Montpellier : le couple volé reconnaît 2 des voleurs à la machette… qui ne sont pas poursuivis !

Publié le 13 février 2020 - par - 11 commentaires

BREVE

.

Que dire ? 

Et encore une agression en groupe.

Et encore une machette.

C’est signé, une fois de plus.  A la fois par le mode opératoire et à la fois par la générosité des juges… et par l’exquise politesse du journaleux qui a écrit l’article ci-dessous. La racaille ? Juste « des adolescents », « des jeunes hommes », « l’homme à la machette » se promenant innocemment avec une machette à 5 h du matin. Ni le mot racaille, ni le mot voleur, ni le mot voyou…

Les journaleux sont, eux aussi, trop polis pour être honnêtes… Et ils se dépêchent de dire que 2 des agresseurs ne sont pas des « mineurs isolés » sans le dire, puisqu’ils seraient scolarisés… 

Quant à la justice qui ne se satisfait pas de voir les voleurs identifiés par les volés, elle cherche le butin et la machette… on verra après. Il ne faudrait pas faire une erreur judiciaire ! 

Les 2 présumés voleurs ont 15 et 16 ans. Vous connaissez beaucoup de parents qui  trouveraient normal que leurs ados soient dans la rue à 5 h du matin, fussent-ils en vacances ? 

Conclusion : les 2 racailles présumées se sont payé la tête des policiers et du juge… et rigolent bien, en attendant leur prochain coup. 

 

Montpellier : un couple dépouillé dans la rue par des adolescents armés d’une machette

Mardi à l’aube, un couple s’est fait dépouiller par des adolescents armés d’une machette, alors qu’il se trouvait à pied dans le quartier de Las Rébes, à Montpellier.

Mardi à 5h30, un couple de 20 ans qui marchait rue des Papyrus, quartier de Las Rébes, dans le secteur de la cité des Cévennes à Montpellier a été abordé par quatre jeunes hommes. L’un d’eux a demandé une cigarette, mais, ce n’était qu’un prétexte, puisque dans la foulée, il a sorti une machette

L’homme a la machette a tenu en respect la femme et l’homme, tandis que les trois complices se sont livrés à une fouille complète des vêtements et sous-vêtements, ainsi qu’à la palpation pour voir s’ils ne possédaient pas de bijoux -chaîne, collier, gourmette, montres etc.- sur eux.

Ni butin, ni arme blanche

Les agresseurs ont pris la fuite à pied avec les deux téléphones portables, un sac et un portefeuille du couple. L’alerte a pu être donnée rapidement et des équipages de police-secours et de la BAC ont sillonné le quartier, où un groupe de jeunes individus a été repéré.

Transportées sur place, les deux victimes ont formellement reconnu deux d’entre-eux comme ayant fait partie des quatre détrousseurs. Ils ont nié les faits et ni le butin, ni la machette n’ont été retrouvés.

Deux adolescents scolarisés

Âgés de 15 et 16 ans, ces deux jeunes montpelliérains issus d’une famille du quartier d’Alco sont scolarisés, l’un en seconde, l’autre en troisième.

Faute de preuves tangibles et en dépit d’avoir été formellement identifiés par le couple, ils ont été remis en liberté, sans aucune poursuite au stade actuel de la procédure supervisée par le parquet des mineurs au tribunal judiciaire de Montpellier. Les investigations des policiers de la sûreté départementale de l’Hérault se poursuivent.

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Montpellier : le couple volé reconnaît 2 des voleurs à la machette… qui ne sont pas poursuivis !”

