Joyeuses Pâques aux adhérents et lecteurs de Résistance républicaine

.

Joyeuses Pâques à tous, chrétiens, bien sûr, mais aussi juifs (la Pâque juive tombe cette année en même temps que la Pâque chrétienne), païens et athées (il y a peu d’orthodoxes en France mais eux devront attendre encore une semaine).

.

Oui nous sommes tous concernés par Pâque(s)… parce que cette fête fait partie de notre héritage, païen d’abord puisque c’est l’héritage des fêtes de printemps, au moment où la terre se réchauffe et où les graines vont germer, apportant la nourriture, apportant la vie. Et l’on fêtait cette bonne nouvelle par un sacrifice. C’est aussi le même symbole véhiculé par les Pâques chrétienne et juive, Jésus remplaçant l’agneau pascal, sacrifié pour racheter  les péchés des hommes, et, chez les Juifs, on commémore cette fameuse nuit précédant le grand départ d’Egypte, où les enfants juifs ont échappé à la dixième plaie et n’ont pas été sacrifiés, épargnés par le sang de l’agneau sacrifié et mis sur les portes des maisons où il y avait des nouveaux-nés.

.

Pâques, pour nombre de personnes, en France, a perdu son sens religieux, mais cela reste une fête importante, familiale, comme Noël. Qui ne s’est pas attendri de voir des enfants fouiller le jardin à la recherche des chocolats apportés par les cloches, venues de Rome ? 

Cette histoire nous rappelle à quel point nous avons besoin de merveilleux, de rêve, d’un monde enchanteur où il existe des êtres magiques comme le Père Noël ou des objets inanimés eux aussi magiques (Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’ aimer ? demandait Lamartine).

C’est bien parce que nous croyons aux contes de fée, aux légendes, aux traditions que nombre d’entre nous nous  dépassons pour offrir un monde meilleur à nos descendants… Comme Jésus (messie, illuminé, Gandhi avant l’heure, Jean Moulin de son époque, juif révolté contre Rome, juif révolté contre les collabos de son époque… peu importe qui il était historiquement, peu importent les croyances), ce qui compte est qu’il a laissé le souvenir d’un homme prêt à se sacrifier pour les autres, prêt à se sacrifier pour l’humanité.  Comme Moïse, qui a marché 40 ans dans le désert pour offrir la liberté à son peuple mais savait qu’il ne verrait pas, lui, la Terre Promise.

C’est tout cela que nous fêtons à Pâques, tous, dans l’Occident qui fut gréco-romain, juif et chrétien. Cela fait partie de notre ADN, de notre génome.

En ces temps difficiles de pandémie, de confinement, de monstrueux isolement des personnes âgées interdites de visites dans les maisons de retraite, je sais qu’il est difficile d’avoir encore foi en l’avenir, foi en la vie. Et pourtant c’est le message que je voudrais vous tenir en cette veille de Pâques, parce que nous sommes les héritiers de Socrate et de Charles Martel, de Galilée et de Newton, de Freud et d’Einstein, de Jules César et de Molière, de Jésus et de Moïse… Nous tous, même le plus inculte, le plus illettré de nous porte cet héritage en lui, quel que soit son état de santé, quels que soient ses choix politiques. Chacun de nous, qu’il soit seul, isolé, malade ou pas, doit essayer  de s’en souvenir. Chacun de nous est unique, grand et nous contient tous dans son ADN, dans son pauvre corps, même meurtri…

.

