Avec la daltonienne Aïssa Maïga, comptons les Noirs !


Avec la daltonienne Aïssa Maïga, comptons les Noirs !

.

En France, il n’y a pas assez de Noirs.

Dans les livres d’histoire, en littérature, en philosophie ou aux prix Nobel. Mais aussi à l’Assemblée, au gouvernement (malgré Sibeth) ou à la Présidence de la République.

En France, il n’y a pas non plus assez de femmes.

Dans les livres d’histoire, à l’Assemblée, au gouvernement (malgré Sibeth), blablablablabla…

Heureusement, pour rattraper tout cela, le pays du vivre-ensemble antiraciste peut compter sur l’actrice néoféministe-indigéniste Aïssa Maïga.

Avec sa copine antipatriarcacavirale Adèle Haenel et la nanophobe Florence Foresti (payée 120 000€ pour cracher dans la soupe ?), la Franco-Sénégalaise, habillée pour l’occasion en canari, a transformé la 45e cérémonie des Césars en tribune au discours éminemment racialiste.

« À chaque fois que je me retrouve comme ça, dans une grande réunion du métier, je ne peux pas m’empêcher de compter le nombre de Noirs dans la salle » avait-elle déclaré au public bobo-islamo-gaucho riant jaune.

En effet, « ils » n’étaient que « douze » à s’emmerder ferme au sketch de Foresti se moquant de Polanski-Atchoum et à la mauvaise blague de Darroussin écorchant le nom du réalisateur franco-polonais (mais au moins, l’acteur reconnaitra après-coup sa maladresse…)

 

.

Pour l’actrice aux poumons grandiloquents, il n’y a donc pas assez de Noirs au cinéma et, par extension, en France, dans tous les domaines. Car – en dépit de l’interdiction des statistiques ethniques – le CRAN et Jeune Afrique l’affirment : les Noirs représenteraient (déjà) 7% de la population française soit près de 5 millions de personnes.

En fait, aidés par notre législation coercitive sur la parité-mixité-diversité, les Noirs et les métis seront bientôt surreprésentés au cinéma, dans les séries ou dans les publicités.

Mais attention, pas de confinement à des rôles mineurs : il leur faut des députés noirs, des présidents noirs, des généraux noirs, des ingénieurs noirs bref, une nouvelle élite noire (ou métissée) à l’image… de leur imaginaire.

Ou de leurs rancunes décoloniales.

Assez des stéréotypes montrant des noirs éboueurs, balayeurs, dealers crient les nouveaux suprémacistes ! Assez des clichés sur les Africains polygames venus de la brousse et peuplant des cités transformées en ghettos hurlent les néoféministes intersectionnelles !

Place, donc, à leur rejetons vengeurs d’où surgiront des rappeurs tels Kaaris, Kalash Criminel ou Nick Conrad. Des artistes friqués qui appelleront plus ou moins à « baiser la France » et à exterminer les Blancs, sans craindre les foudres d’une justice taubirienne et complaisante.

Place à une nouvelle élite formée à la déconstruction par nos universités et nos grandes écoles; place aux influenceurs adulés par nos médias et politiciens ethnomasochistes.

Place donc à Lilian Thuram, Audrey Pulvar, Danièle Obono, Sibeth Ndiaye ou à Aïssa Maïga chouinant pour en exiger toujours plus… avec nos impôts.

.

Pourtant, bien avant le discours des César du 28 février, on ne comptait plus le nombre de Noirs jouant des rôles de Blancs (Arsène Lupin, un trappeur québécois, Jules César…), vantant les mérites d’une couche culotte pour bébé métissé ou la vie en couple avec une Blanche dans un appartement IKEA.

Mais n’est-il pas affreux et raciste d’en arriver à compter les Noirs ?

Demandez à la daltonienne Aïssa Maïga…

.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




39 thoughts on “Avec la daltonienne Aïssa Maïga, comptons les Noirs !

