Baisse du taux du livret A, 17 000 logements de plus pour les migrants envahisseurs…


Baisse du taux du livret A, 17 000 logements de plus pour les migrants envahisseurs…

..
.

Vous savez que pour les macronistes et autres lobotomisés du CAC 40, de la financiarisation et de la mondialisation, les économies des gens du peuple seraient des moyens financiers improductifs, en somme des moyens gâchés pour l’économie…

Pour les contredire, il suffit de connaître l’usage des fonds placés sur les livrets A.
.

Ainsi l’article des échos le rappelle .

« La baisse du taux du Livret A(NDLR : le taux baisse de 0,75 % à 0,50 %) n’est pas une bonne nouvelle pour les 55 millions d’épargnants qui en possèdent et qui verront le produit de leur placement diminuer. Mais elle ravira la Caisse des Dépôts (CDC), qui utilise les ressources de l’épargne réglementée pour financer des programmes d’intérêt général définis comme prioritaires par l’Etat, comme la construction et la rénovation de logements sociaux et les investissements du secteur public local. »

Pour résumer une partie de l’article, la Caisse des Dépôts centralise la collecte de 59,5 % des sommes sur les livrets d’épargne réglementée (Livret A, Livret de développement durable et solidaire, Livret d’épargne populaire), représente un total d’environ 270 milliards d’euros.

.

Prêts à très long terme pour les organismes de logement social et les collectivités. 
« « Sur cette somme, un peu plus de 180 milliards sont dévolus à des prêts de long terme accordés principalement aux organismes de logement social, explique Eric Lombard, directeur général de la CDC. Chaque année, ce sont près de 100.000 logements sociaux qui sortent de terre grâce à cet argent, soit la taille de la ville de Nantes ». Les collectivités locales peuvent aussi en profiter pour financer des projets d’infrastructures sur du long terme, avec des prêts pouvant aller jusqu’à 80 ans, et à des taux très préférentiels.« 

Comme on le voit les dépôts des économies des français ordinaires sont productifs, sauf qu’à 80 ans, c’est un peu présomptueux quand certains s’évertuent à tout casser…
.

On apprend que « La CDC a déjà fait ses calculs : avec un taux du Livret A ramené à 0,50 %, soit une baisse de 25 points de base, « cela équivaut à une baisse de charges financières de 317 millions d’euros pour les emprunteurs », explique Eric Lombard. Autant d’argent qui pourra donc être réinvesti dans le logement social – la somme correspond à la construction de 17.000 logements supplémentaires, souffle-t-on du côté de la Caisse. »

A ce stade, en tenant compte des générations de immigrés anciens et arrivants de démographie bien supérieure à celle des originaires, on peut tabler sur le logement de pratiquement 60 000 personnes. Par ailleurs nous savons que ce sont 380 000 logements  qui sont construits chaque année, il en serait nécessaire plus de 450 000…
.

Cerise sur le gâteau, la CDC se fait du flouze sur les ronds des épargnants.
« L’impact sera également positif pour le portefeuille de placements de la Caisse. Sur les 270 milliards d’euros d’épargne réglementée, environ 90 milliards sont investis dans des actifs financiers (85 % en obligations, 15 % en actions de groupes français). Avec un taux en baisse, la ressource devient en effet moins chère et les placements plus rentables. »
Vous pouvez vous douter que les banques font pareil sur les 40% restants.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.


18 thoughts on “Baisse du taux du livret A, 17 000 logements de plus pour les migrants envahisseurs…

  1. AvatarDacor

    Tout ceci est bien vrai ! Mais vous oubliez que :
    1) Le taux rémunérateur étant le plus bas possible légalement, les français vont retirer leur argent des livrets A et autres livrets correspondants.
    2) La pression fiscale (tous impôts et taxes diverses confondus) étant de plus en plus forte et les revenus salariés de plus en plus faible, nos concitoyens les plus modestes ne peuvent même plus épargner vu qu’ils peinent à finir les fins de mois !
    Alors la masse des dépôts va diminuer et les sommes disponibles pour la construction de logements seront moindre.
    CQFD

    1. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc Post author

      J’ai été moins sévère que vous !
      J’ai voulu marquer le fait qu’il y a des personnes âgées…

  2. François des GrouxFrançois des Groux

    Le système est rodé et vicieux car la loi oblige les municipalités à réserver un certain pourcentage de logements sociaux : il me semble que c’était 10% portés à 25% sous Duflot pour un objectif de 33% dans certaines villes… dont la nôtre.

    Et là, je me demande si nous ne payons pas 3 fois pour tous ces migrants ayant la priorité au logement social (puisqu’ils ont plus d’enfants que la moyenne) : par la baisse du rendement du Livret A + bas loyers accordés par la municipalité (donc par nos impôts) + « mixité sociale » subie.

    Et dans les régions à forte tension (Île de France, zones frontalières, PACA…), cela signifie que les ménages « de souche » doivent chercher plus loin ou louer plus cher.

    Sans compter l’effet « aspirateur » auprès des autres migrants restés au pays (rapprochement familial étendu) et, à long terme, la garantie du Grand remplacement qui votera, bien sûr, à gauche ou, bientôt, islamiste.

    La quintuple punition en somme. Mais organisée et voulue par le pouvoir.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Le système est rodé et vicieux car la loi oblige les municipalités à réserver un certain pourcentage de logements sociaux : il me semble que c’était 10% portés à 25% sous Duflot pour un objectif de 33% dans certaines villes… dont la nôtre. »

      En phase avec votre commentaire.

