Nous, on peut pas faire 2 km et eux envoient des malades du corona partout en France…


Nous, on peut pas faire 2 km et eux envoient des malades du corona partout en France…

.

C’est une drôle de logique qui est appliquée en France. Certes, rien de ce qui vient de Macron ne devrait nous étonner, mais quand même, où est la logique ? 

.

On nous interdit de faire plus d’un km, de prendre un verre chez le voisin, d’être plus de 2 à la boucherie ou plus de 20  dans un supermarché…

Très bien. C’est la règle, on s’y soumet, tout en étant conscient d’être un peu cons avec les 135 euros d’amende qu’on paye pour avoir apporté à boire à des chevaux à quelques kilomètres ou à manger aux poules dans le pré, pour cause d’imprimé n’ayant pas prévu la situation. Mais passons.

.

D’un autre côté, les mêmes nous demandent d’aller en masse ramasser des fraises et des asperges dans les champs… Je ne pense pas qu’il aient jamais fait ce genre de boulot, à Bercy, ils sauraient qu’il est bien difficile de demeurer à plus d’un mètre les uns des autres, surtout que tout le monde ne va pas au même rythme. En même temps les mêmes ont décidé que les ouvriers du BTP eux aussi devaient aller bosser… comme si un électricien n’avait pas besoin de discuter avec le plaquiste ou le carreleur… 

.

Mais ils sont en train de faire encore plus fort.

Certes, on a bien compris que la logique de Macron-Véran est leur obsession : qu’il n’y ait pas assez de lits au plus fort de l’épidémie bientôt attendue, avec les 73 000  lits supprimés par Macron et ses prédécesseurs. Et ils ne nous confinent pas parce qu’ils ont peur pour notre santé, pour notre vie. Non, ils nous confinent parce qu’ils veulent étaler l’épidémie et qu’il y ait assez de lits d’hôpital pour les personnes gravement atteintes. Une simple gestion comptable où l’homme est dramatiquement absent.

.

Qu’ont-ils donc trouvé, ces gens hautement intelligents ? Ils envoient dès maintenant des tas de malades d’Alsace ou d’Ile de France (qui commencent à saturer -surtout l’IDF, avec la banlieue qui refuse confinement en toute impunité) dans les régions ou des pays moins touchés ou carrément peu touchés. Alors qu’ils savent très bien qu’ils seront aussi à leur tour le moment venu… Au fait, ils ont encore des lits à offrir aux Français, les Allemands, les Suisses, les Luxembourgeois ? Ils n’ont pas fait comme les Français des coupes drastiques dans le budget de la santé en supprimant lits et hôpitaux ? 

.

Par ailleurs, eu égard au manque de masques, gants, respirateurs… dans la France entière, je ne vois pas comment les soignants qui reçoivent les malades pourraient rester indemnes… Je ne vois pas comment ces mêmes soignants pourraient éviter de contaminer leur famille, même en évitant d’embrasser leurs enfants et de dormir avec leur moitié… Et je ne parle pas des courses, des transports… des personnels non soignants des hôpitaux… puisque, par définition, les soignants ne peuvent être confinés, eux.

.

Ils sont partis pour obtenir ce qu’ils voulaient éviter, la contamination de la France entière EN MEME TEMPS, avec l’impossibilité d’hospitaliser tous ceux en détresse respiratoire… Les vieux, faites vos prières, gageons que vous ne serez pas prioritaires face au jeune dealer de 19  ans venant de Seine-Saint-Denis…

.

Il n’est pas question évidemment ici de jouer l’égoïsme régional, le repli individuel, il est juste question de dénoncer une pratique vouée à accélérer encore l’épidémie… 

Il eût été plus simple de construire des hôpitaux de campagne ou plutôt, comme cela a été conseillé par je ne sais plus qui, de transformer les gymnases inutilisés actuellement en hôpitaux de campagne, ce qui aurait permis aux malades de rester malgré tout dans leur coin psychologiquement c’est important ; de ne pas mettre H.S. prématurément les soignants des régions non encore atteintes  et de ne pas participer à la propagation du virus…

.

Alors que l’épidémie de coronavirus poursuit sa progression dans l’Hexagone, les transferts de patients français se sont nettement accélérés. Ce 28 mars, une évacuation à l’aide d’un hélicoptère militaire a eu lieu depuis Metz, afin de transporter deux malades du Covid-19 vers l’hôpital d’Essen, en Allemagne.

Un second convoi, du même type, devrait «probablement» être organisé dans l’après-midi du 29 mars, selon François Braun, chef du service des urgences du centre hospitalier régional de Metz, cité par l’AFP. Le 23 mars, deux patients avaient été héliportés vers Hambourg.