  1. AvatarChristian Jour

    Moi non plus je ne peux pas m’en empêcher et je m’aperçois qu’ils sont de plus en plus nombreux. Et les gris aussi ce qui me fait dire que le grand remplacement est là et bien là. Mais surtout on récompense de plus en plus la nullité. C’est normal dans leur pays d’origine la nullité est leur marque de fabrique.

    1. AvatarMountain

      Ah bon ,et bien moi je trouve qu’il y en a trop ,d’ailleurs qui a dit que c’était obligatoire qu’il y en aie plus ?on est en France non ?pays de blancs .A la télé pas une pub sans qu’il y aie un ou une noire ,dans la rue ,dans les transports en commun ,et pour une minorité qui sont bien ,qui agresse,viole,brule (dernièrement ceux à la gare de Lyon )?et bien non ceux la ,moi je n’en veut pas et comme dit Gloup,les prisons regorgent de ces types là, et que dire des rappeurs qui crachent ,sur la France ,alors stop ca suffit .

  2. AvatarALEX 28

    Le plus ridicule est ou sera de voir des noirs dans des rôles d’inventeurs, de scientifiques ! Aïssa Maïga dans le rôle de Marie Curie, par exemple. L’échantillon des pubs-propagande que vous affichez est bien fait. A noter que « Laposte » est particulièrement militante … Une perle : « Sir Lancelot, the most gallant knight ». A voir !

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      @Alex28

      Bonjour,

      Et encore, j’ai dû réduire mon échantillon ! Effectivement, j’avais remarqué le zèle de la Poste. Il est d’ailleurs étrange de rentrer dans une poste de province peuplée de Blancs contemplant des affiches publicitaires racisées

      C’est comme regarder maintenant les matches de foot à la télé. L’autre jour (06/03), il y avait les joueurs de Marseille en maillot blanc jouant contre une autre équipe de joueurs noirs en maillot noir. A la question « ils jouent contre des africains ? » mon père répondit « non, c’est l’équipe d’Amiens »

      Pour en revenir aux César, comme avec l’islamo-collaboration et face à leurs créatures, les bobo-gauchos seront les futurs arroseurs-arrosés.

      1. AvatarAardvark

        Mais vous n’avez pas vu la pire des pubs, celle du super loto de vendredi 13 mars : une blanche au lit qui appelle « chéri » un grand type noir qui est descendu de son arbre il y a peu. J’ai eu un haut-le-cœur…

        1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

          Dans le même genre : Laforêt immobilier. Toujours avec le grand noir et la blanche. Plus rarement, c’est l’inverse comme, je crois, une pub pour un site de voyage

          Mais ce qui me gêne n’est pas ce que l’on montre (je n’ai rien contre les vrais couples), c’est la fréquence du message et ce qu’il faut déduire de celui-ci.

          Vous remarquerez également que des patriotes comme Patrice Quarteron sont traités de noir « Bounty » par les mêmes antiracistes. Comme si l’on ne pouvait être Noir que dans l’opposition aux Français ou aux Blancs…

          Aujourd’hui, je compte les Noirs patriotes amoureux de la France et là… je trouve réellement qu’il n’y en a pas assez !

  3. AvatarGloup la grenouille

    Si elle veut compter beaucoup de noirs, d’arabes et de musulmans, qu’elle aille visiter le parloir d’une prison. Ces lieux en sont remplis….

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Et puis elle peut aller dans son pays d’origine, et compter les Blancs sur les écrans, ou dans la publicité. .
      Pas de remise des César dans son pays ?Ah oui, César était un Blanc, espèce honnie .

  4. AvatarGladius

    Aïssa a raison ! Il est parfaitement exact qu’il y n’y a pas assez de noirs en France.

    En effet, il n’y en a aucun :

    -dans la recherche et les avancées scientifiques (mais qu’attend donc Stockholm pour décerner enfin un Nobel de physique à un noir ?)

    -dans les sports extrêmes, dans les piscines olympiques, le ski, la varappe, le parachutisme, …..