      De plus, quid de cette soit-disant pénurie de logements ? On a « généralisé » l’obligation de construire du logement dit « social » partout sans la moindre évaluation des besoins réels.

      J’avais même lu un article où des logements construits (loyers pas donnés mais réservés à ceux qui ont des revenus conséquents) dans des quartiers et zones peu recommandables (« mixité sociale » un des piliers de la nouvelle religion) restaient vides faute de locataires. Evidemment… il faut être tordu pour imaginer que cela va marcher.

      On en voit ainsi fleurir un peu partout comme de mauvais champignons qui défigurent le paysage dans des endroits où c’est sûr qu’il n’y a aucun problème de logements.

      Que d’argent purement gaspillé sans compter que cela grève le budget des communes et la beauté des paysages.

    2. Avatardenise

      Je suis allée chez un cuisiniste qui me disait qu’il y avait des allocations apportées par la caisse d’allocation F. pour permettre l’achat des cuisines à des étrangers, pays de l’est notamment ; Le problème est qu’ils remplissent un dossier de crédit, mais ils repartent avec la cuisine, CHEZ EUX , et le crédit non payé, puisqu’on ne sait plus où ils sont !! La vie est belle !

  3. AvatarNatom

    Il faut acheter de l’or puisque l’épargne ne rapporte plus. Rien ne sert d’économiser pour justement remplir les caisses de l’état et favoriser la construction des logements sociaux.

    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Natom
      Le peu que je possède en Livret A est une (petite) poire pour la soif. et même ça on est obligé de la déclarer à la CAF pour le calcul de l’APL et tant pis pour les épargnants de toute une vie si vos économies atteignent 30 000 Euros – ce qui est très loin d’être mon cas, je vous rassure – montant à partir duquel vous n’y aurez pas droit, même si vous êtes sous le seuil de la pauvreté en revenus, et la somme que vous pensez éventuellement léguer à vos descendants disparaît ainsi. Déjà que ce gouvernement vous spolie en abaissant drastiquement le seuil des revenus à bénéficier des aides il continue sur sa lancée.

      Quant je pense aux CPF qui ont construit et possèdent des biens immobiliers au bled grâce à nos aides sociales diverses et variées – subventionnées par nos impôts – et qui continuent à être aidés sans que l’État français ne vérifie rien, cela me révolte !

      1. Avatardenise

        oui l’histoire des cuisines au dessus, en commentaire , en est un exemple ! D’autre part je suis allée à la mutuelle dont je modifie le contrat à la baisse continuellement , et reçois moins de remboursement par le fait , j’ai eu un document en main par erreur qui m’a fait prendre conscience que les personnes qui sont à la CMU ( qui ne s’appelle plus CMU ) , ont un remboursement à 100% Ce qui veut dire que je paye et ne peut être remboursée convenablement, quand « certaines personnes  » ne cotisent pas du tout mais sont remboursées à 100%!
        IL me semble qu’il y a comme un problème ! j’en ai parlé, il faut demander à la Sécu ( Française ! ) si VOUS , NOUS pouvons bénéficier de cette CMU en dessous d’un plafond de ressource ! n’hésitez pas , il n ‘y a pas de raison !!

      2. Avatarloulou

        Mon fils n’a pas de travail, on lui a refusé le RSA sous prétexte qu’il avait quelques sous sur son livret A que mon père lui a donné. Il aurait mieux fait de tout retirer . On lui a répondu qu’il y avait des gens prioritaires comprenez les migrants. On en a pas fini avec ces gens là alors que nos SDF eux ne sont pas prioritaires eux aussi. Que cherche t-on ? la guerre civile ? on ne s’y prendrait pas mieux pour la provoquer.

  4. frejusienfrejusien

    J’ai vu un reportage sur les anciennes casernes désaffectées, qui sont récupérées et transformées en logements sociaux tout refaits et aux normes avec des plafonds à 3,50m de hauteur, ce qui doit demander un gros effort pour le chauffage,
    quand je pense que tout cela sera réservé en priorité aux derniers arrivants et que nos taxes diverses serviront à éponger les frais multiples chauffage, eau entretien, avec des dégradations rapides par les aliens,
    la gabegie continue, la roue de la bêtise tourne de plus en plus vite

  5. AvatarGloup la grenouille

    Les logements sociaux sont attribués en fonction du nombre d’enfants alors, ainsi que le disait Jean-Marie Le Pen il y a plus de vingt ans :  » C’est sans espoir pour un jeune couple de Français sans enfant car la priorité est toujours donnée à une famille de Maliens ou de Sénégalais avec 3 ou 4 enfants.  »
    Sur ce point aussi, il avait raison.

    1. frejusienfrejusien

      c’est pour cela que l’on doit demander la préférence nationale,
      et comme disait le FN la France aux Français,

    2. Avatardenise

      d’autant que dans certaines régions ( je ne sais si c’est une directive nationale ) , les demandes de logement ne comportent plus de noms mais des initiales ! c’est un élu qui me l’a dit ! le tour est joué !
      J’ai entendu aussi de la part d’ une association que la liste des logements demandés pour des handicapés, s’allongeait quand curieusement des logements sont attribués à qui nous savons !!

Comments are closed.