Par ailleurs, l’hôpital de la Charité à Berlin devait accueillir ce 28 mars six patients français en soins intensifs. Les malades devaient être acheminés depuis Strasbourg par hélicoptère, ont annoncé l’établissement et la mairie de Berlin.

De plus, toujours selon le médecin, une «petite dizaine» de malades atteints de Covid-19 ont été transportés en ambulance vers des hôpitaux allemands. D’autres ont pris la direction de la Suisse et du Luxembourg.

D’autres transferts, décidés dans le cadre de l’opération Résilience, auront également lieu au sein même du territoire national. Ils concerneront une quarantaine de patients qui doivent être transportés de la région Grand Est vers la Nouvelle-Aquitaine, selon l’Agence régionale de santé de cette dernière région, qui dispose de 569 lits de «soins critiques» (réanimation, soins intensifs et continus) inoccupés. En comparaison, seulement 200 lits sont actuellement disponibles en région parisienne. Ce transfert devrait se faire à bord de deux TGV médicalisés qui prendront le départ depuis Mulhouse et Nancy.

Une quinzaine de patients franciliens devraient quant à eux être évacués dans le Centre-Val de Loire dans le courant du week-end, comme l’a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la santé, lors d’une conférence de presse le 27 mars, soulignant une mesure «d’anticipation».

Selon le dernier bilan des autorités, rendu public le 27 mars, l’Ile-de-France et le Grand-Est sont les régions les plus touchées de l’Hexagone. Dans la première, 5 793 patients sont hospitalisés pour une contamination au Covid-19, dont 1 389 en réanimation. Dans la seconde, 3 290 personnes se trouvent dans un établissement hospitalier dont 699 en réanimation. On dénombre respectivement 578 et 657 décès dans ces deux régions.

https://francais.rt.com/france/73275-coronavirus-transfert-des-malades-accelere-en-france

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

17 thoughts on “Nous, on peut pas faire 2 km et eux envoient des malades du corona partout en France…

  1. Avatarlanguille

    « On » confine la population , « on » déconfine les prisons et « on » instaure l ‘épandage : « Virus Voyage » :-((

  2. Avatarlanguille

    « On  » confine la population , « on » déconfine les prisons , et « on » instaure l ‘épandage : « Virus Voyage »
    La suite : ….déconfiture… ?

  3. AvatarChristian

    Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !
    Il est souvent fait allusion à cette phrase qui elle-même fait allusion au Coran où il est dit que si Mahomet ne va pas à la montagne, la montagne viendra à Mahomet… il est trop fort momo de faire venir la montagne à lui Et Macron et Verrant le léche cul sont aussi fort, surement à force de fréquenter les mohométans.
    il me semble qu’il aurait été plus simple de déplacer des lits de réa avec le matériel vers les malades car je ne pense pas que ce sont les m² qui manquent dans les hôpitaux.
    Mais entre le formulaire S12 signé par le 3e sous bureau de la sous direction de la gestion des colis transitant entre deux régions validé par le sous directeur de la circulation des camions de moins de 6 tonnes avec deux essieux,…bref on en avait pour 6 mois alors que là on transforme des TGV, on mets ces pauvres malades en réa dans des hélicoptères, des avions,… bref on les met encore plus en danger… Pays de dingues dirigé par des cinglés !!! Enfin Verant a commandé 1 milliard de masques mais comme ils n’arriveront jamais il aurait pu dire qu’il avait commandé 100 milliards de masque cela ne changeait pas grand chose !! Vivement la fin de cette crise sanitaire (qui n’est pas une guerre Monsieur Micron) que certain rendent des comptes (un puissant est parti ce matin puisque Patrick Devedjian est mort du covid 19 donc là la classe politique va enfin se sentir concerné puisqu’il a été contaminé pendant la campagne des municipales)

  4. Avatarjojo

    ben oui
    ils emploient la meme methode qu’avec les illegaux, racailles et djihadistes
    Faut polluer toute la france

  5. AvatarJim

    Les gymnases transformés en hôpitaux ? Mais voyons, c’est pour les futurs prix Nobel et autres Victor Hugo !