    -dans trop de métiers (agriculture, artisanat, ingénierie,…)

    Et pas assez encore dans la pub, la mode (surtout féministe) le mannequinat, le showbiz, etc ,etc

    Personnellement, je suis très heureux de les voir s’investir en force dans le domaine du comique. Leur sens de l »humour est incroyablement subtil, leur gestuelle aussi (j’aime particulièrement Claudia Tagbo, avec toute sa finesse condensée dans le roulement de ses yeux). A la trappe les Inconnus, pourtant mes préférés jusqu’à peu !

    Il faut quand même bien reconnaître que les noirs en France sont malheureux (ce qui devait alors être pire, en bonne logique, dans leur pays d’origine, puisqu’ils ont été obligés de le fuir ! Pauvres d’eux ! Toujours brimés ! Toujours en souffrance !)

    Et l’adage ancien selon lequel :  » HEUREUX COMME UN NEGRE – fidélité à la citation – EN FRANCE ! « , est donc fallacieux !

    1. AvatarAva

      Ne jamais oublier que ces Africains qui nous donnent des leçons à tout propos et surtout hors de propos, libres depuis longtemps de gérer leur continent sont toujours au niveau des rivalités tribales, de la sorcellerie, du cannibalisme et n’ont pas même à ce jour un système d’écriture.

  5. DiogèneDiogène

    En tout cas : AïSSA ne fait pas que « cracher dans la soupe » apparemment elle doit aussi beaucoup en manger et ça lui profite bien…

    La France est devenu un pays où les « victimes » prolifèrent et les victimes se regroupent dans des associations pour mieux larmoyer et demander des subventions.

    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Diogène
      « En tout cas : AïSSA ne fait pas que « cracher dans la soupe » apparemment elle doit aussi beaucoup en manger et ça lui profite bien… »
      Avec toutes les vitamines naturelles qu’elle y projette, quoi d’étonnant ?

  6. Avatarbm77

    Je croyais que les comptages ethniques étaient interdits! Si ils veulent baser leur politique sur les quotas qu’ils imposent un minimum de blancs dans les équipes de foot ; On a l’impression parfois que les matchs de 1ère ligue de foot Française se font entre Bamako et Dakar tellement il y a de joueurs africains .
    Inverser la situation en Afrique et vous créez des émeutes ,
    Pareil pour d’autres professions comme parmi les vigiles des supermarchés où les africains sont surreprésentés. Tous ces stéréotypes sur les minorités discriminées sont anéantis par la réalité des faits; Certaines professiosn sont complètement féminisées comme dans la justice où on trouve un maximum de femmes ou encore l’éducation nationale sans parler des secteurs où les femmes de toute façon étaient traditionnellement largement présentes, comme les sage femmes. IL est vrai que je vois mal un homme conseiller sur l’allaitement , comme dirait l’autre c’est du bon sens . Je vais faire dans le politiquement incorrect mais puisque les homos ont décidés d’être visibles par le phénomène gay il faut qu’ils en assument les conséquences et il est vrai que l’on rencontre énormément d ‘homos dans certains métiers comme les coiffeurs ou dans le monde de la mode etc. ou de juifs dans la confection , d’asiatiques dans les taxis , de maghrébins et turcs dans les magasins a hallal Réintroduisons de l’hétéro blanc de plus de cinquante ans partout, puisqu’à partir de la cinquantaine, les patrons cherchent plutôt à s’en séparer, ceci afin que ces patriarcaux puissent arriver jusqu’ à la retraite dont l’âge de départ est constamment repoussé !!!

  7. AvatarJoël

    Pas assez de noirs ?
    Ben c’est normal, ils n’ont jamais participé aux progrès de la civilisation.
    Par contre en profiter, ça ils savent faire.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Disons: les progrès techniques.
      En ce qui concerne les progrès de la civilisation, savent-ils seulement ce qu’est une civilisation ?Quant à la nôtre, ils sont bien incapables d’en intégrer les valeurs.