Je pense très fort à chacun de vous. Tenez bon. On ne sait pas, à l’heure où j’écris, combien de temps encore le confinement durera ni si les conditions d’un éventuel dé-confinement seront liées à des pertes supplémentaires de liberté, avec un traceur via notre téléphone par exemple, on ignore encore combien de temps durera la pandémie, si les salopards qui nous gouvernent vont enfin autoriser l’utilisation de chloroquine dès les premiers symptômes comme le préconise le docteur Raoult, si le virus va muter ou pas, se calmer ou pas… Tout est possible, le pire comme le meilleur (des fois que le virus ne supporte pas la chaleur, comme celui de la grippe)… 

Alors je souhaite à chacun de vous courage et espoir. On s’en sortira, on n’a pas le choix. Parce qu’une autre lutte, mise quelque peu entre parenthèses, nous attend et elle est sans doute encore plus mortifère que l’autre, c’est celle contre le coranovirus. 

Trop de musulmans ont refusé la loi française et donc le confinement, ça s’est vu, même les autruches en ont entendu parler ;  trop de mosquées ont lancé l’appel du muezzin pourtant illégal ; trop d’associations musulmanes ont utilisé le coronavirus pour faire croire que l’islam serait généreux et désintéressé (vieille technique des Frères musulmans)… pour que la lutte ne soit pas âpre et terrible, un jour ou l’autre. Mais j’y reviendrai dans mes prochaines lettres. 

.

Courage à tous, et toutes mes amitiés.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine 

 

  1. Je signale à ceux qui nous auraient envoyé du courrier, des chèques etc depuis un mois à notre adresse postale parisienne que les personnes qui géraient cette domiciliation ont cessé le travail et que le courrier ne nous a donc pas été réexpédié comme d’habitude et qu’il est en souffrance à la poste ou bien dans les bureaux de l’entreprise. Ne vous inquiétez pas si les chèques ne sont pas encaissés avant un certain temps et même un temps certain.

Si vous désirez renouveler votre cotisation il est préférable pour le moment de payer (36 euros) par carte bleue ou paypal sur notre site.

https://resistancerepublicaine.com/adherer/

 Pareil pour les dons 

https://resistancerepublicaine.com/don/

 161 total views,  1 views today

image_pdf

46 Commentaires

  1. J’approuve tous les commentaires élogieux déjà publiés pour féliciter Christine et je m’y associe.

    C’est qu’en effet, Pâques est un grand motif de rassemblement de nos divers peuples (sauf peut-être ceux à coloration musulmane). L’origine en remonte à la nuit des temps, à l’époque des premiers humains réfléchissant sur leurs conditions de vie quelquefois heureuses, quelquefois très difficiles. Ils ont recherché des relations de causes à effets leur permettant d’agir au mieux. Ils ont inventé des portes-bonheur, des gris-gris et amulettes protectrices, des rituels divers. Ils ont inventé des dieux et des esprits de la nature. Et, pour le malheur de l’humanité, ils ont inventé la notion de péché. Je crois que la notion de faute au sens de péché existait du temps des pharaons et que les Hébreux en ont été influencés lors de leur migration en Égypte. Et voilà la culpabilisation qui sévit dans les esprits : Je suis pécheur, je suis coupable et fautif, donc je suis puni : tout s’explique, il faut un rituel pour nous purifier. Que de crimes abominables dus à la condamnation des pécheurs ! Et là, les musulmans rejoignent les autres.

    Pourtant, il n’est pas sûr que Jésus ait adhéré à cette notion de péché. Pour moi, les Évangiles chrétiens ne sont pas authentiques, ils ont été choisis arbitrairement en 325 (concile de Nicée en Turquie). Ces évangiles sont sous l’influence des attentes et espérances juives (ou hébraïques). A mon avis, le véritable enseignement de Jésus est dans l’Évangile de Thomas (classé hérétique), lequel n’utilise pas le péché pour justifier nos difficultés ni ne s’appuie sur le prophétisme (à mon sens, un prophète est un malade mental qui a bénéficié d’un grand ensemble de conditions et coïncidences favorables pour sa promotion, ce qui est conforme aux lois de la nature : beaucoup d’appelés mais peu d’élus).