  6. Avatarsacarm

    Bonjour, une petite remarque, le premier TGV médicalisé je perso m’ imaginais des train adaptés et aménagé, donc un tgv pas terminé et adapté aux mieux pas ceci avec des sièges, de petites portes ou les urgentistes sont obligés de grimper sur ces sièges et de devoir faire plusieurs manips pour installer les malades. avec tous les risques ( imaginer donc ). Ce matin pas mieux, chahut bousculades et perte de temps pour mettre en route ces deux TGV, voici ce que j’aurais fais ( mais je ne suis que petit Français, et peut être moins braquignol que nos glouffis de gouvernement ).
    Faire monter directement toutes les ambulances sur des wagons plateau comme je pense que cela existe ( transféroutage et tunel sous la manche )
    donc les ambulances reste confinées du départ de l’hôpital à leurs arrivés aucun contact extérieur, du départ à l’arrivée = sécurité total pour tous )
    ok peut être moins rapide et moins prestigieux mais plus simple, non?
    Oui le prestige pour les braquignoles  » nous avons fait cela car il sont beaux nos TGV) Bon Dimanche restons confiné mais également restons en contact, il va avoir besoin de bras pour faire donner l’addition, comme après guerre, justice du peuple pour tous. Bisous

  7. Avatarpalimola

    C’est ce que j’ai jamais compris , on balade les malades a travers le pays au lieu de les traiter sur place puisque de toute façons ils n’ont pas le matos pour les sauver !

  8. MoktarMoktar

    Ce gouvernement doit être éradiqué le plus tôt possible. N’importe qui de sensé, et la France n’en manque pas, pourrait prendre les rênes du pays afin de sauver ce qui peut l’être encore.
    Avec les décisions de transférer les malades en régions non infectées (pour l’instant) le gouvernement va favoriser la propagation de ce virus dans ces régions qui, elles-mêmes, ne pourront plus assumer leurs propres concitoyens.
    N’existe t’il donc aucun moyen de développer une structure sur place? d’autant que ces déplacements coûtent une petite fortune qui, j’en suis certain, pourrait subvenir à une parade régionale.
    Nous sommes en guerre continue à répéter l’espèce de cloche qui gère ce pays? sait-il ce qu’est une guerre? sait-il les moyens à employer?
    Déjà et en tout premier lieu pour éviter d’autres contaminations et enrayer les « incivilités » des banlieues et des prisons: instauration de la loi martiale.
    Lorsqu’un pays est en guerre et que tous les moyens sont épuisés il est nécessaire d’adopter des solutions et attitudes radicales.
    Bon cela étant ce propos est celui d’un homme moyen en tous points de vue.

  9. AvatarCéline

    Et en plus ils vont encore nous rapatrier des inconscients partis faire 1 croisière et contaminés bien sûr déjà 4 morts. Le paquebot est coincé au Panama personne ne veut les débarquer à raison. Mais ils vont effectuer un transfert sur 1 autre paquebot et sans doute nous rapatrier ces pauvres croisiéristes abandonnés. Ils ne fallait pas partir en pleine pandémie voilà tout. Que les agences de croisières qui les ont embarqués prennent leurs responsabilités maintenant. Trop facile de ramener chacun à son bercail alors qu’ils connaissaient les risques mais le profit toujours le profit…

  10. HopliteHoplite

    On transporte des malades de l’est vers l’ouest mais EN MÊME TEMPS on transporte les médecins de l’ouest vers l’est. Plus cons que ça tu meurs!

    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Hoplite
      … ou cela signifie-t-il qu’ils considèrent que les malades évacués vers l’ouest sont irrémédiablement perdus ?

  11. AvatarJoël

    Délocaliser les futurs morts, vachement économique pour les familles. Si elles arrivent à les rapatrier.
    Si on comprend bien, même l’hôpital de campagne à Mulhouse est saturé aussi.
    Au prix de l’heure de vol des A330, hélicos et de navigation des navires on aurait pu monter des hôpitaux de secours mais hélas vides puisque le matériel n’existe que sur papier.
    De toute façon, c’est reculer pour mieux sauter. Avec l’incurie des gouverneux depuis 2 mois, tôt ou tard, les saturations actuelles seront étendues à toute la France.
    On commande des tests, des masques, des respirateurs ? La belle affaire. Combien de morts avant la livraison ?

    En passant, méfiez-vous, on a les mêmes en France :
    Milan : des bandes de Roms profitent de la situation pour occuper les logements de personnes hospitalisées.
    http://www.fdesouche.com/1355965-milan-des-bandes-de-roms-profitent-de-la-situation-pour-occuper-les-logements-de-personnes-hospitalisees
    Fils de p***s.

  12. frejusienfrejusien

    Je trouve également très peu catholique cette technique qui consiste à répandre le virus dans les zones les moins touchées,

    si on compare avec la Chine qui a ISOLE les clusters, pour que le reste du pays continue à fonctionner normalement,
    nous, c’est exactement le contraire, au lieu d’isoler on fait de l’épandage,

    où est la logique ??
    , ce n’est pas la population qu’il faut confiner, c’est le virus !

    c’est du même ordre que le virus qui passe les frontières tout seul, sur ses petites jambes musclées, je ne comprends pas leur raisonnement,
    encore un manque flagrant de réflexion, d’organisation, de jugeote tout simplement

Comments are closed.