  8. AvatarLangevin

    Je pense qu’il serait souhaitable de l’inviter à retourner dans son pays,ou ne vivent que les noirs,et elle ne se sentirait pas exclue. Mais au fait,qu’y a t’il comme inconvénients,à vivre en Afrique;ou plutôt,quels sont les avantages,pour qu’elle soit venue vivre en Europe.? Incroyable,le culot de cette Africaine;et moi,je lui réponds donc clairement.. »s’il n’y a rien,dans votre pays,c’est parce que les noirs ont un QI,qui ne leur permet pas d’obtenir ce que nous avons,et que pour cette raison,vous feriez mieux de vous taire,et de vous sentir privilégiée,par rapport à ceux de votre pays d’origine,qui vivent encore dans des tribues,et dans ds huttes en paille,sans eau potable »..! En Afrique,vous iriez chercher de l’eau au puits,avec toute une ribambelle de gosses autour de vous,plus braillards,les uns que les autres,et ensuite,il vous faudrait piler le mil,pour toute la famille,et surtout..vous taire..!

    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Langevin
      Nadine Morano a été la première dans un tweet à l’inviter à retourner dans son pays d’origine à la suite de ses déclarations grotesques , sauf que la demoiselle ne doit pas y trouver les avantages qu’elle a en France car je doute qu’elle bénéficie de ceux inhérents aux intermittents du spectacle en cas de « chômage » partiel ou non.
      Pas folle la guêpe !

  9. AvatarChristian

    Je propose des quotas de blancs dans les équipes de foot de ligue 1…noir c’est noir il n’y a plus d’espoir !

  10. AvatarJean-jacques

    Notre France est devenue la poubelle du monde. En plus, chaque morceau de déchet dans cette poubelle considere avoir ici des droits et ne se gene pas de revendiquer…
    Mais tant que les éboueurs s’accommodent, pourquoi est-ce que changerait…

  11. AvatarMichel

    On dira ce qu’on veut mais les noirs et les gris, ce sont eux qui sèment la haine et qui sont les pires racistes. Donc, la grosse verrue, va donc dans ton pays noir, faire des films noirs et n’oublie pas tes lunetttes noires. Là, tu ne seras entourée que par des noirs que tu aimes quand tu ne les trahis pas pour faire du fric blanc.

  12. AvatarAuguste

    Mais que viennent faire ces noirs chez nous . Ils devraient être conscient que volontairement ils ont choisi de venir dans le monde blanc beaucoup mieux organisé que le leur et moins dangereux et de plus chez nous se sont les colorés qui sont dangereux . Chez nous ils sont libres , rien ne leur interdit de créer des entreprises , des manufactures , des films .

  13. frejusienfrejusien

    et les nouaeh , ils n’ont pas encore inventé la route ,

    si madame n’est pas contente de voir une salle qui n’est pas pleine de noirs dans un pays construit par les blancs, elle peut retourner à la case de ses ancêtres,
    je trouve ses réflexions en préambule, très prétentieuses et peu judicieuses, elle voudrait culpabiliser ceux qui l’ont invitée et hissée au rang de blanche, dans un pays de blancs, appartenant à une civilisation de blancs, au lieu d’être reconnaissante, à cela on reconnait ma’me africa, jamais contente, toujours furieuse,
    pas aimé les blancs dis donc !!!

  14. AvatarMarc

    Ce racisme anti-blanc, systématiquement promotionné et encouragé PARTOUT en Occident, devient si immonde et si extrême que le retour de bâton pour ses adeptes sera extrême, lui-aussi! Et avec raison… A croire que TOUT est mis en oeuvre, de façon ouverte et délibérée, et ce depuis plus d’un demi-siècle, pour déclencher une monstrueuse Guerre Raciale chez nous, et au sein de TOUTES les Nations Blanches!!…

  15. pikachupikachu

    Je lis les commentaires et je trouve qu’ils sont pour la plupart, à côté de la plaque.
    Les « noirs » ne sont pas une entité monolithique. Il y a des antillais et des africains, des chrétiens et des musulmans.
    Je pense que le problème ici est qu’Aissa Maïga s’appelle Aïcha. C’est-à-dire qu’elle est musulmane.
    Sa pleurnicherie victimaire est donc une pleurnicherie de musulmane ne voulant pas s’intégrer. On aurait eu la même chose avec une arabe pleurnicharde comptant le nombre d’arabes dans l’assemblée. Le problème aurait alors été identique : pas tant son arabité que son islamité.
    Rokhaya Diallo est musulmane et fortement pleurnicharde.
    A l’inverse, je connais bon nombre d’antillais chrétiens tout ce qu’il y a de plus intégrés et positifs. Idem pour des Africains chrétiens pur jus.