    Mais il est très difficile de se libérer de ses conditionnements, en particulier pour un chrétien pratiquant plus ou moins convaincu. Surtout que notre culture, ignorant la Métaphysique, ne permet pas de comprendre directement l’Évangile de Thomas. On dispose par exemple des livres d’Émile Gillabert (1914 – 1995) pour nous mettre progressivement sur la bonne voie. En particulier ce livre « Le procès de Jésus (à la lumière de la Gnose) » publié en 1986 (commentaire de la totalité de Thomas) et aussi « L’Évangile, voie de la connaissance » (1987). Un chrétien convaincu aura envie de mettre ces livres à la poubelle … mais celui qui persévère doucement, à raison d’une heure par semaine, finira par prendre conscience de ses conditionnements et arrivera à s’en libérer progressivement après dix à quinze ans de réflexion. Faites l’expérience … et vous serez récompensé. Jésus nous a donné l’exemple de l’acceptation de la souffrance, pas facile, hein ? (personnellement, je préférerais éviter …)

    • Bonjour Armand Lanlignel

      Joyeuses fêtes de Pâques à vous et vos proches.

      J’ai lu avec beaucoup d’intérêts votre commentaire bien détaillé et clair. Ce n’est ni le moment, ni l’endroit pour vous donner le change, qui à mon avis serait très intéressant des deux côtés. D’accord avec vous sur certains points, mais en totale opposition sur d’autres. Je serai ravi d’échanger nos points de vues sur le sujet car votre réflexion en suscite d’autres.
      Bien à vous l’ami.

      • J’ai voulu aussi réagir, mais j’y ai finalement renoncé.
        Je veux juste dire que la notion de péché connaît des nuances.
        Il y a la faute et le péché.
        On retrouve cela en hébreu, les mêmes catégories.
        Faute, veut dire manque, originellement, ou manquement. En espagnol (je regrette de ne pas connaître le latin), on dit « faltar » pour dire « manquer ». Donc une faute est un manquement, et il y a le péché. Ce sont des catégories différentes, tout comme la « punition » est aussi une notion à nuancer. On dit en français et à juste titre « qui aime bien, chatie bien ». Le chatiment n’est pas toujours une punition. Je veux dire que les épreuves de la vie, quand on les passe, on les revoit avec du recul pour ce qu’elles étaient : parfois, D.ieu nous caressait la joue, mais cela nous semblait alors être une punition.
        Des fois, les tragédies sont le seul moyen pour l’homme de s’élever et ainsi de se révéler à soi-même.
        Cette tragédie que nous vivons en est un triste exemple.
        S’agit-il d’une punition divine ? D’une porte vers la rédemption de nos sociétés malades? Va-t-elle libérer la France de l’Europe, des élites malfaisantes,

        • Peccare en latin, veut dire « faire une erreur », manquer, commettre une faute. C’est un simple constat, on a manqué à une prescription humaine ou divine, à une loi. Ce sont les monothéismes qui ont fait du manquement à une loi « divine » quelque chose de grave, totalement à part, avec cette invention de « péché »qui finirait même par entacher toute la condition humaine. Ou comment dévoyer le sens des mots pour mieux contraindre les hommes et les obliger à croire, à suivre des préceptes et à croire que ces préceptes seraient des vérités divines…

          • D’abord merci pour cette étymologie Christine.
            Ensuite, je crois en lisant votre réponse que vous parlez du « péché originel » puisque vous dites : « cette invention de « péché »qui finirait même par entacher toute la condition humaine ». Je ne connais pas ce concept de péché originel, alors je ne peux pas en parler, mais il est normal que l’on ait une attente des autres : il doit faire le bien, ne pas faire le mal. Je veux dire que dès que l’on pose les catégories morales de Bien et de Mal, alors forcément, suivent le péché et la bonne action. Si on jette le Bien et le Mal, alors oui, il n’y a plus de péché, mais je crois qu’il n’y a plus de civilisation non plus !

