour Armand.
    Le « sang bleu » des nobles vient du fait que ces dames ne prenaient pas le soleil comme le « menu » peuple bien bronzé ( aux bras) et donc les veines étaient bien visibles bleuâtres, d »où le terme  » sang bleu » mais cela n’a rien de raciste, idem comme vous dites pour le sillon avec le sang impur, mais ces paroles sont violentes toutefois. Pour le racisme on peut en faire souvent sans le savoir, par exemple quand un journaliste a dit de la femme du prince Harry qu »elle apportait un sang neuf à la famille royale »….Imaginez dans l’autre sens avec un femme blanche qui arriverait à une Cour africaine….
    Bonne continuation à vous et merci pour l’apport.

  16. Avatar Machinchose dit :

    Osiris, alias Daniel Iffla, bordelais admirable !!

    https://www.cairn.info/de-tunis-a-paris–9782841621729-page-111.htm

    en gros un Pikachu fortuné !! 😆

    • pikachu pikachu dit :

      Excellent résumé Machinchose,

      c’est d’ailleurs l’icone que je me suis choisi : un épisode biblique, David terrassant Goliath, mais peint par Gustave Doré. L’excellence de la civilisation française conjugué à celle des enfants d’Israël.

      Et pour revenir sur Osiris, c’est lui qui a fait construire la synagogue de la Rue Buffault qui est elle aussi une magnifique oeuvre architecturale, je pense, dans le goût français alliée à la tradition de nos ancêtres.

Lire Aussi