    Le fond du problème, c’est le modèle civilisationnel ou ses valeurs.
    L’Islam se victimise en permanence parce qu’il est justement dans l’opression permanente de ceux qui sont minoritaires dans ses sociétés. Elle réagit donc en vraie musulmane, en adoptant cette vision du monde : « nous contre eux ».
    De plus, elle est artiste, et tous les artistes, surtout ceux qui montrent leurs fesses, ont la volonté d’êtres des « artistes engagés » comme pour mieux se persuader de la grandeur morale qu’ils n’ont justement pas.

  16. Avatarpalimola

    Encore une glande qui a eu la chance de finir chez nous et de se remplir les poches a jouer dans des navets que seuls ces privilégiés richissimes du « cinéma Français  » apprécient et en plus elle veut nous foutre dehors de notre pays !
    Ce sont de véritables coucous . Le beurre l’argent du beurre et la crémière !

  17. Avatardmarie

    Encore une qui a débarqué chez nous sans cerveau ! Des contrôles sérieux devraient être institués au débarquement de ces exotiques pour vérifier que les produits sont bien finis…. Pas de cerveau, pas de France ni d' »Europe !
    Y en a marre de tous ces cons qui nous reprochent d’être ce que nous sommes dans notre propre pays !

  18. frejusienfrejusien

    eh oui ! les spectateurs, tout prêts à l’applaudir et à lui donner la lune,

    les spectateurs tout acquis à la cause du nouaeh, enfin reconnu , à qui on prête toutes les vertus, restent bouche bée,
    ils ne s’attendaient pas à se faire incendier, chez eux, et après tous leurs efforts pour lui faire une place dorée

  19. AvatarAdalbert le Grand

    Cette séquence est atterrante, mais en même temps emblématique de l’époque. L’observateur lucide qui a suivi l’évolution de la société dans les trente dernières années, ou plutôt sa dégringolade, n’est pas autrement surpris: c’était prévisible et attendu.

    L’application des théories foireuses de l’idéologie gauchiste – chance de l’immigration, égalitarisme inconditionnel forcené, revendication de droits imaginaires, culture de l’excuse et victimisation des ratés – ne pouvait que nous amener cela.

    Les gauchistes ont créé une culture du ressentiment et de la revendication chez tous les faits néants, les médiocres, les ratés, en leur expliquant qu’ils pouvaient réussir en « militant », c’est-à-dire en faisant chier et en dénigrant ceux qui réussissent par leur talent et leur travail, ou tout simplement bossent (perdent leur vie à la gagner, dans leur jargon délirant)

    Ils ont ainsi créé une « convergence des luttes » entre tous les bras cassés de la société, d’une part les gauchistes blancs (avec des sous-catégories, féministes, LGBT (les gens bizarres et tordus), véganistes, antispécistes, écologistes rouges), d’autre part les immigrés arriérés, noirs et musulmans (remarquez bien qu’aucun asiatique ne fait chier – sauf bien sûr quelques gauchistes genre Placé ou Faure).

    Comme l’ont très bien perçu les autres commentateurs, si les noirs sont si égaux voire supérieurs aux blancs, pourquoi viennent-ils vivre ici et ne restent-ils pas dans leur merveilleux continent, où Haïssé Le Blanc Maïga n’auraient pas besoin de compter ses congénères dans la case salle?

    Évidemment, ces crétins gauchistes sont tout surpris de voir que leurs « valeurs morales et humanistes » leur pètent aujourd’hui à la gueule, et que leurs protégés s’en prennent maintenant à eux. Alors que ce sont eux qui leur ont mis toutes ces conneries dans la tête et leur ont donné le mode d’emploi pour jouer les emmerdeurs professionnels (au sens propre, ils « militent » (font chier) dans des « associations » ou « ONG » ad hoc qui sont juste des pompes à argent public – les impôts des gens (blancs et chrétiens) qui bossent).