            Si l’on est croyant, il va de soi que Dieu est un père, un père qui nous aime, qui parfois nous punit, mais veut notre réussite, veut que nous fassions quelque chose de cette vie qu’il nous redonne quotidiennement. Il ne veut donc pas que nous péchions, mais que nous écoutions ses directives que ce soit des ordres ou des recommandations.

  2. Merci Christine, pour ce beau texte.
    Demain, en dépit de l’atmosphère morose qui sévit en France, écoutons les cloches des églises qui carillonneront le « risus paschalis ».
    Joyeuses Pâques à tous !

  3. joyeuses pâques a tous et merci a Christine et Pierre , prenez tous bien soin de vous .

  4. Merci Christine, pour ces paroles qui nous vont droit au coeur.
    Nous avons, malgré nos différences, tellement en commun. Il est bon de le rappeler comme vous le faites.
    Merci aussi de penser aux personnes âgées, isolées.
    Merci et bravo à vous Christine ainsi qu’à Pierre.
    Bonnes fêtes à vous deux, et bonnes fêtes aux amis de R.R.
    En ayant foi que D.ieu nous prêtera vie, à nous et aux notres.

  5. Merci pour ce texte sublime qui m’a tiré qq larmes,

    oui, nous descendons de tous ces célèbres ancêtres qui ont contribué à nous forger, et c’est bien de nous le rappeler,

    nos racines nous aident à tenir debout et à voir loin devant, car nos racines sont profondes et anciennes,
    un peuple comme le nôtre ne peut se laisser dévorer par l »hydre malfaisante qui s’est installée et qui grandit en nos lieux,

    RR est l’endroit où l’on prend des forces et où ce petit groupe de résistants se réunit chaque jour pour prouver que nous existons encore, que nous résisterons sous l’égide courageuse de sa fondatrice, Christine

    JOYEUSES PÂQUES A VOUS TOUS

  6. Merci Christine.

    Joyeuses Pâques à toi et à tous les lecteurs de RR !

  7. «  » » » » » » »La signification religieuse de Pâques
    La fête de Pâques est une journée de réjouissances pour les Chrétiens, car elle commémore la résurrection du Christ. Le mot « Pâques » vient de « Pessa’h », mot qui désigne la Pâque juive qui célèbre la sortie des Israélites d’Égypte. En effet, la passion du Christ a eu lieu durant les fêtes de Pessa’h, que Jésus célébrait alors en tant que Juif. Certains symboles sont d’ailleurs communs aux deux fêtes, comme l’agneau pascal, le pain sans levain et l’oeuf. » » » » » » » » » » » » » »

    le premier soir , mon épouse prépare un plateau sur lequel sont disposés; épaule d’ agneau -bras puissant de Dieu- celri ou persil trempé dans l’eau salée – -herbes amères rappelant l’ amertume de nos ancêtres en Egypte- oeuf dur-représentant la vie comme chez tous les peuples antiques du proche orient, pain azyme -pareil a l’ hostie, signifiant le pain n’ ayant pas eu le temps de lever, vu l’ urgence du départ de chez Pharaon- du « harossot » ;pates faites grains de grenade, dattes et noix, censés représenter le mortier que fabriquèrent nos ancêtres pour batir les villes de Pitom et Ramssès (délicieux!) des feuilles de laitue, pour ………je ne sais plus ……. 😆

    ceplateau est a faire tourner au dessus de la tête des convives par la plus jeune fille de l’ assistance, Christine fait trés bien l’ affaire….en répétant une formule remerciant le Seigneur de nous avoir fait quitterla servitude

    ensuite les convives entonnent la haggada (le Récit de la sortie d’ egypte)

    ce premier paragraphe est ecrit en araméen, langue que tout arabisant comprend …le reste est de l’ hebreu (même pour moi !)
    rappelons que la langue vernaculaire de ces temps était l’ araméen, l’ hébreu étant reservé au sacramentel
    comme le fut le Latin chez nous
    Jésus , avec ses disciples a prêché en Araméen, sinon peu auraient compris ses paroles

    merci Christine pour ces voeux pascals ?? pascaux ?? j’ sai plus mais en tous cas chauds et sincères