  1. Avatar denise dit :

    J’écoutais, sans y prêter attention dans un premier temps,sur TMC je crois, le lundi 10/2 , une émission s’intitulant Crimes dont le sujet était PANIQUE A ROUEN . Puis j’ai reconnu un fait, un crime qui m’avait particulièrement choqué car je connais bien Rouen, et que c’est à ce moment là que j’ai appris qu’un sans papier peut ne pas être reconduit, si le pays d’origine ne veut pas le reprendre ! je l’ai appris quand j’ai téléphoné à la mairie pour en savoir davantage sur ce double crime, qui a eu lieu le 20/12/ 2015 .
    Il s’agit de deux jeunes, Julien et Elise qui rentraient d’une soirée bien arrosée.
    Elise soutenait Julien, ivre ! Un homme très grand et fort et noir, les a aidé !
    Très rapidement, au domicile de la jeune fille, Julien, infirmier est tué le premier par strangulation ;
    Elise subira pendant trois heures des violences et souffrances sexuelles !
    Cet homme rwandais, en situation irrégulière, avait déjà été condamné pour viol à 10 ans de prison ! il a une remise de peine ! Il ne peut être expulsé car « on » ne sait d’où il vient ! plus tard On apprend avant ce 1er crime, qu’il était sur un cargo au Havre, pour être expulsé et qu’il a sauté par dessus des containers (d’où sa force ) ; Il a 14 identités, et encore plus tard on apprend, après ces deux autres crimes, qu’il est outhou et que dans son pays, il marchait sur des cadavres..
    Nous avons l’habitude de dire, quand crime il y a, que ceux qui rencontrent des monstres sont là au mauvais moment au mauvais endroit !
    Celui qui était là au mauvais endroit est bien cet homme, à plusieurs titres, qui devait retourner dans son pays,( après le 1er viol, mais avant c’était encore mieux ! ) , où il a subit, PEUT ËTRE, des traumatismes !
    N’avons-nous pas, nous même, subit la guerre, n’avions-nous pas NOS GUEULES CASSEES, nos enfants orphelins, des mères qui ont subi mais qui travaillaient dans les usines et dans les champs, des pères qui rentraient, déboussolés, les tortures et enfin les camps de concentration ! Je ne crois pas avoir entendu parler de ces traumatismes qui feraient faire n’importe quoi, des crimes ignobles !
    Devons-nous aussi supporter les méfaits des guerres inter ethniques, tribales ?
    Cet homme de 38 ans qui devait être expulsé est resté 12 ans sur le territoire, et l’avocat d’une des familles a dit :  » comment a t on pu laisser dans la nature un tel prédateur  » ?
    Le procès a eu lieu dans une salle d’audience avec un renforcement de sécurité à cause de la taille, et la dangerosité de cet homme, qui a écopé d’une réclusion à perpétuité avec 22 ans de sureté !
    Et les familles ont porté plainte contre l’Etat !

    • Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

      @Denise

      J’avais une collègue mariée à un Rwandais qui allait régulièrement dans la famille de son mari.

      Là-bas, ils étaient en colère contre la France car il y avait des criminels qui avaient largement massacré, qui étaient en France et qui bénéficiaient du RMI…

      Alors, ce n’est pas d’aujourd’hui, il y a au moins 15 ans voire plus de cela.

      Il y a des naïveté qui sont criminelles et la France n’est pas en reste.

      • Avatar denise dit :

        Oui, Amélie, j’ai entendu parler de ces criminels qui se cachent dans d’autres pays, comme ce fut le cas des adeptes de Hitler ! Il Fallait un Klarsfeld pour faire des recherches et confondre les criminels !
        Je sais que certains un couple, notamment (dont la femme, élue, avait été particulièrement  » violente » ) , avait été arrété en France, il me semble.!
        Je crois que le Rwanda est en colère contre la France, car le Président actuel a dit que la France avait été partie prenante dans le massacre d’une partie de la population par l’autre partie, via la vente d’armes . Je ne sais pas aujourd’hui ce qu’il en est .

        • Avatar Dorylée dit :

          « …Je crois que le Rwanda est en colère contre la France, car le Président actuel a dit que la France avait été partie prenante dans le massacre d’une partie de la population par l’autre partie, via la vente d’armes…  » C’est totalement faux et largement démontré ! Ces calomnies sont colportées par l’actuel président. Pendant que la FRANCE et l’Armée Française se démènent pour apporter des preuves (mais il est difficile de prouver des choses qui n’existent pas) personne n’enquête sur ce président merdeux. C’est une application du bon vieux principe stalinien : commence par traiter ton adversaire de fasciste ; le temps qu’il passera à démontrer que c’est faut, il ne débattra pas du fond. Mais nos militaires sont totalement innocents des faits que Paul Kagamé évoque ! C’est incontestable !