    Bref, aux Césars et aux Oscars (ils ont les mêmes tocards là-bas), les acteurs « de gauche » redécouvrent l’Histoire du cinéma et le premier film Lumière – « l’arroseur arrosé ».

    Ils devraient aussi revoir « Le golem » et « Le monstre de Frankenstein », ou quand la créature infernale échappe à son inventeur et se retourne contre lui…

    __

    Je crains malheureusement que cette déliquescence ne soit devenue irréversible. Tous les signes de la décadence sont là. Quand dans une civilisation les idiots, les incapables, les dégénérés et les fous prennent le pouvoir et croient qu’ils peuvent persécuter et prendre la place des humains intelligents et compétents, la fin est proche.

    1. pikachupikachu

      +1

      je rajoute que la volonté de se poser en conscience morale est d’autant plus pressante qu’il n’y a pas de morale.
      L’affaire Weinstein a levé une partie du voile sur la façon dont les actrices obtenaient le rôle. Justement quand le talent n’y était pas, on pouvait toujours bénéficier d’un « repêchage » et me semble-t-il, beaucoup d’actrices en ont bénéficié. Sacrifier son honneur sur l’autel de son ambition. Derrière cela, on jouera les moralistes.
      Pour pasticher le mot bien connu concernant la culture :
      la moralité, c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale.

      Ceci dit, vous avez pour l’essentiel brossé un tableau assez juste. Il s’agit d’une guerre des valeurs initiée par la gauche et que l’on a pu voir dans les directives des socialos, concernant l’Education Nationale, comme p.ex. la fin des devoirs à la maison, au nom d’un égalitarisme fanatique. La culture de l’excellence étant profondément inégalitaire, l’Autre, la victime, le pleurnichard, le raté comme vous dites étant la nouvelle figure forçant le respect.

  20. Avatarcontento

    Quand on entend cette GROSSE gourde, on se dit qu’heureusement qu’il n’y en a pas trop, chez nous, de c…..comme celle là.
    Je pense qu’au lieu de nous donner des leçons, elle ferait bien de s’occuper de son sein droit qui bientôt va se trouver au niveau de son genou…
    Bientôt suivi par l’autre, d’ailleurs…..

  21. AvatarHollane

    LES SALES BLANCS SONT MINORITAIRES DANS NOS PRISONS!!!

    Qu’est-ce qu’elle voulait de plus ?

    Plus des noirs dans le cinéma ?
    Plus des noirs dans le gouvernement ?
    Plus des noirs dans le foot ?

    Elle a oublié ça fait longtemps les sales blancs sont déjà minoritaire dans nos prisons !

  22. AvatarAuguste

    Aïssa Maïga n’aime pas les blancs mais pourquoi pas . Mais que fat elle chez nous ?
    Cette Aïssa Maïga est musulmane et de plus noir . Elle devait lire Ibn Khaldoun philosophe arabe musulman (1332 1406 ) qui a sa statut àTunis . Elle comprendrait la compréhension que les musulmans arabes ont des noirs ex : Ibn Khaldoun revient sur l’esclavage dans les troisième et quatrième tomes. Il y indique par exemple que « les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres, en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal » .
    Mais je commence a penser comme Ibn Khaldoun et je ne comprends pas que des noirs se soient convertis à l’islam .

  23. Claude LaurentClaude Laurent

    …. que des noirs se soient convertis à l’islam .
    Idem pour des blancs.
    Mais la bêtise est immortelle et ce depuis la nuit des temps.

    Un pigeon qui naît dans une écurie n’est pas un cheval pour autant. (proverbe russe)
    Les défenseurs dits anti-racistes diront « ce ne sont pas les mêmes espèces ! C’est exact mais les Macaques ne se mélangent pas avec les bonobo !

Comments are closed.