  8. Très beau texte Christine. Je resterais sur tes mots, en vous souhaitant à Pierre et toi, de joyeuses fêtes de Pâques ainsi qu’à nos lecteurs et contributeurs RR. Que la paix du Christ soit avec vous tous. Christ ou pas, le symbole du sacrifice pour la paix est adressé à qui le souhaite.
    Joyeuses Pessa’h à nos amis juifs. פסחא שמח

    • Merci Gamma, pour ce bel effort d’avoir mélangé de l’hébreu de de …
      l’araméen !
      Merci, voir ces voeux en hébreu sur R.R. fait chaud au coeur et on en a bien besoin ces temps-ci.

      • Avec plein d’amour l’ami. Je n’ai fais que traduire sur Google. Excusez ma maladresse.

        • En fait, on passe de l’hébreu au français comme suit.
          En hébreu : Pessah’
          puis en araméen, la langue parlée par le peuple, en Judée, à l’époque de Jésus : Passh’a
          enfin, vers les langues romains Passkha.
          Le « s » disparaît mais reste à l’état subliminal avec l’accent circonflexe.
          comme hospital -> hôpital, ou bien fenestre (p.ex défenestrer) -> fenêtre, pasta -> pâte.
          On a donc passhkha qui devient pâques mais on parle bien d’agneau « pascal » (et le « s » ressurgit).
          Donc de Pessah’ à Pâques en passant par l’araméen, on retrouve les sons à l’identique. 😉

  9. Joyeuses Pâques à toutes et tous.
    Merci Christine pour votre message que j’ai reçu sur ma boîte mail.
    En cette période de confinement il est nécessaire de rappeler les consignes de sécurité sanitaire, et de ne pas répondre aux mails frauduleux reconnaissables au lien dépourvu du https. Les fraudeurs sont particulièrement actifs actuellement, et j’ai reçu plusieurs de ces Emails non sécurisés dont le but est de pomper les données personnelles sur les sites de votre banque ou d’Amazon …

    Pâques est la commémoration de la sortie de l’esclavage et du sacrifice d’un homme qui a refusé de renoncer à ses idées. Je trouve instructif l’association de ces deux événements, car nul ne peut être libre si il se soumet au mensonge. C’est pour cela que les chrétiens ont qualifié ce sacrifice de divin.
    Je suis d’accord avec vous Christine : Nous sommes les héritiers de Moïse, Socrate Jésus mais aussi de Buddha et de tous ceux qui ont en commun de ne jamais avoir accepté la tyrannie et le mensonge.

    • Merci pour ce rappel concernant les courriels frauduleux et pour ce message amplifiant le mien

    • Joyeuses Pâques et effectivement, n’oublions pas les bouddhistes dans cette liste !
      Dans la résidence où je vis, à chaque fête chrétienne une voisine décore les parties communes, quoiqu’elle soit bouddhiste, pour créer un esprit de fête…

  10. je me souviens et il n’y a pas si longtemps la ville de Flers (Orne) organisait une chasse aux œufs de pâques dans les allées du château, chasse réservée aux petits qui n’avaient pas le temps de les chercher, puisque les ados « chance pour la france, les avaient devancé.

  11. Merci Christine; Joyeuse pâque à toi, ta famille et à toute l’équipe. Vous faites tous un travail formidable; Vous nous donnez malgré l’avancé de nos ennemis un peu d’espoir et en ces temps troublé, on en a bien besoin. Merci,
    Chris.