  2. Avatar LULU LE GAULOIS dit :

    IL FAUT ABSOLUMENT QUE LA FRANCE FERME SES FRONTIERES ET EXPULSE AUTOMATIQUEMENT TOUT DELINQUANT ETRANGER EN LUI CONFISQUANT SES BIEN SI IL EN A
    SI MEURTRIER, A EXECUTER COMME IL L’ A FAIT

    RESPECT DE NOTRE PATRIE ET DE SES CITOYENS

  3. Avatar Christian Jour dit :

    Les premiers fautifs ce sont les juges. le message est clair, maintenant les racailles peuvent se balader avec des machettes, ils savent qu’ils ne risquent rien. Jusqu’à ce qu’un jour un type mal luné en allume quelques un.

  4. Avatar Machinchose dit :

    l’ agriculteur marnais qui a flingué le  » jean du voyage  » aprés trente cambriolage de carburant, vient d’ etre libéré de sa garde a vue devant la pression publique

    voilà la photo du Proc qui l’ a inculpé

    https://uploads.disquscdn.com/images/3551291ecc063044194aa3ff517c4bfb3bb2ba52c8932132d2d16a8890553939.jpg

    elle a été diffusée sur tous les sites natios

    je suis sur qu il va moins bien dormir dorénavant

    …………..dans l’ attente du retour de gourdin ! 😆

  5. Avatar Christian Jour dit :

    belle tête à claque le proc.

  6. Avatar caiusbonus dit :

    Comme on n’est plus protégés par les crétins qui nous gouvernent et qui disposent du pouvoir régalien alors il faut nous emparer de notre pouvoir constitutionnel de nous substituer à l’Etat défaillant, et assurer nous-mêmes notre sécurité.
    C’est un Droit absolu, constitutionnel. Seules les racailles devraient trembler.

  7. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    La France de Macron dans toute son ignominie : la justice (si on peut encore l’appeler comme ça) protège à fond les racailles surtout si elles sont étrangères et musulmanes et condamne durement les victimes française de ces ordures quand elles osent se défendre comme cet agriculteur qui a tiré sur ces ordures après des cambriolages à répétition sans qu’il n’y ait eu la moindre réponse à ses multiples dépôts de plainte et appels à la police.

  8. Avatar bm77 dit :

    Les journalistes et autorités politiques jouent sur du velours en relativisant de la sorte puisque les gens et surtout les jeunes ont bien intégré qu’il était bientôt plus dangereux de déposer plainte que de taire les agressions qu’ils subissent .
    De nombreuses agressions ne sont pas suivies de dépôts de plainte par le fait que ces bandes agissant en toute impunité peuvent très bien retomber sur eux et appliquer des représailles . Ils ressentent bien que la société des médias et des politiques font tout pour minimiser et relativiser les faits en parlant de leurs agresseurs comme on le ferait de ses enfants , dixit même une certaine Ségolène parlant des jeunes des banlieues. Mais si elle ne doit pas généraliser dans l’autre sens il ne faut pas non plus tomber dans une démagogie qui en dit long sur la bonne femme, dont les propres enfants hyper protégés ne risquent pas de rencontrer pareilles mésaventures. D’ailleurs certains de ces enfants de soces rejoignent les milices antifa, se cachant avec les mêmes techniques de dissimulation que les dealers dont ils bénéficient de la même impunité presque protégés qu’ils sont par une police qui ne révèlent pas beaucoup sur ces jeunes qu’ils arrêtent parfois. Quand il ont l’ordre de les arrêter! Ils doivent les faire sortir par la porte de service pour ne pas les faire reconnaitre.

Lire Aussi