  12. MADAME Christine Tasin (  » MADAME  » en majuscules parce que pour moi vous êtes une GRANDE DAME qui est mon modèle lorsque je dois tenter de reprendre des forces quand celles-çi défaillent et que je cède au découragement devant les incalculables attaques toujours plus nombreuses et virulentes de nos ennemis ) , MERCI de tout coeur de penser aux chrétiens, juifs…, MERCI pour ce très beau texte très émouvant et patriote qui m’a fait venir les larmes aux yeux.

    Que Dieu vous garde et vous bénisse, vous, Pierre, et toute l’équipe qui contribue à faire exister RR.

    Joyeuses Pâques à tous les chrétiens, joyeuses fête de Pessah à nos amis juifs, à tous ceux qui fêtent cette période sans chercher à nous nuire ni nous persécuter.

  13. 🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥🐣🐥

    Merci Christine pour ces voeux; à vous deux aussi et à toute l’équipe , Joyeuses Pâques .
    Puisse Dieu jeter un oeil bienveillant sur RR et nous aider !
    Disons que nous allons manger virtuellement tous ensemble le beau gigot que voilà ,,nous apportons les Flageollets et du Pauillac 🍷
    Amitiés republicaines
    Jeanne

    • Excellente idée ma chère Jeanne, repas virtuel, moi c’est le gigot

      • Moi j’amène un grand baba au rhum. C’est tout ce que je sais faire dans la vie > le baba au rhum. Mais là, je suis le meilleur au Monde !!!! 😂
        Et je le partage avec vous tous.

          • Mouna de Moktar ?? Késako ??
            J’ai cherché sur internet. J’ai trouvé Monsieur Mouna BEN MOKHTAR OECHSEL, podologue à Parie 13ème.

            J’ai trouvé aussi un dénommé Mokhtar Belmokhtar, Compte tenu de son parcours fort sympathique, je te propose de l’inviter à notre repas virtuel. Je suis sûr qu’il deviendra notre meilleur ami. S’il est encore vivant d’ailleurs, car on ne sait pas vraiment s’il est mort ou non.

            Voici, présenté par Wikipédia, notre futur meilleur ami incontestablement 😂🤣😂🤣

            Mokhtar Belmokhtar, alias Belaouer ou Laouar ou encore Khaled Abou al-Abbas, est un djihadiste algérien né le 1ᵉʳ juin 1972 à Ghardaïa, en Algérie. Après un passage en Afghanistan, il combat pendant la Décennie noire dans le sud de l’Algérie au sein du GIA, puis du GSPC. Il est l’un des principaux artisans du ralliement des djihadistes algériens à Al-Qaïda qui aboutit à la formation d’Al-Qaïda au Maghreb islamique en 2007

            Un bienfaiteur de l’Humanité comme on les invite régulièrement en France, comme on les rapatrie pour qu’ils ne soient pas pendus dans les pays arabes (France, terredaccueil, ne l’oublions pas, et surtout, surtout, pasdamalgame) et comme on les libère de prison à raison de près de 200 dans les quelques mois à venir, si cela n’est pas déjà fait pour cause de confinement, et qu’ils vont vivre chez nous librement, grâce aux allocations, bien entendu. Ils pourront continuer de nous assassiner. Normal. Faut pas contrarier la communauté arabe de notre pays France.

            Ah, que j’aime mon pays ! Toutes ses valeurs, ses traditions, ses références, son Histoire, précieusement gardés et transmis à nos enfants et petits enfants.

            Et puis, comment ne pas en être reconnaissant envers tous nos politiques depuis 45 ans ? Le Monde, la Planète entière, un grand village où tout le monde il est gentil, tout le monde il se fait plein de bisous et de gros câlins. L’Afrique entière chez nous. Mon rêve. Pas besoin de se serrer un peu. Les français de souche seront tous assassinés, ça libérera de la place. C’est émouvant le mondialisme. Un grand merci à nos présidents de ces 45 dernières années.

  14. C’est bien parce que nous croyons aux contes de fée, aux légendes, aux traditions que nombre d’entre nous nous dépassons pour offrir un monde meilleur à nos descendants…

    C’est tout à fait exact, c’est pourquoi je conseillerais aux parents ou grands- parents de jeunes enfants de récupérer les anciennes éditions de la série
     » contes et légendes  »
    ( editeur Nathan )

    Les Héros de la Grèce antique
    Les héros de la Rome antique
    Contes et Légendes de l’Égypte ancienne
    Contes et Légendes des Chevaliers de la Table Ronde
    Contes et Légendes du Moyen Âge
    Contes et Légendes de Bretagne, d’ Auvergne , de Chine ….

    etc …..

    Sortir les enfants des griffes de ce qu’est devenue  » l’ éducation nationale  » .

    • Excellente idée, Claude, en voilà des beaux cadeaux pour Pâques Noël ou les anniversaires ou sans raison

  15. Joyeuses Pâques à toutes et à tous. Nous avons fait le plein de chocolat de Pâques😍

  16. Bonnes Pâques à toutes et tous nous autres cathos et souhaitons que ce soir les cloches de retour de Rome sonneront à tout rompre nos confinements.

  17. Merci Christine de votre beau message. Vous aussi, tenez bon.
    Vous dites ce que vous pensez, et dans la dictature dans laquelle se trouve désormais la France, pays qui n’a strictement plus rien de démocratique, il faut du courage. Vous en avez, et nous avec vous.
    J’ignorais complètement qu’il existait une cotisation ! Dès demain je vire ce qu’il faut.
    Encore merci, et heureusement que vous êtes là, vous aussi.
    Joyeuse Pâques pour vous et tous ceux que vous aimez.
    Cachou

    • Merci à vous Cachou et à tous pour cette vie que vous insufflez à RR et pour vos encouragements

    • A tous et à toutes de joyeuses fêtes de Pâques, merci à vous Christine et Pierre ,c’est toujours un plaisir de lire vos articles .

      • Plus encore durant ce confinement 🙂

        D’ailleurs, j’ai remarqué qu’il n’y avait plus de farine « normale » : les Français cuisinent en nombre !

        J’ai essayé la farine de sarrasin (!) pour un gâteau aux pommes et bien, c’est plutôt du genre étouffe-chrétien 🙂

        • je pense que nombre de personnes se sont mis à faire leur pain pour éviter de sortir et aller à la boulangerie ; un mélange farine sarrasin, châtaigne et riz c’est pas mal aussi

        • @ François des Groux
          Si je puis me permettre, jamais un gâteau en 100 % farine de sarrasin.
          Je suggère donc :
          – farine de sarrasin (1/3) + farine de riz (1/3) + farine de châtaigne (1/3) ou 1/3 de farine de maïs (maïzena) ou 3 sortes de votre choix. À la place du lait de vache, du lait de riz, ou du lait d’amande ou lait de coco (si le mélange est trop compact car lait de coco insuffisant, ajouter de l’eau de façon à obtenir un mélange correct), du sucre + un sachet de sucre vanillé + 1 œuf entier + si on veut : un arôme quelconque, ou zeste haché d’un citron bio ou zeste haché d’une orange bio dont vous pourrez parfumer le mélange avec le jus (dans ce cas goûtez pour savoir si c’est assez sucré…). Cuire comme pour un cake. Sans pommes.
          PS : si vous ajoutez du jus d’agrume, n’ajoutez qu’à la fin de ce qu’il pourrait vous manquer pour rendre la pâte onctueuse.
          Essayez et donnez-nous des nouvelles ?

          • @VEVO

            Après la rubrique « musique », il faudra bientôt une rubrique « cuisine » sur RR ! 🙂

          • # François des Groux
            Excellente suggestion ! 😉😄Qu’en pense notre Christine ?

  18. @ Christine Tasin et à toute l’Équipe RR et RL
    Merci !
    Que Dieu vous, nous, bénisse tous !

Les commentaires sont fermés.